Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Radio 80

Made In 80

 

 

 

Publié par Nostradam

Comment est-il supposé vivre sans elle...

___________________________________

Michael Bolton, de son vrai nom Mikhail Bolotin, est un chanteur américain qui peut se vanter d’avoir vendu à ce jour pas moins de 75 millions de disques à travers le monde, d’avoir placé 8 albums dans le Top10 albums américain, ainsi que 2 N°1 dans le Billboard Charts.

Sa première expérience artistique d'envergure se fait sous le nom de Bolotin avec la sortie d'un premier album en 1975. Album qui passera totalement inaperçu. 

Puis on le retrouve en fin de décennie 70 dans la sphère hard rock avec un groupe nommé « Blackjack », groupe avec le quel il produira deux albums qui, eux, connaîtront un succès non négligeable.

La carrière solo démarre quant à elle au début des années 80 et tout s’accélère subitement en 1983 lorsqu’il compose ce qui va devenir un énorme tube à savoir « How am I supposed to live without you », version d’abord destinée à Laura Branigan. Pour laquelle il écrira un peu plus tard « I found someone ».

En tant que chanteur, il connaît son premier hit notoire en 1987 avec sa reprise de « (Sittin’ on) the dock of the bay » d’Otis Redding. Single extrait de l’album « The hunger ».

Les hits majeurs arrivent en 1989 avec sa propre version de « How am I supposed to live without you », qui marchera encore mieux que la version primaire interprétée par Laura Branigan. Ainsi que « How can we be lovers », 2 singles phares présents sur l’album « Soul provider ».

Quant à la consécration suprême, elle arrive en 1991 avec l’album “ Time, love and tenderness » qui reste à ce jour son plus gros succès commercial et qui contient notamment les hits « Love is a wonderful thing » et sa reprise de « When a man loves a woman ».

Il connaîtra deux derniers hits d’envergure avec « To love somebody », extrait de l’album « Timeless : the classics » et écrit par les frères Gibbs. Ainsi que « Said I loved you…but I lied » extrait de l’album « The one thing”.

Ce qui ne l'empêchera pas de continuer l'aventure et ce de bien belle manière dans les décennies qui suivront.

A découvrir ou redécouvrir...

___________________________________

 

Discographie (entre autres...) :

Décennie 70 :

  • If I had your love 1976
  • Love me tonight (Blackjack) 1979
  • Without your love (Blackjack) 1979

Décennie 80 :

  • Fools game 1983
  • Carrie 1983
  • Save our love 1985
  • Can't turn it off 1985
  • Call my name 1985
  • That’s what love is all about 1987
  • (Sittin' on) The dock of the bay 1987
  • Wait on love 1988
  • Walk away 1988
  • Soul provider 1989
  • How am I supposed to live without you 1989

Décennie 90 :

  • How can we be lovers 1990
  • When I’m back on my feet again 1990
  • Love is a wonderful thing 1991
  • Time, love and tenderness 1991
  • When a man loves a woman 1991
  • Missing you now 1992
  • Steel bars 1992
  • To love somebody 1992
  • Drift away 1992
  • Reach out I'll be there 1992
  • Said I loved you…but I lied 1993
  • Soul of my soul 1993
  • Completely 1994
  • Ain't got nothing if you ain't got love 1994
  • Lean on me 1994
  • Once in a lifetime 1994
  • Can I touch you…there ? 1995
  • A love so beautiful 1996
  • This river 1996
  • I found someone 1996
  • I promise you 1996
  • Love is the power 1996
  • Go the distance 1997
  • The best of love 1997
  • Safe place from the storm 1998
  • Nessun dorma! 1998 

Décennie 2000 :

  • Sexual healing 2000
  • Whiter shade of pale 2001
  • Only a woman like you 2002
  • Dance with me 2002
  • When I fall in love 2003
  • Hear me (Tears into wine) 2005
  • Til the end of forever 2006
  • The second time around 2006
  • Just one love 2009
  • Need you to fall 2009

Décennie 2010 :

  • Break free 2010
  • Jack Sparrow 2011
  • I'm not ready 2011
  • Pride (In the name of love) 2011
  • Ain't no mountain high enough 2013
  • Ain't nothing like the real thing 2013
  • Gotta keep dreaming 2013
  • Stand by me 2017
  • I will always love you 2017
  • The prayer 2019

Décennie 2020 :

  • Beautiful world 2022
  • Spark of light 2023
  • Just the beginning 2023
  • Whatever she wants 2023
  • Home 2023
  • Safe 2023
  • We could be something 2023
  • Running out of ways 2023
  • Christmas isn't Christmas 2023

___________________________________

 

___________________________________

CLIPS 

1976...les premiers pas. Qui imaginerait à ce stade l'incroyable carrière qui attend ce jeune chanteur dans les années à venir...

1979...on le retrouve en fin de décennie 70 dans le groupe Blackjack. Groupe éphémère qui produira deux albums et qui connaîtra un semblant heure de gloire avec ce titre

1979...cet autre titre connaîtra lui aussi un joli succès d'estime. Même si l'aventure Blackjack ne produira plus rien d'intéressant, le jeune Mikhail est désormais prêt pour une suite qui s'annonce oufissime...

1983...ce ne sont pas les premiers pas du chanteur, loin de là, mais ce titre marque le départ officiel d'une carrière solo somptueuse qui restera comme l'une des plus prolifiques de la décennie...

1983...il est clair que le chanteur doit encore travailler pour vraiment passer de l'ombre à la lumière car ce titre là passera quelque peu 'à travers' malgré une qualité évidente. La route est longue vers la gloire...

1985...la preuve avec ce nouvel opus qui lui aussi passera quelque peu sous les radars. Pour l'instant toujours pas d'embellie majeure en vue...

1985...et ce malgré une volonté évidente de bien faire. Ce qui est sur c'est que tout est là côté sonorité et style pour faire de grandes choses...

1985...des fois il faut laisser le temps au temps et ne pas chercher à comprendre plus que ça. Les choses se font quand elles doivent se faire...

1987...il va lui falloir attendre 2 ans supplémentaires pour décrocher son 1er hit planétaire. Sur un Ultimate Slow de gros calibre, Ultimate Slow qui ne sera surement pas le dernier...

1987...il enchaîne direct avec cette reprise de luxe du titre phare d'Otis Redding. Un titre tellement porteur qu'il lui offre son plus gros hit à cette date

1988...après une année 1987 qui l'a propulsé au sommet des Charts, l'année 1988 va s'avérer quelque peu décevante. Du hit, certes, mais de petit calibre...

1988...on le retrouve une nouvelle fois dans le registre Intimiste, un domaine qui lui va à merveille. La preuve avec ce titre de très grande classe. MA-GI-QUE !

1989...à partir de ce titre, c'est plus de 15 hits somptueux qui vont s’enchaîner de façon incroyable. Si, si, c'est possible !

1989...sa 'Joconde'. Un monument d'émotions et de finesse qui restera comme le plus gros succès de sa carrière. MO-NU-MEN-TAL !

1990...la décennie 80 s'est finie en apothéose avec un des plus beaux Ultimate Slow de tous les temps. La décennie suivante redémarre sur les chapeaux de roue avec une accélération très nette du tempo...

1990...l'année 1990 va le voir produire pas moins de 3 méga hits. Celui-ci sera le moins prestigieux. C'est pour dire...

1991...après une fin d'année 1990 de toute beauté grâce à une nouvelle reprise de luxe cette fois-ci du titre culte de Ray Charles "Georgia on my mind", on le retrouve en pleine forme en ce début d'année 1991. Il excelle décidément dans tous les domaines, le lent comme le rapide !

1991...en moyenne, c'est 1 titre Intimiste pour 1 titre rock. Le précédent filait à la vitesse de la lumière, celui-ci sera donc nettement plus en retenue. Quelle année encore !

1991...il adore finir les années avec de somptueuses reprises dont il a le secret. Il livre ici sa plus fameuse avec cette reprise oufissime du non moins oufissime titre de Percy Sledge sorti en 1966. GEAN-TI-SSIME !

1992...l'année aux 5 hits ! Incroyable mais vrai ! Certes, il ne va pas livrer 5 titres plus hallucinants les uns que les autres mais tous connaîtront leur heure de gloire. Qui dit mieux ?

1992...le chanteur est sur une dynamique du succès proprement hallucinante qui le voit surclasser tous ses concurrents avec une facilité déconcertante...

1992...à chaque fois qu'il donne dans le registre 'A émotions', c'est méga hit garanti. Celui-ci ne fera pas exception en la matière !

1992...après avoir transcendé un titre des Bee Gees datant de 1967 sur son titre précédent, il revisite maintenant le John Henry Kurtz datant lui de 1972. Le succès sera moindre mais tout de même...

1992...dans la série des reprises de luxe, le voilà qui s'attaque à l'un des titres phare des Four Tops datant de 1966. Une version sympathique qui ne transcendera pas l'original mais qui est loin de démériter, c'est clair...

1993...à chaque année son Ultimate Slow de ouf. Pour l'année 1993, ce sera celui-là. Et devinez quoi...? Ce titre va devenir, comme par hasard, l'un de ses plus gros succès...

1993...dans un océan de méga hits ce titre va là va passer quelque peu inaperçu malgré une qualité certaine. Cela arrive même aux meilleurs comme on dit...

1994...difficile de rester tout le temps au top. Après 5 années exceptionnelles qui l'ont vu rentrer de façon définitive et incontestable dans la légende musicale des années 80, il amorce ici le début d'une lente décélération. Malgré un nouvel Ultimate Slow de très grande classe...une nouvelle fois !

1994...rien d'inquiétant à ce stade mais il est clair que les meilleures années semblent désormais derrière. Mais l'aventure est loin, très loin d'être finie...

1994...quand je vous disais qu'il adorait les reprises. Cette fois-ci, il rend hommage à Bill Withers à travers son titre phare sorti en 1972. Et bien sur, la copie est de très grande qualité...

1994...la fréquence des titres qui passent 'à travers' commence à 's'accélérer, force est de constater. Et ce malgré un titre une nouvelle fois à la qualité plus qu'évidente...

1995...un seul titre pour l'année 1995. Effectivement, ça décélère de plus en plus fort. Ce qui ne l'empêche pas de signer ici son dernier méga hit planétaire

1996...il revient en force en 1996 avec la sortie de plusieurs titres. Seul celui-ci tirera son épingle du jeu. Et quel titre ! MA-GI-QUE !

1996...aussi incroyable que cela puisse paraître, ce titre là passera sous les radars. Et pourtant, il est loin de démériter, c'est clair...

1996...il interprète ici le titre qu'il a composé pour Laura Branigan 10 ans auparavant. Et paradoxalement, c'est la version de Cher, qui date elle de 1987, qui restera comme la plus célèbre...

1996...pléthore de titres en cette année 1996 mais peu d'élus au final. On a du mal à comprendre pourquoi aussi peu de succès rencontré pour certains mais des fois il ne faut pas chercher à comprendre...

1996...il sauvera in extremis la fin d'année avec ce titre. Et ce n'est que juste récompense quand on voit tous les efforts fournis cette année là...

1997...son dernier hit notoire. Spécialement fait pour la BO du film Hercules de Disney. L'artiste aura lui aussi accompli des travaux incroyables et laissera dans l'histoire des titres absolument oufissimes dont il peut être fier !

1997...une décennie 90 qui aura bien mieux commencé qu'elle ne finit mais le chanteur arrive tout de même à maintenir la tête de l'eau sans trop de problème. C'est déjà ça...

1998...quoi qu'il en soit, l'aventure n'est pas tout à fait finie. Certes il ne retrouvera jamais plus son niveau de succès incroyable du début de décennie mais ce qu'il continue de proposer tient largement la route !

1998...une décennie qui s'achève en mode lyrique et pas de n'importe quelle façon puisqu'il s'attaque ici à l'un des titres parmi les plus connus du registre. Pari très osé que de s'attaquer au 'Nessun dorma' de Turandot mais pari réussi en tout cas !

2000...où l'art de passer d'un extrême à un autre car le voici qui nous reprend ici le titre mondialement connu de Marvin Gaye. Version sympathique mais trop proche de l'original malheureusement...

2001...le voici qui nous revisite maintenant le titre phare des Procul Harum datant de 1967. Du bon boulot une nouvelle fois mais sans plus...

2002...après un début de décennie un peu poussif côté Charts, les affaires reprennent quelque en cette année 2002. Comme quoi rien n'est jamais fini !

2002...la volonté de bien faire est évidente mais la concurrence est déjà à des années lumière devant et il ne recollera jamais plus au peloton. Mais ce qu'il continue à proposer est loin de démériter, ça c'est clair !

2003...nouvelle reprise de luxe cette fois-ci sur le titre de Jeri Southern datant de 1952. Titre dont la version la plus connue restera incontestablement celle de Nat King Cole datant de 1956...

2005...le voici en mode duo 100 % masculin chose rarissime le concernant. Un duo tout en finesse qui fonctionne ma foi fort bien...

2006...certes le niveau de succès rencontré n'est plus ce qu'il était mais le chanteur est toujours là et ce près de 30 ans après ses débuts. Une longévité pour le moins exceptionnelle...

2006...le voici en mode duo de choc mais surtout de charme sur ce titre tout en finesse et en légèreté. Une finesse et une légèreté qui paradoxalement ne paieront pas plus que ça...

2009...une décennie 2000 qui l'aura vu régresser dans les Charts de façon certaine sans qu'il en disparaisse totalement. C'est déjà ça...

2009...lui en tout cas continue à y croire et sur le principe il a tout à fait raison car en musique, on le sait, tout reste toujours possible...

2010...un duo étonnant mais non dénué d'intérêt, ça c'est clair. Malheureusement, il passera quelque peu inaperçu...

2011...après une décennie 2000 quelque peu décevante, le voici de retour en compagnie de la jeune génération. Un retour gagnant vu le niveau de succès atteint par ce titre. Pas sur qu'il puisse rééditer l'exploit dans les années futures...

2011...il multiplie les duos de choc et de charme, force est de constater depuis un certain temps. Bonne surprise, celui-ci passera un peu moins inaperçu que ses prédécesseurs...

2011...reprendre l'un des titres phares de U2 datant de 1984 est un pari pour le moins osé. Même si la copie ne fera pas mieux que l'original, elle n'est pas dénuée d'intérêt, loin de là !

2013...dans la série des reprises de luxe, le voici qui s'attaque ici au titre phare de Marvin et Tammi Terrell datant de 1967. Comme toujours, rien d'exceptionnel mais une version revisitée de haute qualité...

2013...il revisite ici une nouvelle fois le même couple à travers ce titre, un titre original qui date de 1968. Et comme précédemment, le résultat est à la hauteur !

2013...ce qui est certain en tout cas c'est qu'il ne compte absolument pas en rester là. Tant qu'il prendra du plaisir à faire ce qu'il fait il est hors de question qu'il jette l'éponge plus vite que prévue...

2017...la série des reprises de luxe continue avec cette fois-ci cette version revisitée du titre mythique de Ben E. King datant de 1961. A un moment donné trop de reprises tue les reprises malheureusement...

2017...et non cette chanson n'est pas à l'origine de Whitney Houston mais de Dolly Parton, qui l'eut cru. Un titre original datant de 1974...

2019...un nouvel opus où il ne fait que reprendre et réorchestrer la plupart de ses hits d'antan. Cela part d'un bon sentiment mais cela n'apportera pas grand chose de plus à l'édifice...

2022...et le voilà qui entame sa 6ème décennie de carrière, qui eut cru cela possible quand il a démarré sa carrière en 1975 ? Pas grand monde c'est sur et ce n'est surement pas fini !

2023...

2023...

2023...

2023...

2023...

2023...

2023...

___________________________________

Top Bonus : quand 2 surdoués sont réunis le temps d'un titre le résultat est forcément à la hauteur des 2 talents réunis !

___________________________________

Top Bonus : l'histoire d'une vie I

Top Bonus : l'histoire d'une vie II

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article