Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Forum années 80 & 90

 

 

 

Publié par Nostradam

Air Supply est un groupe australien formé en 1975 et composé à l’origine de Graham Russel, Russel Hitchcock et Jeremy Paul.

Groupe qui sort un premier single « Love and other bruises » un an plus tard en 1976, single qui obtient un joli succès d’estime mais uniquement en Australie. Tout comme l’album qui porte le nom du groupe et qui sort peu de temps après.

Nouvel album « The whole thing’s started » en 1977, album au succès moindre que son prédécesseur et qui produira principalement le single « Do what you do ». L’album « Love and other bruises » qui sortira lui aussi en 1977 ne sera, quant à lui, même pas classé.

Il va falloir attendre deux ans et l’année 1979 pour voir le groupe renouer avec le succès grâce à l’album « Life support ». Notamment grâce au titre « Lost in love » dont le succès va dépasser les frontières australiennes, une première pour le groupe.

Une montée en puissance qui s’amplifie l’année suivante en 1980 lorsque sort l’album « Lost in love ». Album qui reste à ce jour leur plus gros succès côté album, qui va se vendre à plus de 3 millions d’exemplaires rien qu’aux Etats-Unis et qui va surtout produire leur premier méga hit à savoir « All out of love ».

Succès planétaire qui ne se dément pas en 1981 lorsque sort l’album « The one that you love » dont sera extrait principalement le single du même nom. Idem pour l’album « Now and forever » qui sort, lui, en 1982 et qui produira le méga hit « Even the nights are better ».

La consécration définitive arrive en 1983 grâce à la sortie non pas d’un nouvel album mais d’une compilation ! Du nom de « Greatest hits (le contraire aurait été étonnant), elle va se vendre à des niveaux record (aux alentours de 7 millions d’exemplaires) notamment grâce au single phare « Making love out of nothing at all », un des rares inédits présents sur cette compilation.

Consécration qui leur permet d’apparaitre en 1984 sur la BO du film Ghosbusters, apparition qui sera paradoxalement leur seule réalisation de l’année.

L’année 1985 voit la sortie de l’album qui porte le nom du groupe, album qui sera leur dernier album d’envergure. Deux singles en seront extraits principalement à savoir « Just as I am » ainsi que l’étonnante reprise du titre phare de Jennifer Rush « The power of love ».

Tous les albums qui sortiront par la suite ne connaîtront en rien le succès rencontrés par les opus précédents avec comme conséquence une disparation progressive, mais irréversible, du groupe…

A découvrir ou redécouvrir.

Discographie (entre autres...) :

  • Love and other bruises 1976
  • Empty pages 1976
  • Do it again 1978
  • Lost in love 1979
  • All out of love 1980
  • Every woman in the world 1980
  • The one that you love 1981
  • Here I am (Just when I thought I was over you) 1981
  • Sweet dreams 1982
  • Even the nights are better 1982
  • Young love 1983
  • Two less lonely people in the world 1983
  • Making love out of nothing at all 1983
  • I can wait forever 1984
  • Just I am 1985
  • The power of love (You are my lady) 1985
  • Lonely is the night 1986
  • One more chance 1986
  • In the eyes of a child 1987
  • Without you 1991
  • Goodbye 1993
  • Someone 1995
  • Strong strong wind 1997
Même les nuits sont meilleures...

___________________________________

 

___________________________________

CLIPS 

1976...un démarrage tout en douceur avec cette somptueuse ballade qui montre d'entrée que ce groupe à un potentiel évident. On a hâte de voir la suite, surtout de l'écouter !

1976...leur talent dans l'Intimiste est évident et produit titre somptueux sur titre somptueux. Un démarrage pour le moins fracassant qui laisse augurer de grandes, voire de très grandes choses dans le futur

1978...on continue dans la romance de luxe avec un titre une nouvelle fois hautement inspiré. La montée en puissance est linéaire mais il va falloir être encore un peu patient pour voir le groupe passer dans la cour des Grands...

1979...puis arrive CE titre ! La première version datant de l'année précédente va connaitre un succès non négligeable mais c'est cette version là, ré-enregistrée, qui va propulser le groupe sous le feu des projecteurs. Un premier succès planétaire qui va en appeler bien d'autres. E-NOR-MI-SSIME !

1980...on aurait pu imaginer que la suite serait d'un calibre inférieur, ce qui est souvent le cas dans ces cas là. Non seulement cette suite va faire encore plus fort mais reste à ce jour l'un des plus gros succès du groupe. MA-GIS-TRAL !

1980...une année 1980 absolument incroyable pour le groupe avec ce 3ème top hit. Une succession de succès planétaires pour le moins hallucinante et qui positionne le groupe comme l'un des plus gros phénomènes du moment

1981...il est clair que le groupe ne risque pas de mettre le feu aux Dancefloor. Leur domaine de prédilection est l'Intimiste et ils ne comptent pas en sortir. Pas pour l'instant en tout cas...

1981...un savoir faire dans l'Intimiste parmi les meilleurs du moment, c'est clair. Il se peut qu'à un moment donné le groupe finisse par lasser mais pour l'instant, chaque titre sorti est une véritable réussite !

1982...une nouvelle fois la preuve avec ce titre. Leur inspiration se régénère en permanence, chose rarissime dans l'Intimiste. Mais où vont-ils chercher tout ça ?

1982...nouveau top hit planétaire. Ils signent ici leur 2ème plus gros succès et confirment, s'il le fallait encore, un talent largement au-dessus de la moyenne. Chapeau messieurs !

1983...impossible de les faire sortir de l'Intimiste. Une marque de Fabrique qui restera pour toujours la leur et qu'ils revendiquent haut et fort. Et ma foi, ils ont bien raison !

1983...de toute façon, tant que ça marche, pourquoi changer quoi que ce soit ! Il n'est pas sur qu'ils puissent se maintenir des décennies et des décennies à ce niveau d'inspiration mais pour l'instant, ça fonctionne du feu de dieu !

1983...pour l'année 1983, le top hit planétaire, ce sera celui-ci. Déjà 4 ans passés à tutoyer les étoiles et le tout avec une facilité déconcertante. BLUF-FANT !

1984...ils se permettent même le luxe d’apparaître dans la BO d'un petit film nommé...Ghosbusters ! Une nouvelle fois, le résultat est à la hauteur et maintient le groupe à un niveau d'excellence parmi les meilleurs du moment

1985...la belle aventure continue de plus belle. Titre après titre, année après année, le groupe a su s'imposer comme l'un des groupes phares de la décennie. Car ils le valent bien !

1985...une version masculine du titre phare de Jennifer Rush datant de l'année précédente. Et ma foi, le groupe est loin d'être ridicule sur cette version revisitée même si cette dernière n'égalera pas l'original...

1986...malheureusement, à un moment donné, le fait de ne pas évoluer ou du moins, de ne pas se renouveler, pénalise inévitablement. Un début de décélération qu'ils ne pourront pas enrayer malgré une bonne volonté évidente...

1986...malgré tout, la qualité est toujours de mise, surtout lorsqu'on voit ce genre de titre. Une longévité dans l'Intimiste absolument sidérante et quasi unique en son genre !

1987...un seul titre en 1987 mais quel titre ! Un titre somptueux qui flotte littéralement dans l'air pour notre plus grand plaisir. Tout bon les p'tits gars !

1991...gros trou d'air de 4 ans et les voilà de retour avec cette version revisitée et assez réussie de l'énormissime titre des Badfinger datant de 1970 dont la version la plus célèbre restera incontestablement celle de Nilsson, et dans une moindre mesure celle de Maria Carey

1993...le dernier succès d'envergure. Une magnifique aventure qui tire à sa fin et qui voit le groupe disparaître progressivement des radars. Dure loi du métier...

1995...ils s'accrochent et font mieux que résister. Même si le public n'est plus vraiment au rendez-vous, ce qu'ils continuent de produire tient largement la route et c'est ça l'essentiel !

1997...une décennie 90 qui les aura vu disparaître progressivement sans pour autant que leur talent n'ait faiblit en quoi que ce soit. Ils reviendront la décennie suivante mais ils n'arriveront jamais à recoller au peloton de tête malheureusement...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article