Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Forum années 80 & 90

 

 

 

Publié par Nostradam

Michel Delpech, de son vrai nom Jean-Michel Delpech, fut un auteur compositeur-interprète français qui démarra sa carrière artistique à l’âge de 17 ans en montant un petit orchestre avec des potes de lycées.

Lycée qu’il quitte prématurément l’année suivante, sans avoir passé le Bac, pour se consacrer uniquement à la musique. Intuition heureuse puisqu’il arrive à intégrer la même année le label Vogue. Label qui lui permet de sortir son premier 45 tours « Anatole », premier disque qui passera malheureusement inaperçu.

Et c’est en repensant à ses années de lycées et surtout les lieux qu’il fréquentait à l’époque que lui viennent les paroles d’une petite chanson qui va s’appeler « Chez Laurette ». Chanson qui voit le jour en 1965 et qui, malgré son côté nostalgique (alors que nous sommes en pleine période Yéyé), va le propulser de façon fracassante sur le devant de la scène musicale française.

Un bonheur n’arrivant jamais seul, il intègre la même année le casting de la comédie musicale Copains-clopant, comédie musicale qui va rester 6 mois à l’affiche et accroître encore un peu plus sa renommée.

Succès amplifié un an plus tard en 1966 grâce à 2 actions conjuguées : d’abord la sortie du titre « Inventaire 66 » qui connaît un franc succès. Puis sa présence en première partie des adieux de Jacques Brel à l’Olympia et ce durant 38 représentations, rien que ça !

L’année suivante, en 1967, nouvelle première partie de luxe avec cette fois-ci sa présence sur la tournée internationale de Mireille Mathieu. Il en profite également pour changer de label et passer chez Barclay.

Dans les années qui suivent, il enchaîne les tubes avec des titres comme « Wight is Wight » en 1969, « Un coup de pied dans la montagne » en 1970 et « Pour un flirt » en 1971. Des titres qui se vendent à des millions d’exemplaires et dont le retentissement dépasse largement les frontières de l’héxagone.

La décennie 70 le voit se séparer d’abord de son manager Johnny Stark. Puis de son compositeur fétiche de ses tous débuts à savoir Roland Vincent. Etenfin de sa femme Chantal Simon. Une séparation (auxquelles s’ajoute celle de son co-parolier Jean Michel Rivat avec sa femme Christine Haas) qui lui inspireront sa désormais célèbre chanson « Les divorcés ». Chanson qui va profondément marquer son époque et faire considérablement évoluer les mentalités sur le divorce.

Ces changements successifs amènent un renouveau artistique qui va lui permettred’atteindre un niveau de popularité incroyable durant la décennie 70, notamment grâce à la sortie de titres phares comme « Que Marianne était jolie » én 1973, « Le chasseur » en 1974, « Quand j’étais chanteur » en 1975 mais aussi, et surtout, l’énormissime 45 tours « Le loir-et-Cher » qui, lui, sort en 1977.

Une plénitude professionnelle qui masque malheureusement une vie privée qui se dégrade de façon constante au fur et à mesure que les années passent. En effet, il n’arrive pas à se remettre de son divorce et les relations houleuses qu’il entretient avec son ex femme ne font qu’accroitre un mal être grandissant lié à une vie artistique complètement débridée et sans limites. Une décrochage progressif et surtout dangereux de la réalité auquel s’ajoute une perte totale de repères qui le font sombrer progressivement dans la dépression, l’alcool et les paradis artificiels.

La fin de décennie 70 va donc se révéler particulièrement compliquée à gérer et sera suivie d’un virage à la décennie 80 perturbé et donc raté. Et pour assombrir encore un peu plus le tableau, Chantal Simon, son ex-femme, met fin à ses jours au début de la décennie. Il se retrouve à devoir gérer seul ses 2 enfants du jour au lendemain, chose qu’il lui est impossible de faire compte tenu de son état mental et physique du moment. C’est donc sa mère qui va devoir prendre le relais et les élever à sa place.

Côté musique, les titres qui sortent au début de la décennie comme « Docker » en 1980 et « Home sweet home » en 1981 ne connaissent en rien le succès des titres sortis au milieu de la décennie précédente. Il va lui falloir attendre l’année 1984 et le magnifique « Loin d’ici » pour enfin revenir dans la course. Un retour en force confirmé par le single « Rock en URSS » qui sort un an plus tard en 1985 et qui connaîtra lui aussi les faveurs du public.

Mais ce retour du succès sera furtif et l’artiste ne retrouvera jamais plus le niveau de popularité incroyable qu’il a connu durant la décennie 70. Il sortira d’autres titres et d’autres albums par la suite mais ceux-ci ne rencontreront qu’un succès somme toute modeste.

En 2013, on lui diagnostique un cancer de la langue et de la gorge, qu’il combat avec courage mais dont il n’arrivera pas à se débarrasser et qui finira par le terrasser le 2 janvier 2016. Mettant un terme définitif à la carrière d’un des chanteurs les plus populaires de France et qui aura profondément marqué son époque.

A découvrir ou redécouvrir.

Discographie (entre autres...) :

  • Anatole 1964
  • Il voulait 1964
  • Copains clopant 1964
  • Chez Laurette 1965
  • Quand on aime comme on s’aime 1966
  • Inventaire 66
  • Il faut regarder les étoiles 1967
  • Pour un coin de Pologne 1967
  • Poupée cassée 1968
  • Les petits cailloux blancs 1968
  • Quand la pluie tombe en été 1969
  • Wight is Wight 1969
  • Je suis pour 1970
  • Un coup de pied dans la montagne 1970
  • Pour un flirt 1971
  • La vie, la vie 1971
  • Fan de toi 1972
  • 62, nos 15 ans 1972
  • Que Marianne était jolie 1972
  • Les aveux 1973
  • Rimbaud chanterait 1973
  • Les divorcés 1973
  • Je pense à toi 1974
  • Je l’attendais 1974
  • Le chasseur 1974
  • Quand j’étais chanteur 1975
  • Ce Lundi là 1975
  • Tu me fais planer 1976
  • La fille avec des baskets 1976
  • Le Loir et Cher 1977
  • Fais un bébé 1977
  • Vu d’avion 1978
  • Je cherche un endroit 1979
  • Docker 1980
  • Bombay 1981
  • Animaux animaux 1983
  • Loin d’ici 1984
  • Rock en URSS 1985
  • Oubliez tout ce que je vous ai dit 1986
  • Nicholson & Co 1987
  • Ces mots là 1988
  • Pleurer le chanteur 1989
  • J’étais un ange 1990
  • Les voix du Brésil 1991
  • Terre amour 1992
  • Roi de rien 1997
  • Cartier Bresson 1998
  • Tu l’aimes 1998
  • Il faut que j’aime (Et les ennuis reviennent) 1999
  • Fuir au soleil 2004
  • Je passe à la télé 2009
  • La fin du chemin 2016
C'était bien chez Laurette...

1964...des débuts très années 60. La sonorité, tout comme le style, sont parfaitement tendances et correspondent exactement aux exigences du moment. Et pourtant, ce n'est pas avec ce genre de titre que je le jeune chanteur va exploser sur la scène musicale française...

1964...un premier titre Intimiste qui montre l'énorme potentiel du chanteur dans ce registre. Et du potentiel, il y en a, c'est clair !

1965...un titre léger et aérien à souhait si typique de cette décennie. Le jeune Michel monte en puissance doucement mais surement. Plutôt de bon augure pour la suite des événements...

1965...LE titre qui va tout changer. Le jeune chanteur livre ici un titre Intimiste somptueux au style qui ne correspond en rien aux standards musicaux du moments. Peu importe, la mélodie est belle et permet à l'artiste d'exploser littéralement sur la scène musicale française. MA-GI-QUE !

1966...un mode Intimiste dans lequel il excelle, c'est clair. Même si ce titre n'aura pas le succès incroyable du précédent, sa qualité est certaine !

1966...le chanteur continue sons ascension vers les sommets avec ce nouveau succès. Une ascension qui le verra atteindre les sommets la décennie suivante. Pas avant...

1967...titre après titre, année après année, il fait preuve d'un talent largement au-dessus de la moyenne. Talent qui va forcément à un moment donné lui permettre de faire de très grandes choses...

1967...l'Intimiste lui va comme un gant et chaque titre qu'il produit dans ce domaine est une vraie réussite. Une nouvelle fois la preuve avec ce titre !

1968....une discographie homogène où se mêlent titres Intimistes de grande classe et titres nettement plus dans l'air du temps. Un subtil mélange qui fonctionne parfaitement !

1968...encore un titre léger et aérien à la sonorité si typique de cette fin de décennie 60. Une décennie 60 qui l'aura vu grandir doucement mais surement...

1969...encore un titre qui flotte littéralement dans l'air. Une cour des Grands qui se rapproche à grands pas, surtout quand on voit le niveau qu'il a atteint désormais...

1969...une entrée dans la cour des Grands qui se fait de la plus belle des manières avec CE titre ! Le chanteur prouve avec ce titre qu'il peut désormais rivaliser avec le grain de la chanson française sans aucun complexe. MA-GIS-TRAL !

1970...la décennie 60 l'aura vu éclore et grandir de façon spectaculaire. La décennie 70 va le voir littéralement exploser et devenir l'un des plus grands chanteurs français de cette fin de XXième siècle, rien que ça...

1970...et toujours ce touché Intimiste qui fait de lui l'un des meilleurs en la matière et ce de façon incontestable. Un niveau d'excellence qui ne fera que grandir année après année...

1971...non seulement CE titre va être un énormissime succès en France mais également dans le reste du monde. La chanteur signe ici l'un de ses titres parmi les plus emblématiques et écrase littéralement la concurrence par la même occasion. MA-GIS-TRAL !

1971...ce titre là n'aura pas le même niveau de succès que son prédécesseur mais il a au moins le mérite de donner la patate comme on dit. C'est déjà ça !

1972...une dynamique du succès qui permet à l'artiste de dérouler désormais de façon plus qu'impressionnante. Une année 1972 qui va lui permettre d’accroître encore un peu plus sa suprématie sur l'ensemble de la concurrence

1972...une concurrence qu'il surclasse titre après titre grâce à un savoir faire dans l'Intimiste vraiment très au dessus de la moyenne.

1972....une concurrence non seulement qu'il surclasse mais qu'il écrase aussi littéralement avec CE titre ! Il signe ici un nouveau titre d'exception qui confirme, s'il le fallait encore, un talent vraiment hors norme. E-NOR-MI-SSIME !

1973...il traverse la décennie tel un prince. Chaque titre livré est hautement inspiré et taillé sur mesure pour lui. Le résultat est forcément bluffant à chaque fois !

1973...chaque titre qui sort devient désormais un événement à lui tout seul. Tout ce qu'il touche se transforme immédiatement en or massif et rien, ni personne, à ce stade n'est en mesure de le contrer

1973...impossible à contrer surtout lorsqu'il sort ce genre de titre. Un titre tout simple mais à l’efficacité redoutable et qui va devenir l'un des titres parmi les plus marquants de la décennie. Et qui des décennies après est toujours d'actualité !

1974...comment égaler le joyau précédent, impossible bien sur. Quoi qu'il en soit, la suite est une nouvelle fois inspirée et c'est ça l'essentiel !

1974...il nous emmène une nouvelle fois dans des contrées de douceur et de légèreté dont il a le secret. Un savoir faire vraiment unique en la matière !

1974....à chaque année son titre phare. Pour l'année 1974, ce sera celui-ci. Encore un titre parmi ses plus inspirés et ses plus emblématiques. Quel talent !

1975...les titres d'exception succèdent aux titres d’exception ! Il livre ici titre autant parodique que visionnaire et surtout à l’efficacité redoutable une nouvelle fois. Le chanteur est alors au summum de son art !

1975....il maîtrise tellement son sujet qu'aucun titre ne connait l'échec. Tout ce qui sort se transforme immédiatement en succès notoire, une réussite pour le moins insolente et qui ne laisse que quelques miettes à la concurrence...

1976...son premier Ultimate Slow digne de ce nom. Sa maîtrise du domaine Intimiste n'étant plus à démontrer, l'on se doutait que le résultat serait à la hauteur. Et il l'est !

1976...une année 76 placée décidément sous le signe du registre à émotions. Tout parait si facile pour lui en cette décennie 70 qu'on ne s'étonne même plus que chaque nouveau titre sorti soit forcément réussi...

1977...l'on se dit qu'il ne peut pas continuer indéfiniment sur un niveau de succès aussi élevé et qu'à un moment donné, le déclin va s'amorcer. Ce qui est sur, c'est que ce n'est pas avec ce titre là qu'il risque quoi que ce soit. Il livre ici un nouveau titre tout simple, léger et aérien comme il sait si bien les faire mais à l'efficacité redoutable une nouvelle fois. Le maître du monde !

1977...nouvel Ultimate Slow de grande classe. L'inspiration mélodique ne faiblit pas d'un Iota et permet au chanteur d'écraser la concurrence une nouvelle fois. La classe, la vraie !

1978...le voici étonnamment en mode Dance, chose rarissime le concernant. En pleine période Disco, il livre un titre qui tient largement la route et qui montre une polyvalence proprement incroyable !

1979...nouvelle incursion dans le domaine de la Dance. Le chanteur aura parfaitement su s'adapter aux nouvelles tendances du moment. Ce sera un peu plus compliqué pour lui la décennie suivante...

1980...après une décennie 70 absolument exceptionnelle pour l'artiste, le voici qui entame la décennie 80 de la meilleure des manières avec un titre qui colle parfaitement aux nouvelles tendances. Tout bon !

1981...après un démarrage de décennie pour le moins réussi, la suite va s'avérer plus compliquée à gérer que prévue. Problèmes personnels, un début de désaffection du public, bref, les clignotants sont en train de virer au rouge...

1983...après une année 82 à vide, le voici de retour en cette année 1983 avec ce titre Intimiste somptueux. Malheureusement, celui-ci va passer totalement sous les radars et reléguer l'artiste dans les profondeurs des Charts. Quand ça ne veut plus..

1984...un talent indéfectible dans l'Intimiste qui va lui permettre de sauver les meubles. Il signe ici l'un des plus beaux Ultimate slow de la décennie côté français et prouve de façon éclatante qu'il n'est pas si has been que ça. MA-GI-QUE !

1985...il aurait vraiment fallu pas grand chose pour qu'il puisse revenir dans la course de façon durable lorsqu'on voit ce qu'il encore capable de proposer. Mais son image trop typée 'années 70' l'aura malheureusement marginalisé de façon irrémédiable...

1986...une maîtrise de l'Ultimate Slow incontestable. Quel dommage que le jeune public n'est pas plus reconnu son talent incroyable dans ce domaine...

1987...et pourtant il y met la meilleure volonté. L'inspiration est toujours de mise et la sonorité est pour le moins tendance. Mais comme bon nombre d'artistes de sa génération, la décennie 80 aura été impitoyable envers eux et la mise au placard généralisée...

1988...il restera incontestablement l'un des plus gros fournisseurs d'Ultimate Slow de la décennie. Des Ultimate Slow hautement inspirés et parmi les meilleurs de la décennie. Mais qu'aura-t-il donc raté pour ne pas être reconnu à sa juste valeur...

1989...une décennie 80 qui l'aura vu s'éteindre et disparaître doucement mais surement du paysage musical français. Une injustice flagrante car il n'aura jamais démérité loin de là. La preuve avec ce nouveau titre !

1990...il s'accroche et tente de résister jusqu'au bout. Au point de tenter le passage à la décennie 90. Malheureusement, ce qui n'a pas marché durant la décennie 80 ne marchera pas plus la décennie suivante...

1991...il tentera tout, y compris le retour en mode Dance. Mais comment lutter face à une concurrence de petits jeunots qui ont au moins 20 ans de moins en termes d'âge. Mission impossible...

1992...nouvelle page Intimiste de grande classe dans une carrière qui en aura produit un nombre considérable. Incontestablement l'un des tous meilleurs de sa génération dans ce domaine !

1997...gros trou d'air de 5 ans suivi d'un retour dans une forme certaine. Malheureusement, la décennie 80 l'aura relégué doucement mais surement aux oubliettes, la décennie 90 scellera définitivement son sort. Et pourtant, quand on voit ce qu'il continue à proposer, il est tout sauf un has been, c'est clair !

1998....près de 35 ans de carrière et toujours là le bougre ! Il aura traversé la décennie 60, puis la décennie 70, puis la décennie 80, puis la décennie 90. Et le voilà à l'aube de la décennie 2000. Une longévité pour le moins exceptionnelle !

1998...et que dire de cette ballade somptueuse qui nous emmène une nouvelle fois dans des contrées imaginaires des plus originales. Un talent fou jusqu'au bout !

1999..il entame sa 5ème décennie sans états d’âme et surtout simplement pour le plaisir de chanter. Une 5ème décennie qui sera cette fois-ci bel et bien la dernière...

2004...l'aventure continue vaille que vaille. Simplement pour le plaisir puisqu'il n'y a quasiment aucun espoir de figurer dans le moindre classement de singles. Belle abnégation !

2009...la fin de l'aventure. Une aventure incroyable pour l'un des plus grands artistes français de cette fin de XXième siècle. Qui des générations d'aujourd'hui peut encore espérer faire ce genre de carrière ? Quasiment personne...

2016...un dernier titre absolument somptueux,qui ressemble en tout point à un testament personnel et dont l'interprétation prouve une nouvelle fois que cet homme avait vraiment un talent hors norme ! Chapeau l'artiste !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article