Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Forum Spécial 80 & 90

Publié par Nostradam

Sheila E, de son vrai nom Sheila Escovedo, est une auteure-interprète américaine issue d’une longue lignée de musiciens dont les plus connus sont le chanteur Alejandro Escovedo, Javier Escovedo fondateur du groupe The Zeros, Mario Escovedo du groupe The Dragons, mais également Coke Escovedo qui fit partie du groupe Santana et fondateur du groupe Azteca. Entre autres…

C’est en 1976 que les choses démarrent réellement pour elle lorsqu’elle particpie à l’enregistrement du titre « Yesterday’s dream » d’Alphonso Johnson. Un premier pas qui lui permet d’intégrer l’année suivante The George Duke Band. Groupe avec lequel elle va réaliser pas moins de 4 albums entre 1978 et 1980.

Mais c’est l’année 1978 qui va s’avérer déterminante pour son destin lorsqu’elle croise, pour la première fois, le chemin d’un certain…Prince. Lequel lui promet qu’un jour, ils joueront ensemble dans le même groupe…

Prophétie qui se réalise en 1984 lorsqu’elle participe à ses côtés aux sessions d’enregistrement de ce qui va devenir l’un des plus grands albums de tous les temps à savoir « Purple rain ». En jouant les choristes sur des titres comme « Let’s go crazy » et « Erotic city ».

Une rampe de lancement idéale qui va lui permettre de se lancer en solo la même année grâce à l’album « The glamorous life ». Et pour un premier album, c’est un véritable coup de maître. L’album fait un véritable carton notamment grâce au single qui porte le nom de l’album. Un succès du en partie à un clip particulièrement soigné et qui permet à la chanteuse d’accéder à un statut de star internationale. Album dont sera extrait également un deuxième top hit avec le single « The Belle of St. Mark », confirmant ainsi la montée en puissance vertigineuse de l’artiste. Toujours la même année, elle entretiendra une brève liaison avec Prince.

Un an plus tard en 1985 sort l’album « Romance 1600 », album au succès moindre et qui voit une légère désaffection du public poindre, doucement mais sûrement, à l’horizon. Un album qui produit un premier single « Sister fate ». Single au succès moyen. Par contre, le deuxième single extrait lui, va faire un véritable carton. Le titre « A love bizarre » devient un top hit planétaire et ce, pour une bonne raison : elle l’interprète en compagnie de Prince !

Petit trou d’air en 1986 et retour en force en 1987 avec un nouvel album nommé du nom de l’artiste. Album qui produira principalement le hit « Hold me ». Titre qui sera déjà malheureusement, son dernier hit notoire.

Entre 1986 et 1988, elle servira principalement de batteuse à Prince dans son nouveau groupe The New Power Generation.

Elle  reviendra en 1991 avec un nouvel album « Sex cymbal » mais cette fois-ci, le retour passera quasiment inaperçu. L’album, tout comme les 2 singles extraits « Sex cymbal » et « Droppin’ like files », ne connaîtront qu’un succès somme toute limité. Succès en chute libre, problèmes de santé grave, une décennie 90 qui s’avérera particulièrement éprouvante pour la chanteuse. Et qui précipitera son déclin inévitable…

A découvrir ou redécouvrir.

Discographie (entre autres...) :

  • The glamorous life 1984
  • The Belle of St. Mark 1984
  • Sister fate 1985
  • A love bizarre 1985
  • Holly rock 1986
  • Hold me 1987
  • Sex cymbal 1991
  • Droppin’ like flies 1991
  • Cry baby 1992
La favorite du Prince...

1984...un démarrage fracassant pour la favorite du Prince. La belle signe ici tout simplement l'un des plus gros hits Dance de la décennie. On ne pouvait rêver meilleur démarrage ! MA-GIS-TRAL !

1984...une année 84 décidément exceptionnelle avec un 2ème méga hit planétaire dans la foulée, chose rarissime pour une débutante. Le 'Prince's Touch' fait et produit des merveilles...

1985...une dynamique qui ne faiblit pas en cette nouvelle année. Tout déroule comme dans un conte de fées pour la belle qui enchaîne top hits sur top hits et devient l'un des phénomènes du moment

1985...la favorite et son Prince en duo virtuel, il fallait s'y attendre. Un duo magique qui aura permis de propulser la chanteuse dans des sphères qu'elle n'aurait jamais pu imaginer. E-NOR-MI-SSIME !

1986...après deux années littéralement euphoriques, l'effet surprise commence à s'estomper et le soufflet retombe quelque peu. Surtout que l'inspiration commence quelque peu à faire défaut...

1987...finis les rythmes endiablés, la voici arrivée dans le domaine Intimiste. Qui aurait pu l'imaginer tout en douceur et en finesse. Et pourtant, non seulement elle peut le faire et de bien belle manière de surcroît !

1991...puis gros trou d'air de 4 ans. Quatre années pour se ressourcer et revenir dans un registre un peu différent. Un peu mais pas assez différent pour lui permettre de recoller au peloton...

1991...où l'art d'essayer de coller aux nouveaux standards du moment. Malgré la bonne volonté, la sonorité est vraiment trop typée années 80 et le résultat sera sans appel : dernier hit notoire pour la chanteuse...

1992...on la retrouve une nouvelle fois dans le domaine Intimiste pour son dernier titre de la décennie. Et ma foi, c'est à se demander si elle n'aurait pas du se consacrer exclusivement à ce domaine durant les années 90 car elle assure, c'est clair !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article