Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Forum années 80 & 90

 

 

 

Publié par Nostradam

Valerie Dore, pour une fois n’est pas une chanteuse à proprement parlé mais est un projet Italo Disco datant de 1984 et orchestré par le producteur Roberto Gasparini. Projet dont la vraie et principale chanteuse, du moins sur les titres les plus emblématiques, sera Dora Nicolisi (née Carofiglio) du groupe Novecento. Puis Simona Zanini sur d’autres.

Concernant la partie scénique et clips, c’est Monica Stucchi qu’on retrouvera à l’ouvrage.

Le premier single à sortir est « The night », single qui dès sa sortie va faire un véritable carton planétaire et enflammer tous les Dancefloor de France et de Navarre.

Deux nouveaux singles sortent dans la foulée, « Get closer » la même année et « It’s so easy » en 1985. Succès moindre mais succès quand même.

Fin 85, changement d’équipe, de chanteuse et sortie de l’album « The legend » dont seront extraits principalement « Lancelot » et « King Arthur ». Succès limité à l’Italie et à la Suisse cette fois-ci.

La Doremania retombera aussi vite qu’elle était montée mais laissera dans l’histoire musicale des années 80 quelques morceaux de classe Internationale.

A découvrir ou redécouvrir.

Discographie (entre autres...) :

  • The night 1984
  • Get closer 1984
  • It’s so easy 1985
  • Bow and arrow 1986
  • The wizard 1986
  • The magic rain 1986
  • Guinnevere 1986
  • King Arthur 1986
  • Lancelot 1986
  • The sword inside the heart 1987
  • The end of the story 1987
  • Wrong direction 1987
  • On the run 1988
La nuit, Valérie dort...

___________________________________

 

___________________________________

CLIPS 

1984...l'ENORMISSIME hit intergalactique qui va lancer le projet de façon fracassante. Surement l'un des plus gros hits Dance de la décennie et l'un des plus beaux monuments de la vague Italo Disco. MA-GIS-TRAL !

1984...une année 1984 décidément exceptionnelle avec cette suite tout aussi ENORMISSIME qui met le feu une nouvelle fois à tous les Dancefloor de la planète. Trop forts !

1985...après une année 1984 du feu de dieu, l'année 1985 va produire un nouveau hit de classe mondiale. Un concept à l'efficacité redoutable !

1986...nouvelle année qui rime avec une variation sur la légende du Roi Arthur et autres thèmes chevaleresques... Avec de belles réussites et de moins bonnes... Ce titre fait partie de la 2ème catégorie...

1986...encore un titre qui passera à côté de sa cible malgré une qualité évidente. Des fois ça fonctionne à donf, des fois moins...

1986...loin, très loin des premières influences hyper Dance du concept. Une parenthèse douceur qui donne un nouveau souffle au concept...

1986...une parenthèse douceur qui se confirme avec ce nouveau titre. Après une déferlante de top hits Dance, cette succession de titres tout en finesse à la qualité plus que certaine est forcément une agréable surprise...

1986...nouveau souffle qui permet un retour temporaire du succès. Une nouvelle fois sur un tempo Dance qui a, jusqu'alors, plutôt réussi au concept...

1986...double jackpot avec ce nouveau titre qui fera encore plus fort que le précédent. Mais qui sera le dernier hit notoire du concept...

1987...nouvelle décélération côté tempo. Et cette fois-ci, c'est en mode duo qu'on les retrouve. Pas mauvais tout ça mais ça ne suffit plus à faire la différence...

1987...il est clair que les plus gros hits auront été produit dans le domaine de la Dance mais le mode Intimiste leur permet de montrer une autre facette de leur talent. Et du talent, il y en a, c'est clair !

1987...leur dernier hit et uniquement en Italie. Un concept qui s’essouffle, c'est clair. Mais dans l'univers Italo DIsco, durer est surement l'une des choses les moins évidentes...

1988...la fin d'une belle aventure qui restera au final comme l'une des plus belles pages Italo Disco de la décennie. Bravo Roberto Gasparini !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Nono 25/08/2019 00:01

Le cas "Valerie Dore" est une histoire de dingue : Valerie Dore est un pseudonyme regroupant une "chanteuse" qui ne chante qu'en play-back dans les vidéos, avec la voix d'une (vraie) chanteuse. Et ce n'est pas tout : pour la suite, ce sera une autre "vraie chanteuse" qui prendra l'identité "Valerie Dore". Si c'est pas du show-bizz tout ça...