Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Forum Spécial 80 & 90

Publié par Nostradam

Terence Trent d’Arby, de son vrai nom Terence Trent Howard (Darby étant en vérité le nom de son beau-père qu’il aménage avec un apostrophe), connu aujourd’hui sous le nom de Sananda Maitreya, est un compositeur-interprète américain qui va connaître ses premières heures de gloire non pas dans la musique, mais dans la boxe ! Il devient en effet en 1980 Champion de Floride catégorie Poids Léger.

On le retrouve quelques années plus tard en 1983 dans la 3ème Division blindée américaine, affecté notamment du côté de Francfort. Armée dont il va être renvoyé rapidement suite à plusieurs absences sans permissions. C’est justement lors de son passage en Allemagne de l’Ouest qu’il entame réellement sa carrière musicale en tant que leader du groupe The Touch. Groupe avec lequel il produit un mini-album en 1984, lequel rencontrera un succès somme toute limité.

Il quitte l’Allemagne pour l’Angletterre à partir de 1986 et joue brièvement avec un groupe nommé The Bojangles. Puis se lance en solo à partir de 1987. Il sort ainsi un premier album « Introducing the hardline according to Terence Trent d’Arby », album qui va faire un véritable carton planétaire et lancer la carrière de l’artiste de façon fulgurante.

Un premier single « If you let me stay » en est extrait et connaît un joli parcours dans les Charts. Mais c’est surtout le deuxième extrait « Wishing well » qui va propulser l’artiste au sommet de la gloire. Le single se classe quasiment N° 1 de tous les Charts planétaires et reste à ce jour l’un des plus gros titres de l’année 87, si ce n’est de la fin de décennie. Toujours extrait du même album sortent « Dance little sister » mais aussi et surtout « Sign your name », autre single à faire un véritable carton planétaire.

Un succès qui se confirme deux ans après en 1989 avec la sortie de l’album « Neither Fish Nor Flesh », mais un succès moindre. L’album cartonne mais peine à produire des hits de même calibre que son prédécesseur. Seul le single « This side of love » tirera son épingle du jeu.

Puis plus rien jusqu’en 1993, date à laquelle l’artiste revient en force avec l’album « Symphony or Damn », album réalisé cette fois-ci Outre-Atlantique. Album qui va produire deux singles de très gros calibre que sont « She kissed me » et « Delicate ».

Mais qui seront déjà ces derniers hits notoires. L’album « Vibrator » qui sortira deux ans plus tard en 1995 ne produira qu’un hit mineur avec le titre « Holding on to you ». Qui sera cette fois-ci bel et bien son dernier.

A découvrir ou redécouvrir.

Discographie (entre autres...) :

  • If you let me stay 1987
  • Wishing well 1987
  • Dance little sister 1987
  • Sign your name 1988
  • Rain 1988
  • This side of love 1989
  • To Know Someone Deeply Is to Know Someone Softly 1989
  • Delicate 1993
  • She kissed me 1993
  • Let her down easy 1993
  • Holding on to you 1995
Champion de Floride catégorie Poids Léger...

1987...pour des premiers pas, le moins qu'on puisse dire, c'est qu'ils sont particulièrement réussis. Premier titre et premier succès planétaire. On ne pouvait rêver meilleur démarrage !

1987...la suite va s'avérer encore plus époustouflante. Le chanteur signe ici le plus gros succès de toute sa discographie, surement l'un des plus gros hits de la décennie et explose littéralement au niveau planétaire. MA-GIS-TRAL !

1987...une année 1987 exceptionnelle avec pas moins de 3 méga hits planétaires au compteur. Une réussite pour le moins fulgurante, fracassante et largement méritée !

1988...on pensait qu'il avait déjà tout donné, c'était sans compter sur ce titre absolument somptueux et qui restera surement comme son plus emblématique. Il livre ici une merveille de finesse et de douceur qui le consacre définitivement comme l'un des meilleurs chanteurs de cette fin de décennie. Absolument MA-GI-QUE !

1988...et aussi paradoxal que cela puisse paraître, la suite va s'avérer plus compliquée à gérer que prévu. Avec une inspiration qui va se révéler quelque peu défaillante, ou du moins, dans la moyenne. Or, jusqu'alors, on touchait quasiment à la perfection !

1989...une fin de décennie mi-figue, mi-raisin, et surtout une courbe du succès qui s'effondre littéralement. Mais que lui est-il donc arrivé ? On se le demande...

1989...il y a quantité, ça, c'est sur. Par contre, la qualité, elle, est très fluctuante. Ce titre là serait à ranger plutôt dans les bonnes surprises, heureusement, il n'a quand même pas tout perdu de son talent hors norme. Ouf !

1993...puis gros trou d'air de quelques années en ce début de décennie 90. On le retrouve en cette année 93 dans une forme assez moyenne ce qui donne donc un résultat somme toute moyen...

1993...un dernier sursaut d'orgueil, et surtout un mode duo hautement inspiré, vont lui permettre d'obtenir un dernier succès notoire. Mais ce sera bel et bien le dernier. Car tout ce qui sortira par la suite ne lui permettra jamais de recoller au peloton...

1993...bon, il y aura quand même quelques titres à la qualité non négligeable, c'est sur. Dont celui-ci qui flotte littéralement dans l'air. Au final une année 93 de grande qualité et qui lui aura permis de livrer un dernier baroud d'honneur...

1995...le dernier hit tout court. Une nouvelle fois sur un morceau Intimiste de grande classe et qui montre tout son talent fans ce domaine. Il tentera de revenir la décennie suivante. Malheureusement sans succès...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article