Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Forum années 80 & 90

 

 

 

Publié par Nostradam

Enya, de son vrai nom irlandais Eithne Pádraigín Ní Bhraonáin mais anglicisé sous la forme Enya Brennan, est une compositrice interprète irlandaise qui démarre sa carrière artistique dès l’âge de 3 ans. Artiste qui peut se vanter d’être la plus grande artiste solo irlandaise et qui arrive juste derrière U2 en termes de ventes de disques(au niveau Irlandais) avec pas moins de 80 millions d’albums vendus à travers le monde.

Il faut donc remonter à l’âge de 3 ans pour la voir officiellement démarrer sa carrière artistique lorsque ses parents décident de la faire participer à son premier concours de chant organisé au sein du festival Feis Ceoil.

Mais c’est en 1980 que les choses vont vraiment s’accélérer lorsqu’elle intègre le groupe familial, groupe qui porte le nom de Clannad. Elle participe ainsi, mais de façon anonyme, à leur sixième album « Crann Ull ». Anonymat levé sur le suivant, « Fuaim » en 1981, album où elle devient un membre à part entière du groupe.

Un an plus tard, en 1982, elle décide de voler de ses propres ailes en s’associant aux Ryans, se trouvant de plus en plus à l’étroit au sein du groupe familial.L’année 1983, elle, sera essentiellement consacrée à l’enregistrement de morceaux instrumentaux au piano. La chanteuse participe également pour la première fois à un show télévisé lors du RTE’s music show festival folk.

En 1984 elle compose la BO du film The Frog Prince, album qui est considéré officiellement comme son premier sous le nom d’Enya. En 1985, elle compose de nouveau mais cette fois-ci pour la BO du docu télé The Celts. Dans un style qui préfigure de façon évidente cette sonorité toute particulière qui va faire sa gloire et sa fortune dans les années qui suivent, à savoir ce très subtil mélange entre influences celtiques, classiques, religieuses et folk.

Mais le véritable décollage solo a lieu en 1987, date à laquelle sort l’album qui porte le nom de l’artiste. Album dont sera extrait le single « I want tomorrow », premier single sorti et premier single classé pour la chanteuse.

Succès confirmé, mais surtout considérablement amplifié, lorsque sort un an plus tard en 1988 l’album « Watermark ». Album qui va faire un véritable carton planétaire au point de se vendre à plus de 11 millions d’exemplaires à travers le monde. Succès colossal en partie du à un seul single, « Orinoco flow », énormissime single qui restera comme le plus gros succès de toute la discographie de l’artiste. Un single qui va faire littéralement exploser la notoriété de la chanteuse et en faire, du jour au lendemain, une star planétaire.

Elle va faire encore plus fort trois ans plus tard, en 1991, avec l’album « Shepherd moons », album qui va se vendre à plus de 13 millions d’exemplaires, battant le record de l’album précédent. Album porté à bout de bras par le single « Carribean blue », au score de ventes plus qu’impressionnant, et dans une moindre mesure, par « How can I keep from singing ? » et « Book of days ». La chanteuse confirme de façon éclatante son statut de phénomène du moment.

Il va falloir attendre trois ans et l’année 1995 pour voir sortir le nouvel album « The memory of trees », album une nouvelle fois qui va se vendre dans des proportions hallucinantes. Le record de « Shepherd moons » ne sera pas battu mais approchera celui de « Watermark ». Et une nouvelle fois, ce sera un seul single, à savoir « Anywhere is », qui assurera le succès retentissant de l’album.

La renommée de l’artiste est telle qu’on lui propose de composer la BO d’un petit film à venir. Un film nommé Titanic. Offre qu’elle va décliner… !

La fin de la décennie ne verra pas la sortie d’un nouvel album de l’artiste. Par contre, la décennie suivante, oui. Et quel album ! Il battra tous ses records de ventes d’albums enregistré jusqu’alors ! Affaire à suivre…

A découvrir ou redécouvrir.

Discographie (entre autres...) :

  • I want tomorrow 1987
  • Orinoco flow (Sail away) 1988
  • Evening falls 1988
  • Storms in Africa 1989
  • Exile 1991
  • Carribean blue 1991
  • How can I keep from singing ? 1991
  • Book of days 1992
  • The Celts 1992
  • Marble halls 1994
  • Anywhere is 1995
  • On my way home 1996
  • Only if 1997
  • Only time 2000
  • May it be 2002
  • Amarantime 2005
  • If I could be where you are 2005
  • It's the rain 2006
  • O come, o come, Emmanuel 2008
  • Trains and winter rains 2008
  • Stars and midnight blue 2008
  • So I could find my way 2015
  • Echoes in rain 2015
  • Diamonds on the water 2015
Eithne Pádraigín Ní Bhraonáin...

___________________________________

 

___________________________________

CLIPS 

1987...des débuts pour le moins confidentiels mais qui montrent un potentiel d'artiste déjà au-dessus de la moyenne. On attend avec impatience la suite...

1988...un potentiel d'artiste qui va littéralement exploser sur ce titre et propulser la jeune chanteuse dans des hauteurs de renommée qu'elle n'aurait jamais pu imaginer. Elle signe ici tout simplement l'un des titres parmi les plus emblématiques de la décennie. MA-GIS-TRAL !

1988...la suite n'aura pas le même niveau de succès que le titre précédent mais force est de constater que dans le domaine Intimiste, elle excelle littéralement. La preuve une nouvelle fois avec ce titre. MA-GI-QUE !

1989...après un démarrage de carrière pour le moins fracassant, la suite va s'avérer quelque peu décevante. Le niveau qualitatif reste élevé mais la chanteuse n'arrive pas à se maintenir au niveau d'excellence qu'elle a atteint sur 'Orinoco flow'. Dommage...

1991...petit trou d'air en 1990 et la revoilà en pleine forme en cette année 1991. Elle prouve une nouvelle fois que dans le registre 'à émotions', elle est vraiment l'une des valeurs sures du moment

1991...un retour en force confirmé par ce titre au lyrisme certain et qui lui offre par la même occasion une nouvelle reconnaissance planétaire de tout premier ordre. MA-GI-QUE !

1991...un savoir faire unique, et surtout remarquable, dans le domaine Intimiste. Avec elle, tout n'est que douceur et volupté et chaque titre livré nous surprend par la charge émotionnelle qu'il transporte

1992...dans cette décennie 90 survoltée où tout file à la vitesse de la lumière, la chanteuse fait vraiment office d'extra-terrestre. Un décalage en tout cas qui ne la dessert pas, loin de là. Un peu de douceur dans ce monde de brutes ne nuit pas, bien au contraire !

1992...même si la qualité des titres sortis continue de se maintenir à un niveau particulièrement élevé, on sent quand même que le public commence quelque peu à se lasser. Attention au décrochage fatal...

1994...encore un moment d'émotions intenses. La chanteuse reprend ici de façon magistrale l'un des titres phares de l'opéra de Michael Balfe 'The bohemian girl' et se l'approprie comme s'il avait été écrit pour elle !

1995...on la pensait quelque peu dépassée et en perte de vitesse, c'était bien mal la connaitre. Nouveau retour fracassant en cette année 1995, une année qui la voit recoller au peloton de tête avec une facilité déconcertante. Quel talent !

1996...avec elle, les années se suivent mais ne se ressemblent guère. Et pourtant, le style évolue très peu. C'est simplement le ressenti du public qui fait la différence à chaque fois. Malheureusement pour elle, en cette année 1996, le public sera aux abonnés absents...

1997...qui dit changement d'année dit renversement de tendance. L'année 1996 fut une année 'sans'. Comme par hasard, l'année 1997 sera une année 'avec'. Allez comprendre...

2000...puis plus rien pendant 3 ans. La voici arrivée aux portes de la décennie 2000 et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'elle n'a rien perdu de sa superbe. Son style si particulier traverse les époques de façon remarquable et lui permet d'être encore là sans pour autant être has been. Jolie prouesse !

2002...on pouvait penser légitimement que la décennie 2000 lui serait fatale. Que néni. C'est même tout le contraire qui va se produire...

2005...un style intemporel qui lui permet d'obtenir un nouveau top hit planétaire, 18 ans après ses débuts. Une longévité réservée exclusivement aux plus Grandes. Et l'aventure n'est pas encore finie, loin de là...

2005...l'aventure n'est pas fini, certes, mais la chanteuse ne retrouvera plus jamais le sommet des Charts et cette fois-ci pour de bon. Mais la qualité est toujours de mise donc pourquoi bouder son plaisir...

2006...un style unique en son genre et qui n'évolue quasiment pas depuis qu'elle a commencé sa carrière. Une force autant qu'une faiblesse...

2008...cela ne l'empêche en rien de continuer son aventure tranquillement et surtout surement. Surtout que les albums, eux, et contrairement aux singles, continuent à connaitre un succès certain dans les Charts albums. Tout n'est pas perdu donc...

2008...ce qui est fort une nouvelle fois avec elle c'est que chaque titre est inspiré. Et même si la sonorité ne correspond pas forcément à ce qu'attend la jeune génération, les fans de la première heure, eux, s'y retrouvent largement !

2008...20 ans de carrière tout de même, on ne peut que saluer la performance quoi qu'il en soit ! Elle est toujours là, ce qui n'est surement pas le cas de toutes celles qui ont démarré leur carrière en même temps qu'elle...

2015...à chaque nouveau titre l'on se dit que ce sera peut être le dernier mais elle revient, toujours et encore. Une longévité exceptionnelle pour une artiste qui ne l'est pas moins...

2015...et à chaque fois la magie de son style inimitable fonctionne à merveille. Un style toujours aussi fluide, toujours aussi aérien et qui fait du bien, tout simplement...

2015...il est clair qu'avec elle rien n'est jamais fini. Cet album sera-t-il le dernier où va-t-on la retrouver encore par la suite ? Affaire à suivre...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article