Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Radio 80

Made In 80

 

 

 

Publié par Nostradam

Renaud, de son vrai nom Renaud Séchan, est un auteur compositeur interprète français qui aura produit pas moins de 23 albums.

Arrivé à l’adolescence et peu doués pour les études, il se tourne rapidement vers les milieux maoïstes et trotskistes et participe activement à Mai 68.

C’est à cette époque qu’il compose ses premiers morceaux. Des titres comme « Crève salope » notamment, titre qui connaitra son heure de gloire auprès des étudiants contestataires.

En 1969, il arrête définitivement les études et se met à fréquenter les bandes de loubards d’Argenteuil, de République et de Bastille. Bagarres et petits casses deviennent son lot quotidien pendant un certain temps.

Jusqu’en 1975, il vit de petits boulots, joue les apprentis comédiens et se fait remarquer un soir par Jacqueline Herrenschmidt et François Berheim qui lui propose de faire un disque.

Son premier album « Amoureux de Paname » sort dans la foulée et connait un beau succès d’estime.

Arrive l’année 1977 ou le destin du chanteur va complètement basculer lorsque sort l’album « Laisse béton ». Album dont sera extrait le cultissime 45 tour du même nom. Grâce à ce titre, la France entière connait désormais le chanteur.

En 1979 sort l’album « Ma gonzesse » dont sera extrait principalement « C’est mon dernier bal ». Chanson qui se verra carrément interdite d’antenne.

C’est en 1980 que la notoriété du chanteur explose lorsque sort l’album « Marche à l’ombre », plus violent et plus sombre que le précédent. Enorme succès en partie dû à la chanson du même nom et d’autres comme « Dans mon HLM », « Les aventures de Gerard Lambert » et « It is not because you are ». L’album se vendra à plus de 700 000 exemplaires.

Nouveau trou d’air en 1981 avec la sortie de l’album « Le retour de Gérard Lambert » qui malgré des titres comme « Manu » et « La blanche » ne connaitra pas le même engouement que le précédent.

Après une parenthèse maritime d’un an ou le chanteur prend notamment le large sur un bateau en compagnie de sa petite famille, il revient en 1983 avec l’album « Morgane de toi », album enregistré aux Etats-Unis. Album au succès immense, qui se vendre à plus d’un million et demi d’exemplaires. Album porté par des titres comme « Morgane de toi », « Dès que le vent soufflera » ou « En cloque ».

En 1986 sort l’album « Mistral gagnant », album au succès colossal. Les titres « Mistral gagnant », « Miss Magie » vont un véritable tabac, au point de déclencher une polémique en Angleterre pour le sulfureux « Miss Magie » dans lequel le chanteur ne prend pas vraiment de gants pour écorner la dame de Fer.

Mais le chanteur s’enfonce doucement mais irrémédiablement dans la dépression. Malaise profond dont un des principaux faits déclencheurs est la mort de son pote Coluche, décès qui le marque profondément.

Il sort d’ailleurs en 1988 l’album « Putain de camion » qu’il dédiera aux enfants de ce dernier. Album au succès moyen car sorti sans promotion.

L’album « Marchand de cailloux » sorti en 1991 ne fera guère mieux, album ouvertement orienté anti guerre du Golfe et anti dirigeants socialistes.

L’on connait la suite, la descente aux enfers, l’alcoolisme, la dépression grave dans les années qui vont suivre. Mais ça, c’est une autre histoire….

Discographie (entre autres...) :

• Amoureux de Paname 1975

• Laisse béton 1977

• Je suis une bande de jeune 1977

• Adieu minette 1978

• La boum 1978

• C’est mon dernier bal 1979

• Ma gonzesse 1979

• Sans dec 1979

• Marche à l’ombre 1980

• Dans mon HLM 1980

• Viens chez moi, j’habite chez une copine 1980

• It is not because you are 1980

• Les aventures de Gérard Lambert 1980

• Banlieue rouge 1981

• Mon beauf 1981

• Manu 1982

• Dès que le vent soufflera 1983

• En cloque 1983

• Doudou s'en fout 1984

• Morgane de toi 1984

• Miss Magie 1985

• Mistral gagnant 1986

• Baby sitting blues 1986

• Jonathan 1988

• La mère à Titi 1988

• Me jette pas 1989

• Allongés sous les vagues 1989

• Il pleut 1990

• Marchand de cailloux 1991

• Le p'tit voleur 1992

• La ballade Nord Irlandaise 1992

• Tout in haut de ch'terril 1993

• Eun' goutt' ed' jus 1993

• C'est quand qu'on va où 1994

• Le petit chat est mort 1995

• Adios Zapata ! 1995

• Le sirop de la rue 1995

• Son bleu 1995

• Je suis un voyou 1995

• Fallait pas 1996

• Docteur Renaud, Mister Renard 2002

• Manhattan Kaboul 2002

• Cœur perdu 2002

• Mon bistrot préféré 2003

• Elle a vu le loup 2003

• Dans la jungle 2005

• Anaïs Nin 2005

• Les bobos 2006

• Arrêter la clope 2006

• Les cinq sens 2007

• Vagabonds 2009

• Toujours debout 2016

• J'ai embrassé un flic 2016

• Les mots 2016

• Héloïse 2017

• Les animals 2019

• Corona song 2020

• Si tu me payes un verre 2022

C'est son dernier bal...

___________________________________

 

___________________________________

CLIPS 

1975...un premier titre qui passe quelque peu inaperçu. Le style, comme le look, sont déjà là. Mais pour l'instant, ça ne suffit pas...

1977...puis arrive CE titre. La France est sous le choc...visuel et sonore. Mais qui est donc cet extra-terrestre aux allures de loubard qui apporte un vent frais et salutaire à la chanson française...

1977...un style vraiment unique et complètement en dehors des standards de l'époque. Et c'est ça qui va faire toute la différence...

1978...un premier titre Intimiste qui montre déjà les pré-dispositions toutes particulières du chanteur dans ce domaine

1978...des titres tout simple mais d'une efficacité redoutable. Et ce n'est qu'un début, le meilleur est à venir...

1979...il confirme titre après titre un talent évident. Un talent qui va se révéler dans le futur comme l'un des meilleurs de la décennie 80 côté Français

1979...encore une ballade toute simple mais qui fonctionne parfaitement. Tout comme ces textes qui parlent à tout le monde...

1979...la première GROSSE année avec 3 titres de gros calibre. Quoi de mieux pour préparer le passage à la décennie suivante...

1980...changement de décennie. Le personnage commence à muter...dans le style, mais aussi dans les idées...

1980...un titre qui restera comme l'un de ses plus emblématiques. Et toujours dans ce registre populaire qui lui colle à la peau

1980...fini les blousons noirs, la veste en jean prend le relais. Changement d'attitude évident...

1980...les chansons douces, c'est vraiment son truc, aussi paradoxal que cela puisse paraître. Et les années qui vont suivre vont continuer de le prouver de façon éclatante !

1980...un titre délire sur fond de musique spécial western spaghetti, il n'y a que lui pour oser s'aventurer sur ce genre de terrain. Mais c'est aussi ça sa force...

1981...à chaque année, son titre phare. Et pour l'année 1981, ce sera celui-là. Une évolution linéaire et parfaitement maîtrisée !

1981...la lente évolution à cheval sur 2 époques. Fini l'insouciance et les revendications utopiques...

1982...encore un autre titre de transitions. La métamorphose du chanteur est en route mais elle ne va pas s'effectuer en quelques mois forcément...

1983...le début des grandes chansons populaires. Un registre moins revendicatif mais tellement plus efficace

1983...des mélodies toutes simples dont il est le seul à avoir le secret. Et qui font toute la différence avec la concurrence...

1984...un titre qui passera nettement plus inaperçu mais qui est loin de démériter c'est clair. Il est sur qu'il ne peut pas non plus produire titre de gros calibre sur titre de gros calibre.....

1984...dans le style des mélodies toutes simples mais à l'efficacité redoutable celle-ci est pas mal non plus. Une maîtrise évidente des éléments qui permettent d'obtenir le meilleur du meilleur...

1985...il adore chanter pour les femmes...des fois, il les aime, des fois, il les déteste, la preuve...

1986...ce qui restera surement comme l'un de ses Chefs-d'Oeuvre. Surement l'un des plus beaux titres de la décennie côté Français. MA-GI-QUE !

1986...un titre qui n'a pas vraiment grand chose à voir avec le joyau précédent ni côté style, ni coté sonorité, force est de constater. Après il en faut pour tous les gouts...

1988...après une année 1987 à vide, on retrouve le chanteur en grande forme sur ce titre aux forts accents humanistes. Malheureusement, dès qu'il part sur cette voie, le succès ne suit pas...

1988...la parenthèse humaniste étant refermée, le revoilà dans le registre populaire. Un registre qui lui réussit plutôt bien, ça c'est clair...

1989...une décennie 80 qui finit tout en douceur une nouvelle fois. Une décennie 80 qui l'aura vu atteindre un niveau de notoriété qu'il n'aurait jamais imaginé, ça c'est clair...

1989...reste maintenant à savoir si la décennie suivante sera celle de l'ultime consécration ou au contraire celle de la lente mais irréversible décélération. Seul l'avenir peut répondre à cette question...

1990...un changement de décennie qui se fait encore une fois tout en douceur. Une décennie 90 qui va malheureusement se révéler fort décevante...

1991...le seul problème durant cette décennie c'est que le chanteur ne va pas savoir se réinventer comme il aurait du. Mais d'autres auront le même problème, il ne sera pas le seul loin de là...

1992...un style 'Renaud' qui commence à trouver ses limites dans une époque où tout va de plus en plus vite. Dure loi du métier...

1992...sur fond de folklore Celtique, il livre ici une jolie ballade qui nous fait instantanément voyager, au moins par l'esprit. Pari réussi comme on dit !

1993...dans un style totalement hors norme pour l'époque, il tente ici un pari fou en reprenant des standards très typés du Nord de la France. Pari fou mais au résultat pour le moins bon enfant...

1993...il n'y a que lui pour oser s'aventurer sur des terres musicales aussi typées. Mais au final il est loin d'être ridicule et arrive à remettre au gout du jour des titres pour le moins particulièrement désuets...

1994...le talent est toujours là. Mais le trait de génie qui a fait des miracles la décennie précédente est légèrement aux abonnés absents...

1995...le petit chat est mort mais Renaud, lui, ne l'est pas encore. La preuve avec ce nouveau titre Intimiste de très grande classe...

1995...le voici en mode sonorité latino-américaine, chose plutôt rare chez lui. On ne pourra pas lui enlever le fait qu'il ose s'aventurer dans des registres musicaux que d'autres n'oseront jamais explorer...

1995...on ne va pas se mentir, les meilleures années sont désormais derrière mais lui en tout cas continue à y croire. Et nous avec lui forcément...

1995...le décrochage avec la concurrence est de plus en plus visible et il n'y a que lui pour ne pas le voir. D'un autre côté tant qu'il prend du plaisir à faire ce qu'il fait pourquoi l'en empêcher...

1995...un bel hommage rendu à Brassens à travers ce titre mais qui accroit forcément son retard avec la tête de course. Cela devient vraiment de plus en plus compliqué...

1996...une décennie qui se termine prématurément avec ce titre. L'artiste va renaître la décennie suivante...pour mieux resombrer derrière...et renaître de nouveau

2002...le revoilà donc 6 ans après mais il va désormais alterner période de résurrection et période de dépression extrême. Cette chanson le résume de façon éclatante...

2002...un chanteur au talent hors norme et capable du meilleur quand la lumière décide soudainement de l'éclairer. La preuve avec ce titre qui va le remettre dans la course de façon pour le moins spectaculaire !

2002...la décennie 2000 va le voir passer par des très hauts et des très bas mais il a cette faculté incroyable de renaitre de ses cendres périodiquement. Très peu d'artistes auront pu en faire autant et ce toutes époques confondues...

2003...ce qui est d'autant plus étonnant c'est que son niveau d'inspiration reste pour le moins elevé, ce qui n'est plus vraiment le cas du niveau de sa voix. Une voix qui le quitte peu à peu et surtout de façon inexorable...

2003...et toujours ce talent d'écriture qui fait mouche à chaque fois. Une de ses très grandes forces que de trouver à chaque fois les mots qui vont bien...

2005...en pleine histoire Ingrid Betancourt, le chanteur décide de lui rendre un hommage vibrant à travers ce titre. Défenseur des causes perdues comme toujours...

2005...malgré ses dérives récurrentes, le destin continue à lui offrir de beaux cadeaux. La preuve avec une nouvelle compagne qui va réussir à l'extirper du fin fond des enfers...

2006...une nouvelle vie qui va lui permettre de se remettre à la composition et qui va donc produire un nombre de titres non négligeables. Après, tous ne connaitront pas un destin des plus favorables...

2006...bon nombre de chansons seront des auto-portraits satyriques et relate de façon très efficace ses dérives et ses excès. Une façon d'exorciser ses démons mais pour combien de temps encore...

2007...à sa place, un paquet d'autres artistes auraient définitivement sombré corps et âmes. Sa rage de vivre force le respect ça c'est clair...

2009...et le voilà qui finit tranquillement une nouvelle décennie. A chaque nouveau titre l'on se dit que ce sera surement le dernier et à chaque fois il revient. Une longévité vraiment exceptionnelle surtout quand on connait sa capacité à s'auto-détruire...

2016...ses démons intérieurs vont le tirer une nouvelle fois vers le fond et il va disparaitre des radars pendant près de 7 ans. Et cette fois-ci tout le monde s'accorde pour dire qu'il ne reviendra pas cette fois-ci. C'est bien mal le connaitre, la preuve !

2016...non seulement il renait de ses cendres de façon totalement inespérée et en plus il se met à aimer la police. Mais que lui arrive-t-il...?

2016...quand il revient d'outre-tombe, il remonte à la surface pour plusieurs années. Cela lui laisse le temps de composer à nouveau et de continuer à nous livrer des titres à l'originalité toujours certaine...

2017...on peut penser ce qu'on veut de lui et de ses paradoxes extrêmes mais on ne peut nier un talent hors norme. Et qui lui permettra de rester dans l'histoire comme l'un des chanteurs parmi les plus doués de tous...

2019...sa voix est en train de le quitter définitivement ce qui va compliquer sérieusement compliquer les choses. A un moment donné, l'inspiration aura beau être là s'il n'y a plus de voix du tout, l'aventure s'arrêtera forcément cette fois-ci de façon définitive...

2020...il ne pouvait pas échapper à la chanson spécial 'Covid'. Et forcément la sienne sera différente des autres et dans un mode dérision tout à fait personnel comme d'habitude...

2022...il y a déjà, un certain temps qu'il est revenu sur le devant de la scène et le voir continuer l'aventure comme ça interpelle. Quand va-t-il resombrer de nouveau, là est la question...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
Superbe billet sur Renaud !! Que de tubes , de grandes chansons, de talent pour conter le quotidien avec humour, mordant et tendresse ! Les grands succès de "Laisse béton" à "Mistral gagnant" en passant par "C'est mon dernier bal", "En cloque" ou "Mon beauf'" sont bien décrits . Cependant, après 1986 , sa carrière s'est poursuivit (une chute des ventes entre 1988 et 1995 ) avec bonheur surtout dans les années 2000 avec "Docteur Renaud mister Renard "et "Manhattan -Kaboul" .
Répondre