Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Forum Spécial 80 & 90

Publié par Nostradam

Ashford & Simpson, de leur vrai nom Nickolas Ashford et Valerie Simpson, était un duo de compositeurs-interprètes américain ayant pour particularité, hormis le fait d’être très talentueux en tant que compositeurs/producteurs, d'être…mari et femme dans la vie.

Ils démarrent leur carrière artistique courant des années 60 en composant pour des artistes comme The 5th Dimension, Aretha Franklin et autres Ray Charles. C’est ainsi qu’ils se font remarquer par Berry Gordy de la Motown.

Intégrés à la Motown, ils vont commencer par travailler avec un autre duo magique que sont Marvin Gaye et Tammi Terrel. Duo pour lequel ils vont composer ou produire plusieurs hits dont « Ain’t no mountain high enough », « Your precious love », « Ain’t nothing like the real thing » et autres ‘You’re all I need to get by ».Valerie Simpson chantera d’ailleurs sur la plupart des titres de leur dernier album « Easy ». Album dont les ventes serviront en partie à aider la famille de Terrell à payer ses soins, la chanteuse étant atteinte d’une tumeur cérébrale dont elle finira par décéder âgée seulement de 24 ans.

Ils vont également composer et produire la plupart des albums de la période 70’s de Diana Ross, albums qui rencontreront un succès notoire. Mais ils écriront également pour Gladys Knight & the Pips, Smokey Robinson & The Miracles, Syreetha Wright, The Marvelettes, Martha Reeves & The Vandellas, The Dynamic Superiors, etc… Mais également Teddy Pendergrass, The Brothers Johnson, Chaka Khan, la liste est plus qu’impressionnnante !

En tant que chanteurs, le duo commence sa carrière également au début des années 60 à travers le groupe de gospel The Followers. Mais le véritable envol se produit au milieu des années 70 avec la sortie de leur premier album « Gimme something real », album qui produit leur premier hit d’envergure avec le titre « (I’d know you) Anywhere ».

La décennie 70 va les voir sortir plusieurs albums mais c’est l’album « Is it still good to ya » , sorti en 1978, qui restera comme le mieux classé de toute la décennie, notamment grâce au titre « It seems to hang on ». Grosse année 78 avec un succès encore plus important sur le titre « Stuff like that », titre qu’ils enregistrent en compagnie d’autres pointures que sont que Quincy Jones et Chaka Khan.

L’album « Stay free » sorti lui un an plus tard en 1979 connaitra également un succès important grâce à son titre phare « Found a cure ».

Le début de décennie 80 les voit aligner album sur album, albums qui connaîtront des fortunes diverses. Côté succès d’envergure, on notera principalement le single « Street corner » sorti en 1982.  Mais c’est surtout l’année 1984 qui les fait rentrer définitivement dans la légende lorsque sort l’énormissime titre « Solid ». Titre oufissime extrait de l’album du même nom et qui va mettre le feu à tous les Dancefloor de la planète. Titre qui reste à ce jour leur Chef d’œuvre et le point d’orgue de leur carrière personnelle en tant que chanteurs.

D’autres albums et d’autres singles sortiront par la suite mais aucun ne saura égaler le succès phénoménal de « Solid ». Nickolas Ashford décédera en 2011 d’un cancer de la gorge, 4 jours avant le 65ème anniversaire de Valerie Simpson.

Quoi qu’il en soit, Ashford & Simpson auront produit pendant 4 décennies un nombre important de titres pour eux, mais également et surtout pour les autres, titres dont certains font partie aujourd’hui des plus belles pépites musicales de cette fin de XXième siècle.

A découvrir ou redécouvrir.

Discographie (entre autres...) :

  • I’ll find you 1964 
  • (I'd Know You) Anywhere 1973
  • Main line 1974 
  • One more try 1976 
  • Tried, tested and found true 1976 
  • So so satisfied 1977
  • Send it 1977 
  • Don’t cost you nothing 1978
  • It Seems to Hang On 1978
  • Stuff like that 1978
  • Found a cure 1979
  • Nobody knows 1979 
  • Love Don't Make It Right 1980
  • It shows in the eyes 1981 
  • It's the long run 1981
  • Street corner 1982
  • High rise 1983
  • It's much deeper 1983
  • Solid (as a rock) 1984
  • Outta the world 1985
  • Babies 1985 
  • Count your blessings 1986
  • What becomes of love 1986
  • I’ll be there for you 1989
  • Hungry for me again 1990 
  • Been found 1996 
  • What if 1997 
Solides comme des rocs...

1964...au début du commencement de la genèse de l'histoire. Des débuts très années 60 mais qui montrent déjà un potentiel plus qu'intéressant. Et la suite va confirmer qu'il y en a du potentiel...

1973...gros trou d'air de 10 ans avant de les retrouver la décennie suivante en cette année 73. Le tout en mode Intimiste, sur un titre léger et aérien à souhait. Le début de la métamorphose !

1974...le tempo s'accélère subitement. Sur une rythmique typique des années 70, pré-Disco, le duo montre qu'il peut aussi jouer dans cette catégorie. Prometteur tout ça...

1976...toujours orientée Dance, l'aventure continue doucement mais surement. Certes, on est loin du méga hit planétaire qui fracasse tout sur son passage mais l'intention est bonne en tout cas...

1976...le premier gros hit. Certes, le succès reste limité aux USA mais titre après titre, force est de constater qu'il y a du talent dans ce duo et qu'à un moment donné, ça va payer !

1977...on les retrouve en mode Intimiste en cette nouvelle année. Ils livrent ici une jolie ballade dont ils ont le secret, certes, mais ils leur restent encore un peu de chemin avant de tutoyer les étoiles...

1977...dans la même veine. Une année 77 placée décidément sous le signe du registre 'à émotions". Ce titre là est déjà un peu plus abouti que le précédent et le résultat dans les Charts en sera forcément meilleur

1978...retour à la Dance avec un titre qui colle parfaitement aux standards musicaux du moment. Résultat des courses : un duo qui monte en puissance et dont la renommée grandit, grandit, grandit !

1978...quand plusieurs futures très grosses pointures s'unissent, le résultat est déjà détonnant. Cette fois-ci, ils l'ont, leur premier méga hit planétaire. La machine est bel et bien lancée !

1978...une année 78 particulièrement inspirée qui voit le duo dans une forme olympique. Et qui dit forme, dit succès à la clé. La preuve avec ce titre !

1979...cette fois-ci le duo magique prend de la vitesse et de l'amplitude. Après plusieurs années de tâtonnement, ils viennent de passer la vitesse supérieure et ça se voit, où surtout s'entend !

1979...une GROSSE année 79 qui les voit sortir hit Dance sut hit Dance. Une fin de décennie sur les chapeaux de roue et qui annonce surtout une décennie 80 à venir du feu de dieu !

1980...une décennie 80 qui démarre sur les bases de celles qui ont clôturé la décennie précédente. Il ne manque plus grand chose pour obtenir le méga hit, celui qui fait rentrer dans la légende...

1981...bon, pour l'instant, ils n'ont pas encore trouvé l'ingrédient magique qui transforme un bon titre en méga hit. Mais ils cherchent, ils cherchent...

1981...première pause douceur en ce début de décennie et de quelle manière. ils signent ici un magnifique Ultime Slow qui flotte littéralement dans l'air. MA-GI-QUE !

1982...encore du hit de gros calibre mais ils n'arrivent toujours pas à dépasser leurs frontières naturelles côté succès en cette décennie 80. Pour le méga hit planétaire, il va falloir repasser. Et pourtant, ça frémit, ça frémit !

1983...un duo parfaitement rôdé et qui déroule tranquillement. Une dynamique bien en place mais qui n'a toujours pas trouvé son Graal. Patience, patience...

1983...le moins qu'on puisse dire, c'est que leur entrain est communicatif. Un titre survolté, plein d'entrain et qui donne la patate comme on dit !

1984...puis arrive CE titre. Leur Joconde ! Il aura fallu attendre l'année 84 pour les voir enfin atteindre la consécration planétaire après laquelle il court depuis des années. Ils signent ici tout simplement l'un des plus gros hits Dance de la décennie et de cette fin de XXième siècle. Un colossal succès largement mérité et qui récompense une carrière parmi les plus brillantes de cette fin de siècle. MA-GIS-TRAL !

1985...certes, ce titre-là ne peut rivaliser avec le joyau précédent mais il profite largement de l'énorme effet d'aspiration généré par ce dernier. Résultat des courses : nouveau top hit, mais uniquement aux USA. Le succès planétaire aura été de courte durée...

1985...celui-ci, à l'inverse, leur offre un nouveau succès à l'International. Certes, d'ampleur assez moyenne mais il a au moins le mérite de les maintenir à flot et dans le peloton de tête. C'est déjà ça !

1986...le dernier hit notoire, 20 ans après leurs débuts. Une magnifique carrière dont ils peuvent être fiers et qui aura produit plusieurs morceaux de très gros calibre, dont un d'anthologie !

1986...nouvelle parenthèse douceur qui leur permet une nouvelle fois de nous emmener dans des contrées imaginaires insoupçonnées. Un titre qui ne sera même pas classé. Allez comprendre...

1989...et que dire de celui-ci. Une fin de décennie tout en finesse et en légèreté qui leur permet de clôturer en beauté une décennie particulièrement réussie. Que demander de plus !

1990...et il redémarre la décennie suivante sur les mêmes bases. Le domaine Intimiste, un fond de commerce qu'ils auront surexploité mais qui, paradoxalement, ne leur aura pas amené les résultats d'envergure escomptés. Il aura toujours manqué ce trait de génie qui fait toute la différence à ce niveau...

1996...gros trou d'air de 6 ans puis les revoilà, une nouvelle fois. Un come-back plus de prestige car il est évident que la décennie 90 est celle de trop les concernant...

1997...une carrière qui s'achève pour de bon avec ce titre, une nouvelle fois dans le registre Intimiste. Impossible de les décrocher de ce créneau et pourtant, ils auraient pu faire tellement plus dans le registre Dance. Mais bon, chacun choisit sa voie...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article