Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Forum années 80 & 90

 

 

 

Publié par Nostradam

Yves Simon est un auteur compositeur interprète français qui démarre sa carrière musicale à l’âge de 8 ans après que ses parents lui aient offert un accordéon diatonique.

Ce serait Salvatore Adamo qui lui aurait servi de modèle dès l’age de 16 ans.

Il sort son premier album « Ne t’en fais pas petite fille » en 1967, suivi deux ans plus tard de l’album « La planète endormie ». Sans grand succès.

Il commence à faire parler de lui lorsque sortent en 1971 « Les jours en couleur » puis « ‘L’homme Arc-en-ciel ». Succès qui ne sont pas liés à des chansons mais à des romans qu’il a écrit.

En 1972, les choses s’accélèrent lorsqu’il revient à la chanson et sort le 45 tours « Les gauloises bleues ». Pour la première fois, il est reconnu en tant que chanteur.

Et c’est un an plus tard en 1973 que sa notoriété explose lorsque sort l’énorme « Au pays des merveilles de Juliet ». Titre pour lequel il recevra le Grand Prix de l’Académie du Disque.

Il récidive en 1974 avec la sortie d’un autre titre phare à savoir « J’ai rêvé New-York » extrait de l’album « Respirer chanter ».

Malgré ces succès et cette reconnaissance méritée, fatigué et lassé, il décide de quitter la scène en 1977. Départ fracassant qui ne l’empeche pas de signer la BO du film de Diane Kurys ‘Diabolo menthe », titre qui va faire un véritable carton.

Il revient en force 6 ans plus tard avec le titre événement « Amazoniaque », extrait de l’album l’album « USA/USSR ». Album qui produira également un autre titre phare « Barcelone ».

En 1985, c’est l’album « L’autre côté du monde » qui sort et qui va livrer l’un des plus gros titres du chanteur à savoir le magnifique « L’Abyssinie ». Titre qui sera son dernier succès notoire en tant que chanteur.

Il se consacrera principalement à l’écriture à partir des années 90 malgré quelques apartés musicales qui passeront relativement inaperçues.

Discographie (entre autres...) :

  • Ne t'en fais pas petit fille 1967
  • La planète endormie 1969
  • Les Gauloises bleues 1972
  • Au pays des merveilles de Juliet 1973
  • Les bateaux du métro 1973
  • J’ai rêvé New-York 1974
  • Manhattan 1974
  • Clo story 1974
  • Le film de Polanski 1975
  • Les fontaines du casino 1976
  • Nous nous sommes tant aimés 1976
  • De l'autre côté de ton âme 1977
  • Zelda 1977
  • Diabolo menthe 1977
  • Qu'est-ce que sera demain 1981
  • Ma jeunesse s’enfuit 1981
  • Amazoniaque 1983
  • Barcelone 1984
  • L’Abyssinie 1985
  • Deux ou trois choses pour elle 1988
  • Nés en France 1988
Juliet adore boire des diabolos menthe à New-York...

___________________________________

 

___________________________________

CLIPS 

1967...les premiers pas d'un p'tit jeune qui va devenir en quelques années l'un des meilleurs chanteurs de sa génération

1969...un style très années 60 qu'il va falloir affiner et moderniser pour passer à la décennie suivante. Il reste encore un peu de chemin avant la gloire...

1972...la sonorité évolue, c'est clair. Le style s'affine et ne va pas tarder à produire des merveilles. Il suffit juste d'être patient...

1973...le titre qui va tout changer et le révéler. Le chanteur signe ici tout simplement l'un des plus gros titres de la décennie 70 côté français. MA-GIS-TRAL !

1973...un savoir faire dans les ballades qui se confirme titre après titre. Une montée en puissance qui va faire de l'artiste rapidement l'un des plus gros phénomènes du moment

1974...la confirmation d'un talent certain et d'un style unique en son genre. La fortune et la gloire se rapprochent à grands pas...

1974...des mélodies toutes simples et une orchestration souvent minimaliste. Mais quand la qualité mélodique est là, inutile d'en faire des tonnes...

1974...la preuve une nouvelle fois avec ce titre tout simple mais qui fonctionne parfaitement. Comme quoi, la simplicité paie toujours...

1975...les années se suivent et se ressemblent. Certes, l'année 1975 ne restera pas comme son meilleur Cru mais la qualité est toujours de mise et c'est amplement suffisant

1976...la sonorité se structure, l'orchestration se densifie et permet de produire des titres particulièrement aboutis comme celui-ci

1976...retour aux fondamentaux avec cette ballade taillée sur mesure mais qui souligne une évolution lente, peut être un peu trop lente...

1977...voilà enfin un titre qui tranche radicalement avec ce que l'artiste a pu proposer jusque là. Une évolution qui va forcément dans le bon sens...

1977...une année 77 qui va vraiment trancher avec les années précédentes. Et encore, le meilleur est à venir !

1977...puis arrive CE titre. L'artiste vient de passer un nouveau palier, c'est évident. L'un de ses titres parmi les plus emblématiques. MA-GI-QUE !

1981...une fin de décennie 70 qui n'apportera pas de changements majeurs dans la carrière de l'artiste. Par contre, le changement de décennie va le voir se métamorphoser totalement ! Une adaptation salutaire qui va le relancer comme jamais

1981...changement de décennie qui rime avec changement de sonorité et un tempo qui s'accélère...l'artiste s'adapte de façon remarquable !

1983...le début de ses gros tubes version année 80. De surcroît en mode Dance, registre jusqu'alors totalement hors de ses compétences. Un magnifique titre qui le consacre définitivement comme l'un des meilleurs compositeurs de cette fin de siècle

1984...encore une mélodie inspirée à souhaits et qui montre une nouvelle fois toute la polyvalence de son talent

1985...au summum de ses possibilités. Ce qui restera comme son plus gros hit Dance. Et oui, sur ce coup là, on est aux antipodes du pays de Juliet... OUF-ISSI-ME !

1988...plus de 15 après ses débuts, une inspiration qui ne faiblit toujours pas et qui lui permet de se maintenir à flots malgré une concurrence des plus féroces

1988...une ode à la diversité pour finir en beauté, près de 20 ans après ses débuts. Une carrière exceptionnelle pour un artiste qui ne l'est pas moins

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article