Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Forum années 80 & 90

 

 

 

Publié par Nostradam

Corey Hart est un chanteur canadien qui commence sa carrière artistique dès l’âge de 11 ans en chantant pour Tom Jones et qu’on retrouve également sur l’enregistrement de chansons avec Paul Anka durant la même période. Mais qui peut se vanter également d’avoir vendu à ce jour pas moins de 16 millions de disques à travers le monde.

C’est en 1982, à l’âge de 20 ans, que sa carrière solo démarre réellement lorsqu’il signe avec le label Aquarius Records. Label qui lui permet de sortir un an plus tard en 1983 un premier album nommé « First offense ». Album qui pour un premier opus est une véritable réussite et qui propulse le jeune chanteur de façon fracassante sur le devant de la scène.

Notamment grâce à l’énormissime single « Sunglasses at night » qui lui sort l’année suivante en 1984 et qui devient le premier méga hit du chanteur. Suivi de peu de « It ain’ enough » au succès moindre, mais au succès conséquent tout de même.

Succès confirmé, mais surtout amplifié, en 1985 avec la sortie de l’album « Boy in the box », album dont va être extrait le single phare « Never surrender ». Album et single qui restent à ce jour les plus gros succès discographiques du chanteur.

L’album « Fields of fire » qui sort quant à lui en 1986 ne va pas vraiment connaître le même destin que son prédécesseur. Tout comme les singles qui en seront extraits. Seul le titre « Can’t help falling in love » tirera à peu près son épingle du jeu.

Les albums « Young man running » en 1988 et « Bang ! » en 1990 ne feront guère mieux. Ce dernier va produire tout de même le dernier succès d’envergure du chanteur avec le titre « A little love ».

D’autres albums et d’autres singles sortiront par la suite mais le succès se limitera exclusivement à la sphère canadienne.

A découvrir ou redécouvrir.

Discographie (entre autres...) :

  • Sunglasses at night 1984
  • It ain’t enough 1984
  • She got the radio 1984
  • Never surrender 1985
  • Boy in the box 1985
  • Everything in my heart 1985
  • Eurasian eyes 1986
  • I am by your side 1986
  • Can’t help falling in love 1986
  • Dancing with my mirror 1987
  • Take my heart 1987
  • To good to be enough 1987
  • In your soul 1988
  • Still in love 1989
  • A little love 1990
  • Baby when I call your name 1992
  • Always 1992
  • Black cloud rain 1996
  • Third of June 1996
  • Break the chain 1998
  • Truth will set U free 2012
  • Another December 2018
Ne jamais se rendre...

___________________________________

 

___________________________________

CLIPS 

1984...premier titre et déjà premier méga hit planétaire. Un démarrage pour le moins fracassant qui positionne idéalement le jeune chanteur pour la suite des événements. E-NOR-MI-SSIME !

1984...une première année d'existence qui le voit enchaîner les hits à une vitesse pour le moins impressionnante. Même si ce titre n'aura pas le même niveau de succès que son prédécesseur, la dynamique du succès est désormais en place et c'est ça l'essentiel !

1984...une année pleine avec de la qualité à tous les étages. Ce titre sera le 'petit' hit de l'année mais le chanteur confirme tout le bien qu'on pouvait penser de lui !

1985...le titre de la consécration. Et oui, déjà ! En seulement 2 ans il aura atteint le sommet de sa carrière et signe ici le plus gros titre de toute sa discographie. Un succès largement mérité. MA-GIS-TRAL !

1985...il ne rééditera jamais plus l'exploit réalisé sur le titre précédent mais ce qu'il va continuer de proposer tient largement la route. C'est déjà ça !

1985...certes, le succès va se limiter désormais à la sphère nord-américaine mais cela suffit largement à le maintenir dans la cour des Grands pour l'instant. Que demander de plus...

1986...1984 et 1985 furent d'excellents Crus pour le chanteur, l'année 1986 s'en rapprochera peu ou prou. Déjà 3 ans tout en haut de l'affiche, un bilan pour le moins positif !

1986...certes, il ne fera jamais partie de l'Elite mais il n'aura jamais démérité, c'est clair. Un style et une sonorité parfaitement tendances qui fonctionnent quasiment à tous les coups !

1986...il fallait oser reprendre du Elvis Presley datant de 1961. Pari audacieux mais pari gagné en tout cas vu la qualité de la copie !

1987...la dynamique du succès est toujours bien en place même si elle faiblit d'année en année. L'essentiel étant de se maintenir à un niveau minimum pour éviter le décrochage fatal...

1987...du bon boulot, tout simplement. Rien d'exceptionnel mais une inspiration à la hauteur, tout comme le style. Étonnant que ce chanteur n'ait pas percé plus que ça...

1987...l'aventure continue tranquillement mais surement. Le chanteur y croit encore dur comme fer et le résultat est une nouvelle fois à la hauteur. Tout est sous contrôle...

1988...le succès est à la hausse en cette nouvelle année et cela rassure fortement sur l'état de forme du chanteur. Espérons que ça dure !

1989...il est clair que l'année 1989 ne restera pas comme sa meilleure année, c'est certain. Pourtant, il nous livre ici une magnifique ballade qui aurait franchement mérité une reconnaissance bien supérieure à ce qu'elle fut...

1990...ce changement de décennie lui a fait le plus grand bien à première vue. Il va signer ici tout simplement le plus gros succès de la décennie et recoller au peloton de façon inespérée

1992...une embellie de courte durée malheureusement. Le chanteur alterne tout et n'importe quoi durant cette nouvelle décennie au risque de se perdre. Ce titre là fera tout de même partie des bonnes surprises...

1992...ce qui est certain, c'est qu'il en a encore sous la pédale. La preuve avec cet Ultimate Slow absolument somptueux qui montre de façon flagrante que rien n'est fini le concernant !

1996...suivent 3 années où il ne va pas se passer grand chose. C'est pour mieux revenir en cette année 1996, une année qui le voit revenir dans une forme certaine. Forme certaine qui lui permet d'enregistrer l'un des meilleurs scores de vente de la décennie !

1996...une prédisposition pour l'Intimiste de niveau Premium. Il livre ici une nouvelle ballade de très gros calibre qui flotte littéralement dans l'air. MA-GI-QUE !

1998...une fin de décennie en demi-teinte qui le voit alterner du bon et du nettement moins bon. Ça sent la fin tout ça...

2012...puis plus rien pendant 14 ans. Et pourtant, le Phoenix va renaître de ses cendres de façon spectaculaire en cette décennie 2010 grâce à cette version remixée de son titre datant de 1989. Une résurrection pour le moins spectaculaire !

2018...une résurrection qui n'en finit pas. Certes, il va s'écouler 6 ans entre les 2 titres mais le voilà revenu de nouveau sur le devant de la scène. Une magnifique aventure qui n'est surement pas finie...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article