Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Forum Spécial 80 & 90

Publié par Nostradam

Musical Youth est un groupe anglo-jamaicain formé en 1979 formé par les parents de Kelvin et Michael Grant et Frederick et Patrick Waite. Les enfants Waite dont le père fut un des membres du groupe reggae jamaicain The Techniques.

A partir de 1981, les jeunes chanteurs, tout en étant encore scolarisés, commencent à se produire dans des pubs de Birmingham et produisent un double single « Generals » « Politicals » grâce à un label local. Singles qui passeront relativement inaperçus.

C’est un passage dans l’émission de John Peel qui va changer la donne et leur donner plus de visibilité. Un coup de boost amplifié par le départ dee Frederick Waite Jr, remplacé par Dennis Seaton au poste de chanteur principal.

Le groupe sort un nouveau single « Pass the dutchie » en 1982 (chanson inspiré du titre des Mighty Diamonds’ « Pass the koutchie », titre qui parle en vérité de faire circuler une pipe destinée à fumer du canabis (!). Dutchie faisant cette fois-ci allusion à un pot de cuisson spécial cuisine pour rendre la chanson plus proprette) et cette fois-ci, le résultat va s’avérer proprement stupéfiant. Le titre va faire un véritable carton planétaire et restera indéniablement comme l’un des plus gros hits de l’année 82 et de la décennie 80 tout court. Il s’en vendra près de 4 millions d’exemplaires à travers le monde.

La carrière du groupe est cette fois-ci bel et bien lancée et permet au groupe de sortir leur premier album « The youth of today » la même année. Album qui va cartonner à son tour et produire un nouveau top hit avec le single du nom de l’album et dans une moindre mesure « Never gonna give you up » l’année suivante en 1983.

Année 1983 qui voit la sortie de leur nouvel album « Different style ! », album qui fera nettement moins bien que son prédécesseur en termes de ventes. Une désaffection du public qui va s’amplifier par la suite et seul les singles « Tell me why » et « She’s trouble » arriveront à sortir leur épingle du jeu. Ils obtiendront un dernier hit notoire grâce au titre « Unconditionnal love » qu’ils interprètent en compagnie de Donna Summer la même année.

La suite s’avérera nettement plus compliquée pour le groupe avec une multitude de problèmes financiers, légaux et personnels à gérer, problèmes qui scelleront définitivement le sort du groupe et l’entrainera irrémédiablement à sa perte.

A découvrir ou redécouvrir.

Discographie (entre autres...) :

  • Generals/Political 1981
  • Pass the dutchie 1982
  • Youth of today 1982
  • Never gonna give you up 1983
  • Heartbreaker 1983
  • Tell me why ? 1983
  • 007 1983
  • She’s trouble 1983
  • Sixteen 1984
  • Whatcha talking ‘Bout 1984
Fais passer la gamelle...

1981...un premier titre sympathique mais sans plus. Et qui ne laisse en rien imaginer la suite oufissime qui se profile à l'horizon...

1982...puis arrive CE titre. Un titre tout simple mais qui va se révéler d'une efficacité redoutable. Le groupe signe ici tout simplement l'un des plus gros hits de la décennie avec une fraîcheur et une candeur qui renouvellent totalement le créneau reggae pour lequel ils ont opté. OUF-I-SSIME !

1982...une suite fort sympathique dans laquelle les p'tits gars continuent de répandre leur bonne humeur évidente. Mais qui ne pourra rivaliser avec le joyau précédent malheureusement...

1983...la suite va être un peu compliquée à gérer. Malgré une bonne volonté évidente et une fraîcheur qui leur sont vraiment propre, ils n'arrivent plus à créer l’événement comme par le passé. Une dure loi du métier à laquelle ils n'étaient pas forcément préparés...

1983...et pourtant l'année 83 va être particulièrement fournie en titres. Mais aucun n'aura la capacité à rivaliser avec leur premier titre, un premier titre qui aura absorbé à lui seul tout le meilleur de leur inspiration...

1983...quelques titres s'en tireront mieux que d'autres, heureusement. Dont celui-ci. Mais il est vrai que leur obstination à rester vaille que vaille sur le créneau reggae les isole forcément, d'où une difficulté supplémentaire pour rivaliser avec la concurrence...

1983...tous les titres de l'année 83 seront classés, quoi qu'il en soit. Le groupe arrive tout de même à conserver une dynamique qui pour l'instant les maintient à flot. Espérons que ça dure...

1983...le dernier titre de l'année. Et quelque chose a changé, c'est clair. Une réorientation musicale Dance, en vérité une reprise de luxe d'un titre de Michael Jackson datant de 1981, qui les repositionne dans la course de façon spectaculaire et leur permet d'espérer pour la suite

1984...malheureusement, la réorientation Dance aura été de courte durée. Retour en mode Reggae pur et dur. La sanction ne se fera pas attendre : le groupe dévisse complètement dans les Charts et ne s'en remettra jamais...

1984...une fin d'aventure qui se rapproche à la vitesse V. Ils auront bon mettre toute la fougue de leur jeunesse dans la balance, quand les jeux sont faits et que la messe est dite, il ne sert à rien de lutter plus longtemps...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article