Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Radio 80

Made In 80

 

 

 

Publié par Nostradam

Paul – Anthony – Young démarre sa carrière dans des groupes comme Kat Cool, Streetband ou encore Q-Tips qui se produisent dans tout le Royaume Uni.

Dès 1983, lassé de se produire dans des formations sans réelle envergure, il se lance alors dans une carrière solo, et ce plus particulièrement pour rendre hommage à ses idoles.

Une première fois avec un hommage à Marvin Gaye à travers sa reprise de « Wherever i lay my hat » puis avec Jack Lee au travers de sa reprise de « Come back and stay ».

Et le miracle à lieu, les succès s’enchainent.

Paul Young atteindra la consécration en 1985 avec « Every time you go away » de Daryl Hall et John Oates qui deviendra un des plus gros tubes planétaires de l’époque.

S’en suivra quelques années moins prolifiques.

Il faudra attendre l’année 1991 pour qu’ils retrouvent les sommets grâce à la chanson « Senza una donna » qu’il interprète en duo avec Zucchero.

Depuis l’artiste préfère s’occuper de sa famille sans pour autant abandonner complètement la musique.

Discographie (entre autres...) :

  • Iron out the rough spots 1982
  • Wherever I lay my hat 1983
  • Come back and stay 1983
  • Love of the common people 1983
  • Love will tear us appart again 1984
  • I'm gonna tear your playhouse down 1984
  • Everything must change 1984
  • Everytime you go away 1985
  • Tomb of memories 1985
  • Wonderland 1986
  • Some people 1986
  • Why does a man have to be strong ? 1987
  • Softly whispering I love you 1990
  • Oh girl 1990
  • Senza una donna 1991
  • Both sides now 1991
  • Don't dream it's over 1991
  • Come on in 1991
  • What becomes of the broken hearted 1992
  • Now I know what made Otis blues 1993
  • Hope in a hopeless world 1993
  • It will be you 1994
  • That's how heartaches are made 1994
  • Grazing in the grass 1995
  • I wish you love 1997
  • Ball and chain 1997
  • Tularosa 1997
  • Tainted love 2006
  • Isn't a pity 2006
  • L-O-V-E (Love) 2016
  • I believe in you (You believe in me) 2016
Comme son ami Sucre, il ne peut se passer des femmes...

___________________________________

___________________________________

CLIPS 

1982...un premier titre qui passera quelque peu inaperçu. Difficile voire impossible d'imaginer à ce stade l'énorme carrière qui attend ce jeune chanteur dans les années à venir...

1983...dès le second titre, c'est le jackpot. Le tout grâce à cette version revisitée ô combien réussie du titre de Marvin Gaye datant de 1962. Ce qui est sur c'est que ce jeune chanteur a du talent, un talent qui ne demande qu'à s'exprimer !

1983...c'est une autre version revisitée qui va vraiment le révéler et le hisser One Shot au rang de star planétaire. Sa reprise du titre de Jack Lee qui date de 1981 restera comme son plus gros succès commercial et va va faire littéralement exploser sa notoriété à l'International. MA-GIS-TRAL !

1983...une suite quasiment aussi énorme qui confirme un talent indéniable. Un démarrage de carrière pour le moins fulgurant et qui aura fait de lui en seulement une année un véritable phénomène planétaire...

1984...jusqu'alors, côté versions revisitées, c'était le zéro faute. Cette reprise du titre de Joy Division datant de 1980 est pour le moins originale mais connaitra un niveau de succès dans les Charts pour le moins limité...

1984...une suite de méga hits impressionnante que rien ni personne ne peut arrêter, la preuve avec ce nouveau titre. Et comme par hasard, c'est encore une version revisitée cette fois-ci du titre d'Ann Peebles datant de 1972 qui va lui permettre d'atteindre une nouvelle fois les étoiles...

1984...après une année 1983 exceptionnelle en tous points, cette année 1984 renforce à son tour son statut de star incontournable du moment. Tout lui sourit comme par magie et tout ce qu'il livre se transforme immédiatement en or...

1985...le titre de la consécration ultime ! Surement l'un des plus gros hits de la décennie 80, le tout grâce à une nouvelle version revisitée cette fois-ci du titre de Hall & Oates datant de 1980. Rarement un artiste aura autant décroché la lune avec les titres des autres et pas les siens !

1985...après 2 années totalement euphoriques et une suite incroyable de méga hits, le chanteur va commencer à sérieusement décélérer à partir de ce titre. Il faut dire qu'il ne pouvait continuer sur un rythme aussi soutenu de succès consécutifs...

1986...une petite ballade au pays des merveilles. Toujours aussi fort dans le registre Intimiste et surtout reprise effective des affaires avec ce titre. Reste maintenant à savoir si le léger trou d'air précédent risque de se reproduire rapidement, ou pas...

1986...encore un titre qui fonctionne parfaitement, rythmé et groovy à souhait. Mais qui confirme les craintes précédentes à savoir que les meilleures années sont désormais derrière...

1987...la décélération s'accélère année après année avec de moins en moins de titres sortis et au succès pour le moins limité. Attention danger comme on dit...

1990...après 3 années de relative disette, le revoilà en grande forme une nouvelle fois dans son registre de prédilection : les émotions. Et comme par hasard, c'est une nouvelle fois version revisitée d'un titre des autres, à savoir celui de David & Jonathan datant de 1967, qui va le remettre à flot !

1990...décidément, il restera comme l'un des tous meilleurs côté ballade romantique. Un talent rare mais aussi une capacité proprement incroyable à reprendre les titres des autres, al preuve avec cette version revisitée du titre des Chi-Lites datant de 1972 !

1991...un duo de légende qui interprète un titre qui ne l'est pas moins. Quand 2 ENORMISSIMES stars du moment font un beuf, le résultat est forcément à la hauteur ! MA-GIS-TRAL !

1991...l'année des duos ! Après la version essentiellement masculine, voici venir la version un homme et une femme. Et à votre avis, version revisitée ou pas ? Et oui, c'est un titre de Judy Collins datant de 1986 qu'il réinterprète ici en galante compagnie...

1991...et il continue dans la reprise de luxe avec cette fois-ci une version revisitée du titre des Crowded House datant de 1986. On aurait pu penser que la décennie 90 lui aurait été franchement défavorable vu comment c'était parti mais il aura réussi à renverser la situation de façon pour le moins remarquable !

1991...le voici de nouveau en mode duo cette fois-ci avec le chanteur des Rats & Star Masayuki Suzuki. Un duo qui ne va pas connaitre le même niveau de succès que les deux précédents malheureusement...

1992...c'est frais, c'est léger et ça ne mange pas de pain. Encore un sympathique titre qui fait mouche et qui, une nouvelle fois, est une reprise. Cette fois c'est le titre de Jimmy Ruffin datant de 1966 qu'il remet au gout du jour pour notre plus grand plaisir...

1993...une nouvelle fois tout en finesse. Surement le maître mot d'une carrière exceptionnelle qui déroule tranquillement et qui le voit réussir à se maintenir au plus haut de niveau sans trop de difficultés. Espérons que ça dure !

1993...une nouvelle année placée sous le signe de l'émotionnel et de l'intimiste. Il revient dans ce domaine dès qu'il le peut et pour l'instant ça lui réussit plutôt bien...

1994...dans la même veine. On reprend le même et on recommence. Toujours aussi efficace mais cela ne paie plus autant qu'avant dans les Charts. Léger trou d'air ou malaise plus profond, c'est l'avenir qui va nous le dire...

1994...la dégringolade dans les Charts s'accélère malgré la sortie de titres à la qualité certaine. Rien ne va plus sur la planète Young et il va falloir qu'il se pose les bonnes rapidement concernant la suite des évènements...

1995...lui en tout cas continue à y croire. Peu importe les résultats dans les Charts, du moment qu'il prend du plaisir à faire ce qu'il fait, l'essentiel est préservé...

1997...son dernier hit notoire, 15 ans après ses débuts et l'une des plus belles carrières de la décennie 80. Quoi qu'il en soit l'aventure n'est pas finie, loin de là...

1997...il aura su trouver les ressources nécessaires pour éviter le décrochage irréversible, force est de constater. On ne peut que se réjouir qu'il ait décidé de pousser l'aventure un peu plus loin encore...

1997...une fin de décennie 90 qui va le voir tout de même s'effacer peu à peu et disparaitre progressivement des radars. L'on se doutait que cela arriverait un jour ou l'autre...

2006...on va le retrouver 9 ans plus tard dans un style qui n'a plus rien à voir avec ce qu'il a proposé auparavant. Et pourquoi pas me direz-vous...

2006...après avoir revisité le 'Tainted love' de Gloria Jones datant de 1964, le voilà qui nous revisite le titre de Georges Harrison datant de 1970. Une version qui n'a pas grand chose à voir avec l'original, ça c'est clair...

2016...et le revoilà 10 ans après. Certes la production de titres a ralenti de façon drastique mais il revient toujours et encore. N'est-ce pas l'essentiel ?

2016...l'on se doute que ce titre ne sera surement pas le dernier. Car on le sait, avec lui, rien n'est jamais fini et il revient toujours à un moment ou à un autre...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article