Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Radio 80

Made In 80

 

 

 

Publié par Nostradam

Killing Joke est un groupe anglais formé en 1979 par Jaz Coleman et Paul Ferguson.

Groupe qui aura fortement influencé des groupes comme Nirvana, Metallica, Ministry, Soundgarden, entre autres…

Le nom du groupe est tiré d’une expression anglaise faisant référence à une situation ironique.

Le premier single produit par le groupe s’appelle « Almost red » et c’est John Peel lui-même, qui impressionné par l’enregistrement, va leur proposer un passage dans son émission. Ce passage va tout changer.

Le premier album du groupe « Killing joke » sort en 1979. Dont sera extrait le single « Change » qui cartonne Outre-Manche et Outre-Atlantique.

Le deuxième album « What’s this for… ! » sort en 1981 et connait un succès relatif.

En 1982 sort l’album « Revelations » qui produira un seul hit avec « Empire song ». Ainsi que l’album « Birds of feather » qui passe plus ou moins inaperçu.

Suite à des tensions internes, le groupe se sépare une première fois.

Puis se reforme en 1983 et sort l’album « Fire dances » qui contient 2 morceaux intéressants que sont « Frenzy » et « Harlequin ». Album au succès moyen.

Les choses prennent une nouvelle tournure avec la sortie de deux nouveaux singles en 1984 : « « A new day » et « Eighties ». Titres qui vont cartonner en radio bien plus que les précédents.

Sort dans la foulée l’album « Night time ». Et là tout bascule car l’album contient un autre titre qui va mettre le feu à tous les dancefloor de la planète : le désormais culte « Love like blood ». Nous somms alors en 1985.

Le groupe touche avec ce titre un public beaucoup plus large et sa renommée explose.

En 1986, le groupe sort son sixième album «Brighter than a thousand suns » qui malheureusement ne rencontre pas vraiment le même engouement que le précédent.

Et ce malgré la présence de deux titres de bonne facture que sont « Adorations » et « Sanity ».

Deux ans s’écoulent et en 1988 sort l’album « Outside the gate » dans des conditions difficiles.

Album raté qui ne connaitra qu’un maigre succès. Suite à cet échec, le groupe se sépare une nouvelle fois.

Le groupe se reformera une nouvelle fois en 1989 mais la dynamique est cassée et les titres qui sortiront par la suite n’auront plus rien à voir avec le Killing Joke de la grande époque.

Excepté en 1994 où le groupe connaitra un ultime succès avec le single « Millenium ».

Cela ne l'empêchera pas de continuer l'aventure par la suite et il obtiendra tout de même plusieurs succès d'envergure côté albums, ce qui sauvera la suite de sa carrière de façon notoire...

Killing Joke restera indéniablement l’un des groupes majeurs de la vague new-wave anglaise, tant par sa démesure et ses excès que par certains de ses compositions qui resteront dans l’histoire comme culte.

A découvrir ou redécouvrir.

Discographie (entre autres...) :

• Nervous system 1979

• Wardance 1980

• Requiem 1980

• Follow the leaders 1981

• Empire song 1982

• Birds of a feather 1982

• Let’s all go (to the fire dances) 1983

• Me or you ? 1983

• Eighties 1984

• A new day 1984

• Love like blood 1985

• Adorations 1986

• Sanity 1986

• America 1988

• My love of this land 1988

• Millenium 1994

• Pandemonium 1994

• Jana 1995

• Democracy 1996

• Loose cannon 2003

• Seeing red 2003

• Hosannas from the basements of hell 2006

• European super state 2011

• In Cythera 2012

• Corporate elect 2012

• I am the virus 2015

• Euphoria 2015

• Dawn of the hive 2015

• Lord of chaos 2022

De drôles de comiques...

___________________________________

 

___________________________________

CLIPS 

1979...des débuts pour le moins confidentiels et qui ne laissent en rien augurer l'énormissime carrière qui attend ce groupe. Chaque chose en son temps comme on dit...

1980...changement de décennie et surtout changement de sonorité. La tendance est donnée : ils ne sont pas là pour rigoler ! Ce qui ne les empêche pas de décrocher leur premier hit classé...

1980...il est clair que pour l'instant, leur style, tout comme leur sonorité, sont plutôt réservés à un public de connaisseurs. Âme sensibles s'abstenir...

1981...le groupe ne sortira qu'un seul titre en cette année 1981 mais il aura au moins le mérite d'être classé des 2 côtés de l'Atlantique. C'est au moins ça de gagné !

1982...le début de la mutation. Les bases de la sonorité qui vont faire leur succès par la suite se mettent en place. Plutôt de bon augure pour la suite des événements...

1982...il est clair qu'il reste encore un peu de travail pour le groupe puisse espérer enfin rejoindre le peloton de tête. Mais ça ne saurait tarder...

1983...les choses se mettent doucement en place pour une suite qui s'annonce de tout premier ordre. Il était temps...

1983...une suite qui s'annonce grandiose mais qui ne sera pas pour tout de suite. Le groupe doit encore trouver le petit + qui fait toute la différence. Mais ils s'en rapprochent, c'est clair !

1984...le premier titre vraiment structuré et pleinement abouti. Une sonorité désormais reconnaissable entre toutes et qui va devenir la marque de référence du groupe !

1984...une année 1984 qui les voit monter en puissance de façon spectaculaire. Et la suite s'annonce E-NOR-ME car cette fois-ci, le groupe a toutes les cartes en main pour déclencher le grand feu d'artifice !

1985...et LE grand feu d'artifice, le voici ! Ils signent ici un titre oufissime qui restera incontestablement leur Chef d'Oeuvre ! Un morceau à la noirceur certaine, certes. Mais celui-là va réaliser une prouesse incroyable : mettre le feu à tous les Dancefloor de la planète. Sacré performance !

1986...on les retrouve 1 an plus tard toujours aussi inspirés. Et quelque peu apaisés également. Un changement pour le moins positif mais qui ne va pas vraiment leur profiter malheureusement compte tenu du faible niveau atteint par ce titre dans les Charts...

1986...le groupe a changé, c'est évident. Le son est travaillé, les mélodies sont plus affinées. Du bon boulot ! Mais paradoxalement, malgré tous leurs efforts pour se rendre plus abordables, le public est allé voir ailleurs. Allez comprendre...

1988...le début de la décélération. Lente mais certaine. L'inspiration n'y est plus vraiment et ça ne va pas aller en s’arrangeant...

1988...ce qui ne les empêche pas d'avoir soudainement des retours d'inspiration fulgurants qui leur permettent de livrer des morceaux hors normes. Celui-ci en fait partie de façon indéniable !

1994...après 6 années d'errance musicale, on les retrouve en mode Rock Alternatif. C'est du lourd mais ça fonctionne car le succès est de nouveau au rendez-vous...

1994...dans la même veine. On est loin du Killing Joke version années 80. A chaque époque son style et ses codes. Le groupe a su s'adapter aux nouvelles tendances mais pas sur que cela leur profite encore longtemps...

1995...un morceau étonnant qui mélange leurs influences 80 avec celles de 90. Pour un résultat plutôt positif et qui montre surtout que tour est encore possible...

1996...l'aventure se poursuit mais il est clair que les meilleures années sont désormais derrière. Quoi qu'il en soit, le groupe est déterminé à avancer coute que coute et peu importe s'il y a succès ou pas...

2003...on va les perdre de vue pendant près de 7 ans mais les revoilà de nouveau, prêt à en découdre une nouvelle fois. Le tout dans un style musical particulièrement offensif !

2003...pas simple de capter les jeunes générations avec un style et une sonorité pareils. Mais c'est aussi ça la marque de Fabrique du groupe, en bien comme en mal...

2006...on les retrouve 3 ans plus tard à peu près dans le même état où on les avait laissé trois ans auparavant. Un groupe à l'évolution des plus restreintes...

2011...ils vont même tenter le passage à la décennie suivante et cette fois-ci l'évolution côté sonorité est notoire. Enfin...

2012...dommage qu'ils n'aient pas évolué plus tôt car cela leur aurait évité un décrochage quais irréversible avec le haut niveau. Franchement dommage...

2012...chassez le naturel, il revient au galop ! Le groupe ne peut s'empêcher de retomber dans ses travers et surtout ses excès, ce qui le marginalise de facto une nouvelle fois...

2015...on les retrouve 3 ans plus tard à peu près dans le même état où on les avait laissé trois ans auparavant. Un groupe à l'évolution des plus restreintes. Tiens, j'ai comme l'impression de me répéter...

2015...on ne les refera pas comme on dit. Le groupe aura très peu évolué depuis ses débuts avec quelques très beaux résultats à la clé mais aussi un grand nombre de titres qui seront passés 'à travers' malheureusement...

2015...seuls les fans de base sont encore là désormais et le groupe devra s'en contenter quoi qu'il arrive. Mais ils sont au moins là, n'est-ce pas l'essentiel...

2022...à chaque titre l'on se dit que ce sera surement le dernier et à chaque fois ils reviennent toujours et encore. Une volonté d'y croire jusqu'au bout qui force le respect incontestablement...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article