Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Forum années 80 & 90

 

 

 

Publié par Nostradam

Marvin Gaye, de son vrai nom Marvin Pentz Gay Jr, fut un compositeur-interprète américain et considéré comme l’un chanteurs ayant le plus contribué au développement du label mythique Motown.

Chanteur qui démarre sa carrière artistique dès l’âge de 4 ans en chantant à l’église accompagné de son père au piano. Un talent particulièrement précoce qui se confirme vers l’âge de 11 ans où il est particulièrement remarqué lors d’une prestation réalisée au sein de son école. Puis il intègre la Randall Junior Hign School au sein duquel il va très rapidement briller en tant que chanteur.

On le retrouve à partir de l’année 1957 au sein du quartet The Marquees, une brève aventure qui ne produira qu’un seul disque. Disque qui passera, de surcroît, totalement inaperçu. Formation qui se rebaptise rapidement Harvey and the New Moonglows après qu’Harvey Fuqua ait repris la direction du groupe. Aventure une nouvelle fois de courte durée mais qui va au moins permettre à l’artiste d’apparaitre pour la première fois comme un chanteur à part entière sur le titre « Mama Loocie ».

La Motown le remarque enfin au début des années 60 et le fait signer sous le label Tamla. Dans un premier temps, il donne essentiellement dans la musique jazzy et la reprise de standards. Il en profite également pour changer de nom en y ajoutant en ‘e’. En effet, les plaisanteries diverses et variées sur son nom Gay (homosexuel en anglais) deviennent insupportables et le pénalisent de plus en plus au niveau carrière.

Le passage sous label lui permet enfin de sortir son premier titre solo « Let your conscience be your guide » courant de l’année 1961. Suivi dans la foulée de l’album « The soulful moods of Marvin Gaye ». Deux sorties qui passeront malheureusement inaperçues.

C’est l’année 1962 qui lui offre indirectement son premier succès grâce au titre « Beechwood 4-5789 » qu’il co-écrit pour les Marvelettes. Son premier vrai succès solo arrive peu de temps après avec le titre « Stubborn kind of fellow ». Titre extrait de l’album du même nom qui sort un plus tard en 1963.

Son premier album classé « How sweet it is to be loved by you » sort lui en 1965, album qui produira principalement le top hit « Try it baby ». Une année 65 exceptionnelle qui le verra atteindre le sommet des Charts pour la première fois avec les titres « I’ll be doggone » et « Ain’t that peculiar », titres phare extrait de l’album « Moods of Marvin Gaye ».

C’est la fin de décennie qui va le voir atteindre des sommets d’abord avec le single « I heard it trough the grapewine » en 1968, single qui le voit atteindre pour la première la 1ère place des Charts. Puis avec l’album «  M.P.G. » en 1969, album qui sera son plus gros succès de la décennie et qui produit le top hit « Too busy thinking about my baby ».

Une fin de décennie 60 où il forme également un duo magique avec la chanteuse Tammi Terrell, duo qui va connaitre plusieurs gros succès grâce à des titres pour la plupart écrits par Ashford & Simpson. Malheureusement, la belle aventure va être de courte durée car la chanteuse est atteinte d’une tumeur au cerveau, au début bénigne, mais qui va rapidement dégénérer et qui finira par la tuer en 1970. Un drame qui va profondément affecter Gaye qui pensera même un temps mettre fin définitivement à sa carrière.

Passé le temps du deuil et de la douleur, le chanteur se remet au travail, un travail qui va porter ses fruits puisqu’il sort l’album « What’s going on » en 1971. Un album qui va tout simplement devenir son plus gros succès à date et produire notamment le méga hit du même nom que l’album.

Le succès de l’artiste est tel qu’il se permet de renégocier son contrat avec la Motow sur des termes, et surtout des montants, jamais encore vus pour un artiste de couleur noire.

Un succès qui ne se dément pas avec la sortie en 1972 de l’album BO du filmTrouble man, suivi en 1973 de l’album « Let’s get it on », album de la consécration qui va se vendre à plus de 3 millions d’exemplaires et qui fait de lui l’un des plus gros phénomènes planétaires du moment. Album dont sera extrait l’un des plus gros succès de sa carrière avec le titre du nom de l’album.

Nouveau duo de choc et surtout de charme en 1974 avec l’une des plus gros stars du moment à savoir Diana Ross sur l’album « Diana & Marvin ». Réunion improbable de styles musicaux sensiblement différents qui va tout de même produire plusieurs titres de très gros calibre. Une nouvelle fois grâce à l’aide d’un autre duo magique, à savoir Ashford & Simpson.

Retour en solo en 1976 avec l’album « I want you » et nouveau carton planétaire. Notamment avec le single qui porte le nom de l’album. Un an plus tard en 1977, Gaye part en tournée en Europe et interprète sur scène un inédit qui va devenir l’un des plus gros succès de toute sa discographie à savoir « Go to give it up ».

Une fin de décennie 70 qui va voir l’artiste décliner pour l’une de ses toutes premières fois. D’une part par son addiction de plus en plus importante à la cocaïne, d’autre part par une inspiration en berne et pour clôturer le tout de sérieux différents financiers qui l’opposent au service des impôts américains. L’album « Here, my dear » qui sort en 1978 ne rencontrera qu’un succès assez moyen, une première pour lui depuis des années.

Le début des années 80 le voit cette fois-ci s’opposer à la Motown à propos de son nouvel album « In our lifetime ? », album qui est remixé et sorti sans son consentement par le label. Album qui, comme son prédécesseur, ne connaîtra qu’un succès somme toute limité.

Il va falloir attendre l’année 82 pour voir l’artiste effectuer un retour fracassant sur le devant de la scène grâce à l’album « Midnight love », album qui va se vendre à plus de 6 millions d’exemplaires à travers le monde et qui va produire le plus gros single de toute la discographie de l’artiste à savoir l’énormissime « Sexual healing ». Un single qui va faire un véritable carton planétaire et qui reste incontestablement à ce jour l’un des morceaux parmi les plus emblématiques de la décennie.

L’album produire également 3 hits ‘mineurs’ en 1983 avec les singles « My love is waiting », « Till tomorrow » et « Joy ».

Un retour fracassant de courte durée car l’aventure va malheureusement tourner au drame l’année suivante en 1984 lorsque le chanteur est abattu par son propre père d’une balle en plein cœur après qu’une altercation entre les 2 hommes ait mal tournée.

Une aventure qui ne sera pas tout fait terminée puisque l’année 1985 verra la sortie d’un album posthume « Dream of a lifetime », album qui sera le dernier succès d’envergure de l’artiste. Album qui produira principalement le single phare « Sanctified lady ».

A découvrir ou redécouvrir.

Discographie (entre autres...) :

  • Stubborn kind of fellow 1962
  • Hitch hike 1962
  • Pride and boy 1963
  • You’re a wonderful one 1964
  • Once upon a time 1964
  • Try it baby 1964
  • How sweet it is (To be loved by you) 1964
  • I’ll be doggone 1965
  • Ain’t that peculiar 1965
  • Little darling (I need you) 1966
  • It takes two 1966
  • Ain’t no mountain high enough 1967
  • Your precious love 1967
  • If I could build my whole world around you 1967
  • Ain’t nothing like the real thing 1968
  • You’re all I need to get by 1968
  • I heard it through the grapevine 1968
  • Too busy thinking about my baby 1969
  • That’s the way love is 1969
  • The onion song 1970
  • What's going on 1971
  • Mercy mercy me (The ecology) 1971
  • Inner city blues (Make me wanna holler) 1971
  • Trouble man 1972
  • Let's get it on 1973
  • Stop, look, listen (To your heart) 1973
  • Come get to this 1973
  • My mistake (Was to love you) 1974
  • You are everything 1974
  • I want you 1976
  • Got to give it up 1977
  • Pops, we love you (A tribute to father) 1978
  • Praise 1981
  • Heavy love affair 1981
  • Sexual healing 1982
  • My love is waiting 1983
  • Sanctified lady 1985
  • It’s madness 1985
  • My last chance 1991
Que votre conscience soit votre guide...

___________________________________

 

___________________________________

CLIPS 

1962...les premiers pas de celui qui va devenir l'un des plus grands chanteurs américains des 25 prochaines années. Quand on voit déjà le niveau de talent, on imagine la suite

1962...désormais, c'est une déferlante quasi ininterrompue de top hits, et de méga hits, qu'il va livrer justement pendant ces 25 prochaines années. Si, si, c'est possible !

1963...tout est bon, le style, la voix, la sonorité, rien à jeter. D'où ce succès incroyable qu'il va connaitre pendant des décennies et des décennies

1964...après une année 1963 légèrement en dedans, l'année 1964 s'annonce sous les meilleures auspices. En commençant par ce titre !

1964...il est aussi bon dans le registre Dance que dans le registre Intimiste, la marque des plus Grands. Une polyvalence qui lui permet d'obtenir son premier hit planétaire

1964...une année 1964 exceptionnelle avec pléthore de titres et surtout pléthore de top hits. Le chanteur est sur une phase ascendante proprement stupéfiante !

1964...une année 1964 qui n'en finit pas et qui se finit en apothéose avec ce nouveau méga hit planétaire. A peine 2 ans de carrière et déjà le statut de star incontestable et incontestée

1965...il alterne années pléthoriques et années plus sobres. L'année 1965 fera plutôt partie de la seconde catégorie...

1965...même si la production de titres est plus réduite cette année là, cela n'empêche pas le chanteur d'enregistrer un niveau de succès qui, lui, ne faiblit pas !

1966...un style à l'efficacité redoutable et qui fait mouche à chaque fois. Mais quand le talent est là, forcément tout suit !

1966...nouveau duo de choc mais surtout de charme. Le précédent fut sur un titre Intimiste, celui-ci se fera dans un mode nettement plus rapide...

1967...encore en mode duo mais cette fois-ci avec celle qui va devenir plus que précieuse pour l'artiste. Malheureusement, une belle histoire qui connaîtra une fin des plus tristes...

1967...on les retrouve en mode Intimiste et quel que soit le registre qu'ils ont choisi, force est de constater que ça fonctionne ma fort fort bien !

1967...une année 1967 qui se déclinera principalement à 2. Quand la recette fonctionne parfaitement, pourquoi en changer...

1968...un duo/couple qui fonctionne parfaitement et à qui l'on promettait un avenir des plus radieux. Malheureusement, quand le destin s'en mêle...

1968...encore une énormissime année avec de nouveau pléthore de titres et une nouvelle fois pléthore de succès. Qu'il soit seul ou à deux, le succès est toujours au rendez-vous !

1968...puis arrive CE titre ! On retrouve l'artiste en solo qui reprend ici de façon magistrale le titre de Gladys Knight & the Pips datant de l'année précédente. Il arrive à livrer une version encore plus forte que l'original et obtient par la même occasion le premier méga hit de sa carrière. MA-GIS-TRAL !

1969...une fin de décennie 60 qui se finit en beauté avec ce nouveau méga hit. Le chanteur est sur une dynamique exceptionnelle qui le voit transformer en or tout ce qu'il touche !

1969...un style qui aura peu évolué durant toute la décennie mais un style à l’efficacité redoutable compte tenu de son niveau de succès dans les Charts !

1970...un des derniers titres du duo. Le destin impitoyable va malheureusement rattraper la jeune chanteuse et l'enlever de force à son partenaire. Un choc qui va profondément l'affecter et surtout le déstabiliser

1971...le chanteur va mettre un certain temps pour remonter à la surface mais son retour va être gagnant en tout cas. Il revient avec un titre absolument somptueux à l'inspiration plus qu'évidente et qui flotte littéralement dans l'air. MA-GI-QUE !

1971...une année 1971 où l'inspiration de l'artiste atteint tout simplement des sommets. Il livre ici un nouveau titre Intimiste de toute beauté !

1971...une année 1971 qui le voit atteindre des sommets dans les Charts à plusieurs reprises. Une dynamique du succès qui ne faiblit pas d'un Iota et qui le maintient dans le peloton de tête avec une facilité déconcertante

1972...petite année 1972 avec peu de titres et un niveau de succès relatif sauf pour ce titre là qui restera incontestablement comme l'un de ses plus emblématiques. MA-GI-QUE !

1973...après une année 1972 légèrement en dedans, le revoilà dans une forme olympique en cette année 1973. Une forme olympique qui lui permet de tutoyer les étoiles une nouvelle fois et d'obtenir l'un de ses plus gros succès discographiques

1973...nouveau duo de choc et de charme, le premier depuis la disparition de Tammi Tarrel. Quand 2 des plus grosses pointures du moment chantent ensemble, le résultat ne peut être qu'à la hauteur !

1973...une belle année 1973 avec peu de titres mais de la qualité à tous les étages, c'est l'essentiel. Son niveau d'inspiration reste constant et c'est ça qui fait toute la différence

1974...comme le duo fonctionne du feu de dieu, autant en profiter pour remettre le couvert. Et une nouvelle fois, ça marche !

1974...étrangement, ce titre là ne fonctionnera que moyennent de l'autre côté de l'Atlantique et nettement mieux sur le Vieux Continent. Dès fois il ne faut pas chercher à comprendre...

1976...très étonnamment il ne va rien se passer en 1975. On le retrouve donc en cette année 1976 et quand on voit ce qu'il continue de livrer, il n'y a aucune crainte à avoir sur la suite des événements

1977...le niveau de production de titres chute brutalement. Un seul titre pour cette année 1977 mais quel titre. Nouveau méga hit planétaire, un de plus !

1978...encore une année mono titre et il revient de surcroît avec un titre collectif. On sent qu'il se passe quelque chose dans la galaxie Gaye qui ne va pas forcément dans le bon sens...

1981...le niveau de succès ayant considérablement chuté en fin de décennie 70, il va lui falloir attendre le début de décennie suivante pour revenir dans la course. Mais le niveau de succès n'a plus rien à voir avec ce qu'il a connu les 2 décennies précédentes...

1981...quoi qu'il en soit, il sait adapter aux nouvelles tendances musicales du moment et ce qu'il livre n'est pas dénué d’intérêt, loin de là !

1982...puis arrive CE titre ! 20 ans après ses débuts, il livre ici tout simplement l'un des titres parmi les plus somptueux de toute sa discographie et l'un des titres parmi les plus emblématiques de cette fin de XXième siècle, rien que ça. MO-NU-MEN-TAL !

1983...impossible pour ce titre de rivaliser avec le joyau précédent forcément. Mais l'artiste s'accroche et continue de livrer des titres à la qualité plus qu'évidente !

1985...une aventure exceptionnelle qui prend fin tragiquement durant l'année 1984 lorsque le chanteur est abattu par son propre père après une violente dispute familiale. Tout ce qui sortira par la suite sera donc posthume...

1985...et quand on voit la qualité de ce qui continue à sortir, on imagine que l'artiste aurait encore produit plusieurs titres de très gros calibre. Mais le destin en aura décidé autrement...

1991...nouveau titre posthume mais cette fois-ci celui-ci date des années 70. Quoi qu'il en soit, dans l'Intimiste, tout est intemporel. Et dans ce domaine, l'artiste restera pour toujours l'un des meilleurs et ce de façon incontestée !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article