Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Forum années 80 & 90

 

 

 

Publié par Nostradam

Céline Dion est une chanteuse québécoise qui peut se vanter, hormis le fait d’être la petite dernière d’une famille qui compte pas moins de 14 enfants, d’avoir vendu à ce jour aux alentours de 230 millions de disques à travers le monde.

La petite Céline, prénom qu’elle reçoit en référence à la chanson « Céline » d’Hugues Aufray, grandit au milieu d’instruments de musique puisque toute sa famille en joue. Dès l’âge de 5 ans, elle donne de la voix et se fait remarquer une première fois lors d’un mariage familial. Puis par la suite, entourée de ses frères et sœurs, au sein du restaurant familial Le Vieux Baril lorsque ceux-ci y improvisent divertissement et spectacles. Une prédisposition pour la musique évident qui contrebalance des aptitudes scolaires somme toute assez limitées.

Les choses vont commencer à s’accélerer pour elle en 1980, alors qu’elle n’est âgée que de 12 ans, lorsque son frère Jacques et sa mère décide de lui écrire son premier titre « Ce n’était qu’un rêve ». La maquette est envoyée à un certain René Angélil par son autre frère Michel qui a découvert le nom du producteur au dos d’une pochette de disque.

Lequel tombe littéralement sous le charme de la voix de la jeune chanteuse et la convoque dans la foulée pour l’auditionner. Une audition qui a lieu en 1981 et qui dépasse les espérances d’Angélil. A tel point qu’il hypothèque sa maison pour financer les futurs albums de la jeune Céline. Un premier album « La voix du bon dieu » sort la même année et pour un premier essai, il est plutôt réussi car l’album connait un succès non négligeable au Canada. Suivi de peu de « Céline Dion chante noël » qui passera plus inaperçu.

Un an plus tard en 1982, elle traverse l’Atlantique et apparaît pour la première fois à la télévision française où elle y interprète la chanson « L’amour viendra ». Une prestation qui passe, elle aussi, quelque peu inaperçue. Nouvel album « Tellement j’ai d’amour… » la même année, un album qui enregistre des scores de ventes non négligeables une nouvelle fois de l’autre côté de l’Atlantique.

Mais c’est un an plus tard, en 1983, que le destin décide de donner un sérieux coup de pouce à la jeune chanteuse. En effet, son passage dans l’émission de Michel drucker Champs Elysées, et surtout le titre qu’elle interprète « D’amour ou d’amitié », ne va pas passer inaperçu, loin de là. Le titre va faire un véritable carton en France et va faire décoller la carrière de l’artiste de façon notable.

Nouvel album « Les chemins de ma maison » toujours en 1983 et nouveau succès. Suivi de « Mélanie » en 1984. Un album qui contient le titre « Une colombe », chanson qu’elle interprète devant 65000 personnes au stade olympique de Montréal pour la venue de Jean-Paul II. Titre qui devient un énorme succès au Québec. Une année 84 qui se termine en beauté avec un retour en France pour assurer la première partie de Patrick sébastien lors de sa tournée de fin d’année dans l’héxagone.

L’année 1985 voit la sortie de l’album « C’est pour toi » mais légère désillusion car l’album ne rencontre pas le succès escompté et ne produit aucun hit d’envergure. Suivi de la sortie du single « Billy » en 1986 qui ne fera guère mieux.

Face à ce relatif échec, Angélil décide de changer totalement de stratégie et surtout, de changer radicalement l’image, notamment physique, de sa petite protégée. Un changement radical qui se déroule en 3 phases : changement de look, de dentition et apprentissage express, et surtout intensif, de l’anglais.

Un changement total de look en 1987 qui s’accompagne également d’un changement de maison de disque à savoir CBS. Maison de disque qui produit également un certain…Michael jackson dont elle est totalement fan. Sous ce nouveau label sort l’album « Incognito », album dont la sonorité colle nettement plus à l’air du temps que ses prédécesseurs. Un album qui se vend bien à travers le monde et qui confirme la montée en puissance évidente de la chanteuse à l’international.

Puis arrive l’année 1988, année qui va bouleverser pour toujours le destin de l’artiste. En effet, elle est sélectionnée pour représenter la Suisse au Concours de l’Eurovision avec le titre « Ne partez pas sans moi ». Un concours qu’elle remporte d’une courte tête mais qu’elle remporte et qui lui permet d’atteindre enfin la reconnaissance internationale tant attendue.

Une carrière internationale qui s’amplifie à partir de 1990 avec l’album « Unison », premier album anglophone de la chanteuse. Pari risqué mais pari gagnant car l’album fait un véritable carton planétaire et va se vendre à près de 3 millions d’exemplaires. Album dont va être extrait son premier méga hit à savoir « Where does my heart beat now » et dans une moindre mesure « The last to know ».

L’année 1991 la voit rechanter en français sur l’album « Dion chante Plamondon », album où elle reprend des standards de Starmania mais aussi des inédits composés justement par Plamondon. L’album est un succès mais pas les singles qui en sont extraits paradoxalement. Une année 91 où elle enregistre tout de même un succès notoire côté single avec le titre « Beauty and the beast », BO du film de Disney La Belle et la Bête qu’elle interprète en duo avec Peabo Bryson.

Un titre qui figure sur l’album « Céline Dion » qui sort un an plus tard en 1992. Album qui va se vendre à plus de 5 millions d’exemplaires et produire deux énormissimes singles que sont « If you asked me to » et « Love can move mountains ». La chanteuse est désormais sur une dynamique du succès incroyable qui lui permet même de chanter lors de la cérémonie des oscars qui se déroule à Los Angeles et de faire la première partie de Michael Bolton lors de sa tournée de ce dernier à travers les Etats-Unis.

Une sucess story qui va carrément se dérouler à cheval sur 2 continents l’année suivante en 1993 avec d’une part la sortie en France du single « Un garçon pas comme les autres (Ziggy) », toujours extrait de l’album datant de 1991 « Dion chante Plamondon ». Le single sera carrément l’un des plus gros succès de l’année dans l’héxagone.

Et d’autre part aux Etats-Unis où sa notoriété est telle qu’on lui demande de chanter lors de l’investiture de Bill Clinton ! Mais sort également son nouvel album anglophone « The colour of my love », album de la consécration planétaire. L’album va se vendre à plus de 20 millions d’exemplaires, produire 4 méga hits et faire de la chanteuse l’un des plus gros phénomènes du moment ! En commençant par l’énormissime single « The power of love », reprise du titre phare de Jennifer Rush datant de 1984. Single qui restera incontestablement comme l’un des plus gros succès de sa carrière. Suivi de peu de « Misled », « Think twice », « Only one road » qui sortent eux en 1994.

Une année exceptionnelle à tous points de vue, tant côté professionnel que côté personnel,puisqu’elleen profite pour rendre enfin publique sa relation avec René Angélil, une relation qui va même finir par un mariage un an plus tard en 1994.

Retour en langue française en 1995 sur l’album « D’eux », album écrit tout spécialement pour la chanteuse par Jean-Jacques Goldman. Même si l’album est en langue française, il va se vendre à plus de 10 millions d’exemplaires à travers le monde et presque à 5 millions, rien qu’en France. Un album transcendé par l’oufissime single « Pour que tu m’aimes encore », single qui restera incontestablement comme l’un des plus gros succès de la décennie côté français.

Mais c’est sans compter sur l’album « Falling into you » qui sort un an plus tard en 1996. Un album qui va se vendre à 32 millions d’exemplaires, malgré quelques critiques de la presse spécialisée et reste à ce jour son record en termes de ventes d’albums. La chanteuse marche littéralement sur l’eau et atteint un niveau de succès et de renommée comme peu de chanteuses avant elle, toutes époques confondues. L’album va produire 3 nouveaux hits oufissimes que sont « Becaused you love me », « It’s all coming back to me now », une reprise du titre de Jim Steinman datant de 1989 et « All by myself », encore une reprise mais cette fois-ci d’Eric Carmen datant de 1975.

Une année 96 triomphale qui la voit également chanter lors de la cérémonie d’ouverture des JO d’Atlanta avec comme public 83000 spectateurs dans le stade et 3,5 milliards de téléspectateurs devant leur télé, rien que çà !

Arrive l’année 1997 et la sortie d’un film évènement qui va devenir l’un des plus grands films de tous les temps à savoir Titanic. C’est james Horner, compositeur de la musique du film qui va lui livrer sur un plateau un véritable bijou musical qu’est « My heart will go on ». Un titre oufissime qui reste à ce jour le plus gros succès côté single de la chanteuse et qui restera pour toujours l’un des titres parmi les plus marquants de cette fin de XXième siècle.

Titre qui fera parti de son nouvel album « Let’s talk about love » qui sort la même année. Un album qui va quasiment égaler les scores de ventes hallucinants de son prédécesseur avec cette fois-ci 31 millions d’albums vendus. Album de duos de prestige avec d’une part le titre « Tell him » qu’elle interprète avec Barbra Streisand et « Immortality » qu’elle interprète avec les Bee Gees. Deux titres qui connaîtront leur heure de gloire au niveau planétaire.

Nouvelle collaboration avec Jean-Jacques Goldman l’année suivante en 1998 avec la sortie de l’album « S’il suffisait d’aimer ». Album au succès limité puisque écrit en français mais l’album va tout de même se vendre à plus de 4 millions d’exemplaires à travers le monde, dont quasiment 2 millions en France. Leur première collaboration avait produit un titre somptueux avec « Pour que tu m’aimes encore ». Ils récidivent avec le titre qui porte le nom de l’album à savoir « S’il suffisait d’aimer », titre qui va se vendre à plus de 260 000 exemplaires dans l’héxagone et rajouter une ligne supplémentaire à la légende des 2 artistes.

Une année 98 qui n’en finit pas avec la sortie de l’album « These are special times », album spécial noël qu’elle interprète en duo avec R. Kelly et qui, comme les autres albums, va faire le tour du monde.

La décennie 90 se finit en beauté avec sa troisième participation consécutive aux Oscars, non pas en tant qu’actrice mais en tant que chanteuse bien sur. Elle sort également en fin d’année un best of de ses plus grands titres anglophones auxquels se rajoutent sept titres inédits dont un duo virtuel avec Frank Sinatra. Album qui va se vendre à plus de 17 millions d’exemplaires à travers le monde et clôturer ainsi une décennie absolument oufissime pour la chanteuse.

Une décennie qui l’aura hissé au rang de star planétaire, une star planétaire dont  l’exceptionnel talent aura littéralement écrasé la concurrence et fait d’elle l’une des plus grandes chanteuses de tous les temps. Et l’aventure est loin d’être terminé car la décennie 2000 va lui réserver encore de très belles surprises…

A découvrir ou redécouvrir.

Discographie (entre autres...) :

  • Ce n’était qu’un rêve 1981
  • D’amour ou d’amitité 1982
  • Mon ami m’a quittée 1983
  • Ne me plaignez pas 1984
  • Une colombe 1984
  • Mon rêve de toujours 1984
  • Un amour pour moi 1984
  • C’est pour toi 1985
  • L’univers a besoin d’amour 1986
  • Fais ce que tu voudras 1986
  • Je ne veux pas 1987
  • On traverse un miroir 1987
  • Lolita (Trop jeune pour aimer) 1987
  • Incognito 1987
  • Comme un cœur froid 1988
  • Ne partez pas sans moi 1988
  • D'abord c'est quoi l'amour 1988
  • Can’t live without you 1989
  • (If there was) Any other way 1990
  • Unison 1990
  • Where does my heart beat now 1990
  • The last to know 1991
  • Have a heart 1991
  • Beauty and the beast 1991
  • If you asked me to 1992
  • Nothing broken but my heart 1992
  • Love can move mountains 1992
  • Water from the moon 1993
  • Un garçon pas comme les autres (Ziggy) 1993
  • Did you give enough love 1993
  • When I fall in love 1993
  • The power of love 1993
  • Misled 1994
  • Think twice 1994
  • Only one road 1994
  • Pour que tu m’aimes encore 1995
  • Je sais pas 1995
  • Next plane out 1995
  • To love you more 1995
  • Falling into you 1996
  • Because you loved me 1996
  • It's all coming back to me now 1996
  • The power of the dream 1996
  • All by myself 1996
  • Call the man 1997
  • J'attendais 1997
  • Tell him 1997
  • My heart will go on 1997
  • Immortality 1998
  • Zora sourit 1998
  • I’m your angel 1998
  • S’il suffisait d’aimer 1998
  • On ne change pas 1999
  • The prayer 1999
  • Treat her like a lady 1999
  • Dans un autre monde 1999
  • That’s the way it is 1999
Son rêve de toujours...

1981...le début de la genèse du commencement d'une aventure proprement incroyable qui va propulser en quelques années une jeune inconnue sortie de nulle part au rang de plus grande Diva Pop de cette fin de XXième siècle. Un rêve qui va vite se transformer en réalité !

1982...la France découvre en 82 la jeune Québecoise avec un certain étonnement auquel se même un intérêt non négligeable. Et le moins que l'on puisse dire c'est que le courant passe tout de suite. Le début d'une relation - très - privilégiée et qui va durer des décennies...

1983...le talent est certain mais à ce stade on n'imagine pas jusqu'à quel point elle va être capable de le hisser. Pour l'instant, on voit une frêle jeune fille pousser la chansonnette avec une envie de bien faire plus qu'évidente

1984...année après année, le style s'affine et la montée en puissante est évidente. Il ne reste plus qu'à coller un peu plus aux nouvelle tendances du moment pour que l'aventure décolle enfin

1984...toujours pas de succès notoire mais elle commence sérieusement à faire parler d'elle. On va dire que c'est plutôt bon signe !

1984...son talent s'exprime à merveille dans l'Intimiste, domaine qui lui va comme un gant. Et l'avenir va le prouver de façon éclatante !

1984...un début de carrière resté assez confidentiel malgré une envie de bien faire évidente. Et pourtant quand on voit la quantité non négligeable de titres de gros calibres déjà produits, on est plus qu'impressionné !

1985...le nombre de titres sortis s’accroît d'année en année mais elle n'arrive toujours pas à passer le palier qui lui permettra d'accéder à la cour des Grands. Patience, patience...

1986...petite année 86 avec peu de titres au compteur. Et une qualité de titre assez moyenne. On sait donc que ne ce sera pas non plus pour cette année...

1986...la seule bonne surprise de cette année 86 sera ce titre qui tient plutôt bien la route. C'est ce qu'on appelle sauver les meubles...

1987...il se passe quelque chose, c'est clair. Tout évolue, le style, la sonorité, le look et plutôt dans le bon sens. Il y a vraiment le AVANT ce titre le APRES...

1987...une métamorphose incroyable qui voit la sortie de titres qui n'ont plus rien à voir avec ce qu'elle produisait avant. Impressionnant !

1987...on a carrément l'impression de ne plus avoir affaire à la même personne tellement le changement est bluffant. Bravo la maison de disques...

1987...elle n'obtient pas forcément plus de succès qu'avant avec ses derniers titres mais l'évolution est notoire. Et l'on se doute qu'il va rapidement se passer quelque et quelque chose de grand

1988...elle livre ici un Ultimate Slow de grande classe passé totalement inaperçu malheureusement. Ça sent vraiment de plus en plus bon...

1988...puis arrive CE titre ! Le titre qui va enfin tout changer et l'emmener vers des sommets de renommée qui lui tendaient les bras depuis si longtemps. Certes, le succès se limitera à la sphère francophone mais tout de même.

1988...une année 1988 exceptionnelle en tous points avec pléthore de titres et de la qualité Premium. La chanteuse endosse pour de bon le costume de star internationale qu'elle attendait depuis si longtemps

1989...l'année charnière au niveau International. Le passage en langue anglaise va radicalement changer le cours de sa carrière et la propulser à un niveau de succès proprement stupéfiant

1990...Céline Dion Saison 1 vient de s'achever et démarre en cette nouvelle décennie Céline Dion Saison 2. Une Saison 2 qui va faire d'elle l'une des plus grandes Diva Pop de cette fin de XXième siècle...

1990...l'année 90 n'est qu'un hors-d'oeuvre par rapport à ce qui se profile à l'horizon. Quand on voit déjà les changements opérés, on imagine la suite !

1990...son premier méga hit planétaire. Ça y est, cette fois-ci, la fusée Dion vient de décoller pour de bon et elle est partie pour faire le tour de la Galaxie à la vitesse de la lumière. MA-GIS-TRAL !

1991...le fait de chanter en anglais aura totalement changé la donne et chaque titre qui sort désormais est un événement à lui tout seul au niveau planétaire

1991...le début 90 la voit passer plusieurs paliers avec une facilité déconcertante mais elle n'a pas encore atteint son maximum. On imagine donc le niveau de la suite...

1991...les fins d'année lui sont - et lui seront toujours - particulièrement propices. Elle obtient ici un nouveau hit de classe planétaire grâce à ce somptueux titre Intimiste qui fera partie de la BO du film La belle et la Bête

1992...décennie après décennie, année après année, la chanteuse monte les paliers un à un et n'est plus très loin des sommets. Et lorsqu'elle va les atteindre, plus personne ne pourra rivaliser avec elle !

1992...son niveau de classement dans les Charts commencent à donner le tournis. Chaque nouveau titre la rapproche inexorablement d'une position de leader que plus personne n'osera lui contester

1992...une fin d'année 92 conforme aux autres fins d'année précédente, c'est à dire au top ! Une forme olympique qui va l'emmener sur le toit du monde l'année suivante...

1993...l'année 93 démarre calmement mais il ne faut surtout pas s'y fier. Car ce qui l'attend en fin d'année est proprement stupéfiant !

1993...quand Céline reprend du Plamondon et fait de cette version du titre de Starmania une version encore plus sublime que celle de la comédie musicale, on en reste bouche bée. MA-GI-QUE !

1993...léger trou d'air avec ce 'petit' hit. Et pourtant le titre est loin d'être dénué de qualité, c'est clair. Mais dans un océan de titres Premium, certains peuvent paraître un peu plus pâlichon que les autres...

1993...déjà le titre original de Jeri Southern datant de 1952 était sublime, il ne pouvait en être différent pour toutes les reprises de luxe qui en seront faites. Dont celle ci !

1993...dans la série reprise de luxe, voici la plus incroyable. Elle livre ici une version hallucinante du titre de Jennifer Rush datant de 1984. Une copie qui égale la version originale, voire la surpasse, et qui va faire d'elle l'un des plus gros phénomènes planétaires du moment. MO-NU-MEN-TAL !

1994...elle profite de l'effet d'aspiration énormissime généré par le titre précédent et en profite pour caracoler à la tête de la plupart des Charts planétaires. Et c'est parti pour durer !

1994...elle atteint un niveau de succès dans l'Intimiste absolument hallucinant. Il faut dire que sa voix s'y prête à merveille. Nouveau méga hit !

1994...et ça continue ! Tout ce qui sort désormais se transforme immédiatement en or massif, surtout dès qu'il s'agit du registre 'à émotions' !

1995...quand 2 des plus grosses pointures du moment dans leur domaine s'unissent, on se doute que le résultat va être à la hauteur. Mais qui aurait pu imaginer que ce titre allait devenir l'un des titres parmi les plus emblématiques de cette fin de XXième siècle côté français. On frôle la perfection ultime. OUF-ISSI-ME !

1995...on se doutait que ce titre ne pourrait égaler le joyau précédent mais il s'en tire plus que bien, c'est le moins que l'on puisse dire. Alors, qu'elle soit en langue française ou en langue anglaise, c'est carton assuré !

1995...de temps en temps, certains titres passent sous les radars, on ne sait pas forcément pourquoi. Celui-ci ne connaîtra qu'un succès somme toute modeste. Allez comprendre...

1995...elle alterne les 2 carrières, française et internationale, avec une maestria remarquable. Une carrière proprement époustouflante, menée de main de maître et qui ne laisse que des miettes à la concurrence...

1996...une année 96 qui va voir la chanteuse atteindre un niveau de succès absolument hallucinant. En commençant par ce titre absolument incroyable qui confirme une nouvelle fois son statut incontestable et incontestée de Reine de l'Intimiste. MA-GI-QUE !

1996...on a commencé par un top hit, on enchaîne avec un méga. Et toujours dans l'Intimiste, domaine dans lequel elle se sent vraiment la plus à l'aise, c'est évident. MA-GIS-TRAL !

1996...deuxième méga hit grâce à cette version de luxe du titre de Jim Steinman. Des méga hits, Il y en aura 3 au total rien que pour cette année 96. Peu de chanteuse de sa génération lui arrivent à la cheville tellement elle a su hisser son niveau de talent quasiment au maximum de ses possibilités !

1996...la consécration suprême. Lorsqu'on est choisie pour interpréter l'hymne officiel d'une Olympiade, c'est qu'on est forcément considérée comme la maxi star du moment !

1996...une reprise de luxe qui lui porte chance une nouvelle fois. Cette fois-ci, elle reprend du Eric Carmen datant de 1975 et nous livre un titre au lyrisme fou et qui restera incontestablement comme l'un de ses titres parmi les plus emblématiques. MA-GIS-TRAL !

1997...son talent dans l'Intimiste est vraiment hors norme et surclasse de très loin la concurrence. Même si ce titre là n'atteindra pas le même niveau de succès que son prédécesseur, il est largement au dessus de la moyenne générale, c'est clair

1997...avec une nouvelle fois JJ Goldman à la manœuvre, ce qu'elle continue de produire en français est proprement remarquable. MA-GI-QUE !

1997...quand 2 des plus grandes chanteuses de tous les temps poussent la chansonnette, le résultat ne peut qu'être sublime. Ce qui est le cas forcément !

1997...puis arrive CE titre ! La MERVEILLE des MERVEILLE qui la consacre définitivement comme l'une des plus grandes chanteuses du XXième siècle, si ce n'est la plus grande. BO de film unique pour un film qui ne l'est pas moins. MO-NU-MEN-TAL !

1998...dans la série "Quand les légendes se rencontrent". Même si les Bee Gees ont perdu quelque peu de leur fougue en cette décennie 90, ils n'en restent pas moins les Bee Gees. D'où un résultat d'exception une nouvelle fois !

1998...elle continue à alterner langue anglaise et langue française sans que la qualité ne faiblisse dans l'un ou l'autre des registres. La seule au monde à pouvoir réaliser cette prouesse !

1998...les duos et les collaborations se multiplient. Et à chaque fois avec des pointures du moment forcément. Cette fois-ci, ce sera la version duo mixte mais quelle que soit la version, c'est carton assuré à chaque fois

1998...Titanic l'aura consacré définitivement au niveau planétaire. Du côté français, c'est ce titre qui va faire la même chose. Elle aura signé 2 des titres parmi les plus marquants de cette fin de XXième siècle côté français, rien que ça !

1999...ah si, elle aura bien changé la petite Céline depuis ses débuts en 1981. Quand on voit comment elle a évoluer en près de 20 ans, c'est proprement stupéfiant. D'une frêle jeune fille, elle est devenue au fil des années une véritable machine de guerre que rien, ni personne, n'est en mesure de stopper

1999...nouveau duo de légende avec cette fois-ci l'une des stars du lyrique. Et que le duo soit en mode pop, où en mode classique, ça marche à tous les coups avec elle !

1999...la voici arrivée de façon exceptionnelle dans la Dance pure et dure. Un changement de registre qui permet de voir une autre facette de son talent. Pas forcément son domaine de prédilection mais ça fonctionne, une nouvelle fois !

1999...toujours en mode Dance et cette fois-ci en français. Une fin de décennie 90 qui la voit se lâcher et ma foi, on ne s'en plaindra pas !

1999...son dernier titre de la décennie. Une décennie hallucinante qui l'aura vu être hissée au rang d'étoile planétaire comme peu de chanteuse avant elle. Et c'est loin d'être fini car elle va revenir la décennie suivante pour tout fracasser de nouveau !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article