Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Forum Spécial 80 & 90

Publié par Nostradam

The Greg Kihn Band est un groupe américain formé en 1976 et composé à l’origine de Greg Kihn, Robbie Dunbar, Steve Wright et Larry Lynch. L’aventure commence quand Greg Kihn gagne un radio crochet organisé par la radio WCAO à l’âge de 17 ans. Il y gagne notamment une guitare électrique Vox, laquelle va changer pour toujours le cours de sa vie.

Il arrive en Californie aux débuts des années 70 et commence par chanter dans les rues. Et c’est seulement à partir de 1976 qu’il forme le groupe et enregistre un premier album grâce au label Beserkley Records.

Les débuts sont assez laborieux et malgré la sortie de 5 albums successifs à la fin des années 70, aucun n’arrive à produire de hit d’envergure. Il va leur falloir attendre l’année 81 et la sortie de l’album « Rockihnroll » pour que le groupe soit enfin récompensé de ses efforts. Notamment grâce au single phare « The breakup song (They don’t write ‘Em) ». Mais le succès se limite pour l’instant au continent Nord-Américain.

L’album « Kihntinued » qui sort un an plus tard en 1982 ne fera pas mieux. Par contre, l’album « Kihnspiracy » qui sort en 1983 ne va pas du tout connaître le même sort. Et pour cause ! L’album va connaître un succès incroyable grâce à l’énormisssime single « Jeopardy », single phare qui va mettre le feu à tous les Dancefloor de la planète cette année là et restera incontestablement comme l’un des titres parmi les plus emblématiques de la décennie.

Le groupe sera malheureusement incapable de capitaliser sur l’énorme vague de succès générée par l’album. L’album « Kihntagious » qui sort en 1984 voit le groupe retomber dans les profondeurs des Charts. Seul l’album « Citizen Kihn » qui sortira lui en 1985 permettra au groupe de sauver les meubles avec le single « Lucky », single qui sera leur dernier hit notoire.

A découvrir ou redécouvrir.

Discographie (entre autres...) :

  • Remember 1978
  • The breakup song (They don't write 'Em) 1981
  • Sheila 1981
  • The girl most likely 1981
  • Happy man 1982
  • Jeopardy 1983
  • Love never fails 1983
  • Reunited 1984
  • Rock 1984
  • Lucky 1985
  • Boys won't (Leave the girls alone) 1985
Un joli cadeau nommé Vox...

1978...difficile d'imaginer à ce stade que c'est le même groupe qui va livrer quelques années plus tard l'un des plus gros hits Dance de la décennie 80. Et pourtant...

1981...plus rien pendant 3 ans. Les voici de retour en 1981 en version 100 % Rock, une orientation musicale qui leur permet de se faire remarquer mais sans plus...

1981...une année 81 qui leur permet de revenir dans la course mais force est de constater qu'il y encore du boulot pour faire partie de l'élite. Doit et peut mieux faire...

1981...une orientation rock qui pour l'instant prédomine. Il y a de la qualité, c'est indéniable. Mais ça ne suffit pas à les propulser vers les sommets des Charts. Soyons patients, ça va bien arriver un jour...

1982...peu ou pas de changement en cette nouvelle année. Le groupe se maintient dans un niveau de succès pour l'instant assez moyen. Pourtant, ils ont le potentiel pour faire nettement mieux...

1983...puis arrive CE titre. On constate une métamorphose totale entre ce qu'ils proposent aujourd'hui et ce qu'ils proposaient jusqu'alors. Et le résultat est sans appel : ils livrent ici tout simplement l'un des plus gros hits Dance de la décennie et le plus gros succès de toute leur discographie. MA-GIS-TRAL !

1983...une suite qui n'a rien à voir avec le titre précédent, c'est clair. Du coup, le groupe replonge immédiatement dans les profondeurs des Charts. Un beau gâchis...

1984...chassez le naturel, il revient au galop. Le groupe retourne à ses racines rock et perd en passant une grosse partie de son public. Une réorientation musicale de leur part très étonnante et surtout totalement contre-productive...

1984...dans la même veine. Avec un léger mieux mais plus rien ne changera la donne malheureusement. Le groupe ne recollera jamais plus au peloton...

1985...un retour d'inspiration fulgurant qui ne va pas durer mais qui leur permet d'obtenir un dernier hit d'envergure. Comme quoi, il suffisait de pas grand chose...

1985...une année 85 qui leur permettra de sortir par la grande porte et de clore une aventure, certes éphémère, mais qui aura tout de même produit l'un des hits parmi les plus emblématiques de la décennie. C'est toujours ça !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article