Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Forum Spécial 80 & 90

Publié par Nostradam

Jairo, de son vrai nom Mario Ruben Marito Gonzalez Pierotti, est un compositeur-interprète argentin.

Particulièrement connu en France durant la décennie 70, il restera principalement dans l’histoire musicale de cette fin de XXième siècle grâce à l’énormissime titre « Les jardins du ciel », single qui sort en 1980 et qui fera sa fortune, et sa gloire.

D’autres titres de bonne facture sortiront durant la décennie 80 et rien qu’à ce titre, l’on se devait de lui consacrer cet article.

A découvrir ou redécouvrir.

Discographie (entre autres...) :

  • Que no hace falta 1978
  • La chanson du poete 1978
  • L’enfant au tambour 1978
  • La petite fille sous les étoiles 1979
  • Les jardins du ciel 1980
  • L’amour fait la force 1981
  • Mon père était 1982
  • L’appel du condor 1983
  • Le diable 1984
  • P’tite fille en limousine 1986
  • Il y avait de l’eau, de l’air 1987
Mario aime cultiver les jardins du ciel...

1978...une jolie ballade en guise de hors d'oeuvre et qui permet à l'artiste de montrer un potentiel des plus intéressants notamment dans le domaine Intimiste. Et ce n'est qu'un début...

1978...le voici arrivé en langue française, dans un style musical si typique de cette fin de décennie 70. Une montée en puissance tranquille et sereine...

1978...le titre qui va le hisser dans la cour des Grands. Sur un titre des plus traditionnels nommé 'Carol of the drum' datant de 1941 et composé par Katerine Kennicott Davis, il livre une version qui tient ma foi fort bien la route et qui restera incontestablement comme l'un des versions parmi les mieux interprétées

1979...un registre Intimiste dont il ne sort pas et dans lequel il montre des aptitudes évidentes. Mais le décalage évident avec les nouvelles tendances musicales du moment ne peut que l'isoler inexorablement et à termes le marginaliser...

1980...ce qui ne l'empêche pas de signer ici le plus gros succès de sa carrière. Et justement sur un titre nettement plus rythmé que tout ce qu'il avait pu proposer jusqu'alors. Comme quoi, il suffisait de pas grand chose. E-NOR-MI-SSIME !

1981...une accélération soudaine du tempo qui se confirme avec ce nouveau titre. Malgré des efforts évidents pour coller aux dernières tendances du moment, force est de constater qu'il lui est quasiment impossible de lutter à armes égales avec la concurrence...

1982...un retour en mode Intimiste version années 70 qui sape malheureusement tous les efforts qu'il a pu produire les années passés pour tenter de recoller au peloton. C'est désormais quasiment peine perdue...

1983...les années passent et le décalage s'aggrave encore un peu plus avec la concurrence. Une incapacité à changer et surtout à se renouveler au niveau musical qui vont le mener inévitablement à sa perte...

1984...déjà nettement plus tendance, on se demande si l'on affaire au même chanteur tant la différence est incroyable avec ce qu'il a proposé jusqu'alors. Malheureusement, le retard pris avec la concurrence est désormais trop importante. Dommage...

1986...et pourtant, il avait le potentiel pour faire de grande choses durant cette décennie 80, la preuve avec ce titre. Malheureusement, son manque d'audace lors du passage aux années 80 lui aura été fatal...

1987...un dernier titre qui le voit repartir dans un style franchement trop décalé par rapport à son époque. Chassez le naturel, il revient au galop...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article