Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Forum années 80 & 90

 

 

 

Publié par Nostradam

Patricia Kaas est une chanteuse française qui commence sa carrière musicale dès l’âge de 8 ans en donnant des représentations sur des chansons de Sylvie Vartan, Claude François et autres Mireille Mathieu.

Les choses vont devenir sérieuses à l’âge de 13 ans, lorsqu’elle est engagée par un cabaret de Sarrebruck pour y chanter tous les samedis soirs. Elle est remarquée par François Bernheim qui décide de produire son premier single, single du nom de « Jalouse » qui sort bel et bien mais se révèle être un échec.

Berheim qui croit profondément en la chanteuse la présente deux ans plus tard à un certain…Didier Barbelivien. Compositeur qui va lui écrire le titre qui va tout changer à savoir l’énormissime « Mademoiselle chante le blues ». Chanson refusée peu de temps auparavant par Nicoletta…

Le titre sort en 1987 et fait un véritable carton. La notoriété de la chanteuse explose du jour au lendemain.

En 1988 sort son premier album « « Mademoiselle chante… » qui cartonne à son tour et dont seront extraits pas moins de 3 singles hits que sont « D’Allemagne », « Elle voulait jouer cabaret », « Quand Jimmy dit » et 1 méga hit avec « Mon mec à moi ».

Le duo Bernheim/Barbelivien va lui concocter deux nouveaux albums dans les années qui suivent avec « Scènes de vie » en 1990 qui produira le hit « Les hommes qui passent ». Et « Je te dis vous » en 1993 qui produira le magnifique « Entrer dans la lumière ».

Ainsi que « Il me dit que je suis belle », pur joyaux écrit sur mesure par un certain…Jean-Jacques Goldman, qui se révèle doucement mais sûrement comme l’un des plus grands compositeurs pour femme de la décennie 80.

Changement d’image et de compositeurs à partir de 1997, Obispo et Goldman remplace Barbelivien.

L’album « Dans ma chair », portés par les titres phare « Quand j’ai peur de tout » et « Je voudrais la connaître » se vend bien mais les ventes se tassent.

Et la version Obispo pour « Le mot de passe » qui sort en 1999 ne permettra pas malheureusement d’inverser la tendance et ce malgré des titres comme « Ma liberté contre la tienne » ou « Une fille de l’Est ».

La Kaasmania s’éssoufle et les albums qui sortiront par la suite ne feront que confirmer le déclin progressif de la chanteuse.

Chanteuse à la voix et au physique hors norme et qui aura profondément marquée le paysage musical français des années 80.

Discographie (entre autres...) :

  • Jalouse 1985
  • Mademoiselle chante le blues 1987
  • D’Allemagne 1988
  • Mon mec à moi 1988
  • Vénus des abribus 1988
  • Elle voulait jouer cabaret 1989
  • Quand Jimmy dit 1989
  • Les hommes qui passent 1990
  • Les mannequins d’osier 1990
  • Kennedy Rose 1990
  • Regarde les riches 1991
  • Entrer dans la lumière 1993
  • Il me dit que je suis belle 1993
  • Ceux qui n'ont rien 1993
  • Reste sur moi 1994
  • Quand j'ai peur de tout 1997
  • Je voudrais la connaitre 1997
  • Je me souviens de rien 1998
  • Ma liberté contre la tienne 1999
  • Une fille de l'Est 1999
  • Une femme comme une autre 1999
La Grande Mademoiselle...

___________________________________

 

___________________________________

CLIPS 

1985...les tous premiers d'une jeune inconnue qui ne va pas le rester longtemps...inconnue ! Juste encore un peu d'efforts à fournir avant le début d'une aventure qui va se révéler incroyable...

1987...puis arrive CE titre ! L'arrivée fracassante sur le devant de la scène d'une extra-terrestre à la voix de camionneuse et au regard incroyablement bleu...la France est sous le choc et surtout...sous le charme. E-NOR-MI-SSIME !

1988...la montée en puissance. Puissance est bien le mot qui qualifie cette chanteuse sortie de nulle part et qui balance du lourd, du très lourd !

1988...l'ENORMISSIME hit qui fait littéralement exploser sa notoriété et fait d'elle l'une des figures désormais incontournables du paysage musical français de cette fin de décennie. En seulement 3 ans elle est devenue l'un des plus gros phénomènes de la scène musicale française. MA-GIS-TRAL !

1988...après un festival de titre de très gros calibre, ce titre là va passer malheureusement sous les radars. Un 'accident industriel' sans conséquences comme on dit...

1989...la chanteuse est désormais en vitesse de croisière et déroule de façon pour le moins impressionnante. On en est quasiment au 1 titre = 1 hit !

1989...pas forcément son meilleur titre mais du rythme, du rythme et encore du rythme ! Un niveau quoi qu'il en soit largement suffisant pour la maintenir dans le peloton de tête sans trop de problème

1990...changement de décennie qui rime avec chansons plus intimistes et changement de look progressif. Patricia Kaas Saison II est désormais en marche...

1990...tout en force, une nouvelle fois. Une force qui sublime à chaque fois la chanson. Une des très rares chanteuses à avoir cette capacité vocale hors norme

1990...un titre sympathique mais qui ne restera pas comme son meilleur, c'est clair. Quoi qu'il en soit, le millésime 1990 fut encore une GRANDE année et c'est surtout ça l'essentiel !

1991...petit délire folko-jazzy. Pas forcément son domaine de prédilection avec comme résultat une légère contre-performance. Mauvaise pioche comme on dit...

1993...ce qui restera surement comme l'un de ses plus beaux titres. Merci qui, merci Didier, dit le faiseur de tubes. Il lui offre sur un plateau un titre taillé sur mesure où elle peut montrer une autre facette d'elle, plus en finesse et en douceur. Que demander de plus !

1993...mais c'est sans compter sur cette MERVEILLE ! La consécration suprême grâce à ce joyau offert par un JJ Goldman une nouvelle fois au summum de son inspiration. MA-GIS-TRAL !

1993...une année 1993 qui l'aura consacré en France mais également hors des frontières, une véritable prouesse. Au summum de son art !

1994...après une année 1993 exceptionnelle en tous points, l'année 1994 va paraître bien pâlichonne à coté. Aucun titre majeur et une qualité qu'on qualifiera de moyenne. Dure loi du métier...

1997...la décennie des MERVEILLES ! Une suite ininterrompue de titres somptueux au lyrisme incroyable qui lui auront permis d'être consacrée incontestablement comme l'une des chanteuses majeures de cette fin de XXième siècle côté français, rien que ça !

1997...et ça continue tout en douceur et finesse. Une nouvelle fois, merci Jean Jacques ! Autant la décennie 80 l'aura vu guerrière, autant la décennie 90 l'aura vu essentiellement en version femme fatale. Et pourquoi pas...

1998...encore un titre qui flotte littéralement dans l'air. Certes, ce dernier n'aura pas le succès incroyable de certains autres mais l'on s'en contentera largement !

1999...encore un titre incroyable qui sublime une nouvelle fois la chanteuse. Les plus grands compositeurs de la décennie 90 auront écrit pour elle, cette fois-ci, c'est du grand Obispo. Manquait plus que Berger pour compléter le tableau. Malheureusement, il n'aura pas eu le temps...

1999...qui qu'à fait quoi ?? Pascal, Didier ou Jean-Jacques ?? Une nouvelle fois Jean Jacques ! L'association du compositeur et de la chanteuse aura produit un nombre record de titres de très gros calibre !

1999...elle boucle cette décennie 90 en beauté avec un titre une nouvelle fois à la qualité plus que certaine. La décennie 80 l'aura vu éclore, la décennie 90 l'aura vu exploser. Pas sur que la décennie 2000 lui soit aussi favorable malheureusement...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article