Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Forum années 80 & 90

 

 

 

Publié par Nostradam

Fine Young Cannibals est un groupe anglais formé à Birmingham en 1984 et composé de David Steele, Andy Cox et Roland Gift, groupe qui voit le jour après la dissolution de The Beat. Steele et Cox, tous deux issus de The Beat, vont passer 8 mois et écouter plus de 500 cassettes de chanteurs potentiels avant de trouver enfin la perle rare avec Gift.

Ils sortent un premier single « Johnny come home » en 1985 et pour un premier essai, c’est un coup de maître. Le titre fait un véritable carton planétaire et propulse le groupe One Shot au sommet de la gloire. Le groupe qui peinait à signer un contrat d’envergure avec un Label digne de ce nom voit les offres arriver de partout !

Un premier album éponyme sort la même année. Album qui va produire un deuxième hit notoire avec la reprise de luxe du titre « Suspicious mind », rendu célèbre par Elvis Presley en 1969 mais qui, en vérité, est un titre datant de l’année 1968 et interprété par Mark James. Titre sur lequel interviendra également un choriste de luxe du nom de…Jimmy Sommerville ! L’album produira deux autres hits mineurs , « Blue » en 1985 et « Funny how love is »  en 1986.

Une année 1986 qui les voit signer le « Ever fallen in love », titre au succès notoire une nouvelle fois et qu’on retrouvera sur la BO du film « Something wild ». 1987 sera par contre une année à blanc.

En 1988, Steel et Cox sortent temporairement du groupe pour réaliser un single nommé « Tired of getting pushed around » et qui sort sous le nom de groupe très étonnant de Two Men, a Drum Machine and a Trumpet. Titre qui connaîtra son heure de gloire Outre-Atlantique.

1987 est une année à blanc. Mais c’est pour mieux préparé la sortie du nouvel album « The raw & the cooked ». Album qui va rapidement devenir l’un des plus gros évènements musical de l’année, rien que ça.

L’album fait un véritable carton planétaire et va produits pas moins de 5 tops hits dont 2 méga. En commençant par l’énormissime « She drives me crazy », qui sort en 1989 et qui va littéralement enflammer tous les Dancefloor de la planète. Single qui restera le plus gros succès de toute leur discographie. Suivi de peu de « Good thing », single qui va, lui aussi, réaliser des scores de ventes plus qu’impressionnants.

« Don’t look back », « I’m not the man I used to be », sortis en 1989 et « I’m not satisfied » , sorti lui en 1990, fermeront la marche avec un niveau de réussite de classe planétaire.

Et aussi paradoxal que cela puisse paraître, le groupe finira par se séparer en 1992 alors que tout semblait leur réussir. Pour effectuer un retour furtif en 1996 et signer un dernier hit notoire avec le single « The flame ».

A découvrir ou redécouvrir.

Discographie (entre autres...) :

  • Johnny come home 1985
  • Blue 1985
  • Suspicious minds 1985
  • Funny how love is 1986
  • Ever fallen in love 1986
  • She drives me crazy 1989
  • Good thing 1989
  • Don’t look back 1989
  • I’m not the man I used to be 1989
  • I’m not satisfied 1990
  • The flame 1996
Elle les a rendu fous...

___________________________________

 

___________________________________

CLIPS 

1985...premier titre et premier hit planétaire. Un démarrage pour le moins fracassant et qui laisse augurer une suite des plus oufissimes. E-NOR-MI-SSIME !

1985...mais la suite oufissime, ce ne sera malheureusement pas sur ce titre. En règle générale, les titres qui suivent un premier hit planétaire ont du mal à rivaliser et ce malgré une qualité non négligeable...

1985...la suite oufissime, ça commence ici. Avec cette reprise de luxe du titre de Mark James datant de 1968 et popularisée par Elvis Presley qui en fit lui aussi une reprise notoire en 1969

1986...après une année 1985 qui a vu le groupe atteindre des sommets, l'année 1986 démarre elle tout en douceur grâce à cette jolie ballade qui permet au groupe de montrer toute sa polyvalence

1986...le créneau Intimiste n'étant pas vraiment leur fond de commerce, les revoici sur leur terrain de jeu privilégié à savoir la Dance. Un domaine où ils obtiendront la plupart de leurs mégas hits planétaires. Dont celui-ci !

1989...puis, paradoxalement, plus rien pendant 2 ans. Les voici de retour en 1989 et quel retour ! Ils signent ici tout simplement l'un des plus gros hits Dance de la décennie et le plus gros succès de toute leur discographie, rien que ça. MA-GIS-TRAL !

1989...l'année 1985 fut exceptionnelle pour le groupe, l'année 1989 va faire encore plus fort. Si, si, c'est possible ! On en est déjà au 2ème méga hit planétaire et il va y en avoir 4 en tout !

1989...certes les 2 derniers seront légèrement un cran en-dessous des 2 précédents mais bon nombre de groupes se contenteraient largement de ce niveau de succès !

1989...le plus 'tranquille' des 4 titres de l'année. Et comme toujours avec eux, dès qu'ils sortent du créneau Dance, la sanction dans les Charts est immédiate. Et pourtant, ce titre n'est pas dénué de qualité, loin de là !

1990...le groupe entame avec succès la décennie suivante mais celle-ci leur sera fatale malheureusement. Leur style musical commence quelque peu à être dépassé et ce titre sera leur dernier hit notoire

1996...quasiment aucun titre entre 1991 et 1995 puis les revoilà qui renaissent de leurs cendres en cette année 1996. Un dernier baroud d'honneur qui leur permettra de tirer leur révérence de la meilleure manière qui soit

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article