Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Forum Spécial 80 & 90

Publié par Nostradam

Nathalie Lhermitte est une chanteuse française qui démarre sa carrière artistique dès l’âge de 6 ans en intégrant le groupe de son père, groupe dont le domaine de prédilection est la variété rock.

Et c’est à 18 ans, en 1983,  qu’elle va connaître son premier succès d’envergure avec le single « Tu es tout ce que j’aime », titre qui va se vendre aux alentours des 400 000 exemplaires et qui va lancer sa carrière pour de bon.

En parallèle, elle prête sa voix à bon nombres de génériques de dessins animés et de séries télévisées.

On la retrouve en 1989 dans la comédie musicale Starmania, comédie musicale où elle va jouer le rôle de Cristal pendant près de trois ans. Elle enchaîne quelques mois après dans le rôle de Wendy qu’elle interprète dans la comédie musicale Peter Pan.

Un de ses derniers rôles marquants sera celui d’Edit Piaf dans le spectacle Piaf je t’aime.

A découvrir ou redécouvrir.

Discographie (entre autres...) :

  • Il y a des jours comme ça 1982
  • Le chagrin couche dans mon lit 1983
  • Tu es tout ce que j’aime 1983
  • Tendrement 1984
  • La chanson qui me rappelle un film américain 1985
  • Comme une femme 1986
  • Symphonie 1986
  • Demain l'amour 1986
  • J’pars 1987
  • Les mille et une farces de Pif et Hercule 1993
  • Papa maman noel 1993
Tout ce qu'elle aime...

1982...un titre tout simple mais qui résume bien à lui tout seul la suite des événements. La petite Nathalie va faire essentiellement dans l'Intimiste, certes rien d'extraordinaire, mais du bon, tout simplement

1983...à contre courant de tous les standards porteurs du moment, elle a décidé de se positionner délibérément sur le créneau 'à émotions'. Il est clair qu'au niveau concurrence, ça ne va pas se bousculer au portillon...

1983...puis arrive CE titre. Le titre d'une vie, celui qui change un destin à tout jamais et qui vous fait rentrer One Shot dans la légende musicale des années 80. Comme quoi, des fois, rien ne sert d'avoir une discographie à rallonge pour faire la différence...

1984...il est vrai qu'on frôle souvent la variet' guimauve mais bon, c'est son créneau, on le sait depuis le début. Comment lui en vouloir...

1985...il est clair qu'avec un style si particulier, le sommet des Charts est carrément inatteignable. Mais nous sommes dans les années 80 et les années 80, c'est aussi ça...

1986...les années passent et la jolie Nathalie ne change rien, ni le style, ni la sonorité. Une constance qui la marginalise forcément mais elle s'accroche, elle résiste et y croit. Belle prestance !

1986...il lui arrive aussi de signer les génériques de feuilleton télé, histoire de varier un peu les plaisirs. Un style qui lui va comme un gant, forcément...

1986...on reprend la même et on recommence avec ce nouveau générique télé. Elle se spécialise dans ce domaine de façon flagrante. Et pourquoi pas, il faut bien des chanteurs etd es chanteuses pour les faire ces fameux génériques télé...

1987...puis incroyable renversement de situation avec ce premier titre Dance. Il était temps...mais il est également trop tard. La concurrence est déjà à des années lumières. Bien essayé mais c'est malheureusement peine perdue...

1993...et enfin, pour l'anecdote, ses titres des années 90. Bon là, il est vrai qu'on touche un peu le fond mais bon, une nouvelle fois, comment lui en vouloir...

1993...on finit comme on a commencé, c'est à dire tout en douceur. Une chanteuse vraiment atypique qui aura fait son petit bonhomme de chemin sans se soucier des critiques et de la concurrence. Belle abnégation !

Commenter cet article