Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Forum années 80 & 90

 

 

 

Publié par Nostradam

Jennifer Warnes est une compositrice-interprète américaine qui peut se vanter d’avoir gagné à ce jour pas moins de 2 Grammy Awards grâce à 2 duos qui resteront dans l’histoire : d’abord, en 1983 en duo avec Joe Cocker puis en 1988 en duo cette fois-ci avec Bill Medley.

Elle démarre officiellement sa carrière artistique bien plus tôt à la fin des années 60 et elle aurait même pu la commencer dès l’âge de 7 ans mais c’est son père qui va décliner l’offre de contrat alors qu’elle n’est qu’une enfant.

C’est donc à la fin des années 60 et plus précisément en 1968 qu’elle signe avec le label Parrot Records, label qui lui permet de sortir un premier album nommé « I can remember everything ». Un premier album qui passera quelque peu inaperçu…

C’est la comédie musicale Hair qui va la mettre enfin en lumière en 1969 grâce à l’un des rôles phare qu’elle tient dans la comédie. Rôle phare qui va lui permettre de sortir en premier single l’un des titres du spectacle à savoir « Easy to be hard », single qui va lui permettre de décrocher un joli succès d’estime.

Single qu’on retrouvera sur l’album « See me, feel me, touch me, heal me » qui sortira également en 1969 et qui ne fera guère mieux que son prédécesseur malheureusement en termes de succès dans les Charts. Idem pour l’album « Jennifer » qui sortira trois ans plus tard en 1972…

Il va lui falloir attendre encore 4 ans et l’année 1976 pour remonter enfin à la surface grâce à la sortie de l’album « Jennifer Warnes », album qui ne pas pas passer inaperçu cette fois-ci. L’album est un véritable succès planétaire et lance enfin la carrière de la chanteuse pour de bon sur la scène internationale. Notamment grâce à l’énormissime titre « Right time of the night » suivi de peu d’un autre titre à succès qu’est « I’m dreaming ».

Une montée en puissance confirmée 3 ans plus tard en 1979 avec le titre « It goes like it goes », titre présent sur la BO du film Norma Rae, titre qui décrochera un Academy Award, rien que ça !

Une année 1979 où tout lui réussit avec la sortie d’un nouvel album à succès « Shot trough the heart », album dont le single phare sera « I know a heartache when I see one ».

Nouvelle BO à succès deux ans plus tard en 1981 cette fois-ci avec le titre « One more hour » qu’on retrouvera sur la BO du film Ragtime et qui lui vaudra une deuxième nomination pour un Academy award.

Des BO qui lui portent vraiment chance puisque qu’elle passe en mode duo en 1982 sur la BO du film An Officer and a gentleman et quel duo ! L’association avec Joe Cocker sur le titre « Up where we belong » va faire un véritable malheur, va leur permettre de remporter un Academy Award, un Golden Globe et un Grammy Award, une véritable prouesse. Titre qui reste à ce jour l’un des duos parmi les plus marquants de la décennie.

On la retrouve une nouvelle fois sur une BO en 1983 cette fois-ci du film Twilight Zone avec le titre « Nights are forever ».Titre qui ne connaitra pas vraiment le même niveau de succès que « Up where we belong ». Idem pour le duo avec Chris Thompson et le titre « All the right moves » sur la BO du film du même nom.

Son duo deux ans plus tard en 1985 avec B.J. Thomas sur le titre « As long as we got each other » connaitra, lui, un sort nettement plus favorable. Titre qui servira pour le générique du show TV Growing Pains.

On la retrouve en 1987 sur deux titres de Leonard Cohen à savoir « Ain’t no cure for love » et « First we take Manhattan », deux titres à succès qui entame une année 1987 qui va se révéler exceptionnelle pour la chanteuse tout comme le fut l’année 1982.

En effet, son duo avec Bill Medley sur le titre « (I’ve had) The time of my life » va connaitre le même niveau de succès incroyable que celui rencontré par le duo avec Joe Cocker et ce autant dans les Charts qu’au niveau récompenses. Il faut dire qu’il fera partie de la BO d’un petit film nommé…Dirty Dancing, l’un des films cultes de la décennie.

Une année 1987 qui verra également la sortie de son album « Famous blue raincoat », album qui lui apportera un nouveau succès et donc une nouvelle étoile à un palmarès déjà particulièrement bien garni !

Nouveau duo de choc et de charme 4 ans plus tard en 1991 avec comme partenaire cette fois-ci Jackson Browne sur le titre « Golden slumbers ». Joli titre qui ne rencontrera pas vraiment le même niveau de succès que son prédécesseur malheureusement…

Nouvel album « The hunter » l’année suivante en 1992, un album qui va marquer le point de rupture entre la carrière incroyable version années 80 et la carrière en demi-teinte version années 90. Album dont sera extrait la même année son dernier succès d’envergure côté single avec le titre « Rock you gently ».

Tout ce qui sortira par la suite ne rencontrera qu’un niveau de succès somme toute mitigé. Mais cela n’occultera en rien le fait qu’elle ait laissé dans l’histoire musicale des années 80 deux titres mythiques et rien que pour cette performance remarquable, chapeau madame !

A découvrir ou redécouvrir.

Discographie (entre autres…) :

  • Easy to be hard 1969
  • Right time of the night 1976
  • I’m dreaming 1977
  • It goes like it goes 1979
  • I know a heartache when I see one 1979
  • Don’t make me over 1979
  • When the feeling comes around 1980
  • One more hour 1981
  • Could it be love 1981
  • Come to me 1982
  • Up where we belong 1982
  • Nights are forever 1983
  • All the right moves 1983
  • As long as we got each other 1985
  • Ain’t no cure for love 1987
  • First we take Manhattan 1987
  • Bird on the wire 1987
  • (I’ve had) The time of my life 1987
  • Golden slumbers 1991
  • Rock you gently 1992
  • True emotion 1992
  • The whole of the moon 1993
  • Show me the light 1998
  • Fool for the look in your eye 2001
  • Just breathe 2018
Le moment de sa vie...

___________________________________

 

___________________________________

CLIPS 

1969...c'est la comédie musicale Hair qui va lui permettre d'émerger au grand jour et d'obtenir son premier succès. Un premier succès qui va en appeler bien d'autres...

1976...il va lu falloir attendre 7 ans de plus pour gagner en maturité et surtout voir ses espoirs les plus fous se réaliser. Elle va décrocher ici son premier top hit, certes classé principalement dans les Charts Country mais peu importe, le résultat est là quoi qu'il en soit !

1977...titre après titre, la jeune chanteuse est en train de s'imposer comme l'une des étoiles montantes du paysage musical américain. Et l'avenir va prouver qu'elle a tout ce qu'il faut pour devenir l'une des plus Grandes !

1979...très rapidement elle va s'attaquer aux BO de films, avec pour commencer ce titre présent sur la BO du film 'Norma Rae'. Et dans ce domaine très exigeant des BO, elle va très rapidement devenir l'une des meilleures si ce n'est la meilleure...

1979...la montée en puissance est linéaire et la positionne idéalement aux portes d'une décennie 80 qui va se révéler tout simplement exceptionnelle pour elle...

1979...oser s'attaquer à l'un des titres phares de Dionne Warwick est un pari pour le moins osé. Mais dans le cas présent, le pari va se révéler gagné haut la main !

1980...un démarrage de décennie 80 aux forts accents Country. Malheureusement, ce n'est plus vraiment ce qu'attendent les jeunes générations. Copie à revoir...

1981...un titre qui flotte littéralement dans l'air pour cette nouvelle BO de film. Cette fois-ci, ce sera pour le film Ragtime. MA-GI-QUE !

1981...elle repart en mode Country, un domaine qu'elle affectionne mais qui l'isole forcément. Dommage car elle a tout pour exploser au plus haut niveau, de surcroit dans les Charts traditionnels...

1982...un savoir faire dans l'Intimiste plus qu'évident. Un domaine Intimiste qui va lui permettre de faire des merveilles sur le titre qui va suivre !

1982...des BO qui lui portent chance et qui vont surtout lui permettre d'atteindre la reconnaissance et surtout la consécration planétaire après laquelle elle court depuis ses débuts. Et quelle reconnaissance ! Son duo avec Joe Cocker va tout fracasser et faire de ce titre l'un des titres parmi les plus marquants de cette fin de XXième siècle. CUL-TE !

1983...elle est devenue en quelques années 'Madame BO' et ne compte pas s'arrêter en si bon chemin. Certes, toutes ses BO n'atteindront pas le niveau de succès record de la précédente mais tout de même...

1983...après 'Twilight Zone', la voici sur une nouvelle BO de film cette fois-ci pour le film 'All the right moves' et une nouvelle fois en mode duo. Malheureusement, toutes les BO ne se ressemblent pas forcément et ne lui apporteront pas systématiquement gloire et fortune...

1985...elle remet le couvert en mode duo sur le générique de la série 'Growing Pains'. Rien d'exceptionnel mais du bon boulot une nouvelle fois. Que demander de plus !

1987...une carrière qui alterne sans arrêt entre titres tous publics et titre plus orientés Country. En règle général, c'est ou l'un, ou l'autre. Elle aura réussi la prouesse de réussir dans les 2 domaines et ça, peu d'artistes de cette époque peuvent en dire de même !

1987...une année 1987 qui la voit au meilleur de sa forme. Les top hits défilent à une vitesse impressionnante et font de cette année l'un de ses meilleurs Millésimes. Voir carrément le meilleur car un Chef d'Œuvre se profile à l'horizon...

1987...une année décidément très 'Leonard Cohen'. Après avoir interprété en avant première un titre qu'il sortira l'année suivante pour lui-même, elle revisite ici un de ses vieux titres datant de 1969. Bonne pioche sur le précédent, mauvaise sur celui-ci malheureusement...

1987...puis arrive le second chef d'Œuvre ! Elle aura signé 2 des BO parmi les plus emblématiques de cette fin de XXième siècle, rien que ça avec cette fois-ci la BO du film 'Dirty Dancing'. Celle-ci étant la deuxième bien sur et sur un tempo Dance cette fois-ci. MA-GIS-TRAL !

1991...il va lui falloir 4 ans pour se remettre de ses émotions et la revoici une nouvelle fois en mode duo. Cette fois-ci non pas sur une BO mais sur un disque en faveur de la lutte contre le SIDA. Et le résultat est tout simplement MA-GI-QUE !

1992...une décennie 90 qui va être nettement plus compliquée à gérer que prévue malheureusement pour la chanteuse. Il faut dire qu'il lui est impossible d'égaler la décennie 80 tant celle-ci fut exceptionnelle à tous points de vue la concernant...

1992...les succès vont se faire de plus en plus rares et essentiellement dans les Charts indépendants. Cruel renversement de situation...

1993...elle revisite ici un titre des Waterboys datant de 1985. Qui aurait pu imaginer qu'elle aille s'aventurer dans un registre musical aux antipodes du sien. Et pourtant, le résultat est là !

1998...un inédit du duo magique de 1987. Un titre ressorti quelques années plus tard et qui montre une nouvelle fois que ces 2 là étaient vraiment faits pour s'entendre. Et surtout chanter ensemble !

2001...il faut quand même se rappeler qu'elle a démarré sa carrière en fin de décennie 60. Une longévité pour le moins exceptionnelle qu'on ne retrouve que chez les plus talentueuses forcément !

2018...et oui, la revoilà encore ! Elle aura traversé la décennie 60, puis la décennie 70, puis la décennie 80, puis la décennie 90, puis la décennie 2000 et la voilà de retour en cette décennie 2010. A quand la prochaine fois car avec elle rien n'est jamais fini, il faut le savoir !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article