Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Radio 80

Made In 80

 

 

 

Publié par Nostradam

Dexys Midnight Runners est un groupe anglais fondé en 1978 à Birmingham par Kevin Rowland et Kevin Archer, tous deux anciens membres du groupe punk Killjoys.

Le nom du groupe viendrait d’une allusion à la substance hallucinogène Dexedrine (amphétamines).

Leur premier single « Dance stance » sort en 1979 sous le label « Oddbal Records » et connait un succès d’estime.

C’est surtout l’année d’après, en 1980, que les choses s’accélèrent avec la sortie du single « Geno », produit par EMI, qui arrive en tête des charts.

L’album « Searching for the young rebels » sort dans la foulée et connait un gros succès commercial.

Mais de fortes tensions naissent déjà au sein du groupe qui implose rapidement.

En 1981, c’est donc un groupe quasi totalement renouvelé qui sort les titres « Plan B, Show me » et «Liars A to E ».

Malheureusement, sans succès.

Et c’est en 1982 que le succès revient en force avec l’album «Too-Rye-Aye », nettement plus orienté rock celtique et qui contient le hit planétaire « Come on Eileen ».

Ce succès colossal sera suivi d’une pause de 2 ans qui sera malheureusement fatal au groupe et ce malgré la sortie en 1985 de l’album « Don’t stand me down », suivi quelques temps plus tard de « Because of you » qui sera leur ultime succès.

Discographie (entre autres...) :

• Dance stance 1979

• Geno 1980

• There, there my dear 1980

• Seven days too long 1980

• Plan B 1981

• Show me 1981

• Liars A to E 1981

• The Celtic soul brothers 1982

• Come on Eileen 1982

• Jackie Wilson said (I'm in heaven when you smile) 1982

• Let's get this straight (From the start) 1982

• This is what she’s like 1985

• Because of you 1986

• Manhood 2003

• Now 2012

• Lost 2012

• She's got  wiggle 2012

• Incapable of love 2012

• Curragh of Kildare 2016

• You wear it well 2016

• Grazing in the grass 2016

• Both sides now 2016

• Carrickfergus 2016

Une bonne copine nommée Eileen...

___________________________________

 

___________________________________

CLIPS 

1979...des débuts très "fin années 70" sur fond d'inspiration Ska. A ce stade, rien d'exceptionnel mais les bases sont plutôt bonnes donc il y a de quoi espérer pour la suite...

1980...il y avait raison d'espérer, la preuve avec ce titre ! Un premier gros hit qui les fait passer de façon fracassante de l'ombre à la lumière

1980...une suite qui file à 200 km/h mais qui n'aura pas forcément le même niveau de succès que le titre précédent. Comme quoi il ne faut pas confondre vitesse et précipitation...

1980...une survitesse qu'on retrouve sur ce nouveau titre. UN titre qui ne sortira de surcroit qu'Canada d'où un impact sur le grand Public des plus limités...

1981...on se calme un peu côté survitesse pour revenir à un tempo somme toute un peu plus classique. Ouf, on a eu peur !

1981...quoi qu'il en soit, chex eux, les mots calme et prudence n'existent pas dans leur jargon, c'est évident. C'est reparti à fond les gamelles !

1981...l'exception qui fait la règle. Les voici enfin en mode 'posé' et ma foi, c'est pas mal tout ça. Pas de chance, le titre va passer quasiment inaperçu. Franchement dommage !

1982...il n'y a rien à faire, leur marque de Fabrique restera jusqu'au bout la survitesse. On ne les refera donc pas, c'est clair !

1982...puis arrive CE titre ! Cette fois-ci, la survitesse va faire des miracles et leur offrir tout simplement le plus gros succès de toute leur carrière. Ils signent ici tout simplement l'un des plus gros hits Dance de la décennie 80, rien que ça. MA-GIS-TRAL !

1982...une suite sympathique mais qui ne peut absolument pas rivaliser avec le joyau précédent. Difficile de rebondir après un titre pareil...

1982...une GROSSE année 1982 avec pléthore de titres, allant de l'exceptionnel au très bon. Sur ce titre là, tout comme son prédécesseur, on serait plutôt dans la 2ème catégorie...

1985...on se rapproche de la fin doucement mais surement. Cinq années passées au top, c'est déjà pas mal, bon nombre de groupes s'en conterait largement...

1986...une jolie ballade folk en guise de fin. Pas vraiment dans l'air du temps mais pourquoi pas. Ils n'ont jamais rien fait comme les autres, il n'y avait pas de raison que ça change !

2003...et non ce n'est pas tout à fait la fin. Alors qu'on pensait que l'aventure était arrivée à son terme, les voilà de retour 17 ans plus tard. Qui l'eut cru...?

2012...ils reviennent puis ils repartent pendant près de 9 ans. Le groupe ne sait plus au final s'ils doivent revenir pour de bon ou pas. Il n'y a qu'eux pour répondre à la question...

2012...cette fois-ci le retour sera accompagné d'un nouvel album, ce qui change sacrément la donne. Surtout que l'album est une véritable réussite, ce qui ne gâche rien, bien au contraire !

2012...qui aurait pu penser que le groupe allait être capable de renaitre de ses cendres d'une façon aussi spectaculaire ? Pas grand monde, c'est sur...

2012...le niveau d'inspiration est pour le moins impressionnant surtout pour un groupe issu des années 80. Mais comme on dit, le talent ça ne se perd pas du jour au lendemain...

2016...et les revoilà 4 ans plus tard cette fois-ci en mode reprise de vieux standards remis au gout du jour. Une bonne idée sur le papier mais qui n'apportera pas vraiment le succès escompté...

2016...ils revisitent ici le titre de Rod Stewart datant de 1972 et bien que leur version soit sympathique, elle aura du mal à rivaliser avec la version originale...

2016...c'est au tour d'Hugh Masekela et son titre datant de 1968 d'être remis aux gouts du jour. Sympathique une nouvelle fois, efficace une nouvelle fois, mais pas suffisant côté réorchestration pour dépasser l'original malheureusement...

2016...voici venir maintenant la version revisitée du titre de Joni Mitchell datant de 1969. Même si cet album de reprises ne connaitra pas vraiment le même niveau de succès que leur album précédent, il n'en demeure pas moins qu'il permet au groupe de continuer à exister. N'est-ce pas l'essentiel...?

2016...on finit tout en finesse avec cet version revisitée d'un titre du folklore Irlandais datant de 1964. Et encore, finir est un grand mot car l'on sait qu'ils vont surement revenir par la suite...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article