Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Forum années 80 & 90

 

 

 

Publié par Nostradam

Everything But The Girl, également connu sous l’acronyme EBTG, est un duo anglais formé à Hull en 1982 et composé à l’origine de Tracey Thorn et Ben Watt. Groupe qui peut se vanter d’avoir classé dans les Charts anglais pas moins de 4 singles dans le Top10 et 12 singles dans le Top40.

Duo qui opère en solo sous le label Cherry Red Records avant de se rencontrer, Thorn sortant un album « A distant shore » en 1982 et Watt sortant l’album « North marine drive » en 1983. Deux réalisations solo qui passeront quelque peu inaperçues malheureusement…

Une année 1983 qui est le point de départ officiel du groupe avec la sortie d’un premier titre « Night and day », single qui va passer quelque peu sous les radars à son tour…

Il va leur falloir attendre une année de plus et l’année 1984 pour voir enfin leurs efforts récompensés quand sort le single « Each and every one », single qui leur permet d’obtenir enfin leur premier single classé. Single extrait de l’album « Eden », album qui sort la même année et qui connait lui aussi les faveurs du public.

Autre album « Everything but the girl » en 1984, album qui ne connaîtra pas vraiment le même niveau de succès que son prédécesseur et qui produira péniblement 2 singles de faible calibre que sont « Mine » et « Native land ».

Les affaires reprennent en 1985 avec la sortie de l’album « Love not money », album qui accroît leur renommée sur le Vieux Continent mais qui peinera également à produire un quelconque single de classe planétaire.

Nouvel album « Baby, the stars shine bright » en 1986, album au succès moyen mais qui produit cette fois-ci un single de grande classe avec le titre « Come on home ».

L’année 1988 voit la sortie de l’album « Idlewild », album au succès modeste mais qui sauve les meubles grâce à la version revisitée du titre « I don’t want to talk about it », titre phare des Crazy Horse datant de 1971.

La décennie 80 les aura vu éclore et monter en puissance mais c’est la décennie 90 qui va les consacrer. A commencer par l’album « The language of life » qui sort en 1990 et qui est le premier album du groupe à être classé Outre-Atlantique. Paradoxalement, même si l’album est une réussite, il peinera à produire une nouvelle fois un single digne de ce nom hormis « Driving » qui sera le seul titre à tirer son épingle du jeu.

Les années 1991 et 1992 vont voir la sortie d’une part de l’album « Worlwide » et d’« Acoustic », deux albums au succès très modeste.

On les croyait perdus et les voilà qui renaissent de façon spectaculaire en 1994 avec la sortie de l’album « Amplified heart », premier album du groupe à connaitre un niveau de succès planétaire digne de ce nom. Album qui va produire tout simplement le plus gros succès de toute leur discographie côté single avec l’ énormissime « Missing ». Single qui va finir en tête de la plupart des Charts de la planète et les consacrer de façon définitive.

Un succès qui ne se dément pas 2 ans plus tard avec la sortie en 1996 de l’album « Walking wounded », album qui reste à ce jour leur plus gros succès discographique côté album. Album phare dont sera extrait 2 énormissimes singles que sont « Walking wounded » et « Wrong ».

Une belle aventure qui prend fin en 1999 avec la sortie d’un dernier album « Temperamental », album qui lui aussi connaîtra un succès certain mais qui ne produira aucun single de grande classe…

A découvrir ou redécouvrir.

Discographie (entre autres...) :

  • Night and day 1983
  • Each and every one 1984
  • Mine 1984
  • Native land 1984
  • When all’s well 1985
  • Angel 1985
  • Come on home 1986
  • Don't leave me behind 1986
  • These early days 1988
  • I always was your girl 1988
  • I don’t want to talk about it 1989
  • Driving 1990
  • Old friends 1991
  • Talk to me like the sea 1992
  • The only living boy in New York 1993
  • I didn't know I was looking for love 1993
  • Rollercoaster 1994
  • Missing 1995
  • Walking wounded 1996
  • Wrong 1996
  • Single 1996
  • Before today 1997
  • The future of the future 1998
  • Five fathoms (Love more) 1999
  • Temperamental 2000
  • Lullaby of Clubland 2000
  • Tracey in my room 2001
Bébé, les étoiles brillent...

1983...le groupe fait dans la facilité pour ses tous débuts et se contente de reprendre ici un titre de Cole Porter datant de 1932. Jolie reprise mais sans plus...

1984...le vrai démarrage. Cette fois-ci, le titre est bien d'eux et il fonctionne ma foi fort bien. Résultat des courses : premier titre classé !

1984...un nouveau titre qui confirme tout le bien qu'on pouvait penser d'eux. Après, pas sur que leur style actuel les emmène tout en haut des Charts...

1984...trois titres rien que pour cette année 1984 et trois titres classés. Un démarrage de carrière qui se passe idéalement. Que demander de plus !

1985...l'année 1985 repart à peu près sur les mêmes bases que l'année 1984. Avec un niveau de succès moindre malheureusement...

1985...un titre à la qualité évidente mais qui ne trouvera pas son public. L'aventure était bien partie. Ça se complique comme on dit...

1986...heureusement les affaires reprennent en cette année 1986. Et toujours ce style unique en son genre qui les démarque de façon évidente du reste de la concurrence. En bien comme en mal...

1986...une belle année 1986 qui les voit revenir dans la course de façon spectaculaire. Toujours pas de top hit au compteur mais du bon boulot, c'est déjà ça !

1988...après une année 1987 où il ne se passera pas grand chose, le groupe revient dans une forme certaine en cette année 1988. On se doute quand même qu'à un moment donné, il va bien se passer quelque chose de grand...

1988...le grand décollage n'aura pas lieu durant cette année 1988 mais l'on s'en rapproche doucement mais surement. Soyons donc encore un peu patients...

1989...et le grand décollage le voilà ! Le tout grâce à cette reprise de luxe du titre des Crazy Horse datant de 1971. Un titre qui aura inspiré un nombre impressionnant de reprise dont l'une des plus célèbres restera celle Rod Stewart datant de 1977

1990...un grand décollage suivi d'un atterrissage quasi immédiat. Le groupe n'arrive pas à surfer sur le succès rencontré sur le titre précédent et rechute assez lourdement dans les Charts...

1991...un passage à la décennie 90 particulièrement poussif malgré ce genre de titre à la qualité plus que certaine. Le groupe va devoir se réinventer et vite s'il ne veut pas disparaître purement et simplement...

1992...il se passe quelque chose, c'est clair. Le style, tout comme la sonorité, ont évolué de façon évidente. Il y a donc de quoi espérer pour l'avenir...

1993...quand EBTG reprend du Simon & Garfunkel datant de 1970. Une jolie version revisitée qui flotte littéralement dans l'air et qui fait du bien, tout simplement...

1993...un titre qui ne vas connaitre qu'un niveau de succès assez limité dans sa version originale. Par contre, la version de Karen Ramirez qui va sortir en 1998 va connaitre un destin bien différent !

1994...totalement en dehors des standards du moment, le groupe continue son aventure vaille que vaille. Pari osé ou pari suicidaire. Bonne question....

1995...l'on pouvait légitiment se poser la question de leur éventuelle disparition mais c'était bien mal les connaitre. Ils livrent ici tout simplement le plus gros succès de toute leur carrière et rentre de façon fracassante au Panthéon musical des années 80 avec ce titre qui restera comme l'un des plus gros hits de la décennie 90. MO-NU-MEN-TAL !

1996...le groupe a enfin su se positionner dans son époque. Il leur aura fallu un certain temps mais rien n'est jamais perdu comme on dit. Mieux vaut tard que jamais...

1996...leur deuxième plus gros succès. Tout déroule désormais avec une facilité pour le moins déconcertante et les mégas hits s'enchainent à la vitesse de la lumière. Espérons que ça dure !

1996...l'embellie aura été somptueuse mais de courte durée. Le groupe retombe aussi vite dans les Charts qu'il y était monté. Dure loi du métier...

1997...après une année 1996 pléthorique en termes de titres, l'année 1997 va paraitre quelque peu palichonne. Le groupe est à la traine et semble ne plus y croire...

1998...une association avec Deep Dish qui les remet temporairement dans la course. Il suffit simplement qu'ils collent aux dernières tendances et tout repart comme par miracle !

1999...un excellent titre qui ne paiera pas plus que ça malheureusement. Les jeunes générations sont déjà passées à autre chose et le groupe ne fait plus recette quoi qu'il fasse...

2000...ils tenteront même le passage à la décennie 2000. Pari osé mais pari plus ou moins gagné sur ce coup là. Pas sur que cela marche à tous les coups...

2000...celui-ci passera totalement inaperçu comme quoi il ne fallait pas se réjouir trop vite. Ça sent la fin tout ça, inutile de se voiler la face...

2001...leur dernier hit. Et quasiment leur dernier titre tout court. La fin d'une aventure qui les aura quand même consacré comme l'un des meilleurs groupes de sa génération Outre-Manche. Comme on dit, respect !

1998...Top Bonus : la version remixée de leur titre datant de 1993. Et cette version remixée va connaitre un destin nettement plus flatteur que leur version originale. Comme quoi, des fois, il ne suffit pas de pas grand chose pour changer le destin d'un titre...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article