Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Forum années 80 & 90

 

 

 

Publié par Nostradam

Echo & the Bunnymen est un groupe anglais formé à Liverpool en 1978 par Ian McCulloch, Will Sergeant et Les Pattinson. Groupe qui sera rejoint quelque temps plus tard par Pete de Freitas.

L’histoire démarre en 1977, à cette époque McCulloch fait partie des « Crucial Three », puis des « A Shallow Madness », groupe éphémère qui aura quand le temps d’écrire 4 titres.

Le groupe explose rapidement, certains membres fondent « The Teardrop Explodes » et McCulloch forme alors Echo & The Bunnymen.

Leur premier single « The pictures on my wall » sort en 1979. Single au succès modeste.

Tout change lorsque sort leur premier album « Crocodiles » en 1980, album salué par la critique et qui rentre directement dans le Top20 album anglais. En sera extrait leur premier single d’envergure à savoir « Rescue ».

Un an plus tard en 1981 sort l’album « Heaven up here », au parcours très honorable. « Promise » en sera le meilleur single.

Il faut attendre l’année 1982 pour voir leur premier hit classé dans le Top20 avec “The back of love” et l’année 1983 pour voir leur premier hit classé dans le Top10 avec « The cutter ».

Tous deux issus du même album « Porcupine », album qui atteint une très belle 2ème place dans le Top albums. Et qui finira Disque d’Or.

Sort dans la foulée le single « Never stop », nouveau succès.

En 1984, c’est l’album « Ocean rain » qui sort, considéré à ce jour comme le « joyaux » du groupe et qui contient entre autres le magnifique et envoûtant « Killing moon ». Ainsi que les excellents « Silver » et « Seven seas ».

Ayant atteint les sommets, le groupe a du mal à se relancer derrière et ne sort en 1985 que le single « Bring on the dancing horses ».

Il faut attendre deux ans et l’année 1987 pour voir sortir l’album du même nom que le groupe, qui sera à son tour Disque d’Or et dont sera principalement extrait le single hit « Lips like sugar ».

McCulloch va quitter le groupe en 1988, le groupe continuera sans lui mais finira par se séparer en 1993, faute de succès suite au départ de ce leader incontestable et incontesté.

A découvrir ou redécouvrir.

Discographie (entre autres...) :

  • The pictures on my wall 1979
  • Rescue 1980
  • A promise 1981
  • The back of love 1982
  • The cutter 1983
  • Never stop 1983
  • The killing moon 1984
  • Silver 1984
  • Seven seas 1984
  • Bring on the dances horses 1985
  • The game 1987
  • Lips like sugar 1987
  • People are strange 1987
  • Enlighten me 1990
  • Nothing lasts forever 1997
  • I want to be there (When you come) 1997
  • Don't let it get you down 1997
  • Rust 1999
  • It's alright 2001
  • Stormy weather 2005
  • All because of you days 2005
  • In the margins 2005
  • Forgotten fields 2009
  • Do you know who I am 2009
  • Everlasting neverendless 2009
  • Meteorites 2014
  • Lovers on the run 2014
  • Market town 2014
  • The somnanbulist 2018
  • How far ? 2018
Quoi de neuf Docteur ?...

___________________________________

 

___________________________________

CLIPS 

1979...un premier titre qui passera quelque peu inaperçu. Les bases sont bonnes mais il est clair qu'il reste encore un peu de travail avant de pouvoir jouer dans la cour des Grands...

1980...voici venir le premier titre classé. Un changement de décennie particulièrement favorable qui les positionne idéalement pour la suite des événements

1981...la sonorité du groupe, qui va devenir sa marque de fabrique, prend réellement forme dans ce morceau en particulier. On imagine donc que le meilleur est à venir...

1982...un morceau qui file à 100 km/h... Pas forcément le plus abouti, certes mais le meilleur est à venir donc aucune inquiétudes à avoir...

1983...leur premier succès notoire. Le groupe s'est assagit, le style s'est épuré, la qualité s'en ressent forcément. Le succès est désormais planétaire !

1983...deux top hits pour le prix d'1 ! Excellent millésime que cette année 1983 pour le groupe qui devient alors l'un des plus gros phénomènes du moment Outre-Manche

1984...la MERVEILLE ! Ce qui restera surement comme l'un de leurs meilleurs morceaux, si ce n'est le meilleur et surtout le plus inspiré. MA-GNI-FIQUE !

1984...l'année précédente était riche en titres de qualité, celle-là va même être un léger cran au-dessus, c'est pour dire !

1984...un troisième titre pour finir l'année en beauté et surtout un troisième hit qui renforce encore un peu plus le statut de poids lourd du groupe. Tout bon les p'tits gars !

1985...une année mono titre mais quel titre ! Ils signent ici le 2ème plus gros succès de toute leur discographie. Un groupe au summum de son art !

1987...après une année 1986 étonnamment à vide, le groupe revient dans une forme certaine. Forme suffisante en tout cas pour les maintenir dans le peloton de tête

1987...des lèvres sucrées bien appétissantes, c'est le moins qu'on puisse dire. Nouveau top hit planétaire, ça c'est pour la bonne nouvelle. Mais ce sera le dernier notoire du groupe, ça c'est pour la mauvaise nouvelle...

1987...comme un arrière goût de Doors. Un titre étonnant pour finir la décennie 80, une décennie qui les aura vu éclore, puis exploser !

1990...Echo And The Bunnymen Saison II. Après le départ de son leader, le groupe tente de se reconstruire. Pas simple comme on dit...

1997...il faudra 7 ans au groupe dans sa nouvelle version pour enfin sortir la tête de l'eau. L'on se demandait vraiment si cela arriverait un jour...

1997...leur 'gros' hit de l'année. Certes, le niveau de succès n'a plus rien à voir avec la décennie précédente mais on s'en contentera largement

1997...une GROSSE année 1997 qui les voit revenir en force et aligner les titres de gros calibre. Comme quoi, rien n'est jamais fini...

1999...une jolie ballade pour finir la décennie 90 de manière idéale. Fin de décennie et quasiment fin de l'aventure. Quasiment...

2001...ils vont tenter le passage à la décennie suivante et ma foi, le résultat n'est pas si mauvais que ça. Certes, la concurrence est désormais à des années lumières mais l'aventure continue en tout cas...

2005...le dernier hit du groupe. Près de 25 ans après leurs débuts, le groupe est en train d'écrire l'un des tous derniers chapitres de leur histoire. Une histoire qui va durer encore un tout petit peu...

2005...non seulement elle va durer mais elle va surtout voir le groupe continuer à proposer des titres à la qualité plus que certaine. L'histoire est loin d'être finie, ça c'est sur !

2005...même si le groupe a disparu des Charts, son niveau d'inspiration, lui, est toujours présent. Alors que la plupart des groupes de leur époque ont déjà sombré corps et âmes, le groupe continue quant à lui son aventure comme si de rien n'était...

2009...non seulement il continue son aventure mais surtout il y croit toujours et encore. Et il a sacrément raison d'y croire encore quand on voit ce qu'il continue à livrer...

2009...certes ils font plus désormais de la figuration qu'autre chose par rapport à la jeune génération mais ils n'ont pas à rougir de leur niveau qualitatif du moment. Bravo messieurs !

2009...déjà 30 ans de carrière quand même, on ne peut que saluer la performance ! Et quasiment pas une ride comme on dit...

2014...et les voilà qui de plein pieds dans leur 5ème décennie d'existence, qui l'eut cru lorsqu'ils ont démarré en 1979 ? Pas grand monde, c'est certain...

2014...certes la voix de Ian McCullosh n'est plus tout à fait ce qu'elle était mais elle est largement encore au niveau minimum requis. On en redemande donc !

2014...l'on se demande vraiment jusqu'où ils vont être capables d'aller. La décennie 2010 sera-t-elle leur dernière décennie en activité ? Bonne question...

2018...et les revoilà 4 ans après toujours aussi déterminés à ne rien lâcher. L'on imagine donc aisément que l'aventure n'est pas près de se terminer une nouvelle fois...

2018...jusqu'à quel point ? C'est justement le titre de la chanson ! Un titre en forme de pied de nez pour dire à la terre entière qu'on risque encore de les retrouver la décennie suivante. Affaire à suivre...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article