Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Forum Spécial 80 & 90

Publié par Nostradam

Santa Esmeralda est un groupe franco-américain formé en 1977 par Nicolas Skorsky et Jean Manuel de Scarano. Le groupe connaîtra 2 chanteurs principaux : Leroy Gomez de 1977 à 1978 et Jimmy Goings de 1979 à 1983.

Ils vont connaître leur premier – et principal succès –  également en 1977 avec l’énormissime single « Don’t let me be misunderstood ». Un titre à l’origine écrit en 1964 pour Nina Simone, puis repris par le groupe The Animals un an plus tard en 1965. La version 70 va faire un véritable carton planétaire et reste à ce jour l’un des plus gros hits Dance de tous les temps.

Le groupe produira d’autres titres de bonne facture qu’il aurait été dommage d’ignorer.

A découvrir ou redécouvrir.

Discographie (entre autres...) :

  • Don’t let me be misunderstood 1977
  • The house of the rising sun 1977
  • The wages of sin 1978
  • Learning the game 1978
  • Sevilla nights 1978
  • Another cha-cha 1979
  • Don’t be shy tonight 1980
  • C’est magnifique 1980
  • Hush 1981
  • Things we cannot change 1981
  • You’re my everything 1982
La peur de mal comprendre...

1977...le titre d'une vie, celui qui vous propulse One Shot au sommet de la gloire et de la renommée. Pour un premier titre, c'est un véritable coup de Maître. Le groupe signe ici tout simplement l"un des plus gros hits Dance de la décennie et de cette fin de XXième siècle tout court. MA-GIS-TRAL !

1977...une suite qui rime avec reprise de luxe totalement délirante du titre culte des Animals datant de 1964. Malheureusement, ce titre là n'aura pas le même niveau de succès que son prédécesseur, loin de là...

1978...sur des bases toujours 100 % hispaniques, le groupe tente de renouveler l'exploit du premier titre. Et même si le titre n'est pas dénué de qualité, force est de constater que le trait de génie qui a fait toute la différence la première fois n'est toujours pas revenu...

1978...un titre aux multiples influences, la plupart ayant marqué profondément les années 70. Mais les mélanger ne rime pas forcément avec succès garanti...

1978...toujours aussi chaud, toujours aussi rythmé, mais une histoire sans parole en cette fin de décennie 70 est un pari extrêmement osé...

1979....dans la même veine. Cette fois-ci en mode latino. Le changement de sonorité ne changera malheureusement pas la donne...

1980...la version Santa Esmeralda des années 80 est certes sympathique mais la nouvelle décennie est popo-électronique. Et la, force est de constater qu'on en est loin, très loin...

1981...le groupe évolue enfin mais il est déjà trop tard. Le train du changement est passé et le groupe n'est pas monté dedans. Dommage...

1981...un son vraiment trop décalé par rapport aux nouveaux standards de l'époque. Le déclin est irrémédiable et la fin proche...

1982...une aventure qui se termine en mode Intimiste, à 360° du titre désormais culte qui fit leur renommée. Le grand écart en guise de fin...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article