Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Forum années 80 & 90

 

 

 

Publié par Nostradam

Guns N’ Roses, également connu sous l’acronyme GNR, est un groupe américain formé en 1985 à Los Angeles et composé à l’origine d’Axl Rose (de son vrai nom William Rose Jr), Izzy Stradlin (de son vrai nom Jeffrey Isbell), Tracii Guns (de son vrai nom Tracy Ulrich), Ole Beich et Rob Gardner. Groupe qui peut se vanter d’avoir vendu à ce jour pas moins de 100 millions de disques, rien que ça !

Groupe qui sort un mini-album « Live ?!*@ Like a Suicide » l’année suivante en 1986, mini-album tiré seulement à 10000 exemplaires et qui passera forcément quelque peu inaperçu…

Un an plus tard sort en 1987 leur premier - véritable - album « Appetite for destruction » Et lui, à l’inverse de son prédécesseur, ne va pas passer inaperçu, loin de là !L’album fait un véritable carton planétaire au point se vendre à près de 30 millions d’exemplaires dont 18 millions rien qu’aux Etats-Unis et propulse du jour au lendemain les membres du groupes à un niveau de renommé qu’ils n’auraient jamais imaginé.

Album dont la 1ère pochette pochette va être censurée, et remodelée, car elle représente un monstre à dents en forme de dagues attaquant un robot violeur de femmes… !

Deux premiers singles vont en être extraits toujours en 1987 à savoir « It’s so easy » et « Welcome to the jungle ». Mais ce sont surtout les 2 suivants, « Paradise city » mais aussi, et surtout, « Sweet child o’ mine », qui vont tout fracasser au niveau planétaire en 1988. Ce dernier titre restant à ce jour le single le mieux classé de toute la discographie du groupe.

Toujours en 1988 sort leur nouvel album « G N’ R Lies », album qui ne vas pas vraiment connaitre le même niveau de succès que l’incroyable album qui l’a précédé. Niveau de succès bien moindre, un seul single de classe planétaire au compteur avec le titre « Patience » sorti en 1989, bref, une relative contre-performance.

Une fin de décennie qui rime également avec incidents à répétition lors de leurs prestations télévisuelles ou scéniques. Émeutes lors de spectacles à New-York en 1988, 2 morts par piétinement lors du festival Monsters of Rock en Angleterre la même année, surconsommation d’héroine par plusieurs membres à partir de l’année 1989. Des dérives qui leur vaudront le nom de ‘groupe le plus dangereux du monde’ !

Les affaires repartent à la hausse deux ans plus tard en 1991 lorsque sort d’une part le single « You could be mine », single qui servira sur la BO du film ‘Terminator 2 : Judgement day’. Et d’autre part l’album «  Use your illusion I », album qui voit le groupe revenir en force sur le devant de la scène notamment grâce à des titres comme « Don’t cry », « Live and let die » ainsi que l’énormissime « November rain » qui sortira, quant à lui, en 1992.

Une année 1991 exceptionnelle pour le groupe puisqu’ils enchaînent avec un deuxième album « Use your illusion II », album qui va produire deux nouveaux méga hits que sont « Knockin’ on heaven’s door », une reprise de luxe du célébrissime titre de Bob Dylan, et « Yesterdays ». Deux albums combinés en cette seule année 1991 qui vont se vendre au final à plus de 35 millions d’exemplaires !

Nouvelle rechute deux ans plus tard en 1993 lorsque sort l’album « The spaghetti incident ? », album une nouvelle fois au succès somme toute moyen. Album qui peinera à produire des titres de très gros calibre hormis le titre « Since I don’t have you ». Titre qui sera le seul à tirer son épingle du jeu au cours de l’année 1994.

A cela se rajoute de multiples incidents et bagarres lors de leurs différentes tournées qui finiront de ternir leur image de marque déjà passablement écornée…

Le groupe connaîtra un dernier succès notoire la même année avec le single « Sympathy for the devil » présent sur la BO du film Intrerview with the Vampire.

Ils renaîtront de leurs cendres de façon spectaculaire en fin de décennie 2000 grâce au titre « Chinese democracy » qui sortira en 2008. Titre qui sera bel et bien leur dernier coup d'éclat...

Discographie (entre autres...) :

  • Reckless life 1986
  • It's so easy 1987
  • Welcome to the jungle 1987
  • Sweet child o’mine 1988
  • Paradise city 1988
  • Patience 1989
  • Nightrain 1989
  • You could be mine 1991
  • Don’t cry 1991
  • Live and let die 1991
  • November rain 1992
  • Knockin' on heaven's door 1992
  • Yesterdays 1992
  • Civil war 1993
  • Ain't it fun 1993
  • Estranged 1994
  • Since I don't have you 1994
  • Sympathy for the devil 1994
  • Chinese democracy 2008

 

Le jour du jugement...

1986...les tous premiers pas sur un titre totalement survolté. Pa sur que cette survitesse soit le meilleur moyen pour le groupe de se faire remarquer de façon positive...

1987...la sonorité est plus structurée, tout comme le style. Résultat des courses : premier titre classé. Par contre, ce qui est certain, c'est qu'avec ce groupe, ça va tabasser !

1987...le titre précédent n'aura connu qu'un niveau de succès somme toute limité. Celui-ci par contre va permettre au groupe d'étendre sa renommée à toute la planète...

1988...le groupe explose littéralement sur la scène internationale et devient de façon incontestable l'un des phénomènes du moment. Il suffisait juste de calmer les choses pour faire toute la différence !

1988...chassez le naturel, il revient au galop. Il est clair que les fondamentaux du groupe sont basés essentiellement sur le tabassage en règle. La preuve !

1989...en seulement 2 ans le groupe sera devenu littéralement incontournable. Surtout qu'il affiche avec ce titre une polyvalence de style digne des plus Grands. Tout bon les p'tits gars !

1989...en moyenne, c'est 1 titre sur 2 qui tabasse fort. Un style réservé à un public averti et qui limite forcément leur rayonnement auprès du grand public...

1991...après une année 1990 où il ne se passera pas grand chose, le groupe revient en force en cette année 1991. Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il ne compte pas changer d'un Iota sa façon de faire...

1991...heureusement qu'ils ont cette faculté rare de pouvoir alterner tabassage en règle et titre Intimiste de haut niveau. Cela permet au moins de souffler un minimum...

1991...ils revisitent ici un titre des Wings datant de 1973 présente sur la BO du James Bond du même nom. Un titre qui leur permet d'aligner un 3ème méga hit durant cette année 1991. Que demander de plus !

1992...un début de décennie 90 qui les voit tout fracasser sur leur passage. Au point de signer ici ce qui restera comme le plus gros succès de toute leur discographie. De surcroît sur un titre tout en finesse. MA-GI-QUE !

1992...ils auront sorti une première version revisitée de ce titre mythique de Bob Dylan datant de 1973 deux ans auparavant. Mais c'est cette re-sortie qui sera à la bonne avec un niveau de succès nettement plus conséquent !

1992...1991 aura été une année exceptionnelle en tous points pour le groupe mais 1992 n'a rien à lui envier, c'est le moins qu'on puisse dire. Quand ça veut, ça veut !

1993...après deux années incroyables qui auront consacré le groupe comme l'un des plus doués de sa génération, l'année 1993 va paraître nettement plus pâlichonne. Avec à la clé un niveau de succès en forte décélération...

1993...le groupe a du mal à se renouveler et surtout à trouver un nouveau souffle face à une concurrence qui ne fait aucun cadeau. Attention danger...

1994...cette année 1994 va les voir rebondir de façon spectaculaire. Une embellie malheureusement de courte durée car l'année 1994 sera leur dernière année d'existence au plus haut niveau...

1994...quoi qu'il en soit, le niveau affiché durant cette année 1994 leur permet de revenir dans la course de façon spectaculaire. Le tout grâce à cette version revisitée d'un titre des Skyliners datant de 1958. Comme quoi, une nouvelle fois, c'est dans les vieux pots qu'on fait les meilleures soupes !

1994...l'année des reprises de luxe. Cette fois-ci, ils nous revisitent l'un des titres phares des Rolling Stones datant de 1968 et le moins que l'on puisse dire, c'est que la copie se rapproche peu ou prou de l'original. Du bon boulot mais qui n’empêchera pas le groupe de disparaître totalement des radars par la suite...

2008...14 ans vont séparer ce titre du titre précédent. L'on pensait le groupe perdu définitivement corps et âme mais c'était sans compter sur ce rebond spectaculaire totalement inattendu. Comme quoi, rien n'est jamais fini...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article