Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Forum années 80 & 90

 

 

 

Publié par Nostradam

Judas Priest est un groupe anglais formé en 1969 et composé à l’origine d’Al Atkins, Brian Stapenhill, John Perry et John Partridge. Groupe qui peut se vanter d’avoir vendu à ce jour pas moins de 50 millions de disques !

La carrière du groupe démarre officiellement la même année lorsqu’ils signent avec le label Immediate, label qui va malheureusement disparaître rapidement et provoquer de facto la séparation prématurée du groupe.

Groupe qui renaît de ses cendres un an plus tard en 1972 mais il va leur falloir attendre deux ans supplémentaires et l’année 1974 pour resigner avec un nouveau label à savoir Gull. Nouveau label qui leur permet enfin de sortir un premier album nommé « Rocka rolla ».

Album qui passera malheureusement inaperçu à cause d’une sonorité assez médiocre et de choix musicaux douteux de la part du producteur pas vraiment en accord avec les souhaits réels des membres du groupe.

Nouvel album « Sad wings of destiny » deux ans plus tard en 1976, album qui va connaitre un sort nettement meilleur côté réalisation et côté ventes mais qui peinera à produire le premier hit que le groupe attend avec impatience. Un album dont la pochette représente un ange en train de se débattre au milieu des flammes et portant la croix à 3 branches du diable. Une imagine choc qui va devenir le symbole du groupe…

Nouveau changement de label l’année suivante en 1977 avec la signature chez CBS, signature qui va sensiblement changer la donne. L’album « Sin after sin » qui sort la même année bénéficie de moyens nettement plus importants et permet au groupe de gagner en notoriété, même si l’album n’arrivera pas à son tour à produire de hit digne de ce nom. Tout comme « Stained class » qui sortira lui en 1978.

Toujours en 1978 sort l’album « Killing machine », un album qui n’aura pas vraiment plus de succès que son prédécesseur côté ventes mais qui va, lui, produire les premiers hits tant attendus avec « Take on the world » et « Evening star », deux titres qui sortiront l’année suivante en 1979. Une année 1979 qui voit également le groupe adopter le style « cuirs et crampons » qui va devenir très rapidement leur marque de Fabrique.

Le passage aux années 80 va permettre au groupe de monter en puissance de façon spectaculaire, notamment grâce à la sortie de l’album « British steel » durant l’année 80. Album qui va faire un véritable carton planétaire et faire exploser en conséquence la notoriété du groupe. Trois top hits en seront extrait à savoir « Living after midnight », « Breaking the law » et « United ».

Nouveau succès notoire un an plus tard en 1981 avec la sortie de l’album « Point of entry », au succès moindre mais au succès quand même grâce notamment au titre « Heading out to the highway » qui va faire un véritable carton Outre-Atlantique.

Les succès s’enchainent désormais à une vitesse impressionnante et l’année 1982 va apporter elle-aussi son lot de top hits dont le plus fameux sera « You’be got another thing comin’ », titre extrait de l’album « Screaming for vengeance » et qui reste à ce jour leur plus gros succès aux Etats-Unis.Une année 1982 qui restera le point culminant de leur carrière car l’album « Defenders of the faith » qui sort deux ans plus tard en 1984 va quasiment égaler son prédécesseur mais peinera à produire un hit d’envergure digne de ce nom. Seul le single « Some heads are gonna roll » arrivera à tirer son épingle du jeu.

L’album « Turbo » qui sort deux ans plus tard en 1986 connait lui aussi un succès non négligeable grâce à une évolution notoire côté sonorité. Mais il ne fera pas mieux que l’album précédent côté single.

Tous les albums qui sortiront par la suite connaîtront à peu près le même sort malheureusement et le groupe n’arrivera jamais plus à produire un single capable d’occuper la tête des Charts…

A découvrir ou redécouvrir.

Discographie (entre autres...) :

  • Rocka rolla 1974
  • The ripper 1976
  • Diamonds and rust 1977
  • Take on the world 1979
  • Evening star 1979
  • Living after midnight 1980
  • Breaking the law 1980
  • United 1980
  • Don't go 1981
  • Heading out to the highway 1981
  • You’ve got another thing comin’ 1982
  • Electric eye 1982
  • Freewheel burning 1983
  • Some heads are gonna roll 1984
  • Turbo lover 1986
  • Locked in 1986
  • Parental guidance 1986
  • Johnny B. Goode 1988
  • Painkiller 1990
  • A touch of evil 1991
  • Night crawler 1992
Les défenseurs de la Foi...

1974...des débuts qui vont passer quelque peu sous les radars. Mais force est de constater que pour un premier titre, il est parfaitement structuré et c'est plutôt de bon augure pour la suite des événements...

1976...on les retrouve 2 ans après et il s'est passé quelque chose, c'est clair. La sonorité a évolué et pas forcément dans la légèreté. De surcroît, ça commence à tabasser fort...

1977...le groupe affine sa sonorité année après année. Du moins la sonorité qui va devenir son fond de commerce dans les années à venir. Et ce qui est sur, c'est que le cœur de cible musical du groupe ne sera jamais la catégorie Dance...

1979...il aura fallu 5 ans au groupe pour se situer sur l'échiquier musical et obtenir un premier succès d'envergure. C'est désormais chose faite avec ce titre !

1979...une GROSSE année 1979 qui voit le groupe monter en puissance de façon spectaculaire. Ils obtiennent ici un deuxième succès mérité qui vient récompenser un travail de fond qui porte enfin ses fruits !

1980...le passage aux années 80 se fait en force. Mais dans leur catégorie, qu'est-ce qui n'est pas en force ? C'est le propre même de la catégorie Heavy Metal...

1980...quoi qu'il en soit, la dynamique du succès est désormais bien en place et le groupe enchaîne les grosses performances. Certes, le succès est limité pour l'instant à l'Angleterre mais c'est toujours mieux que rien comme on dit !

1980...trois titres en cette année 1980 et trois succès d'envergure. Le groupe fait sa place au soleil titre après titre avec des titres à la qualité certaine et c'est parti pour durer encore quelques années !

1981...le groupe continue à dérouler mais court toujours après un premier succès planétaire. Il va leur falloir être encore un peu patient sur ce coup là...

1981...le premier hit d'envergure classé Outre-Atlantique. Paradoxalement, il ne sera pas classé Outre-Manche. C'est donc raté pour le 1er hit planétaire...

1982...ils auront attendu près de 10 ans après leurs débuts pour décrocher enfin le Graal avec ce titre. Ils obtiennent enfin leur premier hit planétaire et ne comptent surement pas s'arrêter en si bon chemin. E-NOR-MI-SSIME !

1982...ce qui va être étonnant désormais, c'est qu'ils vont alterner succès uniquement Outre-Manche et succès uniquement Outre-Atlantique mais rarement les 2 à la fois. Cette fois-ci, ce sera Outre-Atlantique. Allez comprendre...

1983...à votre avis, celui-ci, ce sera de quel côté de l’Atlantique ? Angleterre, bien sur. Ce qui est sur également, c'est que le groupe a durci son style de jeu et on frôle de plus en plus la sortie de route. Attention messieurs...

1984...le groupe ralentit un tant soit peu la cadence et le succès redevient planétaire. Comme quoi la survitesse ne paie pas, bien au contraire !

1986...après une année 1985 à vide, le groupe revient en force, et surtout en forme, en cette année 1986. Avec un style qui ne plaira exclusivement qu'aux Américains...

1986...le groupe ré-accélère une nouvelle fois. Un mode de jeu qui les pénalise à chaque fois en termes de succès mais la survitesse fait partie intégrante de leur style depuis le début. Chassez le naturel il revient au galop !

1986...quoi qu'il en soit, l'année 1986 restera comme un bon Cru avec un 3ème titre à la qualité évidente mais qui, paradoxalement, ne sera même pas classé. C'est ce qu'on appelle un accident industriel...

1988...à l'inverse de la plupart de leurs collègues qui jouent dans la même catégorie et qui, pour la plupart, ont changé de style et de sonorité en fin de carrière, le groupe continue quant à lui à dérouler à fond les gamelles. On ne les refera pas comme on dit !

1990...et ce n'est pas le passage à la décennie 90 qui va changer quoi que ce soit. Là, on est quasiment proche de l'inaudible tant le groupe pousse loin son délire sonore. Attention, messieurs, ça sent le roussi tout ça...

1991...et comme par hasard, dès que le groupe ralentit, il revient immédiatement sur le devant de la scène. Le groupe signe ici son dernier hit notoire, près de 20 après ses débuts quelques peu confidentiels...

1992...qui dit survitesse, dit contre-performance, c'est systématique. Certes, cette sonorité fait le plus grand bonheur des fans de la 1ère heure mais effraie le reste du commun des mortels. C'est un choix comme on dit. Mais qui va précipiter leur chute dans les années qui suivront malheureusement...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article