Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Radio 80

Made In 80

 

 

 

Publié par Nostradam

Vangelis, de son vrai nom Evangelos Odysseas Papathanassiou fut un compositeur grec qui démarra sa carrière musicale au sein d’un groupe nommé « The Forminx » et qui connaîtra son heure de gloire en Grèce dans les années 60.

Mais c’est en 1968 que son destin bascule lorsqu’il crée les « Aphrodite’s child » avec un certain…Demis Roussos, ainsi que Loukas Sideras et Anargyros « Silver » Koulouris.

Et c’est avec ce groupe qu’il enregistre ce qui va devenir un énorme hit planétaire à l’époque à savoir « Rain and Tears ».

Groupe qui produira en tout et pour tout 3 albums et vendra plus de 20 millions de disques. Et qui au final se séparera en 1971.

C’est en 1973 que sa carrière solo prend de l’essor lorsqu’il compose l’incroyable BO « L’apocalypse des animaux », du film de Frédéric Rossif.

La même année, il compose également son premier album solo « Earth ».

Après avoir vécu à Paris, il part s’installer à Londres et signe avec le label RCA Records.

Avec qui il va sortir les albums « Heaven and hell » en 1975, puis les sublimes et avant-gardistes « Albedo 0.39 » en 1976 et « Spiral » en 1977, suivi de « Beaubourg » en 1978 et enfin du majestueux et impérial « China » en 1979.

Toujours en 1979, il compose de nouveau une BO de film, toujours pour Frédéric Rossif, BO du film « Opéra sauvage ».

Il sort également un album « Short stories » issu de sa collaboration avec le chanteur du groupe « Yes » Jon Anderson.

Et enfin un album solo « Odes » où sa chanteuse fétiche Irène Papas fait des merveilles notamment sur le sublimissime « Nerantzoula ».

Sa renommée grandit et ses compositions sont de plus en plus reprises pour agrémenter certaines scènes de films, publicités ou événements.

La consécration arrive en 1981 lorsqu’il compose la BO du film « Chariots of fire » (Les chariots de feu) pour laquelle il va recevoir un Award.

Nouvelle collaboration avec Jon Anderson avec lequel il réalise l’album « Friends of Mr Cairo » dont sera issu le titre phare «I'll Find My Way Home ».

Suivi de peu par la sublimissime BO de « Blade Runner » qui sort elle en 1982.

En 1983, nouvelle très belle BO pour le film « Antartica » et nouvelle collaboration, toujours avec Jon Anderson sur l’album « Private collections ».

Sortiront en 1984 une nouvelle BO cette fois-ci pour le film « The bounty », puis en 1985 le ténébreux album « Mask » et en 1988, l’album « Direct » qui ne restera pas l’histoire comme son meilleur.

En 1991, nouvelle collaboration, encore et toujours avec son vieux compère Jon Anderson sur l’album « Page of life ».

En 1992, encore une BO de film avec “Conquest of paradise”. Suivie en 1995 par l’album solo « Voices » puis par l’album « Oceanic » en 1996.

Avec à chaque fois des morceaux d’anthologie et d’autres plus obscurs… L’artiste continuera par la suite et sera souvent sollicité pour composer des hymnes spéciaux comme ceux des Jeux olympiques de Sydney, de la coupe du monde football en 2002, etc…

Artiste qui nous quittera définitivement le 17 Mai 2022 à l'âge de 79 ans des suites d'une insuffisance cardiaque.

Compositeur de génie, particulièrement prolifique, Vangelis peut être considéré à ce jour comme l’un des artistes majeurs des XXème et XXIème siècles et laissera dans l’histoire des musiques qui lui survivront et ce pendant des siècles et des siècles…

Discographie (entre autres...) :

• Rain and tears (Aphrodite’s Childs) 1968

• End of the world (Aphrodite’s Childs) 1968

• Fais que ton rêve soit plus long que la nuit Part II 1968

• I want to live (Aphrodite’s Childs) 1969

• Let me love, let me live (Aphrodite’s Childs) 1969

• It's Five O'Clock (Aphrodite’s Childs) 1969

• Spring, summer, winter and fall (Aphrodite’s Childs) 1970

• Break (Aphrodite’s Childs) 1972

• L’apocalypse des animaux - La petite fille de la mer 1973

• L’apocalypse des animaux - La mort du loup 1973

• L’apocalypse des animaux - Création du monde 1973

• Earth - My face in the rain 1973

• Earth - A song 1973

• Heaven and Hell Part II 1975

• Entends-tu les chiens aboyer ? 1975

• Albedo 0.39 - Pulstar 1976

•  Albedo 0.39 - Alpha 1976

• La fête sauvage 1976

• Spiral - Spiral 1977

• Spiral - To the unknown man 1978

• Hypothesis Part 2 1978

• The dragon 1978

• Beaubourg Part II 1978

• Opéra sauvage - L’enfant 1979

• Opéra sauvage - Irlande 1979

• Opéra sauvage - Hymne 1979

• China - The long march 1979

• China - Chung Kuo 1979

• Odes 1979 (Irène Papas)

• See you later - My love 1980

• See you later - Memories of green 1980

• I hear you know (avec Jon Anderson) 1980

• Play within a play (avec Jon Anderson) 1980

• Chariots of fire 1981

• Cosmos theme 1981

• I'll Find My Way Home (avec Jon Anderson) 1981

• The friends of Mr Cairo (avec Jon Anderson) 1981

• Blade runner - Love theme 1982 (version finale en 1994)

• Blade runner - Tears in rain 1982

• Antartica - Theme 1983

• Italian song (avec Jon Anderson) 1983

• He is sailing (avec Jon Anderson) 1983

• The bounty 1984

• Soil Festivities - Movement 2 1984

• Soil Festivities - Movement 4 1984

• Mask - Mouvement 2 1985

• Mask - Mouvement 6 1985

• Invisible connections - Invisible connections 1985

• Rapsodies - To my champion and commander 1986

• Rapsodies - Rapsody 1986

• Direct - Elsewhere 1988

• Direct - Glorianna (Hymn a la femme) 1988

• The city - Dawn 1990

• The city - Twilight 1990

• Garden of senses (avec Jon Anderson) 1991

• Is it love (avec Jon Anderson) 1991

• 1492 - Conquest of paradise 1992

• Voices - Prelude 1995

• Voices - Ask the mountains 1995

• Oceanic - Bon voyage 1996

• Oceanic - Fields of coral 1996

• El Greco - Mouvement V 1998

• El Greco - Mouvement X 1998

• Mythodea - Mouvement 6 2001

• Anthem FIFA World Cup 2002

• Alexander - Titans 2004

• Swiadectwo - Sanctus 2008

• Swiadectwo - Humanum est 2008

• Rosetta - Origins (Arrival) 2016

• Rosetta - Starstuff 2016

•  Rosetta - Celestial Whispers 2016

• Through the night mist 2019

• Early years 2019

• Longing 2019

• Juno to Jupiter - Juno's power 2021

• Juno to Jupiter - In the magic of cosmos 2021

• Juno to Jupiter - Zeus almighty 2021

L'enfant préféré d'Aphrodite...

___________________________________

 

___________________________________

CLIPS 

1968...surement l'un des plus gros tubes de cette année là et de la décennie tout court. Les premiers pas de futurs énormes stars (au sens propre comme au sens figuré...)

1968...une suite qui ne saurait égaler le joyau précédent mais qui permet tout de même au groupe de montrer qu'il ne sera pas le groupe seulement d'un One Shot. La preuve !

1968...la même année le jeune Vangelis commence à travailler en solo et le résultat est pour le moins...étonnant. Ce n'est que le début...

1969...retour en mode groupé, un mode qui lui réussit tout particulièrement pour l'instant. Mais pas sur que cela dure encore comme ça très longtemps...

1969...tant que les succès s'enchainent, le jeune Vangelis n'a aucune raison de vouloir s'émanciper du reste du groupe. Pour l'instant...

1969...surtout quand ils produisent ce genre de titre. Leur deuxième plus gros succès, un succès qui vient définitivement consacrer le groupe comme l'un des plus doués de cette fin de décennie 60. MA-GI-QUE !

1970...le groupe ne survivra pas au passage à la décennie suivante. Il livre ici l'un de ses derniers titres et s'apprête à tourner la page définitivement...

1972...l'aventure continuera encore un tout petit peu mais le cœur n'y est plus, c'est clair. Chacun va reprendre sa liberté et 2 membres du groupe vont entamer une carrière solo des plus réussies...

1973...la BO au lyrisme incroyable qui va vraiment le révéler et lancer de façon fracassante sa carrière solo. On réalise donc de façon évidente que la pièce maitresse des Aphrodite Childs, c'était bien lui...

1973...toujours la même BO. Après "la petite fille de la mer", voici venir "la mort du loup", une 2ème MERVEILLE !

1973...on finit par la "création du monde", une 3ème MERVEILLE à l'inspiration transcosmique ! En un seul opus il aura réussi à démontrer qu'il va sacrément falloir compter sur lui dans les années à venir...

1973...il va faire principalement dans l'instrumental puisqu'il n'est que compositeur mais il va faire chanter les autres également. Peu souvent mais ça arrivera tout de même...

1973...il est clair que cet opus là n'aura pas tout à fait le même niveau d'inspiration que 'L'apocalypse des animaux' mais on s'en contentera largement en tout cas...

1975...il obtient avec ce nouvel opus un premier vrai succès côté album et surtout des 2 côtés de l'Atlantique, ce qui ne gâche rien. La légende est désormais en marche !

1975...il signe ici une nouvelle BO pour le film mexicain 'No oyes ladrar los perros' mais celle-ci passera quelque peu inaperçu. Normal car le film, surtout lui, ne fera guère parler de lui...

1976...le titre qui va le hisser de façon définitive et spectaculaire au rang de star planétaire. Un début de consécration qui fait de ce compositeur totalement hors norme l'un des plus gros phénomènes du moment

1976...la confirmation d'un talent incroyable. Mais où va-t-il chercher tout ça ? Personne à ce stade n'est capable de rivaliser avec lui, c'est clair !

1976...nouvelle BO, nouveau succès. Fournisseur officiel de BO oufissime. Chaque titre sorti dorénavant est un événement à lui tout seul

1977...nouveau choc sonore qui sidère une nouvelle fois le monde, du jamais entendu pour l'époque. OUF-ISS-IME !

1978...et que dire de celui-là. Un véritable monument à lui tout seul ! Surement l'un de ses morceaux parmi les plus emblématiques. MA-GIS-TRAL !

1978...deux opus qui sortent en 1978 mais à retardement car ils datent en vérité de 1971. Vu le style et la sonorité employés, l'on s'en doutait un peu...

1978...ce qui est étonnant c'est qu'avec ce titre datant de 1971 on voit tout le chemin parcouru par l'artiste depuis en termes de composition. La progression est fulgurante !

1978...cet opus là date bien de cette année 1978 mais il est clair qu'il ne restera pas comme le plus inspiré de l'artiste. Ca lui arrive aussi de passer 'à travers'...

1979...encore une BO de rêve sublimée par une inspiration venue d'on ne sait où. L'inspiration du compositeur est sans limite et se renouvelle en permanence. C'est ce qu'on appelle le génie !

1979...après "L'enfant", "Irlande". Il n'y a plus assez de superlatifs pour décrire ce que l'on ressent lorsqu'on écoute un morceau pareil. On touche carrément au surnaturel et à la quasi perfection. MA-GI-QUE !

1979...toujours extrait de la même BO, "Hymne". Encore un morceau parmi les plus connus de l'artiste et qui le consacre définitivement comme l'un des plus grands compositeurs de son temps, rien que ça !

1979...soudaine inspiration venue d'extrême Orient, c'est beau, tout simplement. En totale opposition avec ce qu'il avait fait jusque là. Mais c'est ça aussi le génie !

1979...une inspiration hallucinante capable d'embrasser toutes les cultures et toutes les sonorités planétaires. Unique en son genre !

1979...écoutez moi cette autre MERVEILLE ! Une Irene Papas au summum de ses possibilités vocales et qui transcende littéralement ce morceau une nouvelle fois hors norme

1980...petite phase de transition entre 2 époques. Après une décennie 70 qui l'a consacré comme l'un des plus grands compositeurs de la décennie, la décennie suivante s'apprête à le consacrer définitivement comme l'un des plus grands compositeurs du XXème siècle...

1980...ce titre là va sortir une première fois en 1980 et ressortir 2 ans plus tard dans la BO d'un petit film nommé...'Blade Runner'. Autant il passera quelque peu inaperçu à sa sortie, autant il marquera les esprits par la suite...

1980...la première collaboration entre les 2 artistes. Une collaboration qui va produire plusieurs albums et surtout plusieurs titres chantés de très très gros calibre !

1980...dès leur première collaboration l'on sent bien que leurs univers respectifs se complètent parfaitement. Avec à la clé un résultat forcément en conséquence !

1981...le titre qui va définitivement le faire rentrer dans la légende musicale de cette fin de XXième siècle. Un film qui restera dans l'histoire en partie grâce à cette BO sublime et parmi les plus connues de cette fin de siècle. MA-GIS-TRAL !

1981...en direct du Cosmos ! Il est clair que son inspiration vient de là... D'où exactement, bonne question...

1981...quand 2 énormes stars du moment se rencontrent une nouvelle fois, le résultat est forcément à la hauteur. La preuve avec ce premier titre qui fonctionne parfaitement. E-NOR-MI-SSIME !

1981...le duo est d'une efficacité redoutable et la voix d'Anderson se mêle à merveille avec la musique de Vangelis. Tout bon les p'tits gars !

1982...un film culte, une BO culte ! Tout est culte. Ce film reste à ce jour comme l'un des plus marquants de cette fin de XXème siècle, notamment grâce à cette musique absolument incroyable

1982...le final du film, une séquence INCROYABLE, emplie d'une beauté et d'une émotion rarement atteinte au cinéma. Le compositeur a purement et simplement atteint la perfection !

1983...encore une BO d'une remarquable inspiration. On est sidéré par sa capacité à trouver année après année de nouvelles voies musicales jusqu'alors inexplorées

1983...nouveau délire entre potes. Et ça fonctionne toujours aussi bien entre ces 2 artistes aux profils si différents mais ô combien complémentaires !

1983...une collaboration qu'on va retrouver à plusieurs reprises et qui permet à Vangelis de montrer qu'il peut aussi faire des titres 'chantés'. C'est ce qu'on appelle une maitrise totale des choses !

1984...écoutez-moi ça, royal ! Encore un film qui peut remercier le ciel d'avoir eu une BO pareil. Combien de films auraient connu un avenir bien différent sans ces BO oufissimes...

1984...nouvel opus personnel. Certes il n'aura pas tout à fait le même niveau de rayonnement que la BO précédente mais connaitra tout de même un niveau de succès des plus honorables...

1984...une inspiration qui se regénère en permanence année après année, décennie après décennie. Et c'est loin, très loin d'être terminé...

1985...une inspiration comme rarement atteinte au XXème siècle ! Déjà plus de 10 ans à livrer au commun des mortels des morceaux d'une intensité absolument hors norme...un quasi record !

1985...non seulement cet homme à un génie musical plus que certain mais en plus il cherche la nouveauté en permanence. Ce qui produit des opus qui ne se ressemblent en rien, ce qui souligne d'autant plus la prouesse du compositeur...

1985...des fois il cherche tellement la nouveauté qu'il s'y perd. Trop d'innovations musicale peuvent tuer l'innovation musicale, la preuve avec cet opus qui passera 'à travers'...

1986...il aura son chanteur fétiche - Jon Anderson - et il aura son équivalent féminin avec Irène Papas. Et dans les 2 collaborations, il arrivera à tirer le meilleur des 2 artistes côté chant...

1986...un opus axé principalement sur la sublimation de textes ou de chants liturgiques grecs orthodoxes. Tout un programme !

1988...les années passent et tout est en équilibre. Les notes coulent dans sa tête comme une fontaine intarissable...

1988...et chaque opus ne contient pas qu'un seul titre à la qualité plus que certaine mais au minimum plusieurs. Ce qui décuple d'autant plus le plaisir d'écoute !

1990...nouvelle décennie et surtout nouvel opus. Reste maintenant à savoir s'il va être capable de continuer à produire des titres à la qualité équivalente de ce qu'il a produit auparavant...

1990...pour l'instant ça en prend le chemin de façon incontestable. On est donc reparti pour une nouvelle décennie de trouvailles musicales dont il a le secret !

1991...nouvelle collaboration 100 % masculine et comme toujours avec ces 2 là, ça fonctionne parfaitement ! Il faut que depuis le temps, ils se connaissent par cœur maintenant...

1991...et côté collaboration, ce ne sera pas la dernière, loin de là. Ils aiment travailler ensemble de façon évidente et l'on ne peut que les encourager à le faire vu ce qu'ils produisent !

1992...500 ans après, lui aussi atteint le paradis. On aurait pu penser qu'après 3 décennies au summum de ses possibilités, il serait temps pour lui de souffler... Que néni ! Il repart de plus belle sur la décennie 90 !

1995...ses compositions sont incroyablement intemporelles, hors du temps. Elles sont toujours au top de l'époque et ne prennent aucune ride...du jamais vu !

1995...en plus il a cette capacité incroyable à savoir évoluer dans le temps et à s'adapter à toutes les époques et toutes les dernières influences musicales. Quel talent !

1996...un océan de tranquillité où tout est paisible. Rien ne change, on touche à la perfection, une nouvelle fois !

1996...à chaque titre l'on se dit qu'il a atteint ce qu'il peut faire de mieux et à chaque fois il nous étonne par sa capacité à reproduire encore et encore le mieux...

1998...ce qui renforce le côté génial de cet artiste unique c'est qu'il est encore en activité alors que la plupart des compositeurs équivalents à lui à ses débuts ont déjà raccrochés les gants depuis longtemps. Et lui est toujours là et pas qu'un peu !

1998...30 ans séparent "Rain and tears" de ce morceau. 30 ans de compositions oufissimes quasi ininterrompues. Qui dit mieux ?

2001...à l'égal d'un Verdi... Le Maestro entame ici sa cinquième décennie au summum de son art...et l'aventure est loin d'être terminée...

2001...certes le compositeur vieillit mais le niveau d'inspiration, lui, se maintient à un niveau pour le moins bluffant. Ce qui est souvent l'inverse quand les artistes vieillissent...

2002...un hymne tout à la gloire du futcheboal. Il nous aura tout fait. Tout, je dis bien, tout ! Mais comme tout le monde le veut, normal qu'on le retrouve dans des domaines pour le moins variés...

2004...encore un film porté à bout de bras par une BO génialissime. Combien de réalisateurs doivent lui dire merci...des dizaines, c'est sur ! Au minimum...

2008...le voici sur la BO du documentaire en hommage à Jean-Paul II. Une BO passée quelque peu inaperçue mais le sujet de base, ce documentaire ne concernait qu'un public forcément limité...

2008...il a cette faculté incroyable de s'adapter à tous les sujets et tous les thèmes possibles et imaginables. Surement l'un des très rares compositeurs à savoir le faire de façon aussi précise...

2016...alors qu'on pensait qu'il avait bel et bien pris sa retraite cette fois-ci, le voici de retour 8 ans après et de quelle manière ! Un album hommage à une sonde spatiale, qui l'eut cru...?

2016...près de 50 ans après ses débuts, le compositeur n'a rien perdu de son niveau créatif. Mais comment fait-il pour réussir se maintenir à un tel niveau d'inspiration ? Bonne question...

2016...rendre hommage à une sonde partie étudier une comète est pour le moins surprenant. Mais avec lui, rien n'est étonnant à ce niveau...

2019...il y a 50 ans le monde ébahi le découvrait avec les autres membres des Aphrodite's Childs. Qui aurait pu imaginer à cette poque le compositeur génial qu'il allait devenir dans les décennies qui allaient suivre. Pas grand monde, ça c'est sur...

2019...sans compter qu'il sera génial jusqu'au bout ! Tout en menant à côté une vie très discrète et loin du star system et des paillettes. Un véritable extra-terrestre, il n'y a pas d'autres mots !

2019...ce qui est certain c'est que sa musique lui survivra encore pendant des décennies et des décennies, voire des siècles. C'est le lot des compositeurs de génie !

2021...nouvel hommage à une sonde spatiale, cette fois-ci Juno. Une fascination pour l'exploration cosmique qui aura toujours été l'un de ses thèmes favoris, force est de constater...

2021...cet opus sera malheureusement le dernier. Car le destin ne va pas tarder à le rattraper mais à ce stade il ne le sait pas encore...

2021...l'intitulé de ce titre est 'Zeus Tout puissant'. Mais désormais l'on pourra dire également 'Vangelis Tout puissant' car son nom fait désormais partie des mythologies grecques !

Top Bonus : l'histoire d'une vie

Top Bonus : l'histoire d'une vie II

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article