Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Forum années 80 & 90

 

 

 

Publié par Nostradam

Georges Harrison fut un compositeur-interprète anglais qui démarra sa carrière artistique au sein d’un petit groupe nommé The Quarrymen. Un groupe qu’il intègre en 1958 à l’âge de 15 ans après après été auditionné par 2 autres membres du groupe, 2 jeunes inconnus nommé…Paul McCartney et Jonh Lennon.

Le même groupe qui 2 ans plus tard en 1960 prend le nom de « The Beatles » et signe un premier contrat sous le label EMI. Une aventure qui va durer une dizaine d’années, produire un nombre incalculable de méga hits planétaires et faire de ce groupe l’un des groupes parmi les plus mythiques de ce XXième siècle.

Une aventure incroyable à 4 qui ne l’empêche pas en fin de décennie 60 de commencer à prendre de la distance et composer ses premiers albums solos. Un premier album « Wonderwall music » voit le jour en 1968 suivi en 1969 d’« Electronic sound ». Deux albums principalement instrumentaux.

L’aventure Beatles refermée, la carrière solo ‘chantée’ de l’artiste démarre réellement à partir de l’année 1970 avec la sortie de ce qui va rester comme son plus gros succès personnel à savoir l’énormissime « My sweet lord ». Un titre qui restera incontestablement comme l’un des titres parmi les plus emblématiques de la décennie et ô combien révélateur de l’ambiance très spéciale de ce début de décennie.

Un titre extrait de l’album « All things must pass », album qui sort également en 1970, qui va cartonner à son tour au niveau planétaire et qui produira un autre méga hit en 1971 avec le titre « What is life ».

Une année 1971 particulièrement favorable pour le chanteur puisqu’il signe un nouveau titre de très gros calibre à savoir « Bangla Desh ».

Après une année 1972 où il ne se passera pas grand-chose étonnamment, il revient en force en 1973 avec l’album « Living in the material world ». Album qui produira principalement le single phare « Gime me love (Give me peace on earth) ».

Nouvel album « Dark horse » en 1974. Album qui ne sera même pas classé Outre-Manche et qui produira 2 hits de faible envergure avec les titres « Dark horse » et « Ding dong, ding dong ».

A raison d’un album par an, pour l’année 1975, ce sera « Extra texture (Read all about it) ». Album qui peinera à produire le moindre hit d’envergure hormis « You » qui tirera plus ou moins son épingle du jeu.

L’année 1976 voit la sortie de l’album « Thirty three & 1/3 », album au succès moyen, tout comme son prédécesseur. Il est clair que ce milieu de décennie 70 est particulièrement délicat à négocier pour le chanteur et qu’il n’arrive plus à produire de titres majeurs.

Une dynamique du succès qui faiblit au point de voir l’artiste disparaître des Charts pendant 3 ans et ce jusqu’en 1979, date à laquelle il revient avec un nouvel album qui porte simplement son nom. Retour mitigé car seul le titre « Blow away » connaitra les faveurs du public et encore.

Il va lui falloir attendre l’année 1981 pour pouvoir enfin effectuer un retour fracassant sur le devant de la scène grâce à l’album « Somewhere in England », album qui lui offre un nouveau succès planétaire de très grosse envergure et qui va produire le méga hit « All those years ago ».

Les années se suivent mais ne se ressemblent guère. La preuve avec l’album « Gone troppo » qui sort un an plus tard en 1982 et qui ne connaitra en rien le succès rencontré par son prédécesseur. Un album qui sera littéralement incapable de produire un quelconque titre de classe mondiale.

Nouveau break de 5 ans suivi d’un nouveau retour en grâce en 1987 avec la sortie de l’album « Cloud nine ». Enormissime album qui va produire l’un de ses titres parmi les plus emblématiques à savoir « Got my mind set on you », titre quk restera comme le 2ème plus gros succès de toute sa discographie. Album qui produira également un autre titre de très gros calibre avec « When we was fab ».

En 1988, il ouvre la parenthèse Traveling Wilburys en compagnie de 4 autres méga pointures de la scène musicale que sont Bob Dylan, Jeff Lyne, Roy Orbison et Tom Petty, rien que ça ! Un super groupe qui va produire pas moins de 2 méga hits planétaires la même année que sont « Handle with care » et « End of the line ». Ainsi qu’un top hit en 1990 nommé « She’s my baby ».

Une consécration planétaire qui sera la dernière car l’artiste ne produira plus rien de notable jusqu’à sa mort en Novembre 2001 à l’âge de 58 ans des suites d’un cancer.

Il connaîtra un dernier succès posthume avec l’album « Brainwashed » qui sortira un an plus tard en 2002, album qui produira un unique single avec le titre « Any road ».

A découvrir ou redécouvrir.

Discographie (entre autres...) :

  • Here comes the sun 1969
  • My sweet lord 1970
  • What is life 1973
  • Bengla Desh 1971
  • Give me love 1973
  • Ding dong, ding dong 1974
  • You 1975
  • This song 1976
  • Blow away 1979
  • All those years ago 1981
  • Teardrops 1981
  • Wake up my love 1982
  • I don't want to do it 1985
  • Got my mind set on you 1987
  • When we was fab 1988
  • This is love 1988
  • Cheer down 1989
Mon doux Seigneur...

1969...ce qui restera incontestablement comme l'une de ses meilleures compositions de la période Beatles. Un titre qui en préfigure bien d'autres de même niveau !

1970...sa Joconde ! Pour son premier titre solo, il livre tout simplement l'un des titres parmi les plus marquants de cette décennie et s'offre par la même occasion un ticket direct pour la postérité, un ticket qu'il ne doit cette fois-ci qu'à lui-même. MA-GIS-TRAL !

1971...un savoir faire évident qui se confirme avec ce titre. Désormais, il ne doit plus rien à personne et prouve de façon éclatante qu'il n'était pas qu'un simple maillon des Beatles mais une pièce aussi importante que les autres...

1971...un cri du cœur musical pour ce pays qui va profondément marquer les esprits et faire bouger les mentalités de l'époque. Pari osé mais pari gagné !

1973...après une année 1972 à vide, le voici de retour en cette année 1973 dans une forme éclatante. Forme qui lui permet de décrocher un nouveau méga hit planétaire et qui vient surtout confirmer son statut incontestable de phénomène du moment !

1974...même si l'année 1974 sera légèrement un cran en-dessous de l'année 1973, le chanteur se maintient à un niveau de succès largement suffisant pour le maintenir dans le peloton de tête. Que demander de plus !

1975...un milieu de décennie qui va s’avérer légèrement plus compliqué à gérer que prévu. Le chanteur ne démérite mais le trait de génie qui le caractérisait en ce début de décennie 70 s'est quelque peu estompé...

1976...l'année 1976 ne fera pas mieux malheureusement. Le style, tout comme la sonorité, n'ont guère évolué depuis un certain temps alors que le monde musical est en pleine évolution. D'où un décalage qui s’accroît année après année avec la concurrence...

1979...après une année 1977 sans grand intérêt et une année 1978 carrément à vide, on aurait pu penser que s'en était fini pour le chanteur. C'était bien mal le connaitre...

1981...alors qu'on le pensait moribond, le voilà qui nous entame cette nouvelle décennie 80 sur les chapeaux de roue. Avec à la clé un nouveau méga hit qui le replace de façon fracassante dans la course. E-NOR-MI-SSIME !

1981,...certes, la suite n'aura pas le niveau de succès incroyable du titre précédent mais l'essentiel est que le chanteur est de nouveau sur les rails et c'est surtout ça l'essentiel !

1982...une année mono-titre qui le voit quelque peu replonger dans les profondeurs des Charts. Mais il n'a pas dit son dernier mot, loin de là !

1985...après 2 nouvelle années sans grand intérêt où à vide, il effectue un retour timide en cette année 1985. Quoi qu'il en soit, il ne lâche rien et la suite va prouver qu'il a eu raison de ne rien lâcher !

1987...et la suite incroyable que plus personne n'attendait, la voilà ! Il signe ici tout simplement le 2ème plus gros succès de sa carrière et prouve de façon éclatante qu'avec un talent pareil, rien n'est jamais fini. MA-GIS-TRAL !

1988...une chanson nostalgie qui le voit revenir sur les années fabuleuses qu'il aura connu au sein d'un des plus grands groupes de tous les temps. La boucle est bel et bien bouclée cette fois-ci...

1988...un excellent Cru que ce Millésime 1988 avec pléthore de titres à la qualité plus que certaine. Le chanteur en a encore sous la pédale et ça se voit. Surtout ça s'entend !

1989...une aventure proprement incroyable qui prend fin avec ce titre. Il signe ici son dernier succès d'envergure et referme derrière lui la porte sur une carrière proprement hallucinante et parmi les plus riches de cette fin de XXième siècle, rien que ça !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article