Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Forum années 80 & 90

 

 

 

Publié par Nostradam

Divinyls est un groupe australien formé à Sydney en 1980 et composé à l’origine de Chrissy Amphlett et Mark McEntee. Une Chrissy Amphlett dont la particularité est de chanter sur scène habillée en écolière et bas résille !

Duo qui sera rejoint rapidement par Bjarne Ohlin et Richard Harvey avec lesquels ils tourneront pendant un certain temps dans les pubs et les clubs.

Ils sortent un premier single « Boys in town » en 1981, single qui va connaître un joli succès d’estime dans leur pays natal grâce à la BO du film Monkey Gripdont il fait partie.

Leur premier album « Desperate » sort en 1983 mais son succès se limite lui aussi à l’Australie. Tous comme les singles qui en seront extraits.

Il va leur falloir attendre l’année 1985 et la sortie de l’album « What a life ! » pour connaître enfin une première reconnaissance planétaire méritée grâce au single « pleasure and pain ».

L’album « Temperamental » qui sort trois ans plus tard en 1988 ne connaîtra qu’un succès somme toute limité.

Et c’est l’album « Divinyls », qui va sortir en 1991, qui va leur apporter la consécration tant attendue. Le single phare « I touch myself » qui va en être extrait va faire un véritable carton planétaire et faire entrer définitivement le groupe dans la légende musicale des années 80.

Un dernier album « Underworld » sortira en 1996 mais il ne connaîtra en aucune manière le succès rencontré par son prédécesseur.

A découvrir ou redécouvrir.

Discographie (entre autres...) :

  • Boys in town 1981
  • Only lonely 1982
  • Science fiction 1982
  • Siren (Never let you go) 1983
  • Casual encounter 1983
  • Good die young 1984
  • In my life 1984
  • Pleasure and pain 1985
  • Sleeping beauty 1985
  • Heart telegraph 1986
  • Back to the wall 1988
  • Hey little boy 1988
  • I touch myself 1990
  • Love school 1991
  • Make out alright 1991
  • I ain’t gonna eat out my heart anymore 1992
  • Wild thing 1993
  • I’m jealous 1995
  • Hard on me 1996
  • For a good time 1997
La belle au bois dormant...

1981...un premier titre qui donne tout de suite la tendance : avec eux, les fondamentaux rock sont omniprésents et ça risque de tabasser légèrement... Etonnant pour de l'Australien, un créneau qui n'est pas vraiment la marque de fabrique du continent...

1982...la tendance très rock se confirme. Une orientation qui ne paie pas plus que ça pour l'instant et qui marginalise quelque peu le groupe...

1982...l'évolution sonore est lente mais certaine. Il va quand même leur falloir quelques années avant d'atteindre un niveau suffisant pour intégrer le gratin mondial...

1983...une année 1983 qui démarre à fond les gamelles. Le mode survoltage est leur marque de fabrique depuis le début de leur carrière mais il quand même falloir sérieusement penser à évoluer à ce niveau là...

1983...année après année, le groupe progresse même si les améliorations sont infimes. L'essentiel étant que le groupe prenne conscience de ses forces et surtout, de ses faiblesses...

1984...cette fois-ci, l'amélioration est certaine. Comme quoi, il suffisait de pas grand chose. Mais vu le potentiel du groupe, l'on se doutait qu'à un moment donné les efforts allaient payer !

1984...un titre un léger cran en-dessous qui montre malheureusement que l'inspiration du groupe est souvent fluctuante. Il y a du bon, parfois du très bon et souvent du moyen malheureusement...

1985...puis arrive CE titre ! Le titre de la révélation planétaire qui récompense enfin les efforts du groupe. Il aura fallu plusieurs années pour en arriver là mais très rares sont les groupes qui auront décroché la timbale dès leurs débuts...

1985...malheureusement, le groupe n'arrive pas à capitaliser sur l'énorme succès du titre précédent. Et pourtant, quand on voit la qualité de ce nouveau titre, ils sont loin de démériter, c'est clair !

1986...après un milieu de décennie flamboyant, le groupe ne va pas réussir à maintenir un niveau de jeu digne des plus grands. Avec une fin de décennie en demi-teinte qui les voit quelque peu repartir au fin fond des oubliettes...

1988...après une année 1986 en demi-teinte et une année 1987 carrément à vide, le groupe semble retrouver un léger regain de forme en cette année 1988. Avec pour commencer ce titre à l'inspiration évidente !

1988...le groupe repasse en mode survolté et retrouve ses fondamentaux du début de décennie. Pas sure que cela soit la bonne solution pour recoller au peloton de tête...

1990...nouvelle année à vide en 1989. Et retour fracassant en ce début de nouvelle décennie avec ce qui restera comme leur plus gros succès discographique. Le groupe rentre définitivement dans la légende, celle avec un grand L. E-NOR-MI-SSIME !

1991...le grand feu d'artifice aura été de courte durée malheureusement. Le succès sera limité exclusivement à l'Australie dorénavant. Dure loi du métier comme on dit...

1991...sauf pour ce titre qui fera une percée très timide Outre-Atlantique. Après celui-ci par contre, les Charts planétaires se refermeront définitivement pour le groupe...

1992...le groupe essaye de se refaire une santé en la jouant reprise de luxe sur ce titre des Rascals datant de 1965. C'est sympathique, certes, mais cela ne suffira pas à les faire recoller au peloton...

1993...cette fois-ci, ils essayent de remettre au gout du jour un des titres phares des Troggs datant de 1966. Résultat une nouvelle fois à la hauteur mais sans résultat probant sur le public malheureusement...

1995...l'aventure continue vaille que vaille. Le groupe continue d'y croire et surtout continue à produire des titres de qualité. Espérons que ça dure !

1996...une aventure qui tire tout de même à sa fin. Force est de constater que le groupe n'est plus capable de lutter à armes égales avec la concurrence et ne fait plus que de la figuration malheureusement...

1997...une belle aventure qui aura tout de même duré un peu plus de 15 ans, c'est déjà plus que pas mal. Ce groupe ne restera pas comme le groupe australien le plus connu de sa génération mais aura tout de même laissé dans l'histoire musicale de cette fin de XXième plusieurs titres de gros calibre. Et rien que pour ça, on ne peut que les saluer !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Candice 18/11/2018 16:45

Très bel article, très intéressant et bien écrit. Je reviendrai me poser chez vous. A bientôt.

Nostradam 18/11/2018 18:55

Bienvenue Candice ! Merci d'avoir rejoint ma machine à remonter le temps, une machine qui permet d'écouter les incontournables des années 80 ainsi que des trésors musicaux oubliés quasi inconnus de tous. Bon voyage à vous !