Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Forum années 80 & 90

 

 

 

Publié par Nostradam

Twisted Sister est un groupe américain formé en 1972 à Ho-Ho-Kus dans le New Jersey et composé à l’origine de Jay Jay French (de son vrai nom John French Segall), Kenny Neil, Billy Diamond , Mel ‘Star’ Anderson et Michael ‘Valentine’ O’Neil.

Durant près de 10 ans, le groupe tourne principalement aux États-Unis et commence à se faire une solide réputation. Tout en changeant régulièrement de membres. Ils sortent un premier single « I’ll never grow up, now ! » en 1979, single qui passera totalement inaperçu. Tout comme « Bad boys (Of Rock’N’Roll) » en 1980.

C’est la signature avec le label Secrets Records qui va changer la donne en 1982 avec la sortie d’un premier album nommé « Under the blade ». Album qui produit le single du même nom, lequel va lui aussi passer malheureusement inaperçu.

Il va leur falloir attendre l’année suivante et un nouveau changement de label en 1983 (cette fois-ci Atlantic Records) pour voir leur efforts enfin récompensés. Label avec lequel ils réalisent l’album « You can’t stop Rock’N’Roll », lequel produit 3 singles de gros calibre que sont « I am (I’m me) », « The kids are back » et « You can’t stop Rock’N’Roll », 3 singles qui paradoxalement marcheront Outre-Manche mais pas Outre-Atlantique.

La consécration, la vraie, arrive un an plus tard en 1984 avec la sortie de l’album « Stay hungry », album qui reste à ce jour leur plus gros succès discographique côté album. Album phare dont seront extraits leurs deux plus gros succès côté single que sont « I wanna rock » mais aussi, et surtout, « We’re not gonna take it ».

Nouvel album « Come out and play » en 1985, album au succès moindre mais au succès tout de même. Album qui produira principalement le single phare « Leader of the pack  ».

Single qui sera le dernier succès notoire du groupe car tout ce qui sortira par la suite ne connaitra qu’un niveau de succès somme toute limité…

A découvrir ou redécouvrir.

Discographie (entre autres...) :

  • I'll never grow up, now ! 1979
  • Bad boys (of Rock N' roll) 1980
  • Under the blade 1982
  • I am (I’m me) 1983
  • The kids are back 1983
  • You can’t stop Rock ‘n’ Roll 1983
  • We’re not gonna take it 1984
  • I Wanna rock 1984
  • The price 1984
  • Leader of the pack 1985
  • King of the fools 1985
  • Hot love 1987
  • Heroes are hard to find 1998
Chefs de la meute...

1979...un premier titre non classé mais qui montre un potentiel plus qu'évident chez ce groupe. Plutot prometteur pour la suite...

1980...le passage à la décennie 80 ne changera rien à la donne du moins pour l'instant. Il va donc falloir être encore un peu patients avant d'assister au grand décollage...

1982...toujours pas d'amélioration en vue coté succès dans les Charts. Mais pas d'inquiétude, il y a bien un moment où tous leurs efforts vont finir par payer, c'est clair...

1983...des efforts qui finissent enfin par payer avec CE titre. Le groupe obtient enfin son premier titre classé et a toutes les raisons d'espérer en l'avenir...

1983...un début de reconnaissance qui se confirme avec ce titre. Une année 1983 qui voit enfin le groupe commencer à rivaliser à armes égales avec la concurrence...

1983...trois titres pour cette année 1983 et trois titres classés. Une entrée pour le moins fracassante dans la cour des Grands !

1984...le titre de la consécration ! Le groupe obtient ici le plus gros succès de sa carrière et s'offre par la même occasion un ticket direct pour la postérité. E-NOR-MI-SSIME ! !

1984...même si ce titre fera moins bien que son prédécesseur, il permet au groupe de rester au contact des meilleurs. Espérons que ça dure !

1984...une année exceptionnelle pour le groupe qui se finit en douceur. Du moins, dans une relative douceur car avec eux, ça tabasse, quoi qu'il arrive...

1985...le groupe la joue reprise de luxe sur ce titre avec cette version revisitée du titre des Shangri-Las datant de 1964. Et ma foi, cette version pêchue est loin d'être ridicule. Pari osé mais pari gagné !

1985...fait paradoxal, aucun titre soft n'aura marché. Alors qu'ils sont loin de démériter dans ce domaine. Des fois, il ne faut pas chercher à comprendre...

1987...le dernier titre classé. Un groupe qui ne sera pas resté comme le meilleur de sa catégorie mais qui avait largement sa place dans la cour des Grands, ça c'est clair !

1998...11 ans vont séparer ce titre du précédent. On les croyait définitivement perdus mais c'était mal les connaitre. Malheureusement, le Phoenix n'arrivera pas à renaître de ses cendres...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article