Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Forum années 80 & 90

 

 

 

Publié par Nostradam

José Hoebee, de son vrai nom Josina Van de Wijdeven, est une chanteuse hollandaise qui commence sa carrière artistique au sein du groupe Young Tradition, groupe formé avec 2 de ses sœurs au début des années 70.

Mais c’est surtout au sein d’un autre groupe à savoir Luv’, groupe allemand qui connaîtra son heure de gloire fin des années 70/début des années 80, qu’elle va obtenir ses premiers succès notoires en tant que chanteuse. Aventure qui va durer jusqu’en 1981, date à laquelle le groupe se sépare.

Sa carrière solo démarre réellement à partir de l’année 1982, date à laquelle elle sort son unique album nommé « The good times », album dont va être extraits ses 2 plus gros succès discographiques côté single à savoir « I will follow him » et « Secret love ».

Nouveau succès d’envergure 2 ans plus tard en 1984 avec le single « So long, Marianne ». Une année 1984 qui lui sourit tout particulièrement puisqu’elle s’associe également cette année là avec sa meilleure amie Bonnie St Claire pour former le duo Bonnie & José. Duo qui va faire se faire connaitre dans les années qui vont suivre avec des reprises à succès de standards du groupe ABBA.

Succès qui seront les derniers car l’aventure s’arrêtera quasiment net lorsque le duo décidera de se séparer à la fin de la décennie.

A découvrir ou redécouvrir.

Discographie (entre autres...) :

  • Elongi 1976
  • I’m so sorry 1981
  • I will follow him 1982
  • Secret love 1982
  • The good times 1982
  • I can hear music 1983
  • So long, Marianne 1984
  • Time goes by 1984
  • Cassandra 1984
  • I love you 1984
  • Zoals Vrienden Doen 1985
  • All around my hat 1986
A bientôt Marianne...

1976...des premiers pas sympathiques mais qui se font à plusieurs. Et qui sont surtout quelque peu insuffisants pour espérer figurer parmi les meilleurs, c'est clair...

1981...on la retrouve quelques années plus tard avec des évolutions évidentes à la clé, autant côté sonorité que coté style. Plutôt de bon augure pour la suite des événements...

1982...c'est en reprenant ce titre de Little Peggy March datant de 1963 qu'elle va obtenir l'un de ses plus gros succès discographiques. Un titre sans prétention mais à l’efficacité évidente !

1982...un deuxième titre de gros calibre pour rentrer définitivement dans l'histoire musicale des années 80. Le tout une nouvelle fois sur une reprise cette fois-ci du titre de Doris Day datant de 1953. Certes, la chanteuse ne restera pas comme la plus douée de sa génération mais son parcours dans la cour des Grands sera des plus honorables...

1982...une année 1982 qui restera de façon incontestable comme son meilleur Millésime. Rien d'exceptionnel mais du bon boulot, tout simplement !

1983...cette fois-ci, c'est un titre des Ronettes datant de 1966 qu'elle remet au gout du jour. La version des Beach Boys restera surement comme l'une des plus fameuses mais elle n'a pas à rougir de la sienne, loin de là...

1984...dans la série des reprises de luxe, la voici qui s'attaque à du Léonard Cohen datant de 1967. Une nouvelle fois, elle livre ici une version revisitée pour le moins sympathique. Mais attention, trop de reprises risque de tuer les reprises...

1984...l'aventure continue vaille que vaille mais il est clair que les meilleures années côté solo sont derrières. Attention à la sortie de route...

1984...c'est son association avec Bonnie St Clair qui va lui permettre de se maintenir à flot in extremis. Par contre, il est clair qu'avec ce style de musique, les 2 filles ne risquent pas de finir N° 1 des Charts...

1984...elle s'attaque ici carrément à l'énormissime titre des Moody Blues datant de 1967. La copie ne vaut surement pas l'original et relève plus de l'anecdotique qu'autre chose...

1985...un duo sympathique mais qui frôle en permanence la caricature. Mais c'est aussi ça les années 80 et on les aime aussi pour ça !

1986...elle reprend ici un titre dont l'origine remonte carrément au début des années 1800. A un moment donné, trop de kitsch tue le kitsch. Il est plus que temps de tirer sa révérence comme on dit...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article