Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Forum années 80 & 90

 

 

 

Publié par Nostradam

Eddie Money, de son vrai nom Edward Mahoney est un compositeur-interprète américain qui à l’origine se destinait à être policier…comme son grand-père, père et frère. Carrière contrariée par son refus  à se plier aux exigences vestimentaires et d’apparence lié au métier…

Une carrière de policier qui se transforme donc en carrière artistique à partir de l’année 1977 lorsqu’il signe avec le label Columbia Records, label qui lui permet de sortir un premier album éponyme la même année.

Et pour un premier essai, il est particulièrement réussi puisque l’album fait un véritable carton dans toute l’Amérique du nord et lance de façon idéale la carrière du jeune chanteur. Album dont le single phare sera « Baby hold on » qui sort un an plus tard en 1978.

Nouvel album « Life for the taking » en 1979, album qui restera comme l’opus le mieux classé de toute la discographie de l’artiste mais qui, paradoxalement, ne produira pas de hit majeur. Hormis le titre « Maybe I’m a fool » qui sera le seul à tirer son épingle du jeu.

Nouvel album « Playing for keeps » un an plus tard en 1980, album au succès moindre et qui, une nouvelle fois, peine à produire du single de gros calibre.

Les affaires reprennent en 1982 avec la sortie de l’album « No control », album qui va enfin produire du single de classe planétaire avec le titre « Think I’m in love ».

Grosse rechute en 1983 avec la sortie raté de l’album « Where’s the party », un raté commercial qui vient se cumuler aux problèmes de dépendance à la drogue du chanteur. Deux problèmes majeurs qui laissent entrevoir une fin de carrière pour le moins prématurée…

Mais c’est sans compter sur sa capacité à rebondir avec la sortie  de l’album « Can’t hold back » en 1986, album qui le voit revenir dans la course de façon spectaculaire avec l’énormissime single « Take me home tonight ». Single qui restera comme le plus gros succès de toute sa discographie côté single.

L’embellie aura été de courte durée avec la sortie une nouvelle fois ratée de l’album « Nothing to lose » en 1988. Seul le titre « Walk on water » réussira à s’attirer les faveurs du public.

Nouvel album « Right here » en 1991, album au succès modeste mais qui va tout de même produire un nouveau single de très gros calibre avec le titre « I’ll get by ».

Un succès d’envergure qui sera son dernier malheureusement.

L’aventure s’arrêtera définitivement le 13 Septembre 2019, date à laquelle le chanteur décédera à l'âge de 70 ans des suites d’un cancer de l’œsophage.

Discographie (entre autres...) :

  • Baby hold on 1978
  • Two tickets to paradise 1978
  • You've really got a hold on me 1979
  • Maybe I’m a fool 1979
  • Get a move on 1979
  • Let's be lovers again 1980
  • Think I’m in love 1982
  • Shakin' 1982
  • The big crash 1983
  • Club Michelle 1984
  • Take me home tonight 1986
  • I wanna go back 1986
  • Endless nights 1987
  • Walk on water 1988
  • The love in your eyes 1989
  • Let me in 1989
  • Peace in our time 1990
  • Heaven in the back seat 1991
  • I'll get by 1991
  • Fall in love again 1992
Une vie à emporter...

1978...un début de carrière sur les chapeaux de roue avec ce premier titre à la qualité plus que certaine. A tel point qu'il permet au jeune chanteur d'accrocher une première étoile à son palmarès. Démarrage idéal comme on dit !

1978...une suite qui vient confirmer tout le bien qu'on pouvait penser de lui. Ce jeune homme a du talent et les années qui vont suivre vont le prouver de façon éclatante !

1979...un talent certain qui se confirme l'année suivante avec ce titre. La montée en puissance est linéaire et va forcément produire quelque chose de grand à un moment ou à un autre...

1979...une décennie 70 qui va le révéler et lui permettre de faire ses gammes. Mais il va tout de même falloir attendre la décennie suivante pour le voir exploser au grand jour. Soyons donc patients...

1979...une GROSSE année 1979 avec pléthore de titres et de la qualité à tous les étages. Le jeune chanteur s'impose de plus en plus comme l'une des valeurs sures du moment et ne compte surement pas s'arrêter en si bon chemin...

1980...à 2, c'est tellement mieux ! Le voici qui nous la joue duo de choc et de charme avec Valerie Carter. Et le résultat est fort sympathique ma foi...

1982...l'on se doutait qu'à un moment donné, son talent allait crever l'écran. C'est désormais chose faite avec ce titre qui lui apporte une première couronne planétaire. Première et surement pas dernière !

1982...il a posé les bases durant la décennie 70. Maintenant, c'est parti pour dérouler pendant pas moins de 10 ans avec à la clé une succession de titres de très gros calibre...

1983...certes, l'année 1983 ne restera pas comme sa plus prolifique mais l'essentiel est que la dynamique est désormais bien en place. Le meilleur est donc forcément à venir...

1984...pour le grand feu d'artifice, il va falloir attendre encore un tout petit peu. L'on s'en rapproche doucement mais surement...

1986...et le grand feu d'artifice, le voilà ! Après une année 1985 à vide, il revient gonflé à bloc et livre ici tout simplement ce qui restera comme son titre le mieux classé de tous. Le titre de la consécration définitive qui lui permet d'inscrire pour de bon son nom dans la légende musicale des années 80. E-NOR-MI-SSIME !

1986...il nous la joue reprise de luxe sur ce titre avec cette version revisitée du titre des Billy Satellite datant de l'année 1984. Une reprise qui va dépasser l'original en termes de succès. Pari osé mais pari gagné !

1987...même si l'année 1987 ne pourra égaler l'année 1986, ce qu'il continue à proposer tient largement la route. Il va encore falloir compter sur lui pendant quelques années, c'est clair !

1988...année mono-titre mais qui dit mono-titre ne signifie pas forcément qualité moindre dans son cas. Le chanteur arrive à se maintenir au contact des meilleurs sans trop de difficultés et c'est surtout ça l'essentiel

1989...déjà 10 ans passés dans le peloton de tête. Le chanteur ne restera pas comme le plus brillantissime de sa génération mais n'a pas à rougir de sa discographie, loin de là !

1989...le dernier titre d'une décennie qui l'aura vu atteindre un niveau de notoriété digne des meilleurs. Reste maintenant à savoir ce que lui réserve la décennie suivante. Bonne question...

1990...aucune inquiétude à avoir pour l'instant. Le chanteur entame la décennie 90 de la meilleure des manières avec ce titre, un titre qui prouve de façon évidente qu'il en a encore sous la pédale...

1991...nouvelle reprise de luxe cette fois-ci sur le titre des Romeo's Daughter datant de 1989. Et une nouvelle fois la copie va faire plus fort que l'original. Trop fort !

1991...une année 1991 qui le voit dans une forme olympique avec ce nouveau titre de très gros calibre. Il aura traversé la décennie 70, puis la décennie 80 et le voilà toujours là en cette décennie 90. La marque des Grands !

1992...on le croyait partie pour une nouvelle décennie de succès non stop. Malheureusement, la machine va sérieusement se gripper, avec à la clé ce dernier hit notoire. Quoi qu'il en soit, il sera resté près de 15 ans au plus niveau. Que demander de plus !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article