Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Forum années 80 & 90

 

 

 

Publié par Nostradam

Glenn Medeiros est un compositeur interprète américain qui démarre sa carrière artistique à 17 ans après avoir gagné un télé-crochet sur l’ile d’Hawai. Concours au cours duquel il interprète une reprise d’un titre de George Benson, à savoir « Nothing’s gonna change my love for you »… Nous sommes alors en 1987.

Titre qui va être réenregistré par un label indépendant et repéré par la radio KZZP, qui se met alors à le diffuser. Il devient rapidement un hit national puis un énorme hit planétaire. Au point de rester en 1988 N° 1 pendant 4 semaines en Angleterre, entre autres….

Nouveau succès un an plus tard en 1989 lorsque sort le titre « Un roman d’amitié » en duo avec Elsa Lunghini. Le titre fait un véritable malheur en France. La notoriété du chanteur atteint des sommets.

Nouveau duo gagnant en 1990 lorsqu’il interprète le titre « She ain’t worth it » avec Bobby Brown. Mais qui sera son dernier succès notoire.

L’artiste continuera à composer par la suite mais essentiellement pour d’autres chanteurs.

A découvrir ou redécouvrir.

Discographie (entre autres...) :

  • Nothing's gonna change my love for you 1987
  • Lonely won’t leave me alone 1987
  • Watching over you 1987
  • Long and lasting love 1988
  • Never get enough of you 1988
  • Un roman d’amitié 1989
  • She ain't worth it 1990
  • All I'm Missing Is You 1990
  • Me - U = Blue 1990
  • Standing alone 1992
  • Everybody needs somebody to love 1993
  • These tears I cry 1999
Rien ne changera son amour pour elle...

___________________________________

 

___________________________________

CLIPS 

1987...ce qui restera surement comme l'un des plus incroyables Ultimate Slow de la décennie et du XXième siècle tout court. Et c'est une reprise en plus, d'une autre star des années 80, ce que peu de gens savent.... MA-GIS-TRAL !

1987...la suite ne peut qu'être pâlichonne comparée au joyau précédent et ce malgré une qualité évidente...

1987...plus ça va, moins ça va. Après un démarrage littéralement fracassant, le jeun Glenn repart dans les profondeurs des Charts. Allez comprendre...

1987...une année 1987 pléthorique en termes de titres. Avec des résultats dans les Charts qui vont du tout ou rien. Malheureusement, pour celui-ci, ce sera rien...

1988...un début d'année 1988 bien meilleure que la fin 1987. Grâce à ce nouvel Ultimate Slow particulièrement abouti. Un domaine de prédilection de l'artiste qui restera pour toujours sa Marque de fabrique principale

1988...incroyable, Glenn fait dans la Dance ! Si, si, c'est possible. Et ce titre ne marchera que dans un seul pays. Et devinez lequel... La France, bien sur !

1989...sa 2ème Merveille. Qu'il co-signe avec Elsa et qui restera également comme l'un des titres parmi les plus emblématiques de la décennie. Guimauve mais MA-GI-QUE !

1990...changement de décennie et changement de style flagrant. Une option Dance qui lui permet d'enregistrer le 2ème plus gros succès de sa carrière. Étonnant non...

1990...le jeune Glenn tente de casser son image guimauve des années 80, c'est évident. Est-ce un choix voulu ou forcé, bonne question...

1990...chassez le naturel, il revient au galop. L'option Dance ayant marché de façon très aléatoire, il repart une nouvelle fois dans l'Intimiste. Il livre ici un dernier Ultimate Slow à la qualité plus que certaine. Un de plus !

1992...un duo pour le moins étonnant, voire improbable. Pari osé et surtout pari perdu car l'addition de ces 2 talents ne donnera pas le résultat escompté malheureusement...

1993...le dernier single. Cette fois-ci, c'est bel et bien la fin de l'aventure. En roue libre depuis un certain temps, le chanteur n'aura pas su prendre la mesure des nouvelles tendances et rebondir comme il aurait du. Dommage...

1999...d'autres albums sortiront par la suite mais passeront totalement inaperçus. Et pourtant, quand on voit ce qu'il était encore capable de produire, l'on réalise qu'il lui aura vraiment manqué pas grand chose pour revenir dans la course...

1985...en bonus, l'original de la MERVEILLE. Et franchement, on se demande pourquoi cette version n'a pas eu le succès de celle de Glenn Medeiros alors qu'elle sont très proches en terme d'orchestration...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article