Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Forum années 80 & 90

 

 

 

Publié par Nostradam

Oyé, oyé les amis !

A une semaine de la sortie officielle du clip "Flowers on the moon", premier extrait officiel du mini LP à venir de STEREO, j'ai eu le privilège de rencontrer, et surtout d'interviewer, le leader charismatique du groupe, à savoir le fort sympathique mais surtout fort talentueux, Thierry Noritop.

Interview qui a permis de faire le point sur STEREO, groupe emblématique des années 80, et de mieux comprendre le 'pourquoi du comment' de ce retour sur le devant de la scène, près de 35 ans après ses débuts.

Un retour qui ravira les fans de la première heure mais qui permettra également aux jeunes d'aujourd'hui de découvrir ce groupe au talent plus qu'évident.

Alors les amis, ne boudons pas notre plaisir !

 

Oyé, my firends !

A week before the official release of the "Flowers on the moon" clip, the first official snippet of the uncoming mini LP from STEREO, I had the privilege of meeting and above all interviewing, the group's charismatic leader, namely the very nice but especially very talented, Thierry Noritop.

Interview that allowed to make a point about the present and the future of STEREO, an iconic group of the 80's, and to better understand 'the why and how' of this return to the front of the scene, almost 35 years after its debut.

A return that will delight the fans of the first hour but will allow young pepople to discover this group talent more than obvious.

So friends, do not sulk our pleasure !

STEREO version années 80, petit rappel pour ceux qui n'y connaissent rien ou séquence nostalgie pour les connaisseurs

STEREO version années 80, petit rappel pour ceux qui n'y connaissent rien ou séquence nostalgie pour les connaisseurs

Trailer officiel du mini LP à venir histoire de saliver à l'avance

Et c'est parti pour l'interview en traduction simultanée français/anglais, voyez vous ça !

 

ND : Première question toute simple, pourquoi cet album en solo ?

TN : Réponse toute aussi simple, je voulais faire un disque tout seul, le produire, larranger et l’écrire paroles et musique sans aide extérieure. En fait, javais surtout envie de chanter sur ce disque, de travailler avec ma voix et d’écrire entièrement les textes. Jai adoré bosser dessus et le résultat me plaît. N’est-ce pas le plus important dans l’absolu ?

ND : Let’s be straight forward: why this solo album ?

TN : It’s as simple as that, I wanted to make a record on my own, produce it, arrange it and write lyrics and music without any outside help. In fact, I wanted to sing on this record, work with my voice and write all the lyrics. I loved working on it and I like the result. Ideally, isnit the most important?

 

ND : Oui je suis d’accord. Qu’est-ce qui a été le plus facile à faire sur cet album ?

TN : La musique et les arrangements, cest naturel car cest mon travail depuis que j’ai 20 ans. J’ai essayé différents arrangements, différents instruments et différentes mélodies, certains fonctionnaient, dautres pas. Mon travail est de chercher, de tâtonner, de me perdre, de douter pour avoir à la fin un résultat dont je sois satisfait… Composer cest ma vie, je ne peux pas mimaginer faire autre chose.

ND : Yes, I agree. What was the easiest thing to do on this album?

TN : Music and arrangements are natural because it's been my job since I was 20 years old. I tried different arrangements, different instruments and different melodies, some working, some not. My job is to search, to grope, to lose myself, to doubt to have in the end a result of which I am satisfied... Composing is my life, I can't imagine myself doing anything else.

 

ND : Et le plus difficile ?

TN : Ecrire les textes mais surtout chanter : trouver la bonne tessiture, la bonne expression, la bonne émotion en osmose avec la musique et le texte. Le travail a été plutôt long de sélectionner les meilleures prises de voix dans la mesure où je n’avais aucun avis extérieur. Je pense avoir privilégié l’émotion au final en gardant les imperfections sans utiliser dauto-tune ou un autre correcteur. C’était une superbe expérience de me retrouver quasi nu face au micro.

ND : And the hardest?

TN : Writing the lyrics but above all singing: finding the right tessitura, the right expression, the right emotion in harmony with the music and the lyrics. It took a long time to select the best voice recordings because I had no external opinion. I think I have privileged emotion in the end by keeping the imperfections without using auto-tune or any other corrector. It was a great experience to find myself naked in front of the microphone.

 

ND : L’album est moins Electro que STEREO, c’était voulu ?

TN : Oui et non. Cest sûr quun titre comme "Skytrain" nest pas très Electro (légèrement jazzy) mais "Flowers on the moon" et "Electric city of light" le sont, il me semble. Pour "Flowers…", je n’ai jamais écrit une chanson harmoniquement si simple avec des accords aussi basiques, une chanson pop, une chanson d’amour. D’ailleurs, elle peut être jouée avec une simple guitare sans aucun arrangement autour, ce qui n’est pas vraiment le cas pour "Waiting in vain" de STEREO où il n’y a quasiment pas de mélodie vocale, la voix étant plus parlée que chantée. Electro ou pas, en fait je ne sais pas trop, je n’y ai même pas réfléchi une seule seconde.

ND : The album is less Electro than STEREO, is it meant to be?

TN : Yes and no. Sure, a track like "Skytrain" isn't very Electro (slightly jazzy) but to me,  "Flowers on the moon" and "Electric city of light" are. For "Flowers...", I've never written a song that is so simple harmonically with such basic chords, a pop song, a love song. Moreover, it can be played with a simple guitar without any arrangement around it, which is not really the case for "Waiting in vain" by STEREO where there is almost no vocal melody, the voice being more spoken than sung. Electro or not, I don't really know, haven’t thought about it that way.

 

ND: Pourquoi pas un vrai album complet plutôt qu’un mini-album ?

TN: C’est beaucoup de travail, énormément de travail… J’ai pas mal de chansons en route : certaines quasi terminées, dautres au stade d’ébauches ou d’idées. Javais composé des choses qui ne convenaient pas à mon timbre de voix ou à ma tessiture limitée… et en plus je jette beaucoup. Je savais quil me fallait plus de temps pour faire un album complet, cest pour cela que jai pris loption dun mini-album en premier. Je continue de travailler sur lalbum complet, bien évidemment.

ND : Why not a real full-length album instead of a mini-album?

TN : It's a lot of work, so much work... I've got a lot of songs on the way: some almost finished, others at the stage of sketches or ideas. I had composed things that didn't fit my voice timbre or my limited range... and I also throw away a lot. I knew I needed more time to make a full album, that's why I took the option of a mini-album first. I'm still working on the whole album, of course.

ND : L’album sera dans la même direction ou autre chose ?

TN : Cela sera sûrement dans le même esprit que "Somewhere out there". Je me donne une année supplémentaire pour aller au bout de ce projet, je pense que cela sera prêt pour 2019/2020. Je vais tout faire pour que cela soit ainsi.

ND : The album will be in the same direction or something else?

TN : It will surely be in the same spirit as "Somewhere out there". I am giving myself one more year to complete this project, I think it will be ready for 2019/2020. I will do everything I can to make it happen.

 

ND: Tu as fait une reprise de "TV News" du premier LP de STEREO qui est uniquement en bonus sur le téléchargement et pas sur le CD, pourquoi ?

TN: cest une demo assez avancée mais une demo quand même. En fait, javais composé une chanson qui avait quasiment la même grille d’accords, ça m’a donné envie de retravailler "TV news", je pense que c’était une forme de clin d’œil au passé, inconsciemment sûrement. La mélodie na pas été écrite pour ma voix à l’origine, à part le refrain que je chantais déjà sur la version originale, cest pour cela que cest resté sous la forme dune demo pas assez aboutie vocalement parlant pour être sur lalbum physique.

ND : You did a TV News” cover of STEREO's first LP which is a bonus only available on the download and not on the CD, why?

TN : it's a fairly advanced demo but a demo anyway. In fact, I had composed a song that had almost the same chord grid, it made me want to work on "TV news" again, I think it was a kind of wink to the past, unconsciously surely. The melody wasn't originally written for my voice, except for the chorus I was already singing on the original version, that's why it remained in the form of a demo that wasn't vocal enough to be on the physical album.

 

ND: Et la chanson ”Zapper la télé” chantée dans ta langue maternelle, peux-tu men dire plus ?

TN: C’est mon seul et unique projet en solo dans les 80s. Cest une chanson écrite en 1989 que jaime particulièrement. Il me semblait intéressant de la mettre également en bonus sur le Digital… comme "TV news" mais pour des raisons différentes, bien entendu. De plus, je trouve quelle a un certain côté STEREO.

ND : And the song "Zapper la télé" sung in your mother tongue, can you tell me more?

TN : It's my one and only solo project in the 80's. It's a song written in 1989 that I particularly like. It seemed interesting to me to also put it as a bonus on the Digital... like "TV news" but for different reasons, of course. Besides, I think it has a certain STEREO side.

 

ND: La sortie de ton album solo signifie-t-elle quil ny a plus aucun avenir pour STEREO, plus de projets communs avec Bernie ?

TN: Je ne pense pas. Je suis à fond dans mon travail actuel et j’évite de me disperser, de regarder en arrière. Un copain ma envoyé une photo récente de Bernie enregistrant en studio, je pense donc quil travaille sur un truc. En fait, nous avons travaillé ensemble quentre 1977 et 1987, à cette date j’ai arrêté de travailler avec lui, avant le retour 25 ans après pour lalbum "Back to somewhere" sorti il y a 2 ans, soit une période très courte sur lensemble de ma vie. Bernie a dautres priorités dans sa vie, il me semble quil jouit dune vie paisible en Normandie avec sa femme, ses filles et ses petits-enfants.

ND: Does the release of your solo album mean that there is no future for STEREO, no more joint projects with Bernie?

TN: I don't think so. I am fully committed to my current work and I avoid scattering myself, looking back. A friend of mine sent me a recent photo of Bernie recording in the studio, so I think he's working on something. In fact, we worked together that only between 1977 and 1987, at that time I stopped working with him; before the return 25 years later for the album "Back to somewhere" released 2 years ago, which is a very short period of my life. Bernie has other priorities in his life, it seems to me that he enjoys a peaceful life in Normandy with his wife, daughters and grandchildren.

 

ND: Comment tu te situes dans cette décennie 2010, musicalement parlant ? Par rapport à la concurrence ?

TN: Question difficile. Je ne sais pas trop quoi répondre… Disons que je me situe dans la wave 80, cest mon background musical. Je pense être quelque part un peu dans le mouvement French touch musicalement parlant, sans le côté DJ car je n’ai pas la culture night-club. Jai souvent cette impression d’être un petit artisan qui travaille dans son coin, un peu loin de tout. Je n’écoute pas trop dautres artistes, pas vraiment le temps, bien que je me tienne au courant via Spotify par simple curiosité, je retourne quasi en permanence aux choses que jaime comme The Blue Nile ou Prefab Sprout, jai beaucoup de mal à trouver des compositions aussi puissantes queux, avec une qualité d’écriture aussi exceptionnelle.

ND : How are you positioned in this decade 2010, musically speaking? Compared to the competition?

TN : Difficult question. I don't know what to say... Let's say I'm in the 80’s wave, it's my musical background. I think I'm somewhere in the French touch movement musically speaking, without the DJ side because I don't have the nightclub culture. I often feel like a small craftsman who works in his corner, a little far from everything. I don't listen to too many other artists, not really the time, although I keep up to date via Spotify out of simple curiosity, I keep going back almost permanently to the things I love like The Blue Nile or Prefab Sprout, I have a lot of trouble finding compositions as powerful as them, with such exceptional writing quality.

ND : Que penses-tu de ce retour en force des "papys" qui se remettent à produire de nouveaux albums et qui font des trucs plutôt bons ?

 

TN : J’en pense du bien. Peu important l’âge, de 7 à 77 ans comme disait Hergé, il y a de très belles choses dans tous les styles. Pour revenir aux "papys", le dernier Prefab Sprout "Crimson/Red" est absolument superbe, par exemple. J’aime aussi énormément The Apartments "No song, no spell, no madrigal". Sans oublier, le dernier Radiohead qui mélange créativité et efficacité, pas vraiment des "papys" du reste... J’en oublie sûrement d’autres.

 

ND : What do you think of this strong comeback of the "grandpas" who are getting back to producing new albums and doing some pretty good stuff?

 

TN : I think it's good. Regardless of the age, from 7 to 77 years old as Hergé said, there are very beautiful things in all styles. Going back to the "grandpas", the last Prefab Sprout "Crimson/Red" is absolutely superb, for example. I also love The Apartments "No song, no spell, no madrigal". Without forgetting, the last Radiohead that mixes creativity and efficiency, not really "grandpas" of the rest... I probably forget about others.

 

ND : Un mot de conclusion ?

 

TN : Merci.

 

ND : A word of conclusion ?

 

TN : Merci.

 

Voilà les amis, sur ces belles paroles, je n'ai plus qu'un mot à dire : vivement la semaine prochaine qu'on puisse enfin découvrir l'énormissime "Flowers on the moon" !

STEREO in Solo, l'interview exclusive !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article