Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Forum Spécial 80 & 90

Publié par Nostradam

Katrina and the Waves est un groupe anglo-américain qui voit le jour au milieu des années 70 sous le nom de The Waves. Groupe composé alors de Kimberley Rew et d’Alex Cooper. En parallèle, un autre groupe du nom de Mama’s Cookin et composé de Katrina Leskanich et Vince de la Cruz voit le jour en 1978. Lesquels vont fusionner quelques années plus tard pour former Katrina and the Waves.

Les débuts sont plutôt laborieux et les albums « Walking on sunshine » et « Katrina and the Waves 2 » qui sortent respectivement en 1983 et 1984 ne rencontrent qu’un maigre succès. Mais un succès suffisant pour signer chez Capitol Records en 1985.

Signature qui va tout changer car cela permet au groupe de réenregistrer et remixer bon nombre d’anciens titres qui n’avaient pas fonctionné à l’époque de leur sortie. Sort ainsi l’album « Katrina and the waves », album qui va faire cette fois-ci un véritable carton et produire ce qui restera comme le plus gros succès de toute leur discographie, à savoir l’énormissime « Walking on sunshine ».

Une grosse année 1985 qui les voit aligner un deuxième hit avec le titre « Do you want crying », titre qui ne connaîtra certes pas le succès de son prédécesseur mais qui tirera largement son épingle du jeu.

L’année 1986 voit la sortie de l’album « Waves », album qui rencontre lui aussi le succès malgré une réalisation des plus pénibles. Il produira principalement les hits « Is that it ? » et « Sun street ».

Il va falloir attendre 3 ans et l’année 1989 pour voir sortir l’album « Break of hearts », album à la sonorité nettement plus rock. Pari qui s’avère contre-productif  compte tenu du succès très mitigé rencontré par ce dernier. Seul le single « That’s the way » evitera le naufrage.

On pense le groupe mort, surtout après les échecs consécutifs des albums « Pet the tiger » en 1991, « Edge of the land » en 1993 et « Turnaround » en 1994. Mais c’est mal les connaître car ils réussissent un come-back incroyable en 1997 lors du Concours Eurovision, concours où ils représentent l’Angleterre. Le titre « Love shine a light » qu’ils interprètent va tout simplement l’emporter, devenir un énorme hit et leur permettre de faire un retour fracassant sur le devant de la scène.

Un succès incroyable qui ne peut masquer les tensions de plus en plus fortes au sein du groupe, groupe qui finira par imploser l’année suivante.

A découvrir ou redécouvrir.

Discographie (entre autres...) :

  • Nightmare 1982
  • Que te quiero 1983
  • Walking on sunshine 1985
  • Do you want crying ? 1985
  • Is that it ? 1986
  • Sun street 1986
  • That’s the way 1989
  • Rock’n roll girl 1989
  • Pet the tiger 1991
  • Honey lamb 1993
  • Walking where the roses grow 1995
  • Love shine a light 1997
  • Walk on water 1997
Katrina adore jouer avec les Vagues...

1982...des débuts pour le moins 100 % rock. Dans un style so British typique de ce début de décennie. Mais l'on sent également comme une pointe de sonorité venue d'Outre-Atlantique. Savant mélange...

1984...on les retrouve 2 ans plus tard, dans un style toujours aussi pêchu. Mais il y a eu du travail, c'est clair. Et les efforts portent leurs fruits avec un premier hit classé

1985...puis arrive CE titre. Un titre qui file à la vitesse de la lumière et qui va surtout leur apporter fortune et gloire. Ils signent ici tout simplement l'un des plus gros hits de la décennie. MA-GIS-TRAL !

1985...ça cogne fort et ça va très vite, 2 constantes musicales omniprésentes et qui perdurent année après année. Pour l'instant, ça fonctionne plutôt bien. Espérons que ça dure...

1986...pour l'instant, la base rock reste prédominante et sur ce titre là, on a même l'impression de repartir quelques années en arrière. Etonnante stratégie...

1986...un style excessivement typé qui ne trouve sa place, et surtout le succès, que dans la sphère anglo-saxonne. Ce qui n'empêche pas le groupe de continuer son petit bonhomme de chemin tranquillement mais surement...

1989...petit trou d'air de 3 ans et les revoilà en cette année 89 dans une forme olympique. Une pause salutaire qui leur permet de livrer un titre plutôt inspiré. Résultat des courses : succès notoire pour finir la décennie en beauté !

1989...ce qui est sur, c'est qu'il est impossible de les faire ralentir côté tempo. Un jusqueboutisme qui malheureusement les marginalise et les empêche de jouer dans la cour des Très Grands...

1991...un début de décennie 90 plutôt laborieux. Le groupe n'a quasiment pas évolué côté style depuis ses débuts. Or, tout a changé autour d'eux mais il n'y a qu'eux qui ne le savent pas...

1991...et aussi paradoxal que cela puisse paraître, quand le groupe fait enfin dans l'Intimiste, ils ne sont même pas récompensés de leurs efforts. Malgré une qualité de titre plus qu'évidente, celui-ci ne sera même pas classé. Allez comprendre...

1995...retour aux fondamentaux et au tabassage en règle. Malheureusement, la mayonnaise ne prend plus et le groupe décline doucement mais surement...

1997...et le Phoenix renait de ses cendres. Le groupe rebondit de façon magistrale en cette année 97 en gagnant tout simplement le Concours de l'Eurovision. Dans un style bien différent de tout ce qu'ils ont présenté avant. Comme quoi, il suffisait de pas grand chose pour que l'aventure se finisse de la plus belle des façons. E-NOR-MI-SSIME !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article