Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Forum années 80 & 90

 

 

 

Publié par Nostradam

La suite de la playlist de ouf dans laquelle vous trouverez tous les plus grands hits 'Intimiste International' des années 80.

Pour ceux qui n'y connaissent rien, le moyen idéal d'y trouver tout ce qu'il faut pour organiser une soirée mémorable.

Pour les érudits, le moyen idéal de retrouver ce qui se faisait de mieux à l'époque.

Sortez les mouchoirs !

Discographie (entre autres...) :

  • Altered Images - Love to stay 1983
  • The Real Thing - Love take tears 1982
  • Kim Carnes - Does it make you remember 1982
  • Nicole McCLoud - Always and forever 1986
  • And Also The Trees - Shantell 1982
  • Jermaine Stewart - Don't ever leave me 1986
  • Waterboys - The big music 1984
  • George Duke - Sweet baby 1981
  • Mica Paris - Breathe life into me 1988
  • Naked Eyes - When the light go out 1983
  • Delegation - Welcome to my world 1980
  • Voice Of The Beehive - Just a city 1987
  • Yazoo - Nobody's diary 1983
  • New Edition - Is this the end ? 1983
  • The Crystal Set - From now on 1987
  • Peter Tosh - Nothing but love 1981
  • Wax - Wherever you are 1989
  • Oliver Cheatham - Wish on a star 1987
  • Vitamin Z - Every time that I see you 1985
  • The Communards - For a friend 1988
  • Lipps Inc. - There they are 1981
  • Jocelyn Brown - Whatever satisfies you 1987
  • Simply Red - If you don't know me by now 1989
  • The Pasadenas - Enchanted lady 1988
  • Poison - Every rose has its thorn 1988
Intimiste version années 80 - Le top du top Catégorie International - Partie 6

___________________________________

 

___________________________________

CLIPS 

1983...allez, pour une fois, tout en finesse. Comme quoi...ils savent faire aussi ! Et toujours cette voix unique. Qui énerve autant qu'elle fascine...

1982...cette fois-ci, le groupe ralentit le tempo pour un morceau tout en finesse. Et ça fonctionne, une nouvelle fois !

1982...il lui fallait un Ultimate Slow digne de ce nom pour agrémenter son répertoire. C'est désormais chose faite. Certes, ce titre aura enrichi sa discographie mais pas ses finances compte tenu du niveau de succès assez faible dans les Charts du titre. Et pourtant, il n'est pas dénué de qualité, c'est clair !

1986...un démarrage de carrière tout en douceur et en finesse avec ce magnifique Ultimate Slow. Rare sont les carrières qui démarre de la sorte mais pourquoi pas...

1983...des débuts à la sombre douceur. Une tendance de fond plutôt Cold Wave mais dans des nuances assez modérées...pour l'instant

1987...la corde qui manquait à son arc : l'Ultimate-Slow. C'est désormais chose faite et le résultat est plutôt à la hauteur. Une discographie désormais complète...

1984...une deuxième année d'existence qui confirme tout le bien qu'on peut penser du groupe. Morceau après morceau le groupe démontre un talent plus qu'évident !

1981...le chanteur quitte les Dancefloor pour une magnifique incursion dans le domaine Intimiste. Un titre somptueux qui se conjugue à 2 et qui montre la grande polyvalence de l'artiste. MA-GI-QUE !

1988...un titre de très haute volée qui permet à la chanteuse de finir l'année 1988 en beauté. L'un de ses meilleurs titres si ce n'est le meilleur ! MA-GNI-FI-QUE !

1983...une GROSSE année 1983 pour le groupe avec une succession de titres de gros calibre. Quand l'inspiration est là, forcément, tout devient possible et le succès suit naturellement !

1980...quoi de mieux pour le groupe qu'un Ultimate Slow de grande classe pour démarrer la décennie 80 en beauté. MA-GI-QUE !

1987...un premier titre pour le groupe qui passera malheureusement totalement sous les radars. Et pourtant, le potentiel est évident. Soyons patient...

1983...ils livrent ici surement l'un de leurs plus beaux titres en guise de cadeau d'adieu. Un groupe à l'existence éphémère mais qui aura tout de même produit un titre d'anthologie qui fait encore danser toute la planète de nos jours. Et rien qu'à ce titre, chapeau bas !

1983...une jolie suite de carrière sous forme d'Ultimate Slow qui tient vraiment la route et qui montre que ces p'tits jeunes possèdent un réel talent

1987...un peu de calme après la tempête ne nuit pas au groupe, bien au contraire. On retrouve un niveau d'inspiration déjà plus en adéquation avec leur réel talent...

1981...une sonorité nettement plus travaillée, une voix féminine et pas n'importe laquelle pour renforcer la structure, bref, du bon boulot. Une évolution évidente !

1989...le groupe a presque failli finir l'aventure comme il l'a commencé, c'est à dire en douceur...et malheureusement dans les profondeurs des Charts. Peu importe, c'est la qualité qui compte comme on dit...

1987...ah, le voilà, l'indispensable Ultimate Slow que tout bon chanteur doit pouvoir afficher à son palmarès. On aurait été étonné qu'il ne la tente pas, celle là. Pari réussi mais au succès limité malheureusement...

1985...une année particulièrement prolifique où le meilleur laisse la place en permanence...au meilleur

1988...terminé les méga tubes Dance, place à la douceur avec cette magnifique ballade où la voix de Sommerville fait encore des merveilles

1981...dans un océan de titres Dance, le groupe ouvre une parenthèse Intimiste non dénuée d’intérêt, c'est clair. Pari osé et surtout pari perdu. Le titre ne sera même pas classé. Franchement dommage...

1987...voici venir enfin la pause tendresse pour la chanteuse. Certes, ce titre là ne restera pas comme son plus fameux mais il tient la route, c'est clair. Que demander de plus !

1989...encore une reprise de classe mondiale, cette fois-ci sur un titre d'Harold Melvin & The Blue Notes datant de 1972 . Et le résultat est tout simplement oufissime. Résultat des courses : plus gros succès de toute leur discographie, rien que ça. MO-NU-MEN-TAL !

1988...en mode Crooners. Une année 1988 qui leur aura permis de montrer toute l'étendue de leurs talents. Et ils en ont !

1988...aussi paradoxal que cela puisse paraître, c'est sur un titre tout en finesse qu'ils vont connaitre leur plus gros succès. Comme souvent pour les groupes Métal...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article