Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Forum années 80 & 90

 

 

 

Publié par Nostradam

Skinny Puppy est un groupe canadien formé à Vancouver en 1982 par Kevin Crompton et Kevin Graham Ogilvie.

Groupe qui sort un premier EP en 1984 nommé « Back & Forth », EP qui passera malheureusement quelque peu inaperçu. Tout comme le suivant « Remission ». Cela suffit quand même à les faire remarquer du label Nettwerk qui les signe la même année.

Un premier album nommé « Bites » voit le jour un an plus tard en 1985, album qui passera également sous les radars mais qui produira tout de même le mini hit « Assimilate ».  Mini hit qui ne sera audible que dans les milieux underground…

C’est l’arrivée du label Capital Records en 1986 qui va quelque peu changer la donne. Label qui leur permet de sortir l’album « Mind : the perpetual intercourse », album dont va être extrait leur premier single digne de ce nom à savoir « Dig it ».Single qui connaîtra un joli succès d’estime.

Nouvel album « Cleanse fold and manipulate » un an plus tard en 1987, album qui voit le groupe s’engager politiquement à travers ses chansons. Un parti pris qui ne paiera pas plus que ça malheureusement…

Il va leur falloir attendre la sortie en 1988 de l’album « VIVIsectVI » pour enfin récolter leur premier succès notoire grâce au single « Testure ». Premier et dernier succès notoire car le groupe n’arrivera jamais à rééditer l’exploit et ce malgré le succès non négligeable des albums « Last rights » et « The process » qui sortiront respectivement en 1992 et 1996.

A découvrir ou redécouvrir.

Discographie (entre autres...) :

  • Sleeping beast 1984
  • Smothered hope 1984
  • Far to frail 1984
  • Assimilate 1985
  • Dig it 1986
  • Addiction1987
  • Stairs and flowers 1987
  • Censor 1988
  • Testure 1988
  • Tin omen 1989
  • Worlock 1989
  • Tormentor 1990
  • Spasmolytic 1991
  • Inquisition 1992
  • Love in vein 1992
  • Candle 1996
Espoir étouffé...

1984...une sonorité tendance mais c'est le style qui laisse quelque peu à désirer. Avec une bascule dans la Dark wave qui les marginalise de facto...

1984...dans la même veine. Le groupe s'exclut lui-même d'une reconnaissance du grand public avec un style pour le moins particulièrement glauque...

1984...et pourtant l'on sent qu'il y a un potentiel sous-jacent non négligeable dans ce groupe. Mais il reste énormément de travail avant de pouvoir espérer intégrer la cour des Grands...

1985...un peu de répit ne fait pas de mal, bien au contraire. Un démarrage d'année 1985 tout en douceur qui permet de reposer un tant soit peu les oreilles...

1986...l'évolution est lente mais certaine. Il est clair qu'il va leur falloir quelques années avant d'arriver à une sonorité, et surtout un style, compatibles avec le grand public...

1987...le travail de fond commence à porter ses fruits. Le groupe arrive enfin à produire des titres structurés, autant au niveau mélodique qu'au niveau style. Reste le problème de la voix...

1987...le Canada aura été l'un des plus gros producteurs de groupes 'aware' durant les années 80. Pourquoi lui en particulier, bonne question docteur...

1988...un titre à la limite de l'inaudible sur certains passages. Un parti-pris vraiment étonnant de la part de ce groupe qui refuse sciemment d'évoluer avec son temps...

1988...puis arrive CE titre. Le seul et unique titre qui leur apportera un semblant de succès et de reconnaissance. On n'y croyait plus...

1989...embellie de courte durée car le groupe repart direct dans ses mauvais travers. On aurait pu croire que le groupe ferait vraiment des efforts pour évoluer. Force est de constater qu'on n'en prend guère le chemin...

1989...la décennie 80 les aura vu éclore, certes. Mais il faut vraiment espérer que la décennie 90 leur permettra de passer enfin le palier sur lequel ils butent depuis leur début...

1990...bon, et bien ce ne sera pas pour ce coup là. Le passage à la décennie 90 n'aura rien changé à la donne malheureusement...

1991...un groupe qui n'aura jamais su, ou voulu, évoluer et ce malgré un niveau de succès des plus faibles. Des fois il ne faut pas chercher à comprendre...

1992...toujours cet univers obscur et effrayant duquel ils n'arrivent pas à s'extraire depuis le début de leur carrière. Mais il en faut pour tous les goûts et c'est aussi ça les années 80...

1992...pas d'améliorations notables en vue. On peut donc imaginer que ce sera comme ça jusqu'à la fin. Une stratégie de carrière pour le moins étonnante. Voire suicidaire...

1996...un groupe inclassable, hors norme et surtout hors du temps. C'est bien de se démarquer du commun des mortels mais il y a des limites tout de même. Limites que le groupe n'aura jamais trouvé...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article