Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Forum années 80 & 90

 

 

 

Publié par Nostradam

Mory Kante fut un chanteur guinéen plus particulièrement connu pour être l’un des maîtres incontestés de la Kora, instrument typique de l’Afrique de l’Ouest. Mais également d’appartenir à une famille de Griots, particulièrement réputés en Afrique pour être à la fois poètes, chanteurs de louanges, contours et historiens, tout à la fois.

C’est à l’âge de 7 ans qu’il est envoyé au Mali pour entreprendre l’apprentissage de la Kora ainsi que l’apprentissage du chant typique de Griot. Apprentissage qui va durer environ une quinzaine d’années et qui lui permettre de devenir un artiste reconnu au fil des années.

Quant à la carrière artistique, c’est à l’âge de 21 ans qu’elle démarre réellement lorsqu’il intègre le groupe Rail Band en 1971, au sein duquel il va croiser un certain Salif Keita ! Groupe qu’il quitte deux ans plus tard.

Un premier album solo éponyme sort en 1982 mais ne trouvera que peu d’échos auprès du grand public malgré un joli succès d’estime. Tout comme « A Paris » et « 10 Colas Nuts » qui sortent respectivement en 1984 et 1986.

Mais il va devoir patienter jusqu’à l’année 1988 pour voir enfin ses efforts récompensés à la hauteur de ses attentes. Et c’est l’énormissime single « Yé ké yé ké » qui va créer la sensation et le propulser du jour au lendemain au rang de star planétaire. Un single qui va se vendre à plusieurs millions d’exemplaires à travers le monde et tout fracasser sur son passage.

Titre phare extrait de l’album « Akwaba beach » sorti, lui, un an auparavant en 1987.

Succès planétaire qui sera le seul et unique de toute sa carrière, carrière haute en couleur qui prendra définitivement fin le 22 Mai 2020, date de son décès à l’âge de 70 ans des suites de maladies chroniques.

A découvrir ou redécouvrir.

Discographie (entre autres...) :

  • Courougnégné 1981
  • Bantiero 1982
  • Wari Massilani 1984
  • M’Balou 1984
  • Kebeno 1986
  • Kouma 1986
  • Nonsense (Apartheid) 1986
  • Yé ké yé ké 1988
  • Tama 1988
  • Akwaba beach 1988
  • Bankiero 1990
  • Mankene 1990
  • Sanfing 1990
  • La tension 1993
  • M’Bara Yarabi 1993
  • On yarama foulbeh 1996
  • Mariage 1996
  • Africains 1996
  • Nin kadi (Too much of a good thing) 2001
  • Mosso 2001
  • Diananko 2004
  • Bedoke 2012
  • Malibala 2012
Yé ké yé ké...

___________________________________

 

___________________________________

CLIPS 

1981...les débuts particulièrement rythmés d'un jeune surdoué qui en quelques années va devenir l'une des références principales de la culture musicale africaine à travers le monde...

1982...un style original qui sait parfaitement mélanger tradition et modernité. Et qui fait le lien idéal entre musique traditionnelle africaine et nouvelles tendances qui emmergent en ce tout début de décennie 80...

1984...et ce qui fait d'autant plus sa force, c'est qu'il est capable d'appréhender tous les styles et surtout toutes les rythmiques. Survoltées comme nettement plus douces. La preuve !

1984...la montée en puissance est linéaire et surtout certaine. Le jeune chanteur prouve titre après titre qu'il va falloir compter sur lui dans les années à venir et l'avenir va lui donner sacrément raison !

1986...il est clair que la quasi totalité de toute sa discographie sera basée principalement sur des rythmes endiablés. Culture africaine oblige !

1986...l'exception qui fait la règle. Un titre hors du temps et surtout de tous les standards du moment. C'est ça aussi la magie des années 80...

1986...il n'a toujours pas trouvé LE titre qui pourrait faire toute la différence mais l'on s'en rapproche. De près...de très très près...

1988...et le fameux titre qui va tout changer, LE voilà ! Il livre ici un énormissime titre Dance qui restera tout simplement comme le plus gros succès de toute sa carrière et qui lui permet par la même occasion de rentrer de façon pour le moins fracassante au Panthéon musical des années 80. Une reconnaissance largement méritée. MA-GIS-TRAL !

1988...même si ce titre là est loin de démériter, impossible de rivaliser un tant soit peu avec le rouleau compresseur précédent. Ce qui n'empêche pas le chanteur de continuer l'aventure de la meilleure des manières...

1988...une année 1988 qui restera incontestablement comme son meilleur Millésime. Tout lui sourit comme par magie. Quand ça veut, ça veut !

1990...après une décennie 80 qui l'aura vu éclore puis exploser, la décennie 90 sera-t-elle celle de la consécration définitive. Pas sur malheureusement...

1990...un joli titre tout en finesse qui permet à l'artiste de montrer une nouvelle fois toute sa polyvalence. Un artiste pour le moins complet !

1990...une année 1990 qui rime décidément avec finesse et légèreté. Les titres sont particulièrement inspirés et font du bien, tout simplement. Que demander de plus !

1993...retour à la Dance pure et dure. La sonorité du titre colle bien à l'air du temps mais ne lui permettra pas de revenir dans la course malheureusement...

1993...même s'il ne rééditera jamais l'exploit réalisé sur 'Yé ké yé ké', cela ne l'empêche pas d'être reconnu comme l'un des artistes africains parmi les plus doués de sa génération. Une reconnaissance largement méritée !

1996...il continue son aventure vaille que vaille, loin du star system et des dictas du Top50. Une liberté qui à un prix forcément, celui de passer quelque peu sous les radars...

1996...un style toujours aussi enjoué qui donne la pêche forcément. Un peu plus de 15 ans après son émergence sur la scène internationale, le chanteur ne compte pas s'arrêter en si bon chemin, c'est clair...

1996...il tente même de s'adapter aux dernières tendances du moment et sa bonne volonté fait plaisir à voir. Mais la bonne volonté ne suffit pas toujours malheureusement à faire des miracles...

2001...il tente tellement de s'adapter aux dernières tendances qu'il va même se rapprocher de la jeunesse dorée de l'époque. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que le duo fonctionne parfaitement !

2001...déjà 20 ans de présence au plus haut niveau. Qui l'eut cru ? Une longévité qu'on ne retrouve que chez les plus Grands forcément...

2004...même si la décennie 2000 le verra décliner de façon progressive et irréversible, ce qu'il continue de proposer est loin d'être ridicule. Par contre, le style, lui, ne correspond plus vraiment à ce qu'attendent les jeunes de cette époque...

2012...et le voici qui entame sa 4ème décennie sans complexe. Avec cette fois-ci un style plus tendance. Mais il est trop tard malheureusement pour inverser le cours du temps le concernant...

2012...un dernier titre pour clôturer une aventure extraordinaire pour l'un des artistes africains parmi les plus talentueux. Il aura su porter haut et fort sa culture ancestrale tout en la modernisant comme peu d'artistes l'auront fait avant lui. Quel talent !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article