Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Forum années 80 & 90

 

 

 

Publié par Nostradam

Madonna, de son vrai nom, Madonna Louise Ciccone, est une compositrice-interprète américaine qui, hormis son statut de quasi légende, peut également se vanter d’avoir vendu à ce jour pas moins de 300 millions de disques à travers le monde.

D’origine Italienne par son père et Franco-canadienne par sa mère, la jeune Madonna entre dans la carrière artistique par l’apprentissage du piano, discipline qu’elle laisse tomber rapidement au profit de cours de danse, discipline dans laquelle elle affiche de réelles aptitudes.

On la retrouve ainsi à la fin de la décennie 70 au sein de la troupe Pear Lang Dance Theater, troupe avec laquelle elle effectue quelques prestations. Puis elle fait la danseuse d’appoint pour certains artistes de renom.

C’est la rencontre avec le musicien Dan Gilroy qui va quelque peu accélérer le cours des choses, musicien avec qui elle forme un groupe nommé Breakfast Club, groupe au sein duquel elle chante et joue de la batterie notamment. Aventure qui malheureusement tourne court rapidement.

On la retrouve peu de temps après dans un groupe nommé Emmy avec son nouvel petit ami du moment. Aventure qui tourne court une nouvelle fois.

C’est Mark Kamins, producteur et Dj, qui va lui mettre le pied à l’étrier en la présentant à Seymour Stein, fondateur du label Sire Records. Label qui lui permet de sortir un premier single nommé « Everybody » en 1982, suivi de peu d’un autre nommé « Burning up » qui, lui, sort au début de l’année 1983. Deux singles qui vont cartonner et lancer la carrière de la chanteuse pour de bon.

Une année 1983 qui va se révéler exceptionnelle pour la jeune chanteuse avec la sortie d’un autre single nommé… « Holiday », single qui la révéler aux yeux du monde entier et faire littéralement exploser sa notoriété à l’international. Single extrait de l’album qui porte simplement le nom de la jeune chanteuse et qui sort lui aussi la même année.

Son look, tout comme son style scénique, devienne alors l’un des modèles de références, à tel point qu’ils sont considérés aujourd’hui comme des références notoires de cette décennie 80.

Nouvel album « Like a virgin » en 1984, premier album stratosphérique côté ventes avec plus de 20 millions d’exemplaires vendus à travers le monde. Album qui produit le premier méga hit planétaire de la chanteuse à savoir l’énormissime single « Like a virgin », single au clip particulièrement osé et qui va mettre le feu à tous les Dancefloor de la planète. Suivi de peu d’un autre single de très gros calibre qui n’est autre que « Material girl » qui, lui, sort un an plus tard en 1985.

Une année 1985 qui va voir également la sortie d’un autre méga hit avec le titre « Into the groove », lui aussi extrait de l’album « Like a virgin ». Et dans une moindre mesure « Dress you up » qui sort dans la foulée.

Toujours en 1985, année décidément exceptionnelle, elle signe 2 titres sur la BO du film Vision Quest, « Crazy for you » et « Gambler », 2 titres au succès moindre mais au succès planétaire une nouvelle fois. On la voit également au cinéma dans le film Recherche Suzanne désespérément, film qui sera l’un des plus gros succès de l’année.

Et elle va faire encore plus fort côté album l’année suivante avec la sortie en 1986 de l’album « True blue », album de tous les records avec 25 millions d’exemplaires vendus à travers le monde et une place de N°1 des ventes dans 28 pays. Un album qui voit la chanteuse atteindre un niveau de notoriété quasi sans précédent notamment grâce à des titres comme « Live to tell », « Papa don’t preach », « True blue », « Open your heart » la même année et « La Isla Bonita » en 1987.

Une année 1987 qui la voit au générique d’un nouveau film nommé Who’s that girl, film pour lequel elle signe également la BO avec plusieurs titres de très gros calibre dont « Causing a commotion », « The look of love » mais  aussi, et surtout, l’énormissime single « Who’s that girl » qui fait un véritable carton planétaire.

Il va falloir attendre l’année 1989 pour voir sortir l’album suivant nommé « Like a prayer », album du scandale notamment à travers le single du même nom qui sort lui aussi la même année. Le clip de la chanson va déchainer les foudres du Vatican ainsi que des catholiques intégristes car on y voit la chanteuse utiliser de façon abusive plusieurs symboles chrétiens, allant même jusqu’à vouloir faire l’amour avec un Saint.

Cela n’empêche pas l’album de faire quasiment aussi fort que son prédécesseur en termes de classement dans les Charts, avec un niveau de ventes toutefois en net repli (15 000 000 millions d’exemplaires seulement… !). En sera extrait principalement l’énormissime « Like a prayer » mais également « Express yourself » qui, lui aussi, va atteindre des niveaux de ventes impressionnants.

Nouvelle aventure cinématographique en 1990 où on la retrouve au côté Warren Beaty dans le film Dick Tracy, film qui va rencontrer un succès non négligeable au Box Office. Tout comme sa BO « I’m Breathless » réalisée par la chanteuse et dont le titre phare va être « Vogue ». Le single va mettre le feu à tous les Dancefloor de la planète et confirmer, s’il le fallait, son statut de reine incontestée de cette fin de XXième siècle côté scène musicale.

Une année 90 qui se finit en apothéose avec la sortie du single « Justify my love », extrait de la première compilation de l’artiste « The immaculate collection », et qui va lui aussi tout fracasser sur son passage.

Très étonnamment, l’année 1991 ne verra la sortie que d’un seul titre avec « Rescue me ». Single lui aussi extrait de la même compilation et qui connaitra lui aussi un succès notoire.

Nouvel apparition cinématographique en 1992 avec son rôle dans le film A league of their own, film pour lequel elle signe une nouvelle fois la BO. BO dont le titre principal « This used to be my playground” rajoute une nouvelle étoile au palmarès déjà exceptionnel de la chanteuse.

Une année 1992 qui voit également la sortie de son nouvel album « Erotica », album qui atteint des niveaux de ventes une nouvelle fois en repli avec seulement 6 millions d’exemplaires. Album qui produira tout de même les méga hits « Erotica », « Deeper and deeper » en 1992 et « Bad girl » et « Rain » en 1993. Même si les niveaux de ventes restent très élevés, la personnalité de plus en plus trouble de la chanteuse, notamment son côté exhibitionniste et provocateur, commence sérieusement à ternir son image.

L’année 1994 la voit de nouveau intervenir avec succès sur une BO de film, cette fois-ci ce sera pour le film With Honors, film dans lequel elle ne tient aucun rôle et pour lequel elle interprète le titre « I’ll remember ».

Sort également l’album « Bedtime stories », album qui voit la chanteuse essayer de redorer son blason en donnant une image d’elle nettement plus aseptisée. Et l’effet est plutôt bénéfique puisque l’album se vend mieux que son prédécesseur avec 8 millions d’exemplaires écoulés. Notamment grâce à des titres comme « Secret » ou « Take a bow » qui sortent la même année et dans une moindre mesure « Bedtime story » et « Human nature » qui, eux, sortent un an plus tard en 1995.

Autre succès notoire la même année avec le titre « You’ll see », titre extrait de la compilation « Something to remember ».

Nouvelle BO en 1996 cette fois-ci pour le film Evita, film dans lequel elle interprète le rôle d’Eva Peron. BO dont sera extrait l’énormissime « Don’t cry for me Argentina » qui sera d’ailleurs son seul succès notoire durant l’année 1997.

Il va donc falloir attendre l’année 1998 et la sortie de l’album « Ray of light » pour la voir revenir de façon absolument fracassante sur le devant de la scène. Après avoir accouché de sa fille Lourdes, elle revient métamorphosée et cela se ressent dans toute sa personnalité, que ce soit physique ou artistique.

L’album va se vendre à des niveaux records (16 millions d’exemplaires à travers le monde) grâce à une sonorité incroyable et permettre à la chanteuse de retrouver son statut de star incontestée qu’elle avait quelque peu écornée les années précédentes. Un album porté de façon magistrale par ce qui restera surement comme l’un des ses Chefs d’œuvre à savoir « Frozen », titre considéré comme l’un des plus marquants de cette fin de décennie. Et dans une moindre mesure également par « Ray of light », « The power of good-bye » et « Nothing really matters » qui, lui, sortira un an plus tard en 1999.

Toujours en 1999, nouvelle BO pour le film Austin Powers : the spy who shagged me et nouveau succès notoire avec le titre « Beautiful stranger ». Single qui sera le seul sorti cette année là pour la chanteuse. Chanteuse hors norme, dont la carrière sera loin d’être terminée et qu’on retrouvera une nouvelle fois dans une forme éblouissante la décennie suivante…

A découvrir ou redécouvrir.

Discographie (entre autres…) :

  • Everybody 1982
  • Burning up 1983
  • Holiday 1983
  • Lucky star 1983
  • Border line 1984
  • Like a virgin 1984
  • Material girl 1984
  • Crazy for you 1985
  • Angel 1985
  • Into the groove 1985
  • Dress you up 1985
  • Live to tell 1986
  • Papa don’t preach 1986
  • True blue 1986
  • Open your heart 1986
  • La isla bonita 1987
  • Who’s that girl 1987
  • Causing a commotion 1987
  • The look of love 1987
  • Like a prayer 1989
  • Express yourself 1989
  • Cherish 1989
  • Oh father 1989
  • Dear Jessie 1989
  • Keep it together 1990
  • Vogue 1990
  • Hanky panky 1990
  • Justify my love 1990
  • Rescue me 1991
  • This used to be my playground 1992
  • Erotica 1992
  • Deeper and deeper 1992
  • Bad girl 1993
  • Fever 1993
  • Rain 1993
  • I’ll remember 1994
  • Secret 1994
  • Take a bow 1994
  • Bedtime story 1995
  • Human nature 1995
  • You’ll see 1995
  • Love don’t live here anymore 1996
  • You must love me 1996
  • Don’t cry for me Argentina 1997
  • Frozen 1998
  • Ray of light 1998
  • Drowned world 1998
  • The power of good-bye 1998
  • Nothing really matters 1998
  • Beautiful stranger 1999
Qui est cette fille…?

___________________________________

 

___________________________________

CLIPS 

1982...les premiers pas d'une jeune inconnue au talent certain. Un talent certes évident mais qui, à ce stade, ne laisse pas transparaître un potentiel franchement au-dessus de la moyenne. Et pourtant...

1983...après un premier titre pour le moins prometteur, la jeune chanteuse confirme tout le bien qu'on peut pensait d'elle. Mais toujours rien d'exceptionnel pour l'instant...

1983...puis arrive CE titre ! On attendait de l'exceptionnel, on le pressentait et bien le voilà ! La chanteuse signe ici tout simplement l'un des plus gros hits Dance de la décennie et fait une entrée littéralement fracassante dans la cour des Grands. MA-GIS-TRAL !

1983...et c'est parti pour durer comme ça des dizaine et des dizaine d'années. La dynamique du succès qui déroule désormais va la hisser à un niveau de notoriété absolument hallucinant et faire d'elle l'une des plus grandes chanteuses de tous les temps, rien que ça !

1984...et encore, jusqu'alors, ce n'était que le hors d'oeuvre, c'est pour dire. Quand on voit ce qui se profile à l'horizon, la suite s'annonce tout simplement oufissime !

1984...LE titre qui va la hisser au rang de quasi-divinité ! Elle atteint ici un niveau de succès tout simplement stratosphérique et devient l'un des plus gros phénomènes planétaires du moment. Et ce n'est que le début. OUF-I-SSIME !

1985...chaque titre qui sort désormais est un événement à lui tout seul. La planète n'a d'yeux désormais que pour cette Madonne qui transforme tout ce qu'elle touche en or avec une facilité incroyable...

1985...l'année 1984 fut incroyable pour la jeune chanteuse. L'année 1985 va faire encore plus fort. Si, si, c'est possible. On en est déjà au 2ème méga hit et c'est loin d'être fini !

1985...la production de titres d'aussi gros calibre et surtout à une telle vitesse est pour le moins stupéfiante. Personne à ce stade n'est capable de rivaliser avec elle, c'est certain !

1985...dans un océan de méga hits, elle arrive même à faire du méga hit de méga hit. Elle signe ici un nouveau hit Dance absolument oufissime qui vient renforcer encore un peu plus sa suprématie totale sur tous les Dancefloor de la planète. MO-NU-MEN-TAL !

1985...une année 1985 qui dure, qui dure et qui la voit voler à des hauteurs non plus stratosphériques mais carrément lunaires. Un talent vraiment hors norme, il n'y pas d'autre mot !

1986...une année 1986 qui repart exactement sur les mêmes bases que l'année 1985, ça promet ! A commencer par ce titre somptueux qui montre qu'elle est aussi douée dans la Dance que dans l'Intimiste. Une véritable machine de guerre !

1986...elle écrase littéralement la concurrence et rien, ni personne, n'est en mesure de contrer sa fulgurante ascension vers les étoiles. Il y a elle et le reste du monde musical...

1986...on en est déjà au 3ème titre rien que pour cette année 1986 et on est déjà à 3 méga hits, le calcul n'est pas compliqué. Avec elle, tout est d'une simplicité enfantine...

1986...avec elle, c'est minimum 4 titres par an désormais. On finit donc l'année en beauté avec ce titre qui rajoute forcément une nouvelle étoile à son palmarès. Un palmarès qui grossit de façon exponentiel année après année...

1987...les années se suivent...et se ressemblent ! Du moins pour elle. Elle entame sa 4ème année de règne incontestée sur la planète musicale des années 80. Qui oserait la défier à ce stade ? Pas grande monde, c'est certain...

1987...elle fait même dans la BO avec ce titre qui fera partie de la bande originale du film du même nom. Ce n'est pas compliqué, avec elle et quel que soit le domaine, c'est jackpot à chaque fois !

1987...encore un titre extrait de la même BO. Puisque le premier a cartonné, pourquoi se priver d'en remettre une petite couche. Et forcément, le succès est une nouvelle fois au rendez-vous...

1987...la passe de 3. Troisième extrait de la même BO, une BO qui aura produit pas moins de 2 méga hits et 1 top hit, un quasi record. Qui dit mieux ?

1989...aussi paradoxal que cela puisse paraître, l'année 1988 sera mono titre et de surcroît sans grand intérêt. Serait-ce le début de la fin...? Vu ce qu'elle propose ici et le succès incroyable rencontré avec ce nouveau titre, ça m'étonnerait !

1989...une fin de décennie 80 qui la voit se maintenir à un niveau de succès quasi sans équivalent. L'année 1988 n'aura vraiment été qu'une toute petite pause dans l'écriture d'une légende dont il reste tellement de pages à écrire...

1989...la décennie 80 l'aura vu éclore puis littéralement exploser. On pourrait penser que la décennie suivante lui sera fatale comme bon nombre d'autres chanteuses issues de la même génération. Que néni, c'est même le contraire qui va se produire !

1989...une fin d'année 1989 qui se fait tout en douceur et en finesse. Elle aura autant produit de titres Dance d'exception que de titres Intimiste d'exception. Et ce quelques soient les époques et les décennies, une véritable prouesse !

1989...le dernier titre de la décennie. Sa décennie. Une décennie incroyable qui aura vu naître plusieurs talents de son niveau. Des talents totalement hors normes qui ne trouveront jamais leur équivalent dans les décennies futures...

1990...alors, la décennie 90 sera-t-elle la décennie de trop ? On pourrait le penser à la vue du succès somme toute limité de ce titre. Mais vu ce qui s'annonce à l'horizon, pas vraiment d'inquiétudes à avoir...

1990...effectivement, il n'y avait aucune inquiétude à avoir ! Elle signe ici tout simplement le plus gros succès à date de toute sa carrière. Un disque qui va mettre le feu à tous les Dancefloor de la planète et se vendre à plus de 6 millions d'exemplaires. La Madonne n'est surement pas prête à passer la main. MO-NU-MEN-TAL !

1990...un titre totalement en dehors des standards habituels de la chanteuse. Certes, il va marcher comme les autres car elle s'appelle Madonna mais pas sur que ce soit ce genre de musique que son public attende...

1990...une approximation qui ne va durer que le temps d'un instant. Elle se reprend direct derrière avec cet énormissime titre qui vient rappeler à tout ceux qui pouvait douter d'elle qu'elle est toujours la Reine du monde !

1991...après 1988, voici venir une nouvelle année mono titre. A l'inverse de l'autre, cette année là sera nettement plus favorable au niveau succès et permet à la chanteuse de maintenir sa position dominante sans trop se forcer...

1992...retour en mode Intimiste et une nouvelle fois, ça fonctionne du feu de Dieu. Une nouvelle fois, la concurrence n'a qu'à bien se tenir !

1992...ce qui est sur, c'est que la Madonna des années 90 provoque nettement plus que la Madonna des années 80. Une dérive et des excès à répétition qui vont commencer à ébranler sérieusement les fondations d'un empire qu'on pensait indestructible...

1992...heureusement pour elle, son niveau d'inspiration reste constant et lui permet de contrebalancer une dérive personnelle qui, chez une autre, serait extrêmement inquiétante...

1993...un titre de chanson qui colle parfaitement à l'image que véhicule la chanteuse en ce début de décennie 90. Un côté 'mauvaise fille' qu'elle va devoir rapidement mettre de côté sous peine de disparaître purement et simplement...

1993...ce qui est sur, c'est que le niveau de succès faiblit quelque peu. Pour la première fois depuis des années, la chanteuse commence à trembler sur son piédestal. Et ce n'est pas cette reprise de luxe du titre de Little Willie John datant de 1956, mais dont la version de Peggy Lee de 1958 restera la plus connue, qui va changer la donne...

1993...quoi qu'elle en dise, le public lui fait payer ses excès et ses outrances en se détournant progressivement d'elle. Une reprise en main salutaire s'impose et dans les plus brefs délais...

1994...une reprise en main salutaire qui arrive avec cette nouvelle année. La chanteuse semble avoir compris qu'il y a un temps pour tout et qu'il est temps pour elle de s'apaiser et de revenir aux fondamentaux qui ont fait d'elle une des plus grosses stars de cette fin de XXième siècle...

1994...une nouvelle partie de carrière qui la voit repartir sur de nouvelles voies musicales. Reste à savoir si cela va payer sur le long terme ou pas. Réponse dans les années à venir...

1994...un style plus épuré qui fonctionne ma foi fort bien et qui laisse entrevoir une deuxième partie de décennie 90 sous les meilleures auspices...

1995...un début d'année 1995 quelque peu décevant qui la voit repartir dans un côté obscur qu'on espérait disparu. Certains démons subsistent à première vue dans l’inconscient profond de la chanteuse...

1995...ce titre là ne fera guère mieux que son prédécesseur. La chanteuse explore des chemins quelques peu torturés et son niveau d'inspiration s'en ressent fortement. A corriger rapidement...

1995...dès qu'elle revient à la 'normalité', le succès remonte comme par hasard en flèche. Ce qui sera le cas sur ce titre, un titre qui flotte littéralement dans l'air pour notre plus grand plaisir...

1996...une année 1996 qui ne sera pas son meilleur Millésime, c'est clair. La chanteuse se cherche en ce milieu de décennie, au sens propre comme au sens figuré. Elle n'arrive plus à créer l’événement comme avant et commence sérieusement à redescendre au niveau du commun du mortel...

1996...nouvelle BO de grosse envergure mais qui ne sera pas d'elle cette fois-ci. Mais peu importe, le résultat va être somptueux et la rebooster comme jamais !

1997...certes la version de Julie Covington datant de 1976 restera incontestablement la version la plus connue mais la version livrée ici vaut presque l'original. On ne peut que saluer la performance !

1998...le titre de la résurrection ! Elle livre ici un titre absolument oufissime, à la noirceur certaine mais au lyrisme hors norme. Un titre qui la replace direct dans le carré très fermé des plus grands artistes du moment au niveau planétaire. Ici, on touche quasiment au CHEF D'OEUVRE !

1998...une résurrection qui se confirme avec ce titre. La chanteuse a retrouvé son meilleur niveau et ça s'entend. Le niveau de succès atteint durant cette année 1998 montre de façon éclatante qu'il va encore falloir compter sur la chanteuse dans les années à venir !

1998...le 'petit' hit de l'année. Et encore, un 'petit' hit pour elle et un Top hit pour 99 % de la concurrence. Tout dépend où l'on met le curseur comme on dit...

1998...encore une année à 4 titres de Classe mondiale, une de plus ! La fin de décennie voit la chanteuse au sommet de sa forme et l'on se doute qu'elle ne compte pas en rester là. La décennie suivante va le prouver de façon éclatante...

1999...l'exception qui fait la règle. Cette année 1999 ne comptera que 2 titres, fait rarissime la concernant. Mais ce qui importe, c'est le niveau qualitatif des morceaux. Et une nouvelle fois, il n'y a rien à redire !

1999...elle compte déjà 2 décennies au plus haut sommet de la réussite et de la renommée. Et la décennie suivante va en rajouter une 3ème. Mais ça, c'est une autre histoire...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article