Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Forum Spécial 80 & 90

Publié par Nostradam

Marilyn, de son vrai nom Peter Robinson, est un compositeur-interprète anglo-jamaicain qui hormis son talent de chanteur, restera dans l’histoire musicale des années 80 pour son look androgyne particulièrement outrancier.

Son nom de scène Marilyn est bien sur en référence à Marilyn Monroe et il développe son côté androgyne dès l’adolescence, portant des robes vintage et arborant une chevelure blonde peroxydée. C’est ce look particulier qui le fait intégrer la mouvance New Romantic, mouvance qui connaîtra son heure de gloire au début des années 80.

C’est en fréquentant la boite de nuit « The Blitz », le club hyper branché de Londres et dirigé par Steve Strange (du groupe Visage), qu’il va faire plusieurs rencontres déterminantes. Il y croisera notamment le chemin d’un certain…Boy George, avant que celui ne forme Culture Club. Une rencontre qui les rapprochera au point de partager par la suite un même squat…

Et c’est justement l’énorme succès de Culture Club, et surtout de son leader androgyne Boy George, qui va changer la donne. En effet, plusieurs labels vont partir en quête de profils identiques à celui de Boy George et c’est dans cet optique que Phonogram Records va offrir son premier contrat à Robinson.

Il sort son premier single « Calling your name » en 1983, un premier single qui va cartonner dans le monde entier et propulser le jeune chanteur de façon fulgurante sur le devant de la scène.

Succès confirmé un an plus tard en 1984 avec la sortie de « Cry and be free » mais aussi , et surtout, « You don’t love me » qui devient lui aussi un hit planétaire. Le succès n’empêche pas les difficultés financières et le chanteur est contraint par sa maison de disque à s’exiler aux Etats-Unis pour se ‘refaire’.

Mais l’aventure américaine va malheureusement tourner au cauchemar. Il commence par couper ses cheveux et arrête de se maquiller, nouveau comportement qui déstabilise profondément les fans de la première heure. S’en suit un enregistrement du clip de son nouveau single « Baby U left me (In the cold) ». qui tourne au désastre et qui va finir de le déstabiliser complètement.

Cela n’empechera pas la sortie de son premier – et unique – album « Despite straight lines » l’année suivante en 1985. Album dont sera extrait son dernier hit notoire qu’est justement « Baby U left me (In the cold) ».

L’artiste sombrera par la suite dans la drogue et une dispute publique assez violente avec Boy George finira de ternir une image déjà passablement dégradée.

A découvrir ou redécouvrir.

Discographie (entre autres...) :

  • Calling your name 1983
  • Cry and be free 1984
  • You don’t love me 1984
  • Baby U left me (In the cold) 1985
  • Pray for thaht sunshine 1985
Dans la série des New Romantic...

1983...le départ fracassant d'un p'tit jeunot qui a tout d'un Boy George mais pas forcément le talent équivalent. Quoi qu'il en soit, premier titre et premier méga hit. E-NOR-MI-SSIME !

1984...une suite à l'extrême opposé du titre précédent. On passe de la Dance à l'Intimiste de façon assez soudaine. Etonnante transition qui a au moins le mérite de montrer une autre facette du chanteur...

1984...une parenthèse vite refermée. Retour à la Dance mais sur ce coup là, c'est un mode semi Dance, pas trop violent, plutôt en mode hybride. Un peu comme lui quoi. Mais un mode qui marche car il obtient ici son nouveau top hit planétaire !

1985...tout a changé, le style comme la sonorité. Une métamorphose assez violente pour recoller un peu plus aux standards du moment. Ce n'est pas dénué d’intérêt mais tout ce qui faisait son originalité s'est envolé...

1985...une aventure qui se termine déjà. Et oui, comme je le disais au début, n'est pas Boy George qui veut. Trois petites années de carrière et puis s'en va. Dure loi du métier...

1985...ah, non, il en reste encore un p'tit dernier. Et plutôt de bonne qualité, il aurait dommage de passer à côté...

Commenter cet article

Angeline 04/09/2017 15:54

j'aime me promener ici. un bel univers. vous pouvez visiter mon blog (cliquez sur pseudo)