Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Forum années 80 & 90

 

 

 

Publié par Nostradam

Toni Basil, de son vrai nom Antonia Basilotta, est une chanteuse américaine née d’une mère danseuse acrobatique et d’un père Chef d’Orchestre, rien que ça.

Elle démarre sa carrière artistique alors qu’elle n’est encore qu’au lycée en devenant l’une des Pom-Pom du lycée de Las Vegas dans lequel elle étudie. Nous sommes alors au tout début des années 60.

C’est à partir du milieu des années 60 qu’elle va vraiment entamer sa carrière professionnelle lorsqu’on la retrouve en 1964 comme danseuse au sein du show télévisé Shindig ! sur la chaine ABC. On va la retrouver dans plusieurs chorégraphies de film dans les années qui vont suivre tels que Village of the Giants en 1965, The Cool Ones en 1967 et Head en 1968.

Dans le même temps, elle enregistre un premier titre « Breakaway » en 1966 avec le label A&M Records, titre qui va passer quelque peu inaperçu malheureusement.

A partir de la décennie 70 elle se consacre principalement au cinéma ou elle joue de petits rôles dans des films de second plan. Elle joue aussi les chorégraphes sur plusieurs films dont American Graffiti en 1973 et The Rose en 1979 notamment.

Mais c’est durant la décennie 80 qu’elle av vraiment exploser avec pour commencer son rôle remarqué de chorégraphe en 1980 sur le clip du titre « Once in a lifetime » des Talking Heads.

Côté chanson, elle remet le couvert en 1982 avec le titre « Mickey », un titre qui cette fois-ci ne va pas passer inaperçu. Le titre fait un véritable carton planétaire et fait littéralement exploser le niveau de notoriété de l’artiste à l’International. Single extrait de son premier album « Word of mouth » qui sort la même année et qui va lui aussi connaitre les faveurs du public.

Malheureusement, la suite va être plus compliquée à gérer que prévue avec le relatif échec de son 2ème album, album éponyme qui sortira un an plus tard en 1983 et qui ne rencontrera pas vraiment le même niveau de succès que son prédécesseur. Seul le single « Over my head » qui en sera extrait arrivera à sauver les meubles.

Un relatif échec qui stoppera de façon quasi-définitive sa carrière de chanteuse et qui la forcera à repartir plus sur la danse et le cinéma dans les années qui suivront…

A découvrir ou redécouvrir.

Discographie (entre autres…) :

  • Breakaway 1966 
  • Space girls 1980 
  • Mickey 1982
  • Nobody 1982 
  • Little red book 1982
  • Be stiff 1982 
  • Time after time 1982
  • Shoppin’ from A to Z 1983 
  • Street beat 1983 
  • Over my head 1983 
  • I don't hear you 1983 
  • Suspense 1984 
  • Do you wanna dance 1984
Bouche à oreille...

___________________________________

 

___________________________________

CLIPS 

1966...les tous tous débuts. La toute jeune chanteuse nous livre ici un titre qui n'est pas dénué d'intérêt loin de là mais qui passera quelque peu inaperçu...

1980...il va lui falloir attendre 14 ans pour retenter l'aventure côté chanson. Avec à la clé un retour par la petite porte, c'est le moins que l'on puisse dire...

1982...puis arrive CE titre ! La métamorphose est totale, tant côté style que côté sonorité. Résultat des courses : méga hit planétaire direct. MA-GIS-TRAL !

1982...malheureusement, l'euphorie va vite retomber à l'égal de la chute vertigineuse dans les Charts. Qui aurait pu imaginer un tel retournement de situation...

1982...ce qui ne l'empêche pas de continuer l'aventure comme si de rien n'était. Une persévérance qu'on ne peut que saluer quand on voit l'ampleur de la dégringolade...

1982...et toujours ce mode délire qui restera pour toujours sa marque de Fabrique. Un mode délire qui aura été autant sa force que sa faiblesse...

1982...elle a beau y mettre la meilleure volonté, rien n'y fait en cette deuxième partie d'année 1982. Pas d'éclaircie dans les Charts à l'horizon malheureusement...

1983...il va falloir attendre le changement d'année pour voir enfin les lignes bouger. Elle retrouve avec ce titre le chemin des Charts du moins Outre-Atlantique. C'est toujours ça !

1983...toujours aussi survolté, toujours aussi speed. On ne la refera pas comme on dit. Un modèle quasi unique en son genre...

1983...dès qu'elle décide de revenir dans les rails et de coller aux standards du moment, forcément ça paie. La preuve avec ce titre qui la voit revenir dans la course de façon inespérée...

1983...un ralentissement de tempo qui n'aura duré que le temps d'un titre. Et dès qu'elle réaccélère, comme par hasard, le niveau de succès, lui, chute...

1984...cela n'entame en rien son désir d'avancer coute que coute. Un jusque-boutisme qui va payer sur ce titre. Mais ce sera bien la dernière fois...

1984...une aventure qui touche à sa fin côté chansons. Mais vu ses multiples talents, ce n'est pas la fin de l'aventure tout court pour elle, loin de là...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article