Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Forum années 80 & 90

 

 

 

Publié par Nostradam

Al Jarreau, de son vrai nom Alwin Jarreau, fut un chanteur américain qui démarra sa carrière musicale en 1962 dans un trio jazzy dirigé par un certain…George Duke. Le même George Duke qui deviendra plus tard l’une des grosses pointures de la période Disco-Funk.

Fin des années 60, on retrouve Al Jarreau au coté du guitariste Julio Martinez, lesquels vont écumer les clubs du sud et de l’ouest des Etats-Unis. Et début 70, nouvelle collaboration, on le retrouve cette fois-ci aux côtés du pianiste Tom Canning.

C’est en 1975 que tout s’accélère lorsqu’il sort son premier album « We got by », album qui connaît un succès notoire et qui le propulse du jour au lendemain au devant de la scène.

L’album « Glow » qui sort en 1976 ne fait que confirmer la tendance et renforce de façon flagrante le statut de valeur montante du chanteur.

La véritable reconnaissance arrive en 1981 lorsque sort l’album « Breakin’ away » dont seront extraits deux singles phare que sont « We’re in this love together » et « Breakin’ away ». L’artiste est alors au top de ses possibilités.

Possibilités qu’ils confirment une nouvelle fois deux ans plus tard en 1983 lorsque sort l’album « Jarreau ». Album qui contient les futurs hits « Mornin’ » et « Boogie down ».

Futurs hits qui seront ces derniers d’envergure et les albums qui sortiront par la suite ne rencontreront plus la même ferveur de la part du public que les précédents.

Cet artiste aux dons multiples (ce scat incroyable et cette capacité étonnante à imiter des instruments comme la guitare, la basse ou les percussions) nous quittera malheureusement le 12 Février 2017 à l'âge de 76 ans des suites d'une insuffisance cardiaque. 

A découvrir ou redécouvrir.

Discographie (entre autres...) :

  • Rainbow in your eyes 1976
  • Thinkin' about it too 1978
  • Distracted 1980
  • Gimme what you got 1980
  • Never givin’ up 1980
  • We’re in this love together 1981
  • Breakin’ away 1982
  • Teach me tonight 1982
  • Your precious love 1982
  • Roof garden 1982
  • Boogie down 1983
  • Mornin’ 1983
  • Trouble in paradise 1983
  • After all 1984
  • Day by day 1985
  • Raging waters 1985
  • L is for lover 1986
  • Tell me what I gotta do 1986
  • Pleasure 1986
  • The music of goodbye 1986
  • Moonlighting 1987
  • So good 1988
  • All of my love 1989
  • All or nothing at all 1989
  • Blue angel 1992
  • It’s not hard to love you 1992
Il voyait des Arc en Ciel partout...

___________________________________

 

___________________________________

CLIPS 

1976...les premiers pas. Et tout est déjà là : le style comme la voix. Il y a juste à attendre la montée en puissance...

1978...une montée en puissance lente mais certaine. Les années 70 pour se roder, les années 80 pour exploser !

1980...un changement de décennie qui rime avec une évolution sonore évidente. Une sonorité reconnaissable entre toutes et qui va devenir sa marque de fabrique pour les années à venir...

1980...une première année à 3 hits. Un début de décennie 80 pour le moins idéal comme on dit. Et ce n'est qu'un début, le meilleur est à venir !

1980...son plus gros hit de l'année. Et toujours cette gestuelle unique, tant au niveau de la bouche qu'au niveau du corps qui font de lui un modèle vraiment unique

1981...changement de millésime qui rime avec premier top hit planétaire. Un envol largement mérité grâce à ce titre Intimiste de toute beauté qui le positionne idéalement pour la suite des événements. MA-GI-QUE ! !

1982...il y eu l'année aux 3 hits. Et bien celle-là en produira pas moins de 4 ! Dont ce premier ENORMISSIME titre qui restera comme l'un de ses plus emblématiques. MA-GIS-TRAL !

1982...son premier Ultimate Slow de gros calibre. Taillé sur mesure pour sa voix langoureuse, ce titre fait forcément mouche !

1982...dans la même veine. Sauf que cette fois-ci, c'est en mode duo qu'il nous la joue. Ou qu'ils nous la jouent. Et ça fonctionne plutôt bien tout ça !

1982...une année qui finit en feu d'artifice avec cet ENORMISSIME hit intergalactique qui le consacre définitivement comme l'un des artistes majeurs de la décennie. Le tout porté par un clip So 80's !

1983...une nouvelle année à 3 hits... Mais pas seulement de simples hits. Non, cette fois-ci, il va signer carrément 3 hits de légende. Dont ce premier titre où son style de phrasé si particulier donne un résultat vraiment hallucinant !

1983...ce qui restera surement comme le plus gros hit de toute sa carrière, en tout cas côté Charts. Une merveille de douceur et de finesse qui nous embarque littéralement et nous emmène des des contrées dont on ne soupçonnait même pas l'existence...

1983...retour au mode Dance pour clore cette année absolument exceptionnelle qui l'aura vu atteindre des sommets ! Une année OUFISSIME !

1984...aussi paradoxal que cela puisse paraître, la suite va s'avérer plus difficile à gérer que prévue... En commençant par cette année qui ne le verra produire qu'un seul hit et en plus, de faible renommée, malgré sa qualité évidente...

1985...quand vous prenez 2 des figures phares du moment, on imagine que le résultat sera à la hauteur. Et il l'est haut la main !

1985...une deuxième partie d'année 1985 compliquée avec un titre au côté Ultra Dance qui désoriente les fans et le public... Pas vraiment son style de prédilection !

1986...retour en force avec un morceau qui lui correspond nettement plus. Ouf, on le croyait définitivement perdu...ce qui n'est pas le cas heureusement

1986...ça swingue, c'est groovy, c'est du Jarreau comme on aime. Une reprise en main salutaire qui montre qu'avec lui tout est encore possible...

1986...et que dire de celui-là. Une inspiration de tout premier ordre pour un titre qui ne l'est pas moins. Du bon boulot une nouvelle fois !

1986...une année grandiose qui se termine de la meilleure des manières avec ce nouveau duo de charme. Cette fois-ci avec Melissa Manchester sur la BO d'un petit film.... Un petit film qui va devenir l'un des films les plus emblématiques des 30 dernières années...

1987...pas grand chose à se mettre sous la dent cette année sauf cette BO de la série culte 'Clair de lune'. Bon, c'est toujours mieux que rien...

1988...encore une année assez pauvre avec cet unique Ultimate Slow, certes de qualité, mais qui ne permettra pas à l'artiste de renouer durablement avec le succès

1989...une année 89 un peu plus dense avec deux hits coups sur coups. On retrouve un Al Jarreau en grande forme. Plutôt rassurant...mais faut-il encore que ça dure...

1989...pas forcément son meilleur titre mais ça suffit à assurer le minimum syndical et c'est déjà ça. Mais la fin de décennie le voit tout de fois à la peine comme on dit...

1992...petit break de 3 ans et l'on se retrouve direct dans la décennie suivante. Retour gagnant qui permet à l'artiste de renouer avec le succès. Mais pour combien de temps...

1992...son dernier hit notoire. Clap final d'une aventure extraordinaire qui aura permis à l'artiste de rentrer dans la légende musicale des années 80 et d'y être consacrer comme l'un des tous meilleurs artistes de sa génération

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article