Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Forum années 80 & 90

 

 

 

Publié par Nostradam

Catherine Ferry est une chanteuse française dont la carrière artistique démarre réellement le 3 Avril 1976, date à laquelle elle représente la France au Concours de l’Eurovision avec le titre « 1,2,3 ».

Une prestation remarquée et remarquable puisqu’elle finit 2ème notamment grâce à l’appui vocal de ses 4 choristes dont un certain…Daniel Balavoine. Un Daniel Balavoine alors totalement inconnu et avec qui elle va vivre en couple durant 4 ans entre 1973 et 1977.

Succès fracassant mais succès de courte durée car tout ce qui sort jusqu’à la fin de décennie 70 ne connaît qu’un succès somme toute mitigé.

Bien qu’elle ne vive plus en couple avec Daniel Balavoine, la chanteuse va continuer à travailler avec lui, notamment au début des années 80 et tenter de redresser la barre. Que ce soit sur le titre « Bonjour, bonjour » en 1982 ou sur l’album « Vivre avec la musique » en 1984. Malheureusement, même le talent hors norme du chanteur ne produira pas de miracle.

Après le décès du chanteur en 1986, elle reçoit l’aide d’un autre génie de la musique à savoir Jean-Jacques Goldman sur le titre « Quelqu’un quelque part ». Sans plus de résultats.

Puis c’est Robert Fitoussi (FR David), accompagné de Dany Darras, qui reprennent le flambeau en 1988 sur le titre « Manille » notamment. Un dernier titre qui connaîtra le même sort que les autres malheureusement.

A découvrir ou redécouvrir.

Discographie (entre autres...) :

  • Julia mon cœur 1975
  • 1,2,3 1976
  • Mélodie bleue 1977
  • J’imagine 1978
  • Dis goodbye à ton good boy 1979
  • Tu es mon ennemi 1980
  • Bonjour bonjour 1982
  • Grandis pas 1983
  • Prends tout ce qu’on te donne 1984
  • Vivre avec la musique 1984
  • Quelqu’un quelque part 1986
  • Manille 1989
1,2,3...

1975...un titre léger, enjoué et aérien comme on savait si bien les faire durant cette décennie. De bon augure pour la suite des événements...

1976...puis arrive CE titre ! Le titre d'une vie, celui qui vous fait rentrer One Shot dans la légende musicale et vous offre un ticket direct pour la postérité. Surtout lorsqu'on a comme choriste un certain...Daniel Balavoine. MA-GIS-TRAL !

1977...toujours aussi léger et aérien. Malheureusement, difficile de rebondir lorsqu'on a connu un énormissime succès comme sur le titre précédent...

1978...de la ballade de gros calibre qui montre toute sa polyvalence. Une chanteuse multi-facettes qui ne demande qu'à bien faire !

1979...des chansons toutes simples, tout comme les mélodies, mais à l’efficacité redoutable. Un savoir faire indéniable dans la chanson tout terrain !

1980...terminée l'insouciance des années 70, voici venir la décennie 80 et ses nouveaux standards musicaux. Des standards auxquels elle s'est adaptée, c'est clair. Reste à savoir si cela suffira à la maintenir dans la cour des Grands...

1982...on reconnait tout de suite le style Balavoine. Un style reconnaissable entre tous et qui va merveilleusement marcher pour lui, mais qui malheureusement ne profitera jamais à la chanteuse. Cruel paradoxe...

1983...elle aura tout essayé mais elle n'aura jamais réussi à trouver sa place dans cette décennie 80. Et pourtant, il ne lui aura pas manqué grand chose...

1984...il lui aura juste manqué un titre à l'inspiration un peu au-dessus de la moyenne pour décrocher au moins 1 hit notoire. Un hit qui aurait pu faire toute la différence et créer la dynamique après laquelle elle aura couru toute la décennie...

1984...on retrouve Daniel Balavoine aux commandes sur ce titre. Mais une nouvelle fois, son génie musicale ne permettra pas d'inverser la tendance. Quand ça ne veut pas, ça ne veut pas...

1986...elle aura collaboré avec les meilleurs compositeurs de la décennie et de cette fin de XXième siècle tout court, belle prouesse. Sans que cela ne lui permette de tutoyer les étoiles, allez comprendre...

1989...elle n'aura jamais démérité, loin de là. Toute sa carrière est pavée de titres à la qualité évidente composés pour la plupart par les meilleurs compositeurs du moment. Et pourtant elle n'aura jamais réussi à se faire une place au soleil comme elle aurait dû. Dure loi du métier...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article