Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Forum années 80 & 90

 

 

 

Publié par Nostradam

Enzo Enzo, de son vrai nom Körin Ternovtzeff, est une auteure-compositrice-interprète française qui démarre sa carrière artistique non pas en tant que chanteuse mais en tant que machiniste itinérante. Et c’est en s’occupant notamment des éclairages du groupe Téléphone qu’elle va croiser sur son chemin un certain Olive, ami d’enfance de Jean-Louis Aubert.

Le même Olive qui va monter le groupe Lili Drop et la prendre comme bassiste au sein du groupe, aventure qui va durer 4 ans de 1981 à 1985.

Ce qui ne l’empêche pas de sortir un premier single en solo en 1982 sous le pseudo Körin Noviz, un premier titre nommé « Je veux jouer à tout ». Titre qui passera quelque peu inaperçu…

Nouvel essai en 1984 avec la sortie d’un titre nommé « Blanche Neige » cette fois-ci pour la première fois sous le pseudo Enzo Enzo. Nouvel échec…

On la retrouve au côté du chanteur franco-espagnol Roé entre 1985 et 1987 où elle tente une réorientation musicale version flamenco-rock. Ce n’est pas non plus cette expérience là qui lui permettra de percer au grand jour malheureusement. Idem en 1988 avec le titre « Pacifico » qui n’arrive pas non plus à faire parler d’elle plus que ça.

Son premier album « Enzo Enzo » qui sort deux ans plus tard en 1990 lui permet enfin d’entrevoir le bout du tunnel notamment grâce au titre « Les yeux ouverts », titre qui à l’inverse des autres ne va pas passer inaperçu et qui lance enfin sa carrière solo pour de bon. Un début de succès qui se confirme avec le titre suivant « Deux minutes de soleil en plus ».

Il va tout de même lui falloir attendre l’année 1994 et la sortie de son deuxième album nommé « Deux » pour voir ses efforts enfin récompensés à la hauteur de ses attentes. Un album porté à bout de bras par l’énormissime single « Juste quelqu’un de bien », écrite par le chanteur Kent, qui sort la même année et qui va devenir l’un des singles phare de l’année.

Nouvel album « Oui » en 1997, album qui ne connaîtra pas vraiment le même niveau de succès que son prédécesseur. Album au succès relatif et qui verra la chanteuse amorcer un déclin lent mais inexorable dans les années qui suivront.

A découvrir ou redécouvrir.

Discographie (entre autres...) :

  • Je veux jouer à tout (Körin Noviz) 1982
  • Blanche neige 1984
  • Pacifico 1988
  • Les yeux ouverts 1990
  • Deux minutes de soleil en plus 1990
  • A donde voy ? 1992
  • La même lune que moi 1994
  • Juste quelqu’un de bien 1994
  • Les naufragés volontaires 1995
  • Les idées bizarres 1997
  • L'amour est un alcool 1998
  • Enfin seuls ! 1999
  • Ils s'adorent 2001
  • A toute berzingue 2002
  • Ca me suffit 2004
Juste quelqu’un de bien...

1982...des débuts en mode reggae qui ne la positionnent pas idéalement, c'est clair. Surtout par rapport à ce qu'attend le jeune public en ce début de décennie...

1984...un style et une sonorité atypiques pour l'époque, une nouvelle fois. Son positionnement décalé est aussi osé que risqué. Attention danger...

1988...il lui aura fallu 4 ans de plus pour enfin commencer à coller aux standards musicaux de l'époque. Mais la leçon est retenue et le résultat est sacrément à la hauteur, enfin !

1990...elle revisite ici le titre d'Ozzie Nelson datant de 1931 et ma foi le résultat est loin d'être ridicule. Reste maintenant à sortir LE titre qui va la démarquer du reste de la concurrence une bonne fois pour toute...

1990...le potentiel est réel et ne demande qu'à s'exprimer. Mais elle n'arrive toujours pas à produire le titre qui pourrait tout changer. Patience, patience...

1992...le créneau Intimiste est particulièrement exigeant et ne supporte pas la demi-mesure. Il va falloir qu'elle hausse encore un poil son niveau de jeu pour enfin décrocher la timbale...

1994...complètement à contre courant des dernières évolutions musicales du moment, elle continue à tracer sa route à sa manière. A tort ou à raison...bonne question ?

1994...à raison, la preuve avec CE titre ! Elle réalise l'improbable, c'est à dire obtenir le plus gros succès de sa carrière sur un titre totalement hors du temps et des attentes réelles du public. Incroyable mais vrai. MA-GI-QUE !

1995...la suite sera malheureusement nettement moins favorable et ce malgré une qualité de titre évidente. Son style glamour et si particulier aura fait des miracles sur le titre précédent mais ce sera bien la seule et unique fois...

1997...elle va plus faire de la figuration qu'autre chose désormais. Dans une décennie où le tempo moyen de la plupart des titres frôle la vitesse de la lumière, il est évident qu'il va lui être extrêmement difficile de continuer à exister...

1998...elle ne change pas sa stratégie d'un Iota et continue son aventure vaille que vaille. Une volonté qui fait plaisir à voir mais totalement contre-productive malheureusement...

1999...quand les 2 tourtereaux s'associent le temps d'un album, le résultat est pour le moins enjoué et rafraîchissant. Rien d'extraordinaire mais du bon boulot, tout simplement !

2001...la changement de décennie ne changera rien à la donne malheureusement. Ce qui ne marchait plus durant la deuxième partie de décennie 90 ne risque pas de marcher durant ce début de décennie 2000...

2002...dommage car elle ose enfin changer de style et le résultat tient la route. Mais la concurrence est à des années lumière devant et elle ne reviendra plus jamais dans la course...

2004...allez, quasiment en guise de conclusion, un joli titre qui flotte tranquillement dans l'air et qui ne demande qu'à faire du bien. C'est ce qu'on appelle un pari réussi, c'est clair !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article