Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Radio 80

Made In 80

 

 

 

Publié par Nostradam

Seal, de son vrai nom Seal Henry Olusegun Olumide Adeola Samuel (!) est un compositeur-interprète anglais, né d’un père brésilien et d’une mère nigériane et qui peut se vanter d’avoir vendu à ce jour pas moins de 30 millions de disques. Mais également d’avoir remporter bon nombre de Brit et de Grammy Awards.

Il démarre sa carrière artistique en chantant dans les Clubs et les bars au début des années 80. Mais c’est seulement à partir de 1987 que les choses vont commencer à s’accélérer lorsqu’il rejoint le groupe Push avec lequel il effectue une tournée au pays du soleil levant. Expérience sans lendemain..

C’est le groupe S’Express et surtout son expérience de choriste sur le titre « Superfly guy » qui va lui offrir en 1989 sa première expérience d’envergure. Mais c’est surtout la rencontre providentielle un an plus tard avec le producteur Adamski qui va bouleverser durablement son destin.

En effet, ce dernier lui offre sur un plateau le titre « Killer », single qui va devenir l’un des plus gros cartons planétaires de l’année 90. La notoriété du chanteur explose littéralement.

Un méga hit en appelant un autre, le single « Crazy » qui sort peu de temps après va lui aussi connaître un succès planétaire incroyable, faisant de l’artiste l’un des plus gros phénomènes du moment.

Son premier album éponyme sort un an plus tard en 1991, album qui va cartonner à son tour et produire deux nouveaux top hits avec « The beginning » mais aussi, et surtout, « Future love paradise ».

Aussi paradoxal que cela puisse paraître, 1992 et 1993 vont être des années à vide avec aucune sortie de single d’envergure. Il faut donc attendre l’année 1994 pour voir le chanteur renouer avec le succès grâce à l’album « Seal », une nouvelle fois. Album qui sera renommé « Seal (1994) » pour éviter la confusion avec « Seal (1991 ». Dont le principal extrait sera le single « Kiss from a rose », single spécialement remixé pour la BO du film Batman Forever et qui va connaître des chiffres de ventes hallucinants et remettre l’artiste sur le devant de la scène de façon spectaculaire.

Nouveaux trous d’air en 1995 et 1996 où il ne se passera plus grand-chose. Puis arrive la BO du film Space Jam, qui sort en 1997, et qui permet à l’artiste de remonter une nouvelle fois à la surface, grâce au titre « Fly like an eagle ».

Succès d’envergure qui sera son dernier de la décennie. L’album « Human being » qui sortira en 1998 ne produira aucun hit d’envergure malgré de bons scores de ventes de l’album par lui-même. Il faudra attendre la décennie suivante pour voir le chanteur rebondir une nouvelle fois de façon spectaculaire…

A découvrir ou redécouvrir.

Discographie (entre autres...) :

  • Superfly guy 1989 (S-Express)
  • Killer 1990
  • Crazy 1990
  • Future love paradise 1991
  • The beginning 1991
  • Violet 1992
  • Love is powerful 1993
  • Prayer for the dying 1994
  • Kiss from a rose 1994
  • Newborn friend 1994
  • Don’t cry 1995
  • Fly like an eagle 1996
  • Human beings 1998
  • Lost my faith 1999
  • Les mots 2001
  • This could be heaven 2001
  • My vision 2002
  • You are my kind 2002
  • Get it together 2003
  • Love's divine 2003
  • Waiting for you 2003
  • Walk on by 2004
  • A father's way 2006
  • Amazing 2007
  • The right life 2008
  • A change is gonna come 2008
  • I wish 2008
  • I can' stand the rain 2009
  • Secret 2010
  • You get me 2010
  • Let's stay together 2011
  • Wishing on a star 2011
  • Like a rolling stone 2012
  • We loved it 2013
  • Every time I'm with you 2015
  • Do you ever 2015
  • Life on the dancefloor 2015
  • Padded cell 2015
  • This Christmas 2015
  • Weight in gold 2016
  • We don't need another hero 2016
  • Luck be a lady 2017
  • Santa Claus is coming to town 2017
  • Cry to me 2017
  • Ashes to ashes 2019
  • Ain't no better love 2021
Le baiser de la rose...

___________________________________

 

___________________________________

CLIPS 

1989...les débuts masqués. Même s'il est invisible, sa voix, par contre, commence déjà à faire des merveilles. Et ce n'est qu'un début !

1990...puis arrive CE titre ! Un titre oufissime, qui restera comme l'un des plus emblématiques de la décennie et qui lance la carrière du chanteur de façon fracassante. MA-GIS-TRAL !

1990...mais c'était sans compter sur ce titre, un deuxième titre tout aussi oufissime et qui va propulser le chanteur dans les plus hautes sphères du succès et de la gloire. En seulement 2 titres, il rentre de façon magistrale dans la légende musicale de cette fin de XXième siècle. HA-LLU-CI-NANT !

1991...après une année 1990 exceptionnelle en tous points, il va forcément être difficile d'atteindre un niveau équivalent l'année suivante. Mais l'on va s'en rapproche de peu. La preuve avec ce titre qui permet à l'artiste de confirmer son statut de phénomène du moment...

1991...l'année 1990 fut exceptionnelle, l'année 1991 va s'en rapprocher peu ou prou. Pas moins de 3 méga hits cette année là, difficile de faire mieux !

1992...les années se suivent mais ne se ressemblent as forcément. 1990 et 1991 furent de très grand Cru, ce qui ne sera pas vraiment le cas de l'année 1992. Un seul titre au compteur cette année là et un tout petit hit au final. Incroyable renversement de situation...

1994...l'année 1993 sera encore pire, avec un seul titre et qui ne sera même pas classé de surcroît. Retour en force l'année suivante en 1994 et surtout retour de l'inspiration. Qui dit inspiration, dit succès. La machine repart de plus belle !

1994...un retour d'inspiration qui va lui offrir le plus gros succès de toute sa carrière. Il signe ici un titre Intimiste somptueux qui rajoute une ligne supplémentaire à la légende. MA-GI-QUE !

1994...un 3ème titre pour clore l'année en beauté. Certes, ce sera le hit le moins prestigieux des 3 mais bon, on s'en contentera largement

1995...une carrière décidément en dents de scie. Force est de constater qu'il a énormément de mal à aligner de 2 années consécutives de même niveau. 3 titres sortis, 1 seul qui connaîtra les faveurs du public. Une année 95 largement en deçà de ses possibilités...

1996...nouvelle année mono-titre mais cette fois-ci, de qualité. Un titre qui lui permet au moins de rester dans la course et surtout de rester dans la Cour des Grands

1998...nouveau trou d'air en 1997, ça devient décidément une manie les années sans. Retour en 1998 avec un titre tout juste au niveau. Après un début de décennie fracassant, le milieu et la fin sont nettement plus compliqués à gérer...

1999...le dernier titre de la décennie. Encore un titre non classé, mais où est donc passé le Seal flamboyant du début de décennie...? Il va falloir attendre la décennie suivante pour le savoir...

2001...la MERVEILLE ! Un duo hallucinant qui produit l'un des plus beaux titres de la décennie et de cette fin de XXième siècle tout court. Et surtout un titre qui va le relancer de façon spectaculaire en cette décennie 2000. MO-NU-MEN-TAL !

2001...certes le niveau de succès a baissé quelque peu en solo mais rien n'est perdu en tout cas. Le niveau qualitatif reste suffisant pour espérer en l'avenir ça c'est sur...

2002...il multiplie les partenariats en ce début de décennie 2000 et cela lui réussit en tout cas. On le retrouve au côté du Dj Jakatta sur ce titre et le résultat est loin d'être dénué d'intérêt...

2002...c'est au tour de Santana de partager l'affiche avec lui sur ce titre. Un titre qui n'aura pas vraiment le même niveau de succès que son prédécesseur mais tout de même...

2003...il va lui falloir tout de même attendre l'année 2003 pour enfin revenir dans la course. Après une fin de décennie 90 plus que poussive, on pensait que la messe était dite le concernant. Que néni, bien au contraire...

2003...une année 2003 incroyable qui le voit renaître de ses cendres de façon spectaculaire. Il enchaîne les méga hits planétaires à une vitesse proprement stupéfiante. D'un autre côté, quand on voit la qualité de ce titre, rien d'étonnant à tout ça. MA-GI-QUE, tout simplement !

2003...tous les titres de l'année 2003 ne vont pas se transformer en or mais ce qui est certain c'est que le chanteur a retrouvé des couleurs. Et pas qu'un peu...

2004...la renaissance se confirme avec ce nouveau succès. Le chanteur a su apprendre de ses erreurs de la décennie précédente et a su parfaitement s'adapter aux dernières tendances du moment...

2006...le voici arrivé sur la BO du film 'The pursuit of happyness'. Il livre ici un joli titre tout en finesse qui ne demande pas grand chose sauf d'être écouté...

2007...certes, il n'arrivera pas à reproduire l'exploit incroyable de 2003 mais ce qu'il continue de proposer tient largement la route. La preuve !

2008...encore une fin de décennie qui le voit disparaître progressivement des radars. Ça devient une habitude chez lui. Après, si c'est pour mieux revenir la décennie suivante, pourquoi pas...

2008...il obtiendra tout de même un succès non négligeable sur ce titre. Certes limité mais c'est toujours mieux que rien comme on dit...

2008...retour en mode partenariat cette fois-ci avec DMX. Des partenariats qui auront toujours produit des titres à la qualité plus que certaine...

2009...il ose s'attaquer ici au titre culte d'Ann Peebles datant de 1973 dont Eruption fera un mega hit planétaire en 1978. Sa version a lui est sympathique certes mais sans plus, dommage...

2010...et le voici arrivé dans la décennie 2010. Une aventure qui dure, qui dure, qui dure pour l'un des artistes parmi les plus doués de sa génération...

2010...nouveau duo de choc mais surtout de charme qui nous offre sur un plateau ce magnifique titre tout en finesse et en légèreté. MA-GI-QUE !

2011...il revisite ici l'un des titres phare d'Al Green datant de 1971 et repris maintes fois avant lui par d'autres artistes, notamment par Tina Turner en 1983 qui en fera un méga hit et la version surement la plus connue. Bien essayé mais difficile de l'égaler en tout cas...

2011...nouvelle version revisitée cette fois-ci du titre de Rose Royce datant de 1978. Avec quand même un avantage certain dans les Charts pour cette version revisitée par rapport à sa précédente...

2012...il s'attaque maintenant à l'un des titres culte de Bob Dylan datant de 1965 et en fait une version personnelle à l'intérêt plus que certain. On s'en contentera largement en tout cas...

2013...une décennie 2010 qui rime avec partenariats divers et variés de façon certaine. Après Jeff Beck sur le titre précédent, il partage l'affiche sur ce titre avec John Legend. Et ça marche !

2015...le revoilà en solo avec ce nouvel opus. Il peinera à produire le moindre hit avec celui-ci mais l'album connaitra tout de même un destin plutôt favorable côté Charts...

2015...ce qui est certain c'est que la qualité est toujours de mise en tout cas. Même s'il ne retrouvera jamais le niveau de succès incroyable qu'il a connu durant la décennie 90, ce qu'il continue à proposer est loin de démériter, ça c'est sur...

2015...on ne va pas se mentir, les meilleures années sont désormais derrière. Mais lui en tout continue à y croire et nous avec forcément...

2015...surtout qu'il fait l'effort de s'adapter aux dernières tendances musicales, ce qui ne peut que l'aider à se maintenir à flot. Dommage que les jeunes générations ne s'intéressent pas à lui plus que ça...

2015...comme toujours, dès que les choses se compliquent, on sort son petit disque de Noel. Il décide ici de reprendre le titre de Donny Hathaway datant de 1970 et en fait une version 2010 des plus sympathiques...

2016...il continue à multiplier les duos et pousse la chansonnette cette fois-ci en compagnie de Gallant. Sur un titre complètement en dehors du temps et des standards musicaux du moment, un pari pour le moins osé...

2016...dans la série des reprises de luxe, le voilà qui nous reprend en compagnie de Jencarlos l'un des titres phare de Tina Turner datant de 1985. Sympathique également...

2017...nouvelle reprise de luxe cette fois-ci du titre de Robert Alda datant de 1950. Cela part toujours d'un bon sentiment de vouloir revisiter les bons vieux titres du passé mais cela ne risque pas de créer l'évènement en cette décennie 2010...

2017...il tente ici un duo virtuel avec le grand Frank, un pari une nouvelle fois pour le moins osé. Le tout sur une reprise d'un titre datant de 1934 et repris des millions de fois...

2017...on le retrouve dans la nouvelle version de 'Dirty dancing' et on ne peut pas dire qu'il démérite, loin de là. Par contre, comme toujours, il ne risque pas d'attirer les jeunes générations avec ce type de titre...

2019...il nous propose ici une version orchestrale du titre de David Bowie datant de 1980, le tout sous la houlette de Trevor Horn. Cela part d'un bon sentiment mais le résultat n'arrivera pas à révolutionner le titre plus que ça...

2021...pour ce changement de décennie on le retrouve sur la BO du film 'The harder they fall'. Une nouvelle décennie qui sera quand même sa 5ème côté carrière et l'on imagine que ce n'est pas encore fini, loin de là...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article