Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Radio 80

Made In 80

 

 

 

Publié par Nostradam

Viktor Lazlo, de son vrai nom Sonia Dronnier, est une chanteuse française née d’un père martiniquais et d’une mère originaire de l’Ile de Grenade. Son nom de scène ferait référence en vérité à l’un des personnages présent dans le film Casablanca, film culte datant des années 40 et interprété par Humphrey Bogart et Ingrid Bergman.

Elle démarre sa carrière artistique non pas en tant que chanteuse mais en tant que mannequin. Notamment pour Chantal Thomass et Thierry Mugler. Tout s’accélère lorsqu’elle est repérée par le producteur belge Lou Deprijck. Le même Lou Deprijck qui quelques années auparavant avait lancé la carrière d’un certain…Plastic Bertrand.

Son premier single « Backdoor man » sort en 1984, titre composé par Alain Chamfort, rien que ça. Titre qui figurera à la BO du film « A mort l’arbitre ».

C’est un an plus tard en 1985 qu’elle atteint – déjà - la consécration lorsqu’elle interprète « Canoé rose », titre qui restera son plus gros succès dans l’hexagone. La même année sort son premier album « She » au succès conséquent.

Nouveau succès notoire en 1986 avec le single « Pleurer des rivières », reprise de luxe du titre mythique d’Arthur Hamilton « Cry me a river » datant de 1953.

Elle va connaître son plus gros succès international un an plus tard en 1987 avec le titre « Breathless », titre extrait de son nouvel album qui porte tout simplement son nom et qui restera le plus gros succès de toute sa discographie albums. Album principalement en langue anglaise.

La fin de décennie va s’avérer plus compliquée à gérer que prévue. Malgré le succès de l’album « Hot & Soul » en 1989, elle n’arrive plus à produire de hits d’envergure. Elle connaîtra un dernier succès notoire en 1990 avec le titre « Ansiedad ».

D’autres albums et d’autres singles sortiront par la suite mais aucun ne lui permettra de retrouver durablement le chemin du succès.

A découvrir ou redécouvrir.

Discographie (entre autres...) :

  • Backdoor man 1984
  • Last call for an angel 1985
  • Mata Hari 1985
  • Canoe rose 1985
  • Slow motion 1985
  • Pleurer des rivières 1986
  • Breathless 1987
  • You are my man 1987
  • Amour puissance six 1988
  • City never sleeps 1989
  • In the midnight sky 1989
  • Premier rôle 1989
  • Long distance (L'automne à VIenne) 1990
  • Das erste mal tat's noch weh 1990
  • Ansiedad 1990
  • Teach me to dance 1991
  • Love insane 1991
  • Vattene amore 1993
  • Engel wie du 1994
  • Ces rêves 1996
  • Babe 1996
  • Le message est pour toi 1999
  • Je suis seule ce soir 2002
  • Mon légionnaire 2002
  • If not now 2004
  • Love to love you baby 2004
  • Total disguise 2004
  • L'automne est là 2007
  • Tu peux pas savoir 2007
  • Couleurs 2010
  • The man I love 2012
  • Love for sale 2012
  • Promised land 2016
  • La dernière cigarette 2017
  • The loss of you 2017
  • Until heaven finds a way 2017
  • Debout 2017
  • Ouvre 2021
Sonia adore faire du canoë sur les rivières...

___________________________________

 

___________________________________

CLIPS 

1984...un premier titre qui en dit déjà long. Cette jeune chanteuse a un talent plus qu'évident et le domaine Intimiste lui va comme à un gant. Et ce qui se profile à l'horizon va le prouver de façon éclatante...

1985...elle confirme tout le bien qu'on peut penser d'elle. Il ne manque vraiment pas grand chose pour la voir décoller et accéder à la Cour des Grands. Patience, patience...

1985...la voici désormais en langue française. Une polyvalence linguistique qui ne va pas s'arrêter là et qui nous promet quelques duos et trios de fort bonne qualité...

1985...puis arrive CE titre ! Un titre somptueux qui lui permet de signer tout simplement l'un des plus gros Ultimate Slow de la décennie côté français. Cette fois-ci, elle est bel et bien est bien passée chez les Grands. MA-GIS-TRAL !

1985...un titre qui n'a rien à voir avec le précédent, c'est clair. Tout diffère, tant la langue que le style et le tempo. Mais elle montre une polyvalence très étonnante et assez rare chez les chanteuses françaises de l'époque. Surprenant et...très intéressant !

1986...il fallait l'oser, elle l'a fait. Oser reprendre cet énormissime standard américain et interprété pour la première fois par Julie London en 1955 n'était pas dénué de tous risques. Surtout sur une version française. Et ce qui est sur, c'est que le résultat est à la hauteur. Un titre qui la fait rentrer définitivement dans la légende musicale des années 80 côté français. Tout gagné !

1987...elle alterne sans arrêt titre Intimiste et titre au tempo nettement plus marqué. Une des rares à pratiquer cette alternance avec autant de facilité. Certes, elle connaîtra ses plus gros succès sur les titres Intimistes mais elle loin d'être ridicule dans l'autre domaine, c'est clair !

1987...un talent vraiment exceptionnel dans l'Intimiste avec ce nouveau titre qui flotte littéralement dans l'air. L'artiste restera principalement connue uniquement pour 2 titres. Quand on voit toute l'étendue de sa discographie et surtout la qualité de bon nombre de titres, elle aurait vraiment mérité une reconnaissance bien supérieure à ce qu'elle fut !

1988...un seul titre en cette nouvelle année mais qui a au moins le mérite d'offrir une nouvelle facette du talent de l'artiste. Elle aura testé tous les styles et tous les tempos. Et à chaque fois, la qualité aura été au rendez-vous !

1989...le problème, c'est qu'à trop vouloir jouer carrière française et carrière internationale en simultané, elle n'arrive à s'imposer ni dans l'une, ni dans l'autre. Un erreur stratégique qui aura toujours tendance à la marginaliser...

1989...une fin de décennie résolument orientée langue anglaise. Le titre est sympathique, une nouvelle fois mais ne permet toujours pas à la chanteuse de percer à l'International plus que ça...

1989...et on repart une nouvelle fois en langue française. On s'y perd à force. Aucune autre artiste de sa génération n'a mélangé les styles à ce point...

1990...après une décennie 80 qui l'aura vu exploser puis disparaître petit à petit, la question est de savoir comment elle va gérer la décennie suivante. Pour l'instant, le moins qu'on puisse dire, c'est que ça part plutôt bien avec un nouveau titre Intimiste absolument magnifique et qui fait d'elle, une nouvelle fois, l'une des plus talentueuses dans ce domaine si particulier...

1990...une décennie 90 qui va se conjuguer à 2, voire même à 3. On commence par un premier duo qui fonctionne parfaitement et qui donne d'elle une nouvelle facette d'un talent décidément très expérimentaliste...

1990...bon, le titre version latino, elle ne nous l'avait pas encore faite celle-là. Elle nous aura tout fait. Tous les styles, toutes les langues, tous les tempos, seule, ou à plusieurs. Ça donne le tournis à force...

1991...et la voilà en mode reggae, manquait plus que ça ! Et de nouveau en anglais. Va-t-elle se poser un jour et adopter un style définitif ? Pas sur que même elle est la réponse...

1991...elle s'accroche, tente de s'adapter en permanence, ça on ne peut pas lui reprocher. Mais le public a fini par se lasser de ces volte-face permanentes côté sonorité...

1993...après le duo made in Germany, voici venir le duo made in Italie. De nouveau sur un titre Intimiste dont elle a le secret. Un savoir-faire quasi unique et qui, pourtant, ne lui aura pas pas apporter la consécration méritée. Allez comprendre...

1994...et voici venir le trio de rêve. Quand 3 stars dans leur pays respectifs font un beuf ensemble, voici le résultat. Une ballade somptueuse qui sera son dernier gros hit. 10 ans après ses débuts, la boucle est bouclée...

1996...elle continue, ne renonce pas et s'accroche coûte que coûte. Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'elle a raison compte tenu du niveau de qualité qu'elle est encore capable de produire !

1996...mais il est vrai qu'il extrêmement dur pour une star des années 80 de se maintenir dans le peloton de tête en cette décennie 90. Décennie où la concurrence est redoutable et ou, surtout, les tendances musicales se succèdent à une vitesse vertigineuse...

1999...15 ans après ses débuts, toujours là. De nouveau sur un duo d'enfer et qui fonctionne parfaitement. Malheureusement, tout est joué pour elle depuis longtemps et malgré tous ses efforts, force est de constater que sa carrière est désormais derrière elle. Mais quelle carrière !

2002...du moins la carrière des grands succès car l'aventure continue quoi qu'il en soit. Et elle va alterner les styles les plus extrêmes de façon très étonnante, et surtout très surprenante...

2002...elle revisite en cette année 2002 des vieux standards de la chanson française et le résultat est loin de démériter, c'est clair. Bon, il est clair que ce n'est pas le genre de musique qui risque d'attirer les jeunes générations...

2004...elle en tout cas a décidé de continuer sa carrière à sa manière et surement pas sous les dictas des Charts et du succès à tout prix. Après, à tort ou a raison, ça c'set autre chose...

2004...reprendre l'un des titres culte de Donna Summer datant de 1975 est un pari extrêmement audacieux, sachant que ce titre a déjà été repris maintes et maintes fois. Et ma foi, on va dire que cette version revisitée a ce qu'il faut pour plaire, c'est clair...

2004...on la retrouve en duo de choc mais surtout de charme avec Serhat sur un titre 100 % glamour. Un duo qui fonctionne ma foi fort bien mais qui passera quelque peu inaperçu...

2007...on la retrouve 3 ans plus tard dans un mode musical déjà nettement plus traditionnel que ce qu'elle nous a proposé en début de décennie. Il en faut pour tous les gouts mais elle ale chic pour nous donner le tournis avec ses réorientations musicales permanentes...

2007...un album qui connaitra son heure de gloire en Belgique et qui aurait franchement mérité de rayonner encore plus largement. L'aventure continue de plus belle et elle est loin d'être fini à première vue...

2009...une association Buscemi/Lazlo intéressant et qui permet de la projeter dans un univers bien différent de ce qu'elle propose d'habitude. Bien essayé en tout cas...

2012...retour en mode jazzy en ce début de nouvelle décennie 2010. Elle adore alterner reprise de vieux standards et musiques plus contemporaines. Après chacun y trouvera son compte, ou pas...

2012...elle revisite sur cet album des titres cultes de Bille Holliday. Certains très rapides, d'autres tout en finesse et en douceur. On préférera les légers comme on dit...

2016...il faut quand même se rappeler qu'elle démarré sa carrière en...1984 ! Qui eut cru qu'elle serait encore là en 2016 et loin d'être ridicule de surcroit ? Une longévité qu'elle ne doit qu'à son talent forcément...

2017...nouvel album et surtout nouvelles inspirations. La chanteuse va livrer en cette année 2017 plusieurs titres à la qualité plus que certaine et qui la resituent dans son époque de façon idéale !

2017...style moderne, sonorité moderne, tout pour plaire. Mais pourquoi n'en a-t-elle pas fait plus des comme ça ? On se demande...

2017...surtout qu'elle alterne titres en français et titres en anglais avec une facilité évidente. De surcroit, cela permet en plus de faire plaisir aux francophones et au reste du monde !

2017...franchement du bon boulot que cet opus millésimé 2017. Quand on voit ce qu'elle est encore capable de proposer, on ne peut que l'encourager à continuer l'aventure...

2021...nouvelle décennie et nouveaux espoirs. L'on se doute que ce titre là ne sera surement pas le dernier et qu'on risque de la retrouver très prochainement...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article