Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Forum années 80 & 90

 

 

 

Publié par Nostradam

Wang Chung est un groupe anglais formé à Londres en 1980 et composé à l’origine de Nick DeSpig (de son vrai nom Nick Feldman), Jack Hues (de son vrai nom Jeremy Rider) et Darren Darwin (de son vrai nom Darren Costin). Un nom de groupe étrange qui serait en vérité une référence au terme chinois voulant dire « Cloche jaune », mais qui est aussi un terme pour la référence de base de l’échelle musicale chinoise.

Le groupe sort un premier single « Isn’t it about time we were on TV » la même année, single qui passera quelque peu inaperçu. L’année 1981 ne fera pas mieux avec le single « Hold back the tears ». Idem pour l’année 1982 avec les singles « TI na na », « China » et « Dance hall days » et leur premier album nommé « Huang chung », nom du groupe à l’époque.

Le même « Dance hall days » qui va ressortir deux ans plus tard en 1984 et cette fois-ci cartonner sur toute la planète ! Single qui restera comme le plus succès discographique du groupe coté single et qui va faire littéralement exploser leur notoriété à l’International. Single extrait de l’album « Point on the curve » qui sort la même année et qui offre au groupe son plus gros succès côté album.

Le groupe en profite pour changer son nom de « Huang Chung » en « Wang Chung », plus facilement prononçable, car les journalistes les appellent systématiquement ‘Hung Chung’…

Petite rechute en 1985 avec deux singles décevants que sont « To live and die in L.A. » et « Fire in the twilight ».

Retour massif du succès l’année suivante en 1986 avec la sortie de l’album « Mosaic », album au succès planétaire modéré et qui va pourtant produire leur 2ème méga hit avec le titre « Everybody have fun tonight ». Ainsi que « Let’s go » qui connaitra, lui aussi, un succès non négligeable dans les Charts.

Retour du succès de courte durée car l’album « The warmer side of cool » qui sortira trois ans plus tard en 1989 ne connaitra qu’un succès très limité et peinera à produire un quelconque single de gros calibre hormis le titre « Praying to a new god ».

Un échec qui scellera le sort du groupe qui finira par se séparer l’année suivante..

A découvrir ou redécouvrir.

Discographie (entre autres...) :

  • Stand still 1980
  • Hold back the tears 1981
  • China 1982
  • Don’t be my enemy 1983
  • Don’t let go 1984
  • Dance hall days 1984
  • Wait 1984
  • To live and die in L.A. 1985
  • Fire in the twilight 1985
  • Everybody have fun tonight 1986
  • Let’s go 1987
  • Hypnotize me 1987
  • Praying to a new god 1989
  • Space junk 1997
  • Rent free 2011
Tout le monde s'amuse ce soir..

___________________________________

 

___________________________________

CLIPS 

1980...à ce stade, force est de constater qu'il leur reste encore du chemin avant de pouvoir espérer intégrer la cour des Grands...

1981...c'est un peu mieux mais rien d'exceptionnel pour l'instant. Il va falloir rehausser quelque peu le niveau de jeu faute de quoi l'aventure risque de tourner court...

1982...ce ne sera pas encore pour cette année 1982. Mais ça s'améliore, force est de constater. Le style s'affine, tout comme la sonorité. Ça va forcément finir par payer...

1983...les efforts finissent enfin par payer. Certes, ce titre là ne sera pas le méga tube de l'année mais le groupe obtient enfin son premier titre classé. De surcroît des 2 côtés de l'Atlantique. Cette fois-ci, c'est bel et bien parti !

1984...l'année de la consécration, la vraie. A commencer par ce titre qui offre au groupe son premier top hit planétaire. Et ce n'est qu'un début !

1984...une première version était sortie deux ans auparavant et était passée pour le moins inaperçue. Celle là, à l'inverse, ne va pas passer inaperçue, loin de là ! Le groupe signe ici tout simplement l'un des plus gros hits Dance de l'année et son plus gros succès discographique. MA-GIS-TRAL !

1984...le 'petit' hit de l'année. Mais comment rivaliser avec le rouleau compresseur précédent, mission quasi impossible !

1985...une année 1985 qui n'aura pas vraiment le même éclat que l'année 1984. Avec à la clé un niveau de succès en chute libre. Attention danger...

1985...participer à la BO d'un film tendance du moment est toujours valorisant mais sur ce coup là, ça ne paiera pas plus que ça pour le groupe. Dommage...

1986...heureusement, le groupe trouve les ressources nécessaires pour rebondir et revient dans la course de façon pour le moins spectaculaire. Ouf !

1987...le retour en grâce se confirme en cette année 1987. Le groupe a su retrouver un niveau d'inspiration suffisant pour exister de nouveau au plus haut niveau. Tout bon les p'tits gars !

1987...le retour d'inspiration se confirme avec ce nouveau titre. Un groupe qui restera incontestablement comme l'un des plus talentueux de sa génération !

1989...le retour sur le devant de la scène aura été de courte durée malheureusement. Année à vide en 1988 et retour dans une forme moyenne en cette année 1989. Bref, ça sent la fin tout ça...

1997...le groupe disparaît purement et simplement pendant 8 ans et revient avec ce titre. Retour improbable et surtout retour raté car ce titre passera totalement sous les radars...

2011...tout comme celui-ci. C'est bien tenté mais les années 80 sont décidément bien loin et le groupe ne remontra jamais à la surface et ce quelles que soient les tentatives...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article