Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Forum années 80 & 90

 

 

 

Publié par Nostradam

Ozzy Osbourne, de son vrai nom John Osbourne, est un compositeur-interprète anglais plus particulièrement connu pour avoir été le leader, ô combien charismatique, du groupe de heavy metal Black Sabbath. Période durant laquelle il aimera à se faire appeler Le Prince des Ténèbres !

Artiste qui peut tout de même se vanter d’avoir vendu à ce jour pas moins de 100 millions de disques à travers le monde entre la période Black Sabbath et sa carrière solo, rien que ça !

Avant d’entrer dans la carrière artistique, l’adolescence du jeune John va être passablement mouvementée  avec un arrêt de l’école dès 15 ans. Ce qui l’oblige à accepter par la suite  n’importe quel petit boulot du type ouvrier sur des chantiers de construction, apprenti plombier, apprenti outilleur, voire même ouvrier dans les abattoirs. A cela se rajoute quelques menus larcins et vols divers qui finiront par l’envoyer en prison durant 6 semaines !

C’est à l’âge de 19 ans que les choses vont commencer à s’accélérer lorsqu’il est recruté en 1967 par un certain Geezer Butler pour devenir le chanteur du groupe Rare Breed, groupe que ce dernier vient tout juste de former. Groupe pour le moins éphémère qui va rapidement disparaitre au profit d’un nouveau baptisé Polka Tulk Blues. Qui cédera la place rapidement à un autre nommé cette fois-ci Earth. Lequel cédera enfin sa place en 1968 à un ultime groupe du nom de….Black Sabbath !

Osbourne fait les baux jours du groupe pendant 10 ans avant de tenter une première expérience solo entre 1978 et 1979. Expérience qui se traduit par l’enregistrement d’un album nommé « Blizzard of Ozz ». Une expérience qui ne plait pas vraiment aux autres membres de Black Sabbath et qui vient s’ajouter à ses problèmes récurrents de dépendance à l’alcool et aux drogues. Avec comme résultat une éviction pure et simple du groupe au milieu de l’année 1979.

L’album produit précédemment en solo sort finalement un an plus tard en 1980, album qui va connaitre un succès notoire et produire le single phare « Crazy train ».

Nouvel album « Diary of a madman » en 1981,  album au succès moindre que son prédécesseur et qui peinera à produire un single de classe planétaire hormis le titre « Flying high again ».

L’année suivante sera nettement moins favorable avec une année 1982 à vide côté album et surtout un drame qui va l’affecter profondément puisqu’il perd en même temps son guitariste et sa costumière-maquilleuse dans un accident d’avion. Avion qui suivait le bus dans lequel il se trouvait et qui se rendait en Floride dans le cadre d’une tournée.

En 1983 sort l’album « Bark at the moon », album au succès moyen une nouvelle fois et qui produira tout de même le single de gros calibre du même nom. Il connaitra également un autre succès d’envergure grâce à sa participation exceptionnelle en tant que chanteur sur le titre « Shake your head (Let’s go tobed) » du groupe Was (Not Was).

Un début de consécration solo arrive 3 ans plus tard avec l’album « The ultimate sin », album phare de sa discographie qui va faire un véritable carton planétaire en 1986 et produire le top hit « Shot in the dark ».

Le soufflet retombe quelque peu en 1988 lorsque sort l’album « No rest for the wicked », album au succès moindre et qui sera dans l’incapacité à produire un quelconque single de gros calibre.

On aurait pu penser que le passage à la décennie 90 lui serait fatal mais c’est tout le contraire qui va se produire. L’album « No more tears » qui sort en 1991 lui apporte l’un de ses plus gros succès côté album grâce à 2 énormissime singles que sont « No more tears » et « Mama, I’m coming home ».

Nouveau succès notoire 4 ans plus tard en 1995 avec la sortie de l’album « Ozzmosis » , album qui va faire quasiment aussi fort que son prédécesseur en termes de succès mais qui, paradoxalement, ne produira aucun hit digne de ce nom hormi le titre « Perry Mason » qui sera le seul à tirer à peu près son épingle du jeu.

Une relative contre-performance qui n’empêchera pas ce chanteur hors norme de continuer l’aventure comme si de rien n’était et de sortir d’autres albums notamment durant la décennie 2000. Des albums qui une nouvelle fois cartonneront. Mais ça, c’est une autre histoire…

A découvrir ou redécouvrir.

Discographie (entre autres...) :

  • Crazy train 1980
  • Mr. Crowley 1980 
  • Tonight 1981
  • Flying high again 1981
  • Bark at the moon 1983
  • So tired 1983
  • Shot in the dark 1986
  • The ultimate sin 1986
  • Miracle man 1988
  • Close my eyes forever 1989
  • No more tears 1991
  • Mama, I’m coming home 1991
  • Time after time 1992
  • Shake your head (Let’s go to bed) 1992
  • Road to nowhere 1992
  • Perry Mason 1995
  • See you on the other side 1996
  • I just want you 1996
  • Walk on water 1996
  • Gets me through 2001
  • Dreamer 2001
  • Changes 2003
  • In my life 2005
  • I don't wanna stop 2007
  • Let me hear your scream 2010
  • Life won't wait 2010
  • Let it die 2011
  • Under the graveyard 2019
  • Ordinary man 2020
Le journal d'un fou...

1980...une carrière solo qui démarre avec ce titre et qui démarre plutôt bien compte tenu du succès atteint par ce dernier. Rien d'extraordinaire mais du bon boulot, tout simplement !

1980...ce qui est clair, c'est qu'il soit seul ou à plusieurs, il faut que ça tabasse ! L'on se doutait qu"il n'allait pas changer subitement de style pour faire plaisir au grand public...

1981...et pourtant, quand il veut, il peut calmer le jeu. La preuve avec ce titre au tempo nettement plus doux et à la qualité plus que certaine !

1981...chassez le naturel, il revient au galop. Retour en mode tabassage mais il était évident que la parenthèse douceur n'allait durer que le temps d'un instant...

1983...après une année 1982 où il ne se passera pas grand chose, retour dans une forme certaine en cette année 1983. Et l'on sent comme une légère évolution de style...

1983...paradoxalement, tous les titres Intimistes qu'il sort ne rencontrent qu'un niveau de succès somme toute modeste. Alors que franchement, ils tiennent la route !

1986...puis plus rien pendant 3 ans. Retour en cette année 1986 avec un style qui colle nettement plus aux dernières tendances du moment. Tout bon !

1986...il retrouve ses fondamentaux sur ce titre avec comme conséquence un niveau de succès en chute libre dans les Charts. Le tabassage en règle ne paie plus, c'est clair !

1988...après une année 1987 à vide, le voici de retour une nouvelle fois en mode survolté. Un jusque-boutisme qu'il va payer encore cher en termes de succès...ou surtout d'absence de succès...

1989...la Belle et la Bête, il n'y a pas d'autre mot. Une association pour le moins improbable et qui pourtant fonctionne parfaitement. Comme quoi...

1991...nouveau trou d'air de 3 ans. Un trou d'air pour le moins salutaire puisque le chanteur va obtenir les 2 plus gros succès de sa carrière durant cette année 1991. Il lui aura fallu 10 ans pour décrocher le Graal en solo mais mieux vaut tard que jamais !

1991...c'est CE titre qui va le consacrer définitivement. Il obtient ici le plus gros succès de toute sa carrière solo côté single. Et paradoxalement sur un Ultimate Slow de très grande classe. Qui l'eut cru !

1992...de façon totalement incompréhensible, ce titre passera étonnamment sous les radars alors qu'il a tout pour plaire. Des fois il ne faut pas chercher à comprendre...

1992...vu le style, l'on se doutait qu'il ne risquait pas d'être à l'origine de ce titre. Étonnant qu'on ait fait appel à lui pour figurer sur un titre ultra Dance. Et ma foi, pourquoi pas...

1992...un titre qui mélange très subtilement force et finesse. Il en aura fait quelques uns des comme ça et à chaque fois le résultat aura été largement à la hauteur !

1995...rien à se mettre sous la dent en 1994 et retour en force en 1995, et encore le mot est faible. On pourrait parler dans ce cas d'ultra force. Les 2 extrêmes entre le titre précédent et ce titre là...

1996...il est nettement plus efficace lorsqu'il la joue force-finesse, force est de constater. Et pourtant, ce titre là rencontrera un succès plus faible que son prédécesseur...

1996...ce qui est clair, c'est qu'on ne le verra jamais dans le registre Dance ! Toute sa carrière, que ce soit seul ou à plusieurs, il aura conservé le même style...

1996...son plus gros succès de l'année Outre-Atlantique. Il faut dire que le titre ne sera classé que la bas. Quoi qu'il en soit, au final, une année 1996 qui l'aura vu au meilleur de sa forme !

2001...on aurait pu penser que l'aventure s’arrêterait durant la décennie 90 mais c'était bien mal le connaitre. Car le revoilà et il ne compte surement pas s'arrêter en si bon chemin !

2001...un début de décennie 2000 exceptionnel qui le voit aligner top hit sur top hit. Les années qui se terminent en 1 lui réussissent tout particulièrement, force est de constater...

2003...quand papa et fifille décident de pousser la chansonnette en reprenant un titre de Black Sabbath datant de 1972. Un titre qui flotte littéralement dans l'air et qui permet au duo de donner le meilleur de lui-même. MA-GI-QUE !

2005...quand le loup devient agneau. Une métamorphose pour le moins incroyable et qui voit surtout un Ozzy Osbourne s'assagir de façon pour le moins impressionnante...

2007...mais c'était bien mal le connaitre que de penser qu'il s'était calmé pour de bon. Chassez le naturel, il revient au galop !

2010...on ne le refera pas, jusqu'au bout il gardera son côté déjanté. C'est aussi ça qui aura fait sa légende alors pourquoi changer...

2010...une longévité pour le moins exceptionnelle. Toujours là et toujours tendance. Certes, la production de titres ralentit et le niveau de succès est somme toute limité mais il fait mieux que résister, c'est clair !

2011...les décennies passent mais le style, lui, ne change quasiment pas. Une constante qu'il aura conservé tout au long de sa carrière et qui restera pour toujours sa marque de Fabrique...

2019...gros trou d'air de 8 ans et retour dans une forme certaine en cette fin de décennie. Une volonté d'exister au plus haut niveau qui force le respect et qu'on ne retrouve que chez les plus Grands !

2020....quand 2 légendes décident de pousser la chansonnette ensemble. Le tout sur un titre Intimiste de tout premier ordre comme ils savent si bien les faire. En attendant la suite bien sur...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article